lundi 1 mars 2010

LES ZARTISTES EN FURIE CONTRE ISRAËL

Ah! Ces chers zartistes-québécois-de-gauche, comme ils sont prévisibles! Comme leur indignation est univoque! Invariable! Éminemment sélective! Si Israël venait à disparaitre (comme le souhaite si ardemment le Nabot Sympathique de Téhéran), comment nos zartistes-de-gauche, si sensibles à la misère humaine, pourraient-ils se scandaliser et mettre leurs pauvres cœurs à nu? Mais, heureusement, pour nourrir leur compassion, il y a les Palestiniens opprimés, massacrés, affamés, enfermés…et, pour stimuler leur indignation, il y a les Juifs oppresseurs, massacreurs, affameurs et geôliers! Oui mais, me diront certains, que fait-on des Tibétains, des Soudanais, des tamouls, des Congolais, des Coréens du Nord, des Birmans, des Zimbabwéens, des Coptes, des Chrétiens d’Irak et du Pakistan, tous persécutés, brimés, assassinés? Menus fretins! Nos zartistes ne doivent quand même se laisser distraire par ces cohortes de geignards!



Leur tâche, leur mission, c’est de défendre les Palestiniens, victimes par excellence de toute la galaxie, et surtout ceux de Gaza. Ils sont donc 500 à avoir signé une lettre ouverte pour exprimer leur solidarité envers les Palestiniens maltraités par les « Juifs-sans-cœur-et-sans-âme», appeler au boycottage des produits israéliens et réclamer des sanctions contre l’État hébreu.



J’ai parcouru la liste des 500. Ce sont presque tous des zartistes inconnus. Sauf quelques-uns. Tel Richard Desjardins, par exemple. Ce qui n’est guère surprenant, le Gourou de l’Abitibi étant un gauchiste, écolo-pacifiste, alter-mondialiste, anti-américain, pro-palestinien et antisioniste bien connu. Mais ce qui m’a attristé, c’est de voir le nom de Gilles Vigneault parmi les pétitionnaires. Désolant!



Comment Gilles Vigneault peut-il ignorer que les habitants de Gaza ne sont d’aucune façon soumis «à une pénurie chronique d’électricité, de carburant, de nourriture et d’autres produits de base»? Même pendant l’opération militaire Plomb Durci contre les terroristes du Hamas, l’approvisionnement de la bande de Gaza n’a jamais vraiment été interrompu.



Comment Gilles Vigneault peut-il affirmer qu’Israël a transformé Gaza en une gigantesque prison? A-t-il oublié que l’armée israélienne a quitté Gaza depuis 2005? Et que si les Palestiniens de la bande de Gaza sont en prison, c’est celle-là même mise en place par les extrémistes fanatiques du Hamas qui leur imposent une tyrannie sanguinaire toute imprégnée d’un antisémitisme tellement haineux qu’on s’étonne que des zartistes si épris de liberté, tels les 500 pétitionnaires, ne s’en soient pas aperçus?



Gilles Vigneault est-il conscient qu’il profère un horrible mensonge et qu’il fait preuve d’une effrayante malhonnêteté intellectuelle quand il proclame qu’Israël a instauré «un système institutionnalisé de racisme et de ségrégation qui ressemble à l’apartheid sud-africain»? C’est là une accusation tellement ignoble et tellement crapuleuse que seule la diabolisation d’Israël peut expliquer sa présence contagieuse dans les milieux culturels, médiatiques, politiques et intellectuels en Occident. «Israël, écrit Pierre-André Taguieff, incarne l’Occident pour les anti-occidentaux, l’impérialisme pour les anti-impérialistes, les infidèles pour les islamistes, le racisme pour les pro-Palestiniens etc. Il cumule les stéréotypes négatifs. Il est perçu comme l’État en trop, qui devrait disparaître pour que les hommes soient délivrés du mal.»



Comment, pourtant, Israël peut-il imposer l’apartheid dans la bande de Gaza? Il n’y exerce aucune autorité! Sur son territoire, cependant, il n’y a aucune politique à connotation raciste, aucun système discriminatoire. L’État d’Israël est un État démocratique où les arabo-musulmans sont des citoyens à part entière, jouissant de tous les droits fondamentaux et de toutes les libertés et qui sont représentés à la Knesset, le parlement israélien.



Mais, hurlent les antisionistes, il y a le Mur! La clôture de sécurité! Quelle horreur! Quelle ignominie! Même le Pape s’en est affligé. Avant de s’étrangler d’indignation, il faudrait peut-être se poser cette question toute simple : pourquoi cette clôture? Benoit XVI, lors de son voyage au Proche-Orient, a cru bon de ne pas évoquer cette question, pourtant essentielle. La réponse est tout aussi simple que la question. Avant le «mur d’apartheid israélien», comme le désignent les belles âmes pétitionnaires, les terroristes franchissaient facilement la frontière, bardés d’explosifs, et allaient se faire sauter sur les terrasses des cafés, dans les bus, dans les cafétérias d’universités, sur les places publiques, au beau milieu des marchés achalandés. Après la construction de la clôture (car c’est davantage une clôture qu’un mur), l’objectif poursuivi a été largement atteint : le niveau de sécurité, pour les civils israéliens, s’est considérablement accru. Il est vrai que les terroristes ont alors privilégié les roquettes lancées à l’aveuglette sur les villes israéliennes. Ce qui a obligé l’État hébreu à recourir à d’autres moyens de protection : sirènes et abris.

Par ailleurs, comment se fait-il que la clôture de sécurité d’Israël soit devenue le «Mur de la honte » par excellence? Parce que c’est loin d’être le seul. Il en existe bien d’autres, des murs de séparation : entre les États-Unis et le Mexique; entre le Maroc et le Sahara; entre l’Inde et le Pakistan; entre le Botswana et le Zimbabwe; entre l’Arabie saoudite et le Yémen; à Chypre; en Irlande; entre la Thaïlande et la Malaisie. Alors, pourquoi l’indignation de la go-gauche occidentale est-elle exclusivement concentrée sur le «monstrueux mur israélien»? Parce que ce sont des Juifs qui l’ont érigé pour se protéger du terrorisme islamiste. Et parce que la go-gauche occidentale est antisioniste et antisémite.



Cher Gilles Vigneault, si Gaza est un enfer aujourd’hui, sachez que c’est le fruit pourri de la culture de la haine et de la violence dans laquelle marine la population palestinienne depuis des lunes. La jeunesse palestinienne est endoctrinée, fanatisée, elle carbure à l’exécration du Juif et elle voue un culte pathologique à la terreur islamiste. Et sachez que c’est le Hamas et les autres hordes islamistes qui sont l’unique responsable de l’enfermement des Palestiniens dans la bande de Gaza.



En signant cette pétition, vous vous comportez en idiot utile (pour reprendre l’expression de Lénine), «idiot», parce que vous ne prenez pas la mesure exacte de la nature fondamentalement totalitaire, obscurantiste, terroriste, barbare, liberticide du nazislamisme du Hamas; «utile», parce que vous devenez un rouage de la machine de propagande et de désinformation des islamo-fascistes du Califat de Gaza. Déplorable et pathétique de la part d’un grand poète comme vous.



Jacques Brassard

78 commentaires:

Anonyme a dit…

La Haine pathologique de beaucoup de musulmans pour Israel est liée a ce que la doctrine religieuse classique de l`islam est dominatrice et exige que une terre ou a flottée le drapeau de l`islam ne soit jamais perdue (terre du Dar el-Islam) Telle était la terre de Palestine avant la création de l`État d`Israel, malgré la présence d`une grosse minorité chrétienne. La Palestine est devenue (Dar el-Harb) maison de la guerre, celle ou ne flotte pas encore le drapeau de l`Islam. Pour tout musulman pieux, elle doit etre rendue a l`Islam, de la meme facon qu`elle le fut apres un siecle de vaines tentatives des croisés chrétiens.

Il s`agit d`un délire pathologique basée sur la haine religieuse. Ils ont déja Médine et La Mecques mais ils veulent tout parceque l`Islam domine et ne saurait etre dominé...dans leur doctrine religieuse.

Pourtant le peuple hébreu est le peuple de la Révélation.

Pour les éternels idiots-utiles de la gauche ceux qui s`haissent eux-meme et souhaite la destruction de l`Occident - toujours égaux a eux-meme...

Hier Castro, Pol Pot, Staline, Lénine, Mao, Khomeiny, et aujourd`hui la Palestine et l`Islam radical..... tous anti-occidental....

papajohn a dit…

comme d'habiture les bons gauchiste sont la a se fendre l'âmes pour un peuple a des milliers de kilomètres qu'ils ne croiseront jamais, mais ferme leurs gueule quand des gens de le propre famille meurent tout bêtement sur le parvis des hopitaux québecois. ma grand mère nous répettait petit , les américains sont devenu riche a se mèler de leurs affaires, ça vous tentes tu d'etre riche? L'autre coté de la TERRE ,C'EST L'AUTRE COTÉ DE LA TERRE , ON PEUX TU DÉJA S'OCCUPÉ DE NOS PROPRE PROBLÈME. NOS SOLDAT FONT QUELQUES CHOSE POUR AIDER CES GENS LA ET ICI CES CLOWNS(TARTISTE) LEUR CHIE DESSUS et signe des pétitions et invite ces extrémistes a venir faire la même chose chez NOUS

Anonyme a dit…

Gilles Vigneault devrait plutôt s'inquiéter du sort des palestiniens de confession chrétienne. Sait-il qu'ils sont persécutés et qu'ils vivent dans la terreur? Qu'à Gaza ils peuvent se faire attaquer et molester, que leurs femmes peuvent être enlevées violées et mariées de force à des musulmans fanatiques?

Sait-il que Béthléem dont la population était majoritairement chrétienne jusqu'avant la dernière intifada, a vu ses chrétiens quitter sous la pression des islamistes à un point tel qu'ils sont devenus minoritaires. Sait-il que leur nombre diminue à tous les jours dans un processus de purification ethnique que pas un pays occidental n'a eu le courage de dénoncer?

Sait-il que les chrétiens palestiniens qui vivent en Israël sont les seuls chrétiens au Moyen-Orient à vivre en sécurité et qu'ils sont également les seuls à jouir de droits et de libertés garantis par la constitution.

La cause palestinienne dans les faits n'existe plus. En tant que cause nationale, elle est devenue obsolète, c'est à dire qu'elle a été absorbée par l'islamisme. Le Hamas et le djihad islamique ne luttent pas pour un état palestinien, ils luttent désormais pour un califat mondial.

La cause palestinienne n'a d'existence que pour les occidentaux, elle sert de cri de ralliement aux gauchistes et de prétexte à leur "sainte alliance" avec les islamistes.

Gilles Vigneault ferait mieux d'y regarder de plus près, il n'y a aucun point commun entre lui et les avocats du totaltarisme qu'il soit islamiste ou de gauche.

Hélios d'Alexandrie

papajohn a dit…

petit text que j'ai reçu dernierement et qui porte a réfléchir




Êtes vous d'accord?



Une femme musulmane vêtue d'une burka (une robe noire et un masque facial) était debout en ligne à la caisse avec ses courses. Quand ce fut son tour à la caisse, elle a fait une remarque à propos de l'épinglette du drapeau canadien, que la caissière portait sur sa blouse. La caissière regarda et toucha sa broche et lui dit: « Oui, je la porte toujours avec fierté". Mon fils sert à l'étranger avec les forces et je la porte pour lui". La femme musulmane a demandé à la caissière quand allez-vous cesser de bombarder et de tuer mes concitoyens, en lui mentionnant qu'elle était irakienne. À ce moment, un homme qui était debout dans la file d'attente s'avança, il l'interrompu avec une voix calme et douce, et lui dit :




“Excusez-moi, mais des centaines de milliers d'hommes et de femmes, tout comme le fils de cette dame ont combattu et sacrifié leur vie pour que des gens comme vous puissiez venir ici, au Canada, qui est MON pays, et pour que vous puissiez vous permettre de critiquer ouvertement une innocente caissière de bombarder VOS compatriotes. Je suis convaincu que si vous étiez autorisée à être aussi franche et critique que cela en Irak, que vous prétendez être VOTRE pays, alors nous n'aurions pas besoin de nous battre là-bas aujourd'hui. Toutefois, maintenant que vous avez appris à parler et critiquer le peuple canadien qui vous a apporté la protection de MON pays, je serais heureux de payer le coût de votre billet pour que vous puissiez retourner en Irak. Quand vous serez là bas, si vous arrivez à survivre en restant aussi franche et critique que vous l'êtes ici au Canada, alors vous devriez être en mesure d'aider à redresser la pagaille que VOS compatriotes irakiens ont développée, pagaille qui semble être la raison pour laquelle vous êtes venu dans MON PAYS. "



Apparemment, toute la ligne a applaudi ........

Jean-Luc Proulx a dit…

Les Québécois: dernier peuple occidental, après la France, à soutenir encore les dictatures communistes, à croire encore dur comme fer au réchauffement climatique anthropogénique et à hurler son antisémitisme abjecte!!!! Vraiment incroyable et désolant à la fois!

Pas étonnant qu’ils crachent sur Stephen Harper, cet ignoble Albertain qui représente le Monde libre et l’Occident dans ce pays contrôlé par la misérable pensée est-canadienne et plateausarde!

Comment peut-on appuyer des terroristes comme ceux du Hamas et du Hezbollah qui ne veulent que nous détruire, nous et nos valeurs qui, pourtant, sont celles des Lumières, de l’Occident et de l’Amérique? Honnêtement, je ne comprends pas l’anti-américanisme et encore moins l’antisémitisme (pour ne pas dire, carrément, le négationnisme, chez certaines personnes à tendance paranoïaque et schizophrénique) qui a court, actuellement, au Québec et un peu partout ailleurs en Occident.

J’ai beau réfléchir à ça et je n’arrive, tout simplement, pas à comprendre ça. Comment peut-on se détester soi-même, alors que nous avons été et que nous sommes toujours (oui, je demeure optimiste pour l’avenir, maintenant que Obama cale dans les sondages), Occidentaux, depuis des décennies, le premier symbole de la liberté, du libéralisme et de la démocratie sur cette Terre avec (Dieu merci!) l’Amérique à la tête de ces grandes valeurs humaines, hein?

Non, je ne comprends pas!

Dire «l'apartheid israélien», c’est insulter la mémoire de ceux qui ont connu la vraie apartheid et délester de son lustre le long combat qu’ont mené Nelson Mandela, Desmond Tutu et compagnie pour abolir ce système étatico-raciste en Afrique du Sud!

Ce qu’ils ont connu, eux et le peuple juif (peuple qui représente nos valeurs libérales, soit dit en passant), est 1000 fois pire que les p’tits dérangements qu’ont pu connaître les Palestiniens depuis 1948, année de la création de l’État d’Israël, cette oasis de liberté et de démocratie dans un désert de dictatures et de théocraties islamistes!

Nous sommes Occidentaux et nous devons protéger nos valeurs contre nos ennemis qui veulent nous détruire, point à la ligne!

Pour Gilles Vigneault, j'aurais bien aimé rajouter quelque chose, mais je crois que vous avez tout dit là-dessus, monsieur Brassard. Comment un si grand poète qui représente l'âme de notre peuple peut-il descendre aussi bas? Ça ne fait que confirmer mon premier paragraphe!

Les pires ennemis de la Palestine, ce ne sont pas Israël et les Juifs, mais bien les terroristes du Hamas et du Hezbollah, mais ça, je n'aurais jamais cru que Gilles Vigneault aurait été assez idiot pour ne pas le comprendre!

Pour comprendre l'antisémitisme québécois, texte que j'ai écrit sur mon blogue le 9 janvier 2009 et qui s'insère bien dans le sujet de votre billet, monsieur Brassard: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/01/pour-comprendre-lantismitisme-qubcois.html

Simon Leduc a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous M. Brassard. La gauche me rend malade, elle est anti-américain et anti-sioniste. Les gauchistes aiment mieux défendent des groupes terroristes comme le Hamas et le Hezbollah qu'un État démocratique comme l'État hébreu. Les artistes aiment cela faire la parole au peuple québécois. Ils devraient réaliser que la majorité des Québécois n'adhèrent pas à leurs valeurs gauchistes. Je suis un conservateur pro-américain, donc, je suis pour la gauche, un complice de l'impérialisme américain. Selon les gauchistes, Georges W. Bush est un criminel de guerre mais Castro et Che Guévara sont des héros révolutionnaires. En terminant, l'État hébreu a le droit d'exister et de se défendre par tous les moyens contre les terroristes palestiniens. Quoi qu'en disent les zartistes.

Hannael Maranda a dit…

Combien juste ! M. Brassard votre texte ! Rempli de vérité mais, combien ignoré par nos médias gauchos...

Nous avons qu'à parcourir les blogues du Québec et de partout dans le monde pour s'en apercevoir. Désolant ! Le fait que vous avez décider de vous ranger derrière ce magnifique pays qui est, hélas, de plus en plus seul vous honore, M. Brassard.
Bref. À 200% d'accord avec vous. Ne lâchez pas !

Editor a dit…

Bravo!

Anonyme a dit…

Les québécois n’ont rien en commun avec les palestiniens. Ni langue, religion, valeurs. Nous n’avons pas de milices armées, et ne faisons la guerre à personne.

Si ça se trouve, notre situation ressemblerait plus à celle d’Israël. Nous avons en commun avec Israël d’être en démocratie.

Anonyme a dit…

Quand j'ai lu la liste des ces "artistes", je me suis dit que ça devait être des "artistes" du métro de Montréal...ou de mon musée local subventionné... Car ce sont pour la plupart des inconnus. Évidemment que ces abrutis utiles se sont fait convaincre par un "artiste" arabe !!!! Et comme ces "artistes", la plupart décrocheurs scolaires probablement, ne connaissent pas l'Histoire et la géographie (gracieuseté de notre système d'éducation), ils ne parlent que de ce qu'ils entendent dans les médias dominants pour qui les Palestiniens sont les plus grands opprimés de l'histoire de l'Humanité...En fait ces "artistes" reprennent des slogans communs au Bloc, au PQ, à la CSN, et à QS: anti-sionisme, réchauffisme, pacifisme (en fait aplaventrisme), socialisme, syndicalisme, étatisme. Nous sommes dans une époque de grande glaciation idélogique au Québec. Et tant que nous serons dans cette merde intellectuelle, on piétinera en tant que peuple.

Yvan Dlaklotur a dit…

À propos de la "CLÔTURE"

La plus grande partie de la barrière (sur 95% de sa longueur totale) consiste en un système de protection multi-couches de 50 m de large, c'est-à-dire qu'il comprend sur des tracés parallèles:

une pile pyramidale de 6 bobines de fils barbelés et un fossé du côté cisjordanien,

un grillage central muni de détecteurs électroniques,

des fils barbelés du côté israélien,

des routes pour les patrouilles militaires de chaque côté du grillage central;

un chemin de sable doit permettre d'identifier les traces d'éventuelles incursions.

Avez-vous déjà vu pareille "clôture" chez votre voisin, M. Brassard?

Conservateur québécois a dit…

Bravo, grand commentaire.

R.B. a dit…

Il y a un élément essentiel que la gauche ne possède pas et ne possédera jamais de son côté: la vérité !

Anonyme a dit…

Je vous mets au défi de trouver 50 Tremblay d’Amérique parmi les 500 signataires.
Je vous mets au défi de trouver 10 signataires sur les 500 qui voteraient demain pour le P.Q.
Pour une bonne part, voici l’électorat radical et activiste de Q.S. : les fanatiques de l’altermondialisme.

Anonyme a dit…

Partie 2 Un mot pour les journalistes québécois ou francophones. Pensez-vous vraiment que ces artistes connaissent quoi que ce soit à la situation là-bas? Non. Mais ils ont sans doute lu vos comptes-rendus, et vos comptes-rendus étaient, pour la plupart, sérieusement biaisés dans une direction pro-palestinienne ou négative envers Israël ; ils n’avaient rien d’une apparence de neutralité.

Avant de ridiculiser la crédulité et la naiveté de ces artistes dominés par leurs émotions beaucoup plus que par la raison et la connaissance, pointons donc du doigt les nombreux journalistes québécois qui les ont systématiquement désinformés sur ce sujet, et ce, depuis 40 ans. Quelques journalistes les ont informés avec compétence et objectivité (Lysiane Gagnon, par exemple), mais ils sont fort minoritaires. Les autres ont systématiquement utilisé un vocabulaire très peu neutre qui était souvent dénigrant envers Israel: un vocabulaire qui correspondait, le plus souvent, à la manière palestinienne de voir les choses, et qui correspondait très rarement à la manière israélienne de voir les choses.

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

Anonyme a dit…

Partie 1 Bravo à Michael Ignatieff, félicitations à l'assemblée législative de l'Ontario, et honte à Gilles Vigneault et Richard Desjardins. Ces 2 individus savent sans doute créer de la fiction poétique mais ils peinent, manifestement, à voir les choses telles qu'elles sont, particulièrement quand elles se déroulent au-delà du bout de leur nez.

Et les 500 autres artistes ? Ils font figure d’ »idiots utiles » (l’expression vient de Lénine) aux yeux des islamistes et des terroristes au pouvoir à Gaza: par leur signature, ces artistes se croient utiles à la cause palestinienne alors qu’ils ne réussissent qu’ à faire la promotion de la cause islamiste et terroriste.

La semaine contre l'apartheid (sic) israélien est un dérapage odieux qui mérite l'opposition et la condamnation de tous ceux qui ont une tête sur les épaules, connaissent le sens des mots, ou, simplement, ne sont pas incultes. Tous ceux, en sommes, qui ne sont pas les esclaves superficiels de leurs émotions, défaut sérieux que je ne serais pas surpris de trouver chez la plupart des artistes signataires.

Rappelons aux 500 signataires que Gaza a une frontière avec l’Egypte : Gaza ne peut être une « prison » (sic) que si l’Egypte bloque, aussi, sa frontière avec Gaza. Si apartheid il y a, il est donc à la fois israélien et égyptien. Quand y aura-t-il « semaine contre l’apartheid israélien et égyptien », ou jointe condamnation de l’Egypte et Israel ? Rép. : aux calendes grecques. Car le but de ces organisateurs est : ventiler une haine atavique et la ventiler unilatéralement, de manière qui attire peu de conséquences personnelles. En clair : dans la direction du seul pays juif de la planète plutôt que dans la direction (oh ennuyante, oh plus complexe, puisqu’il y a 60 autres pays musulmans) d’un pays juif et d’un pays musulman !

(Notons au passage que l’Egypte a entièrement raison de lutter avec Israël contre le terrorisme islamiste.)

Québécois déçus par la pusillanimité de ces artistes dépourvus de discernement, réconfortez-vous: les autres signataires me semblent de purs inconnus. Parmi les plus grands artistes québécois, des douzaines et des douzaines (l'immense majorité) n'ont pas signé cette pétition incendiaire qui ne peut avoir qu'une conséquence prévisible: envenimer les choses là-bas en encourageant les Palestiniens à persévérer dans une direction extrémiste fermée aux compromis ; extrémisme qui dure depuis 60 ans sans jamais leur donner rien d'autre que plus de misère et de dépendance auto-infligée. Il y a du tragique à un peuple dont le motto officieux est, selon Abba Eban : « ne jamais rater une occasion de rater une occasion ». Si au moins les signatairs pointaient le peuple palestinien dans la bonne direction. Mais non : tout comme le fou regarde fixement le doigt du sage qui pointe vers la lune, ces artistes regardent fixement le doigt israélien au lieu de la solution si évidente ; refus du terrorisme, acceptation de compromis.

Si une majorité palestinienne avait été le moindrement ouverte à des compromis (une minorité palestinienne y a toujours été ouverte), il y aurait paix depuis belle lurette au Proche-Orient.



Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

Anonyme a dit…

Partie 3 Espérons que ces artistes liront le livre « Son of Hamas », écrit par Mosab Hassan Youssef, fils de l’un des fondateurs du Hamas (le cheick Hassan Youssef). Et espérons que ce livre sera mis en vedette pendant le « Israël apartheid week ». (Probabilité que cela arrive: 0,00000?%)

Un extrait d’un article de Sami El-Soudi sur ce sujet (article publié le 2 mars 2010 par ce journaliste palestinien):

« Les récits de Mosab Youssef offrent une possibilité rare de comparaison entre les Israéliens et le gratin du Hamas ; une comparaison ne tournant pas à l’avantage des islamistes.

Regard très dur sur ma société, émise par un transfuge, mais qui rejoint mes propres constatations sur bien des points, entre autre, l’extraordinaire sauvagerie, l’attrait de la violence et du sang, qui gangrène ma nation en profondeur, très au-delà du conflit avec les Juifs.

Il est probable que le dernier authentique leader combattant palestinien fut Abdel Kader el-Husseini, tué les armes à la main lors de la bataille du Castel, le 9 avril 1948. La Jaysh al-Jihad al-Muqaddas (L’armée de la guerre sainte) qu’il créa et commanda jusqu’à sa mort, ne s’attaquait pas aux restaurants, aux autobus et aux supermarchés. Elle affrontait le Palmach comme s’affrontent des combattants. Et je pense qu’au terme des hostilités, Abdel Kader et les Juifs auraient trouvé un terrain d’entente – une paix des braves – qui aurait tenu jusqu’à ce jour.

Depuis la Jaysh al-Jihad al-Muqaddas ce ne sont pas des combattants, comme on veut le faire croire aux Palestiniens, qui les dirigent ou qui s’opposent à Israël, mais des terroristes : des individus armés s’attaquant systématiquement à des civils. Et nous savons distinguer les combattants des terroristes à la Ména. Sans distinction de nationalité et de religion. »

http://www.menapress.org/

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

Anonyme a dit…

Plusieurs idiots utiles se font aller le clavier parmi les 12 premiers commentaires sur le blogue de Chantal Hébert. C'est à en être gêné d'être Québécois. Heureusement qu'il y a les commentateurs de ce billet de M. Brassard, pour rétablir un peu les choses, les faits, ainsi que la vaillance et l'honneur québécois.

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

Anonyme a dit…

M. Brassard: N’oublions pas la clôture de sécurité séparant l'Inde du Bangla Desh. Elle est présentement longue de 2 500 km (4 ou 5 fois plus longue que la clôture israélienne), et elle en aura 4 000 de long quand elle sera terminée.

Ni la clôture de sécurité séparant l’Espagne du Maroc

Notons que la plupart des clôtures de sécurité séparent un pays musulman d'un pays non musulman, ou un pays musulman d’un autre pays musulman! Le dénominateur commun n’est pas Israël ou pays juif, mais pays musulman…

http://en.wikipedia.org/wiki/Indo-Bangladeshi_barrier

http://en.wikipedia.org/wiki/Melilla_border_fence

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

Anonyme a dit…

Excellent texte monsieur Brassard; ce qui manque a la gauche québécoise, c'est un peu de bon sens. Nous sommes presque devenu un état totalitaire avec son évangile selon ``St-Marx`` comme guide. Un peuple qui délaisse ses traditions fondamentales est appelé a disparaitre. Je ne suis pas pessimiste mais quand j'interroge les gens autour de moi, ce n'est qu'ignorance ou indifférence; d'abord quìls ont de la bouffe et des festivals, les gens sont heureux!

Continuez a nous renseigner comme vous le faites!

Anne Vaillancourt

Anonyme a dit…

La clique du Hétutistan (tout un groupe d'idiots utiles ouvertement tolérés par Richard Hétu de cyberpresse) s'en donne présentement à coeur joie anti-israélien sur le blogue de Richard Hétu. Une véritable honte pour le Journal La Presse et le Québec en général. Renversant que Cyberpresse laisse ces idiots utiles bloguer impunément en direct.

J'ai envoyé quelques commentaires: évidemment tous bloqués par Hétu, sauf un!

Anonyme a dit…

@Yvan DlaKlotur...
La clôture, tant qu'à moi, pourrait être encore plus sécuritaire que ce que vous racontez...
Quant au voisin de Monsieur Brassard, il ne se promène sûrement pas avec une ceinture remplie
d'explosifs...
Timinou

Anonyme a dit…

Ces gens qui se disent "antisioniste", et qui ne se considère pas raciste.... C'est faut et ils sont aveuglés.

Quand on voit les graffitis ZOG (pour Gouvernement d'Occupation Sioniste) et on regarde d'où vient leur provenance (l'extrême droite américaine) on réfléchis avant de se dire antisioniste.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zionist_Occupation_Government

Jean-Philippe Martini

Anonyme a dit…

Glané sur le web pour le bénéfice des lecteurs.

LA PALESTINE, UN VERITABLE ETAT DE L'APARTHEID

Par David Bedein

www.IsraelBehindtheNews.com -02/03/10

Traduit par Albert Soued pour www.nuitdorient.com

En 1948, les lois de l'Apartheid ont institutionnalisé la discrimination raciale en Afrique du Sud, refusant tout Droit de l'Homme aux 25 millions de citoyens noirs du pays.

En 1948, la Ligue Arabe des Nations a appliqué le modèle sud-africain de l'Apartheid à la Palestine, et a déclaré qu'on devait refuser aux Juifs les droits comme citoyens d'Israël, tout en déclarant l'état de guerre totale pour éliminer le nouvel état juif, guerre qui se poursuit à ce jour.

En 1948, sur les directives de la Ligue Arabe des Nations, la Jordanie a dévasté tout vestige de vie juive en Judée et en Samarie et a brûlé toutes les synagogues du quartier Juif de Jérusalem.

En 1948, les états membres de la Ligue Arabe des Nations ont commencé à ôter les Droits de l'Homme aux Juifs et à chasser toutes les Communautés juives qui résidaient en leur sein, souvent depuis des siècles.

Au milieu des années 60, la Ligue Arabe des Nations a créé l'OLP afin d'organiser les résidents arabes pour qu'ils poursuivent la guerre contre les Juifs et pour nier aux Juifs le droit de vivre comme des citoyens libres sur leur terre – et ceci bien avant qu'Israël ne reprenne la Judée Samarie et la vieille ville de Jérusalem, dans une guerre défensive, la Guerre des Six Jours de 1967.

Et dès sa naissance en 1994, l'Autorité Palestinienne (AP), émanation de l'OLP, a préparé les rudiments d'un état palestinien, sur le modèle des règles de l'Apartheid et a institutionnalisé la discrimination:

1- Le droit au retour des Palestiniens arabes réfugiés et de leurs descendants dans les villages perdus en 1948 est protégé par la nouvelle AP.

2 - Alors que 20% des citoyens d'Israël sont des Arabes, aucun Juif n'est autorisé à vivre dans un état palestinien.

3 – Dans l'état Palestinien, toute personne qui vend un terrain à un Juif est vouée à la mort

4 - Ceux qui assassinent un Juif sont honorés dans tous les médias officiels palestiniens

5 – Les cartes de l'AP préparées pour l'état Palestinien montrent que toute la Palestine (du Mandat britannique) est sous administration palestinienne.

6 – Les cartes de Jérusalem de l'AP ne mentionnent pas l'existence d'un quartier Juif à Jérusalem.

7 – Tous les documents récents de l'AP revendiquent tout Jérusalem comme la capitale de l'état Palestinien

8 – Le nouvel état Palestinien refuse le droit aux Juifs d'accéder aux Lieux saints Juifs.

9 – Le texte de la Constitution de l'état palestinien nie tout statut juridique aux non musulmans.

10 – Aucun système protégeant les Droits de l'Homme ne pourra exister dans un Etat palestinien.


Et si cet Etat Palestinien n'est pas la description d'un état totalitaire prônant l'Apartheid,

alors qu'est-ce que c'est ?

Poser la question c'est y répondre!

Hélios d'Aleandrie

Anonyme a dit…

À Alexandrie vivait une communauté de pêcheurs juifs depuis deux millénaires, pauvres parmi les pauvres ils avaient pour compagnons et voisins d'infortune des pêcheurs musulmans. Les pauvres pêcheurs juifs d'Alexandrie n'existent plus, ils ont été poussés avec les cent mille autres juifs d'Égypte à partir sous la menace, laissant tous leurs biens et n'emportant que quelques effets personnels.

Après les juifs c'est au tour des chrétiens de partir, les coptes descendants des pharaons sont persécutés par ces mêmes musulmans qui nous font la leçon avec l'appui enthousiaste des idiots utiles de la mouvance multiculturaliste de gauche.

Les coptes d'Égypte s'accommoderaient bien d'un système d'apartheid dans leur pays, pourvu qu'on les laisse tranquilles, ils en étaient venus il y a quelques années à envier le sort des palestiniens des territoires occupés, ces derniers du moins avaient des droits et pouvaient les faire valoir jusqu'en cour suprême.

Hélios d'Alexandrie

Aschkel a dit…

Merci pour ce texte

Hannaël Maranda a dit…

En 1948, les lois de l’Apartheid ont institutionnalisé la discrimination raciale en Afrique du Sud, refusant tout Droit de l’Homme aux 25 millions de citoyens
noirs du pays.

En 1948, la Ligue Arabe des Nations a appliqué le modèle sud-africain de l’Apartheid à la Palestine, et a déclaré qu’on devait refuser aux Juifs les droits
comme citoyens d’Israël, tout en déclarant l’état de guerre totale pour éliminer le nouvel état juif, guerre qui se poursuit à ce jour.

En 1948, sur les directives de la Ligue Arabe des Nations, la Jordanie a dévasté tout vestige de vie juive en Judée et en Samarie et a brûlé toutes les
synagogues du quartier Juif de Jérusalem.

En 1948, les états membres de la Ligue Arabe des Nations ont commencé à ôter les Droits de l’Homme aux Juifs et à chasser toutes les Communautés juives
qui résidaient en leur sein, souvent depuis des siècles.

Au milieu des années 60, la Ligue Arabe des Nations a créé l’OLP afin d’organiser les résidents arabes pour qu’ils poursuivent la guerre contre les Juifs
et pour nier aux Juifs le droit de vivre comme des citoyens libres sur leur terre – et ceci bien avant qu’Israël ne reprenne la Judée Samarie et la vieille
ville de Jérusalem, dans une guerre défensive, la Guerre des Six Jours de 1967.

Et dès sa naissance en 1994, l’Autorité Palestinienne (AP), émanation de l’OLP, a préparé les rudiments d’un état palestinien, sur le modèle des règles
de l’Apartheid et a institutionnalisé la discrimination:

1- Le droit au retour des Palestiniens arabes réfugiés et de leurs descendants dans les villages perdus en 1948 est protégé par la nouvelle AP.

2 – Alors que 20% des citoyens d’Israël sont des Arabes, aucun Juif n’est autorisé à vivre dans un état palestinien.

3 – Dans l’état Palestinien, toute personne qui vend un terrain à un Juif est vouée à la mort

4 – Ceux qui assassinent un Juif sont honorés dans tous les médias officiels palestiniens

5 – Les cartes de l’AP préparées pour l’état Palestinien montrent que toute la Palestine (du Mandat britannique) est sous administration palestinienne.

6 – Les cartes de Jérusalem de l’AP ne mentionnent pas l’existence d’un quartier Juif à Jérusalem.

7 – Tous les documents récents de l’AP revendiquent tout Jérusalem comme la capitale de l’état Palestinien

8 – Le nouvel état Palestinien refuse le droit aux Juifs d’accéder aux Lieux saints Juifs.

9 – Le texte de la Constitution de l’état palestinien nie tout statut juridique aux non musulmans.

10 – Aucun système protégeant les Droits de l’Homme ne pourra exister dans un Etat palestinien.

Et si cet Etat Palestinien n’est pas la description d’un état totalitaire prônant l’Apartheid, alors qu’est-ce que c’est ?

Par David Bedein
www.IsraelBehindtheNews.com
– Traduit par Albert Soued pour
www.nuitdorient.com

Hannaël Maranda a dit…

L’Israélien sort petit à petit de son apostasie, ou de son anesthésie. Il se met enfin à reconnaitre ses valeurs religieuses, morales ou territoriales.
On l’avait bien roulé avec les histoires de territoires en échange de la paix, des renoncements douloureux mais prometteurs: « allez, encore un effort,
encore une concession, la dernière, c’est juré, on ne va pas tout faire rater alors que tout s’est si bien passé jusqu’à présent, vous êtes intelligents,
vous n’allez pas vous entêter bêtement ». La litanie est bien connue, et l’Israélien jouait parfaitement son rôle du parfait pigeon: il a mangé (à moitié),
reçu les coups (une partie), et payé (la totalité). c'est bien connue: celle du serviteur qui ne devait pas rentrer chez son maître sans poisson. Il n’en a trouvé qu’un seul, avarié. Obéissant, il l’a rapporté… la suite et la fin se trouvent deux phrases plus haut. L’Israélien a quitté Gaza,
il y a détruit toutes ses habitations et installations, a livré ses synagogues aux flammes de l’ennemi, été bombardé, et pour finir, goldstonifié. , envolé
le « au premier missile tiré contre nous, le monde entier etc. ». Comme son prédécesseur, qui n’aurait pas dû acheter le poisson, l’Israélien d’aujourd’hui
n’aurait pas dû accepter ce marché de dupes en abandonnant sa terre aux terroristes qui le poursuivent jusqu’en Angleterre.

Malheureusement, l’apartheid anti juif est accepté dans le plus profond respect. Gaza: judenrein.
Une amie israélienne me disait que : Kalandia, idem. Les Juifs doivent faire des heures de routes pour pouvoir se rendre de Gueva Benyamin à Modi’in, car la route qui y mène directement est
interdite aux Juifs, mais ça ne choque aucun prétendu humaniste. Aucun reportage, aucune photo de la pancarte rouge qui interdit aux Juifs le passage (bien
entendu, la mention porte « interdit aux Israéliens ». Or, les arabes israéliens y passent sans problèmes, donc…). Et maintenant, les chancelleries se
fâchent quand le Juif ne veut plus que ses lieux saints lui soient interdits.

Hannaël Maranda a dit…

Suite :Alors, on détournera l’attention, en grossissant une affaire « d’élimination ciblée », comme ils disent. Pour éviter qu’elle ne retombe dans l’oubli, pour
y entraîner avec elle la tour la plus haute de monde, on lui réinsufflera de l’actualité en élargissant chaque jour la liste des suspects. On en profitera
pour remettre au goût du jour toutes les mesures collectives antisionistosémites possibles avec une « bonne raison », et une juste cause. La preuve que
toutes ces allégations ne sont pas sincères, c’est l’exagération, la véhémence et la mauvaise foi dirigées contre Israël et ses diplomates qui viennent
en Europe empêcher l’opinion internationale de se détourner du nucléaire iranien. Si ces bons diplomates pensaient vraiment un seul instant qu’Israël était
prêt à éliminer n’importe qui n’importe où, ils éviteraient d’éveiller sa colère. Mais ils savent trop bien que c’est le pays le plus tolérant du monde
et qu’ils peuvent se permettre de l’enfoncer iniquement. Ce ne serait pas contre le dictateur iranien, pour lequel il ne fait aucun doute qu’il prépare
l’arme atomique, qu’ ils oseraient dire ou insinuer le centième des accusations qu’ils ne se gênent pas de jeter à la figure d’Israël pour une affaire
dans laquelle ils n’ont par contre pas la moindre preuve, et avec en plus des histoires abracadabrantes de faux papiers copiés chez d’autres gens, quand
chacun sait que les faux papiers inventent des noms qui n’existent pas. Mais comme l’a dit Doubaï, des suspects se sont enfuis vers l’Iran, donc, dans
le doute, et pour ne pas risquer une élimination ciblée de la part de l’Iranien, mieux vaut se la fermer.

Puis, une autre chose qui ne tient pas debout, des israéliens enfuis en Iran ? Allons donc, un peu de sérieux...

Israël n’est pas un âne, et il ne ressemble
pas aux donneurs de leçons occidentaux: s’il a été tellement conciliant avec ses envahisseurs, c’est qu’il était convaincu qu’il en désarmerait l’animosité
par sa tolérance, et non pas parce qu’il avait peur qu’on lui brûle des milliers de voitures et de bus.

Yvan Dlkontrovers a dit…

@M.Laughrea

Vous invoquez la fierté d'être Québécois... uniquement lorsque les Québécois sont pro-Isrëlien et d'accord avec votre point de vue... Pas vraiment constructif comme discours. Manichéisme quand tu nous tiens...

À tous ceux qui pense que les commentaires ici sont plus "représentatifs" qu'ailleurs, détrompez-vous! Votre refuge n'est pas du tout la représentation que vous rêvez de la réalité.

Iñaki a dit…

Pour les 499 autres signatures, on s'en fout, mais pour Gilles Vigneault c'est en effet désolant et triste à la fois de voir que ce personnage qui, du moins pour moi, représentait un nationalisme ouvert et éclairé, soit tombé dans le piège des écolo-marxistes.

Anonyme a dit…

Honte aussi à Karen Young, Jean-Guy Moreau, Shafik, de Loco Locass, Yann Perreau, Armand Vaillancourt, Mado Lamothe, François Avard, Samian, Paul Ahmarani, et Lhasa de Sela.


Honte à ces artistes qui, comme Vigneault et Desjardins, semblent animés par la haine puisqu’ils ont signé un texte incendiaire, calomniateur, ignoble, crapuleux et trompeur qui nous ramène presqu’au temps odieux de l’infâme résolution « sionisme = racisme » d’il y a 35 ans (résolution depuis longemps répudiée par tous les pays de la Terre sauf des pays musulmans et 3 pays communistes (1)).

Honte à tous ces artistes qui ne peuvent que penser à boycotter des produits israéliens, au lieu d’aider vraiment et directement les Palestiniens: faire le mal leur vient donc à l’esprit avant de faire le bien; faire du négatif leur sera venu à l’esprit avant de faire du positif.

En effet, combien de bourses d’études pour enfant palestinien en leur nom? Combien d’ailes d’écoles ou d’hôpital en Judée-Samarie en leur nom? Combien d’arbres plantés en leur nom? Combien de sculptures ou de peintures données aux Palestiniens en leur nom ? All hat no horse! All talk no action! Ils déshonorent le Québec vaillant par leur geste non constructif.

Bravo à Jacques Brassard qui a écrit 7 paragraphes bien sentis à ces artistes; paragraphes qui auront clarifié une chose : la haine qui anime ces artistes, à moins que ce ne soit leur ignorance crasse du sujet sur lequel ils s’expriment.

Ces artistes devraient comprendre le pouvoir des mots. Mais ils s’en sont servi pour se lancer dans un assaut radical contre les faits et la vérité : une telle somme de pusillanimité n’est pas acceptable et doit être dénoncée.



(1) http://en.wikipedia.org/wiki/United_Nations_General_Assembly_Resolution_46/


Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

zarmagh a dit…

Et si je vous dis que la si célèbre Cisjordanie n'existe pas.
C'est un terme très récent, inventé après la création de l'État d'Israël afin de masquer l'évidence du lien du peuple juif avec cette terre, dont le nom a toujours été Judée-Samarie. L'appellation Cisjordanie est apparue après 1948 et s'emploie à « gommer » le nom historique de la région. C'est du révisionnisme. Le problème du Moyen-Orient n'est pas un problème de territoires, mais un problème de territoire, de tout le territoire. Depuis 1948, les Arabes ont toujours eu le même but. Ils sont pour le partage : la terre pour les Arabes, la mer pour les Juifs. Point. Tout autre partage accepté par eux ne sera qu'une étape pour se rapprocher du but. Et en réalité, ils se fichent complètement de ces territoires : ils ne veulent cette terre uniquement pour que les Juifs ne l'aient pas. (Alain Legaret)
http://www.pvr-zone.ca/mythes_moyen_orient.htm

Christian Rioux a dit…

Le Québec est rempli d'idiots utiles. C'est désolant de voir comment les gens sont si peu enclin à se renseigner et suivent comme des moutons les médias gauchistes.

Anonyme a dit…

zarmagh: exact. En fait, on ne lit nulle part le mot "Cisjordanie" dans la résolution 181 de 1947 (assemblée générale de l'ONU; résolution partageant la Palestine Occidentale). Mais on y lit clairement que la région en question est nommée "Judée et Samarie"! Bien sûr, comme toujours, lest tiers-mondistes et les gauchistes ne retiennent que ce qu'ils veulent de cette résolution: ils n'en retiennent que les passages favorables aux Palestiniens et en oublient tous les passages favorables aux juifs.

Le célèbre professeur Julien Bauer, de l’UQAM, commente sur la “semaine contre l’apartheid (sic) israélien”. 12 minutes fort éclairantes.

http://www.actu.co.il/2010/03/israel-accuse-dapartheid-commentaires-du-pr-j-bauer/

ML

Hannaël Maranda a dit…

Lu sur le blogue JSS.news, que je vous recommande chaudement.

C’était il y a un gros mois. A l’époque, les agences de presse du monde entier reprenait l’affaire de la route “443″. On lisait “l’Etat d’Israël va ouvrir
la route 443 reliant Tel-Aviv à Jérusalem aux palestiniens. Cette route traverse les territoires sur quelques km et la circulation sera partagé sur cette
portion. Cela fait des années que les palestiniens réclament l’ouverture de la route mais les forces israéliennes répondaient toujours par la négative
de peur d’attentat”

Forcément, tout le monde à repris la news en ajoutant qu’Israël était peureux, qu’il disait cela simplement pour continuer sa “politique d’apartheid”, que
les “palestiniens ne sont pas des sauvages”, etc…

road443actionoct07-9bcb4

Une manifestation pro-palestinienne réclamant l'ouverture de la route 443 (nov 2009)

Oui mais, il n’aura pas fallu bien longtemps pour que ce nouveau “retrait” israélien devienne douloureux. Après le sud-liban et l’arrivée en masse du Hezbollah.
Après Gaza et les tirs incessants de missiles sur Israël, voilà la route 443 qui devient le terrain de jeu favori des terroristes palestiniens.

Un attentat s’est produit dans la nuit de mardi 2 mars sur la route 443. Les Palestiniens circulaient en voiture à côté d’un poste de contrôle des soldats
israéliens (qui sont à l’entrée et à la sortie de la route). Les palestiniens ont alors saisi des fusils mitrailleurs et ont commencés à canarder les garde-frontières.
Heureusement, personne na été blessé. Seuls les travailleurs palestiniens qui passaient la frontières ont fuient dans leurs villages de peur d’être tué
par les terroristes.

Le Syndicat des Travailleurs Palestiniens appel aujourd’hui les travailleurs à ne pas céder à la panique et à continuer d’aller travailler en Israël. Du
côté de Tsahal, l’enquête est en cours et plusieurs suspects ont étés identifiés.

Sur les sites internet antisémites pro-palestiniens, on lira certainement dans les prochaines 24 heures un artile sous le titre “les forces d’occupations
sionistes ont enlevé 3 travailleurs palestiniens”. Ils aiment utiliser cette rhétorique mensongère… Mais personne n’est dupe !

Frederic a dit…

Encore une fois je rejoins vos propos et j'ajouterais ceci.

Je crois qu’Israël a le droit de prendre n’importe quelle action militaire afin de se defender contre ses ennemis nihilistes. Moralement et militairement Israël a été, est et sera la ligne de front du combat anti-terroriste. Si nous nous laissons emporter par la rhétorique vide des défenseurs de la Palestine et du Hamas tout en permettant a ceux-ci ainsi qu’a l’Iran de menacer Israël, notre sécurité et nos politiques anti-terroristes deviennent pure hypocrisie et nous échouerons. Considérez les faits: les Israéliens et les Palestiniens ne sont pas moralement égaux. (J'ai bien dit moralement! En tant qu'êtres humains ils sont égaux)

Israël est le seul pays libre dans une région dominée par des monarchies, des théocraties et des dictatures arabes. Meme si l’invasion Irakienne a un peu changé la donne au cours des dix dernières années, je suis sur que l’Irak redeviendra totalitaire une fois les américains sorti de la. Dans cette région du monde seulement les citoyens d’Israël juifs ou arabes qui peuvent dire ce qu’ils pensent, critiquer leurs gouvernement, former leurs parti politique, publier leurs journaux, tenir des élections libres. Lorsque les autorités Arabes refusent de respecter les liberté fondamentales de leur population il est carrément obscène de venir nous faire croire qu’Israël ne respecte pas les droits des Palestiniens. N’importe quel Arabe qui se sent vraiment concerné par les droits de la personne devrait premièrement chasser s’en prendre a ses despotes et adopter un modele de société libre qui caractérise si bien Israël. Depuis sa fondation Israël a été la victime.

Depuis sa fondation en 1948, Israël a du combattre 5 guerres par légitime défense contre 22 dictatures arabes hostiles et a été continuellement attaquée par des terroristes Palestiniens. Durant tout ce temps les Palestiniens avant, pendant et après Arafat on été responsables du kidnapping et le meurtre d’enfants Israéliens dans leur écoles, le détournement d’avions et d’attentats a la voiture piégée ainsi qu’a l’exécution par leur escadrons de la mort de millier de civils libanais, d’Israéliens, d’Américains et de Palestiniens. Aujourd’hui on a 500 nonos de la gaugauche québécoise comme Richard Desjardins qui viennent leur offrir leur appui immoral.

La terre occupée par Israël a été capturée par voisins Arabes par la force des armes. Comme n’importe quelle victime d’agression Israël a le droit moral de contrôler le plus de terre possible qui sont nécessaire à sa protection. Les Palestiniens veulent anéantir Israël alors que tout ce qu’Israël veut qu’on le laisse tranquille. La seule erreur d’Israël c’est de ne pas prendre de mesure militaire plus forte. S’il est juste de la part de l’armée Canadienne de bombarder les forteresses d’Al-Qaïda en Afghanistan, donc il est aussi juste pour Israël de bombarder des forteresses terrorises dans les territoires occupes. La haine d’Israël c’est la haine du droit, de la liberté et de la démocratie.

Anonyme a dit…

Eh oui ! tous ces artistes sont des Êtres bornés sans raisonnement, sans Âme.
Comment réagirait-on si on venait nous enlever une partie de notre territoire pour enclaver une population quelqconque., qu'on nous enlèverait tous nos droits,
le droit même de vivre dans son propre pays ?
On n'est pas sortis du bois !

Réveillons-nous, la droite de la droite semble bien confortable mais si vide de sens au fond.
AMHA !

Anonyme a dit…

Images d'un Gaza qui regorge de nourriture et de bebelles, en 2009 :

http://www.paltoday.com/arabic/News-64161.html
http://www.guardian.co.uk/world/gallery/2008/sep/29/islam?picture=338092099

Et trop de bonbons, ca fait grossir:

"The findings revealed that the prevalence of underweight is 1.4%(...) in general these results are at acceptable levels. However, high prevalence of overweight children was found. In children 10-16 years overweight prevalence is 15.9%."
http://unispal.un.org/UNISPAL.NSF/0/5E423F675C1CA8A28525761C00651777

Hannaël Maranda a dit…

À lire pour tout ceux et celles qui aime et chérisse la vérité.

Pilar Rahola est une politicienne espagnole, journaliste et activiste de gauche. Ses articles sont publiés en Espagne et dans les plus importants journaux
d’Amérique latine. 

Adaptation : Jean Vercors  

Pourquoi ne voyons-nous pas : des manifestations contre des dictatures Islamiques à Londres, Paris ou Barcelone ?

Des manifestations contre la dictature birmane ?

Des manifestations contre l’asservissement de millions des femmes qui ne vivent sans une protection légale ?

Des manifestations contre l’utilisation d’enfants comme bombes humaines ou il y a un conflit avec l’islam ?

Pourquoi n’y a-t’il aucun leadership pour soutenir des victimes de la dictature Islamique au Soudan ?

Pourquoi n’y a-t-il aucun outrage contre les atrocités du terrorisme contre Israel ?

Pourquoi ( la gauche ) ne défendent-t’ils pas le droit d’existence d’Israel ?

Pourquoi la gauche reste-t’elle si silencieuse contre le fanatisme Islamique ?

Pourquoi ce soutien ambiguë à la cause palestinienne avec la défense du terrorisme Palestinien ?

Hannaël Maranda a dit…

Suite :
Et pour finir, la question à 1 million de dollars, pourquoi la gauche Européenne et dans le monde s’acharnent-elles sur les Usa et Israel et pas sur les
pires dictatures de la planète ?

Les 2 plus solides démocraties ayant subi les plus sanglantes attaques terroristes, la gauche ne s’en soucie guère.

Et ensuite, au concept de liberté. À chaque forum européen pro palestinien j’entends les hurlements hystériques gauchistes : “Nous voulons la liberté pour
le peuple !”

Faux. Ils ne sont jamais concernés par la liberté pour des gens de la Syrie, du Yémen, d’Iran ou du Soudan, ou d’autres nations ou les droits fondamentaux
sont bafoués.

Et ils ne sont jamais préoccupés quand le Hamas détruit la liberté des Palestiniens. Ils sont seulement concernés par l’utilisation du concept de liberté
palestinienne comme une arme contre la liberté israélienne.

La conséquence résultante de ces pathologies idéologiques est la manipulation de la Presse.

La presse internationale n’arrange pas les choses, elle les endommage par ses publications sur la question de la question israélo-palestinienne.

Sur ce sujet ils n’informent pas, ils font de la propagande.

Quand il s’agit d’écrire sur Israël, la majorité des journalistes oublie la déontologie de la profession. Et alors, l’acte de défense d’un Israelien devient
un massacre, et n’importe qu’elle confrontation un génocide.

Il y a eu tellement d’aberrations écrites sur Israël qu’il ne reste pratiquement aucune accusation contre elle.

En même temps, cette presse ne discute jamais l’interférence syrienne et iranienne dans la violence se propageant contre Israël; l’endoctrinement d’enfants
et la corruption des Palestiniens.

Et en annonçant les victimes, chaque accident palestinien est annoncé comme une tragédie et chaque victime israélienne est camouflée, cachée ou annoncée
à la va-vite.

Hannaël Maranda a dit…

Suite2 :
Permettez moi de rajouter ceci sur la Gauche Espagnole :

Plusieurs d’entre eux sont des exemples qui illustrent l’anti-américanisme et les sentiments anti-israéliens, voila ce qui caractérise la gauche espagnole
( et la gauche Européenne : Suède, Angleterre, France, Italie…

Un exemple : un parti de gauche espagnol vient de virer un de ses membres parce qu’il avait créer un site web pro Israël.

D’après la lettre de renvoi : “Nos amis sont l’Iran, la Libye et le Venezuela, opprimés par l’impérialisme et pas un état Nazi comme Israël.”

Un autre exemple, le maire socialiste de Campozuelos a changé le jour de la Shoah commémorant les victimes de l’holocauste par le Jour de la nakba Palestinienne
lequel pleure la naissance de l’état d’Israel, exprimant ainsi le mépris pour les six millions de Juifs européens assassinés dans l’Holocauste.

Dans ma ville natale de Barcelone, le conseil municipal a décidé de commémorer le 60ème anniversaire de la création de l’État Israël, en ayant une semaine
de solidarité avec les Palestiniens.

Ainsi, ils ont invité Leila Khaled, une terroriste célèbre des années 70 et le leader actuel du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, une
organisation terroriste listée par l’Union Européenne, qui promeut l’utilisation de bombes contre Israël.

Ce mode de pensée du politiquement correct a même pollué les discours de président Zapatero.

Sa politique étrangère rejoint la gauche lunatique sur la question proche orientale, et pour les affaires du Moyen-Orient il est explicitement pro Arabe.

Je peux vous assurer qu’en privé, Zapatero blâme Israel pour le conflit au Moyen-Orient et son ministre des Affaires Etrangères Moratinos suit la cadence.

Le fait que Zapatero ait voulu porter un keffieh lors de sa visite au Liban n’est d’aucune coïncidence; c’est un symbole.

L’Espagne a subi la pire attaque terroriste en Europe et il est dans le collimateur de n’importe qu’elle organisation terroriste Islamique.

Comme je l’ai déjà écrit, ils nous tuent avec des portables accrochés à l’obscurantisme moyenâgeux.

Encore, la gauche espagnole est la plus anti Israelienne au monde

Et ensuite elle dit qu’elle est anti Israélienne par solidarité. C’est cette folie que je veux dénoncer à cette conférence.

Conclusion :

Je ne suis pas Juive. Idéologiquement de suis de gauche et ma profession est journaliste.

Pourquoi ne suis-je pas anti-israélienne comme mes collègues ?

Parce que en tant que non juive , j’ai la responsabilité historique de combattre la haine anti-juive et plus précisément contre la haine de ceux qui leur
refusent leur terre ancestral, Israel.

Combattre l’antisémitisme n’est pas uniquement le devoir des Juifs, c’est aussi le devoir des non Juifs.

En tant que Journaliste, mon devoir est de chercher la vérité au-delà du préjudice, des mensonges et des manipulations.

La vérité sur Israël n’est pas dites.

Je suis une personne de gauche qui aime le progrès, je suis dans l’obligation de défendre la vérité, la culture, l’éducation civique aux enfants, la coexistence
et les 10 commandements devenus des principes universels.

Ces principes que le fondamentalisme islamique veut détruire.

En tant que non Juive, journaliste de gauche, j’ai un triple devoir de morale avec Israël, parce que si Israël est détruit, la liberté, la modernité et
la culture seront également détruits.

Le combat d’Israel, même si le monde n’est pas d’accord, est le combat du monde.

Source :
Le Post

http://www.lepost.fr/article/2010/02/10/1932972_la-gauche-vue-par-pilar-rahola.html

Hannaël Maranda a dit…

Les Juifs n’ont pris la terre de personne
WorldNet Daily -19 Novembre 2002
En tant que critique arabe américain le plus voyant de Yasser Arafat et des objectifs "palestiniens" hypocrites. Permettez moi d’affirmer ceci clairement et simplement : les Juifs en Israël n’ont pris la terre de personne. Quand Mark Twain
visita la Terre Sainte au 19e siècle, il fut très déçu. Il ne vit pratiquement personne. Il la décrivit comme une vaste terre de
désolation. Le pays que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’Israël était pratiquement désert. Au début du 20e siècle cela
commença à changer.
Des Juifs venus du monde entier commencèrent à revenir dans leur patrie ancestrale, la Terre Promise que Moïse et Josué avaient
conquise des millénaires auparavant, ainsi que le croient Chrétiens et Juifs, sous les ordres directs de Dieu. Cela ne veut pas dire
qu’il y ait pas toujours eu une forte présence juive sur cette terre, en particulier dans et autour de Jérusalem. En 1854, selon le
compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de cette ville sainte. Quelle
est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient pour le Tribune. Il s’appelait Karl Marx, oui ce
Karl Marx là.
Un guide de la Palestine et de la Syrie, publié en 1906 par Karl Baedeker, illustre ce fait : alors même que l’Empire Ottoman
musulman régnait sur la région, la population musulmane de Jérusalem était minime. Ce livre estime la population totale de la ville
à 60.000 habitants, dont 7.000 Musulmans, 13.000 Chrétiens et 40.000 Juifs. "Le nombre de Juifs s’est considérablement accru durant
les dernières décennies, malgré l’interdiction d’immigrer ou de posséder des terres qui leur est faite," déclare ce livre. Bien que
les Juifs y soient persécutés, ils venaient quand même à Jérusalem et y représentaient la vaste majorité de la population déjà en
1906. Et bien que les Musulmans proclament aujourd’hui Jérusalem comme la troisième ville sainte de l’Islam, quand la ville était
sous régime musulman ils ne lui manifestaient que très peu d’intérêt.
Lorsque les Juifs vinrent, drainant les marécages et faisant fleurir les déserts, un phénomène intéressant se produisit. Les Arabes
suivirent. Je ne les en blâme point. Ils avaient de bonnes raisons de venir. Ils y trouvaient des emplois. Ils venaient pour la
prospérité. Ils venaient pour la liberté. Et ils vinrent nombreux.

Winston Churchill observa en 1939 : "Ainsi, loin d’y être persécutés, les Arabes sont arrivés en masse dans ce pays, s’y sont
multipliés jusqu’à ce que leur population augmente même plus que les communautés juives de par le monde n’avaient pu mobiliser de Juifs."

Hannaël Maranda a dit…

Puis arriva 1948 et la grande partition. Les Nations Unies proposèrent la création de deux états dans la région, l’un juif,
l’autre arabe. Les Juifs l’acceptèrent avec gratitude. Les Arabes la rejetèrent férocement et déclarèrent la guerre.
Les leaders arabes demandèrent aux Arabes de quitter la zone pour ne pas être pris dans les échanges de tirs. Ils pourraient revenir
dans leurs maisons, leur dit-on, après qu’Israël soit écrasé et les Juifs détruits. Ce ne fut pas le résultat qu’ils escomptaient.
Selon les estimations les plus courantes, plusieurs centaines de milliers d’Arabes furent déplacés par cette guerre, pas par une
agression israélienne, pas par une saisie des propriétés foncières par les Juifs, pas par un expansionnisme israélien. En fait, il y
a de nombreux documents historiques montrant que les Juifs ont instamment demandé aux Arabes de rester et de vivre avec eux en paix.
Mais, tragiquement, ils choisirent de partir.
54 ans plus tard, les fils et filles et petits-enfants de ces réfugiés vivent encore beaucoup trop souvent dans des camps de
réfugiés, pas à cause d’une intransigeance israélienne, mais parce qu’ils ont été abusivement utilisés comme outil politique par les puissances arabes. Ces pauvres malheureux auraient pu être installés en une semaine par les riches états arabes du pétrole qui
contrôlent 99,9% de la terre de tout le Moyen-Orient, mais ils ont été gardés comme de véritables prisonniers, remplis de haine
envers la mauvaise cible, les Juifs, et armés en martyrs suicide par les manipulateurs de pouvoir arabes.
Ceci est la véritable histoire moderne du conflit arabo- israélien. Jamais les Juifs n’ont déracinés les familles arabes loin de
leurs maisons. Quand il y avait des titres de propriété, ils ont acheté la terre à des prix démesurés, pour pouvoir avoir un lieu où
vivre sans les persécutions auxquelles ils étaient soumis ailleurs dans le monde.
C’est un grand mensonge de dire que les Israéliens ont déplacés qui que ce soit, l’un d’une longue série de mensonges et de mythes
qui ont amené le monde au point où il est prêt à commettre encore une fois une nouvelle grande injustice à l’encontre des Juifs.
Par Joseph Farrah

Ne nous laissons pas atendrir par les mensonges des pro-palestiniens ; Israel n'a rien volé ni chassé personne ! Rétablissons la vérité pour l'honneur.

Hannaël Maranda a dit…

Je vous propose une vidéo et 2 articles très intéressants que vous ne lierez pas dans nos journaux gauchos.

[Vidéo] La terrible vérité sur l’islam dite par Mosab Hassan Yosef, le “Fils du Hamas”

http://www.bivouac-id.com/2010/03/04/video-mosab-hassan-yosef-le-fils-du-hamas-dit-la-terrible-verite-sur-lislam/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+bivouac-id+%28Bivouac-ID%29

L’Occident face à l’Axe irano-syrien

http://blog.alexandredelvalle.com/archives/320-LOccident-face-a-lAxe-irano-syrien.html#extended

La Palestine est-elle l’alpha et l’oméga des problèmes du monde ? Une mise au point d’André Dufour.

http://www.libertyvox.com/article.php?id=422

Conservateur québécois a dit…

Imaginons ça ! Si le Québec devenait indépendant avec les gauchistes du PQ,du BQ, de la CSN, de QS, de La Presse, de Radio-Canada, nous serions un Etat pro-arabe, réchauffiste (on aurait la figure d'Al Gore sur nos billets de banque),sous tutelle du FMI, etc.Sans compter l'endoctrinement de nos jeunes par le ministère de l'Éducation.... La droite doit reprendre le combat pour l'indépendance du Québec. La gauche a sabotée l'idée d'indépendance.

Hannaël Maranda a dit…

Vous voulez comprendre pourquoi malgré toutes les concesssions douloureuses et plus que génnéreuses qu'Israel a fait, la paix ne se fait pas et ne se fera jamais ?

Allez sur ces sites et vous allez tout comprendre.

http://palwatch.org/home.aspx

http://www.pmw.org.il/

N'attendez surtout pas que nos journaleux et nos gauchos de services vous donnent ces infos. Hélas, ils ne le feront jamais.

Et pourtant. C'est la strict vérité. Elle est dure et impitoyable n'est-ce pas ? Une amie israélienne me disait un jour : " Si tu savais la haine que les arabes nous vouent ; ce que la télévisions, écoles et mosquées du coin enseignent à leurs enfants, tu en n'aurais froid dans le dos". Et, elle rajouta ceci : "Tu sais, l'occident n'est pas du tout préparé à entendre et à accepter une telle haine". Et, je pense qu'elle avait malheureusement raison ! Mais nécessaire pour comprendre la vérité et la réalité du terrain.

Tant que l'occident continuera d'allimenter cette haine par de l'argent, qui est, très souvent détourné au profi des dirigeants, afin d'enseigner une haine qui ferait même pâlir hitler ! Tant qu'on refusera de dire une fois pour toute la vérité aux palestiniens, qu'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ; et qu'ils ont été trompé et manipulé à outrance par leur propre gouvernement depuis plus de 60 ans, et qu'Israel ne reviendra jamais aux frontières de 67 pour des raisons sécuritaires et logistiques ; et qu'assez c'est assez, de se complaire dans un statut de mendiant accompli et victimaire, tout sera vain. Le reste n'es que du bla-bla de salon.

Demandez-vous pourquoi cette vérité horrible nous est-elle cachée ? Simplement par un antisémitisme non avoué et par hypocrisie pour ne pas vexer les rois des pétro$.

Jean-Luc Proulx a dit…

@ Hannaël Maranda.

Votre texte de Pilar Rahola me fait penser à ces temps qui me paraîssent tellement lointains où la gauche disait que la liberté n'avait pas de prix et que la dissidence est la plus grande forme de patriotisme.

Malheureusement, des Pilar Rahola qui veulent protéger l'Occident et ses valeurs, il n'y en a plus beaucoup à gauche! La gauche est, maintenant, infestée par les Reactionism Watch de ce monde.

Hannaël Maranda a dit…

@Conservateur québécois,

J'ai voté oui en 95 ; et ensuite lorsque j'ai vu vers quelle direction prenait le PQ j'ai dit non. La France entre autre est très pro-arabe.

Et tant que le PQ, BQ et QS le communiste, seront gauchistes et socialistes, tant qu'ils manifesteront avec le heizbollah et pro-palestiniens et pro hamas, pro terroriste, pro-arabe,antisémite, anti sioniste, anti américain, pro France, alors que nous avons bien plus en commun avec les USA que la France,non merci, je ne veut pas de ce Québec.

Jean-Luc Proulx a dit…

Décidemment, si ça continue comme ça, pour la première fois de ma vie, aux prochaines élections fédérales, je pourrais voter libéral!


Déclaration du chef libéral Michael Ignatieff sur la semaine contre l'apartheid israélien

1 Mars 2010 - RagazouDigg

OTTAWA Le chef libéral Michael Ignatieff a fait la déclaration suivante aujourd'hui :

« Cette semaine, dans tous les campus universitaires du pays, la semaine contre l'apartheid israélien visera encore une fois à diaboliser et à remettre en doute la légitimité de l'État d'Israël. Cette initiative fait partie d'une campagne mondiale d'appel au désinvestissement, au boycott et à la proclamation, et elle devrait être condamnée d'une manière absolue et sans équivoque.

« En droit international, l'apartheid est qualifié de crime contre l'humanité. La semaine contre l'apartheid israélien est une tentative délibérée de présenter l'État juif comme étant un État criminel.

« Les activités prévues dans le cadre de cette semaine visent à isoler les étudiants juifs et israéliens. Le but est que ceux-ci se sentent frappés d'ostracisme, voire physiquement menacés là même où la liberté devrait être primordiale, c'est-à-dire sur un campus universitaire.

« Soyons clairs : il est légitime de critiquer les politiques du gouvernement israélien. En revanche, condamner en bloc l'État d'Israël et le peuple juif ne l'est pas et ne le sera jamais.

« L'idée même de la semaine contre l'apartheid israélien va à l'encontre de nos valeurs communes de respect mutuel et de tolérance, sans distinction de nationalité, de race ou de croyance. C'est une tentative pour accroître les tensions au sein de nos communautés en ce qui concerne le conflit au Moyen-Orient.

« Au nom du Parti libéral du Canada et de notre groupe parlementaire, j'exhorte tous les Canadiens de se joindre à nous pour condamner la semaine contre l'apartheid israélien, et rejeter toutes les formes d'antisémitisme, de racisme et d'intolérance, au Canada et partout dans le monde. »

http://www.liberal.ca/

http://www.juif.org/blogs/22199,declaration-du-chef-liberal-michael-ignatieff-sur-la-semaine-contre.php

Hannaël Maranda a dit…

Bonsoir Jean-Luc Proulx,
malheureusement, vous avez que trop raison ! Des gens comme elle et surtout de gauche, doivent se compter sur les doigts d'une main !

Bravo pour le PLC qui condamne ces mensonges sur Israel. M. Harper est très clair aussi, concernant Israel.

Malheureusement, des M. Brassard au PQ on n'en n'a que trop peu !

Tout pays peut être critiqué, tout comme on critique le nôtre. Cela est légitime. D'ailleurs, mon amie israélienne ainsi que les israéliens en général, sont très, très critique envers leur gouvernement. Mais diaboliser un pays, le démoniser à outrance et de façon mensongère, c'est honteux et pas constructif du tout.

Si vous voulez une preuve que l'antisémitisme et l'anti sionisme est lié ; lorsque ces gens manifestent contre l'Etat israélien remarquez bien ce qu'ils disent et crient en toute impunité :

"Mort aux juifs ; brûle, brûle Israel ; heizbollah, détruis Tel-Aviv ; " et j'en passe des meilleurs...

Une autre preuve ; chaque fois qu'Israel doit se défendre contre les terroristes, remarquez dans les pays du monde, les actes antisémites touchant les juifs, leurs synagogues sacagées,monte en flèche.

Ensuite, on voudra nous faire croire que l'anti sionisme et l'antisémitisme c'est deux chose ! Faut tu être ignorant pas à peu près, pour penser ça !

Anonyme a dit…

Excellent commentaire, juste et honnête, qui j'espère pourra ouvrir les yeux à certains "suiveux" de la gogauche, qui ne sont surement pas renseignés sur le conflit Israel-Palestinien et la bande de Gaza pour signer une telle pétition.
Mais que voulez vous quand on est anti-américain, anti-juif, anti-Israel, anti-Canadien, et anti-Harper, on ne peut(et on ne veut) surement pas réfléchir avec objectivité et voir les deux côtés de la médaille. C'est surement le cas de la majorité des signataires de cette pétition remplie de mensonge.

Anonyme a dit…

Cet échange, avec un anonyme s'exprimant sur le blogue de Chantal Hébert, réitère certains faits qui ont peut-être échappé aux artistes signataires, incluant Gilles Vigneault et Richard Desjardins:

42Dr Michael Laughrea, MPhil, PhD :
mars 4, 2010 à 17:56
Réponse aux intéressantes questions de PMSH (dommage que vous préfériez l’anonymat, plutôt que vous tenir fièrement debout).

« prétendez-vous qu’une vie palestinienne vaut moins qu’une vie israélienne? » Rép. : J’observe qu’effectivement, une vie palestinienne vaut moins, pour un Palestinien, qu’une vie israélienne ou palestinienne ne vaut pour un Israélien. C’est très dommage qu’il en soit ainsi. Voir le commentaire très pertinent du journaliste palestinien Sami El Soudi, cité au #39.

« Combien d’Israéliens ont été tués exactement par les roquettes palestiniennes? » Rép.: Beaucoup moins que les terroristes palestiniens n’avaient espéré. Comment ? Grâce à tous les bunkers qui ont été construits dans les villages et maisons entourant Gaza ; grâce à un système sophistiqué d’alarme ; grâce à des drones qui détectent parfois les roquettes avant même qu’elles ne soient lancées ; grâce au poste de radio le plus écoutée à Sderot (ville la plus visée par les roquettes palestiniennes): une radio silencieuse qui ne diffuse que lorsque une roquette ou un obus de mortier vient d’être lancé. Rappelons que toutes ces roquettes et obus visent des civils israéliens qui vivent à l’intérieur de la ligne d’armistice de 1948, et non dans les territoires conquis en 1967.

»Expliquez-moi pourquoi vous refusez de reconnaître que le territoire actuel de la Palestine ne correspond qu’à 10% du territoire originel? » Rép. : Parce que 75 % de la Palestine est présentement occupée par la Jordanie. Vous n’aimez pas ce chiffre ? Recommençons : parce que 40 % de la Palestine non désertique est occupée par la Jordanie. Lisez votre Bible : vous verrez que 3 des 12 tribus d’Israël vivaient dans ce qui se nomme aujourd’hui la Jordanie et que la Palestine a toujours inclu les 2 rives du Jourdain jusqu’à ce que la Grande-Bretagne ne fasse un pays, en 1921, du territoire situé sur sa rive Est. 
Ce pays se nomme aujourd’hui la Jordanie.

« Expliquez-moi : pourquoi les Palestiniens devraient-ils faire les frais du sionisme, alors que la Palestine est le seul État, avec les Kurdes, à être exclu du droit d’avoir un État? » Rép. Les Kurdes et les Palestiniens (1) sont loin d’être les seuls peuples de la région à ne pas avoir d’état. Les chrétiens levantins n’en ont pas, ou n’en ont plus depuis que le Liban s’est islamisé et est tombé aux mains du Hezbollah. Les coptes n’en ont pas. Les Druses n’en ont pas.

Les Palestiniens font les frais du sionisme parce que, contrairement aux chrétiens levantins, aux Coptes, aux Kurdes et aux Druses, ils « squattent » d’une certaine manière, le territoire d’un autre peuple. Rappelez-vous : Judée, c’est pour Juif ; Samarie c’est pour Samaritain, et les Samaritains sont des Juifs (2). De plus, les Arabes disposent de 22 pays alors que les Juifs n’en disposaient d’aucun avant 1947. Oui, je sais : on peut également considérer que les Juifs nouvellement arrivés « squattent » le territoire des Palestiniens, d’où la décision remarquablement juste, en 1947, de partager la Palestine en un territoire pour les Juifs et un territoire pour les Palestiniens. N’oublions pas, en plus, que la majorité des habitants de Jordanie sont des Palestiniens. Ce partage donne donc 2 pays aux Palestiniens alors qu’il en donne un seul aux Juifs.

Anonyme a dit…

Suite de l'échange:

« 
Puis arrive 1945 : comment refuser un État aux juifs qui viennent de subir les atrocités de la Shoah? » Rép. : La formation d’Israël a peu à voir avec la Shoah mais tout à voir avec la déclaration Balfour de 1917. Sans Shoah, il y aurait très probablement eu réapparition d’Israël sur les cartes. L’élément capital et déclencheur n’est donc pas la Shoah, mais la déclaration Balfour. En fait, sans Shoah, il y aurait en plus de Juifs en Israël, et le territoire alloué aux Juifs par la communauté internationale aurait probablement été plus vaste. La Shoah, en somme, a probablement rétrécit le territoire alloué aux Juifs et compliqué le développement démographique d’Israel.

« Et tant pis si des Arabes vivaient déjà sur les terres que les Juifs se sont appropriées! » Rép. Absolument pas. La résolution 181 de 1947 a bien pris soin de diviser la Palestine occidentale en 1 territoire où les Juifs sont majoritaires, et un autre où les Arabes sont majoritaires. Cela me paraît fort juste et raisonnable. La loi de la majorité : qui peut être contre ?

« Pourquoi serait-ce aux Palestiniens de payer pour les erreurs de l’Europe? » Rép. : les erreurs de l’Europe ne sont pas l’élément central de ce dossier. Les Palestiniens paient plutôt pour l’erreur de Mahomet qui a usurpé par la conquête un territoire historiquement et fondamentalement juif. Rappelons que Jérusalem était administré par les Juifs quelques années seulement (vers 620) avant la conquête arabe de Jérusalem, qui s’est faite en 638. Rappelons aussi que les pays qui se sont le plus vidés de leurs Juifs ne sont pas les pays décimés par la Shoah, mais les pays arabes. 


(1) Les Palestiniens se nommaient eux-mêmes « arabes » jusqu’en 1932 ; c’étaient les Juifs qui se nommaient et étaient alors nommés « Palestiniens », à l’époque !

(2) Il n’est fait nulle mention de « Cisjordanie » dans la résolution 181 de 1947, mais de Judée, de Samarie, et de Galilée.

Anonyme a dit…

Timil a dit: Qu'il est triste de constater que cette fougue qui anime votre blog ne se soit pas manifestée alors que vous étiez MINISTRE...

Hannaël Maranda a dit…

Les Nations Unies se sont tues lorsque 58 synagogues ont été détruites par les Jordaniens.

Les nations Unies ce sont également tues lorsque les palestiniens ont tout détruit lorsque les juifs en signe de bonne volonté ont été forcé à évacuer Gaza en 2005. Les juifs de Gaza qui y vivaient depuis 67, faisaient prospérer la région et faisaient travailler de nombreuses familles palestiniennes, ont tout laissé intacte pour que les palestiniens puissent profiter de leur savoir ainsi que continuer à nourrir leur famille respective. Au lieu de cela, les palestiniens ont tout saccagé. Infrastructures, les cultures de plantes de toutes sortes, de fruits et légumes exporté dans le monde entier ; même les synagogues qui étaient demeuré sur place ont été brûlées détruites avec une sauvagerie inégalée. Ensuite, ils viennent pleurnicher quand on brime leur droit de religion ! Pourtant, il ne faut réellement pas avoir aucun respect de l'autre, pour détruire jusqu'à leur lieu de culte.

Les Nations Unies se sont tues lorsque de manière systématique les jordaniens ont souillé le cimetière juifs sur le mont des oliviers. Lors de la reprise en 67 par l'armée israélienne des lieux Saints juifs, les israéliens ont découverts avec stupeur que les musulmans avaient faite de ces lieux des urinoirs !

Les Nations Unies se sont tues lorsque les jordaniens ont imposé un régime équivalent à l’apartheid, empêchant les juifs de monter au temple et au mur des
lamentations.

Les nations Unies ce sont également tues lorsque pendant 8 ans durant, les roquettes qui terrorisaient plus d'un millions d'israéliens du sud tombaient sans répit; aucune condamnation n'a eu lieu, ni n'est venue malgré les appels répétés des israéliens qui n'en pouvaient plus ; ces mêmes Nations Unies si vite pour condamner Israel, n'a pas jugé bon de se réunir une seule fois pour dénoncer ces actes de terroriste par les palestiniens de Gaza. Israël qui n'en pouvait plus, eh oui quelle patience ! Quel pays peut se venter d'avoir eu autant de patience ? Décida enfin d'y mette terme en lançant une opération d'envergure, les Nations Unies, qu'on croyait muette c'est soudainement réveillé de sa longue léthargie ! Pour faire quoi, croyez-vous ? Ils ont décidé de façon presque unanime, de condamner Israël, pire, un rapport complètement biaisée est né de ces condamnations, le fameux rapport Golstone. Ces mêmes nations qui avaient juré à Israël lors de son évacuation de Gaza, que si une seule roquette devait être lancée sur le territoire israélien, le monde entier était pour se soulever contre ces terroristes ! Mon œil oui ! Israël à maintenant compris que son destin lui seul doit le prendre en main et qu'il ne peut pas compter sur aucune nation, même si elle se proclame amie.
 
Israel a également compris que même si le monde entier lui témoigne son amour non seulement tout cela n'est que du cinéma, mais pire, si il devait se départir de la majorité de la Judée-Samarie, qui mettrait le pays au grand complet en danger des missiles et qu'il devait se défendre personne ne viendra à son secours et qu'il sera toujours condamné. Dans cette perspective Israel est aujourd'hui moins enclin à donner des territoires aux palestiniens, qui seront transformés à coup sûr en nid de terroristes.
Gaza a montré hors de tout doute, que terre contre paix c'est de la foutaise. De la poudre aux yeux et qu'Israel ne mord plus !

Comme un journaliste palestinien le dit si bien, Sami El Soudi :
 
"Il faut être totalement aveugle, crétin de village, Djihadiste convaincu ou antisémite incurable pour rapporter que la responsabilité de la situation à Gaza est imputable aux Israéliens. Toutes les preuves disent exactement le contraire." 

Hannaël Maranda a dit…

lorsqu’Israel s’est apperçu en 67 qu’il était encore bien seul devant la menace des pays arabes et ça, malgré les horreurs de la shoah encore si présentes dans leur vie et qu’il a compris que les pays qui se disaient plus jamais ça et ceux-là même qui se prétendaient ces meilleurs alliés n’ont pas bougé
le petit doigt pour lui venir en aide, petit retour en arrière.

Or, le 16 mai 1967, le président égyptien Gamal Nasser ordonne
l’évacuation des Casques bleus du Sinaï. Connaissant pourtant leur
importance pour le maintien de la paix, le secrétaire général de
l’ONU, le Birman U Thant, acquiesce à la demande, sans s’y opposer.
La crédibilité de l’ONU en est gravement entachée, notamment aux
yeux des Israéliens.

Ce retrait des Casques bleus est accompagné d’un blocus naval
d’Eilat, seul port israélien sur la mer Rouge. En droit
international, un tel blocus est un acte de guerre. Le président
américain Lyndon B. Johnson tente bien d’organiser une force navale
internationale pour défier le blocus égyptien mais, empêtré et
préoccupé par la désastreuse aventure américaine au Vietnam, sans
l’appui des Français ni des Britanniques, il n’y parviendra pas. Le
monde occidental laisse ainsi tomber ses garanties explicites envers
Israël.

Pendant ce temps, les déclarations des dirigeants arabes, appelant à
«jeter les juifs à la mer», se multiplient. Les blessures de
l’Holocauste étant encore fraîches - il y a à peine 20 ans qu’il
s’est terminé - les Israéliens prennent ces menaces très au sérieux,
et en sont tétanisés. Les parcs se remplissent de fosses ouvertes
«au cas où». Les craintes sont si grandes et réelles, la pression
telle, que Itzhak Rabin, plus tard signataire des accords d’Oslo
avec les Palestiniens, alors chef des armés israéliennes, en fait
une dépression nerveuse.

Se sentant abandonné par l’ONU, délaissé par l’Occident, Israël ne
peut que constater: contre lui se dressent non seulement l’alliance
militaire Égypte-Syrie (à laquelle se joint bientôt la Jordanie),
mais aussi des troupes marocaines, libyennes, tunisiennes,
algériennes, saoudiennes, iraquiennes et soudanaises. Bref, les
armées de 100 millions d’Arabes se liguent contre l’État hébreu, qui
a une population de trois millions.

Israel a toujours été seul. Israel a toujours dû faire face à ses ennemis seul comme un grand. Tout comme aujourdh’ui d’ailleurs.

Devant un illuminé du même rang qu'hitler, le fou ahmadinejad, qui vocifère à longueur de journée sa haine contre les juifs, qui crie à s'en fendre les poumons qu'il va éliminer Israel, le rayer de la carte ; que son existance tire à sa fin ; etc, etc etc.

Que font ces mêmes nations qui criaient en 45 " plus jamais ça ! "
Absolument rien ! Ils attendent patienment le travail de ce fou, peut-on iimaginer...

L'occident achoisi le déshonneur. Il aura le déshonneur et la guerre.

Ça fait des années que les pays l’accuse des pires horreurs que l’humanité n’a jamais produite
; pouvons-nous imaginer une seule seconde, comment cela doit faire horriblement mal à un juif d’être comparé à ceux qui ont éliminé 6 milions des leur dans une barbarie sans
nom ? Pire encore, on les accuse de toute ces choses parce que cette fois, ils osent se défendrent contre ceux qui menacent de leur faire subir le même
sort encore. Et c’est eux qu’on accuse de nazi. Chaque fois que j’y pense, le coeur me déchire et mon âme se brise, pour ce peuple meurtrie.

Ces gens là, n'en déplaise, sont pacifistes quand Israël réplique et guerriers quand Israël subit.

Pour les pays arabes, la disproportion n’existe que lorsqu’elle est le fait d’Israël. Il n’y a aucune disproportion, selon eux, quand un régime dictatorial tire à la mitrailleuse lourde sur des prisonniers.

Pas de disproportion non plus lorsque l’armée libanaise bombarde un camp palestinien gorgé de civils à Narh El Bared.

Aucune disproportion, cela s’entend, lorsque les armées soudanaises attaquent des camps de réfugiés totalement démunis au Darfour.

Anonyme a dit…

Essoufflement du « mini baby-boom » ?

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2010/03/essoufflement-du-baby-boom.html

Anonyme a dit…

Ah, ce cher Gilles Vigneault ! Je suis moins surpris que vous de trouver ce « grand poète » parmi les brillants signataires d'une déclaration identifiant Israël à un état raciste et ségrégationniste !

En 2001, quelques semaines après les événements du 11 septembre, Vigneault justifiait son pacifisme de pacotille en disant que « la guerre ne règle rien ». C'est là le genre de truisme bien-pensant dont il nous gratifie périodiquement, du fonds de son ermitage de grand homme...

Et pour illustrer son point de vue, Vigneault rapprochait doucereusement (il y a quelque chose d'insupportable dans le ton de voix souvent doucereux du « poète national ») l'intervention militaire américaine en Afghanistan de ... l'extermination planifiée du peuple juif par les nazis !

Pas de surprise, en somme : à travers leur condamnation parfaitement répugnante d'Israël, qu'ils considèrent comme un état « raciste », nos « zartistes » confirment une fois de plus leur anti-américanisme et leur anti-libéralisme quasi-pavloviens...

B. Vallée
Québec

Anonyme a dit…

L’hypocrisie et l’ignorance culturelles de nos artistes signataires sont mises en évidence par Jonathan Dahohah Halevi (chercheur au Jerusalem Centre for Public Affairs). Il cite d’abord nos « bons » artistes :

“During the first and second intifadas, Israel invaded, ransacked, and even closed down cinemas, theatres and cultural centers in the occupied territories. These deliberate attempts to stifle the Palestinian cultural voice have failed and will continue to fail.”

Puis il note que la réalité est tout autre. En 1994, il y avait 9 cinémas à Gaza : « al-Nasser, al-Samer, al-Jalaa' and Amer in Gaza City, al-Khadra and al-Hamra in the city of Khan Younis and three other movie houses in the town of Rafah ».

Or, en 1995 tous ces cinémas ont été brûlés, détruits ou fermés par le Hamas. Depuis ce temps, il n’y a aucun cinéma à Gaza. Halevi poursuit :

« Not a single cinema house exists in the Gaza Strip and Hamas – NOT Israel – is responsible for "stifling the Palestinian cultural voice".

In conclusion, it is tremendously hard to comprehend how a huge group of Canadian artists are speaking with big words on human rights and at the same are silent on Hamas oppression of any free cultural activity, and even worse on its pursuance of nurturing a culture of death. I desperately want to believe that the Canadian artists were not familiar with the facts before signing the distorted statement. »

http://www.shalomlife.com/eng/7096/Apartheid_Week_-_Hypocrisy_at_its_Best/Page1/

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD

J-P Chabot a dit…

Je vois que la bagarre religieuse continue. Je me suis fait censurer pour avoir prétendu que les dieux des religions monothéistes n'existaient pas. Ce comportement est celui d'arriérés. L'Athéïsme existe et refuser de le voir, devient un refus d'évaluer la réalité humaine vérifiable. Comme je l'ai déjà dit dans mes textes, ailleurs de ce blog, si nous refusons de revoir nos vielles croyances, les bombes atomiques vont régler le problème. Est-ce que c'est ça que vous voulez les croyants ? Osons voir la réalité !

Hannaël a dit…

Faire disparaitre Israël de la carte. Le rêve de Mahmoud Ahmadinejad, le Maboul de Téhéran est devenu réalité. Le voeux a été exhaucé par le Papi Egyptien.
Celui qui perd la tête et qui risque de rendre son tablier d’ici deux ans! Il serait temps.

Bien qu’il joue les grands potes d’Israël Moubarak n’en est pas vraiment un. Sous sa dictature, les relations israélo-égyptiennes n’ont fait que se dégrader.
Pas au niveau diplomatique… Mais au niveau populaire. Les Egypchiens (nommés ainsi par les algériens) nie Israël le droit de vivre. Cela va du chomeur
au pilote d’avion en passant par le joueur de foot. Tous nient à Israël le droit d’exister.

Alors oui, cela ce sait peu. Mais les preuves sont là.

Parlons de deux cas très récents puisqu’ils ont étés dévoilés dans les dernières 48 heures.

- EgyptAir, la compagnie aérienne nationale égyptienne vient de battre tous les records de négation en supprimant Israël de la carte. Regardez plutôt.

egyptair2

Est-il utile de rappeler que l’Egypte a signé un accord de paix avec Israël en 1979 ? La zone située entre la mer Méditerranée et le Jourdain a été divisé
en son milieu – les nuances du fantasme d’une “Grande Syrie” associé avec le fait qu’Aman, la capitale Jordanienne, soit situé là ou devrait être situé
Jérusalem. Bien sûr, on ne cite pas la capitale d’Israël, ni Tel-Aviv, ni Eilat. Rien. Judenrein. Pendant ce temps, je me demande quel impact cette autre
vision du Moyen-Orient aura sur les relations entre l’Egypte et le pays qui lui donne prêt de 2 milliards de dollar d’aide par an…

- Le second exemple du jour nous vient de nos amis les bêtes (vous l’aurez compris, les idiots) de sport. De football précisément. Pour faire court une
polémique qui n’en finit pas, l’équipe nationale de football égyptienne devait se rendre à Ramallah pour un match face à la sélection palestinienne. Tout
le monde était bouillant pour venir faire ce “match de la fraternité”. Mais on sait ce que signifie “fraternité” dans le monde arabe et finalement, les
égyptiens ont préféré annuler. Les joueurs sont terriblement déçus. Les 2 seuls chrétiens qui ne sont pas torturés par le régime (ceux de la sélection
de foot bien entendu!) auraient eu l’opportunité de visiter les lieu de Jésus. Les musulmans voulaient aller prier à la Mosquée de Jérusalem (Al Aqsa je
crois ?). Mais non, non, non, non, non. Pas question. C’est pas Hallal de mettre les pieds en Israël!

EGYPTE_FEDERATION_LOGO

Alors pour une fois, je suis bien d’accord avec les oulémas égyptiennes… Il faudrait interdire aux égyptiennes de pénétrer en Israël tout comme les palestiniens
veulent interdire aux israéliens le droit de venir “chez eux” (chez nous en fait… mais bon, je m’égare!).

Donc, pour en revenir aux fou-teux/foutus, c’est le Sheikh Mohsen Goma’a, un retraité de l’Université Islamique du Caire qui à mis créé la polémique: “aller
jouer là-bas, c’est atterrir dans l’aéroport sioniste, c’est avoir un visa sioniste, c’est traversé un pays sioniste. Ce n’est pas acceptable!” Il n’a
pas tort, ils risqueraient d’attraper le sida en mangeants des chewing gum vendus dans une boutique de l’aéroport. Mais vous savez, cette forme de sida
qui ne se transmet que par chewing gum israélien vers les musulmans égyptiens (on me prend pour un fou là ? Vous devriez lire la presse égyptienne!).

Mais au final, Mohsen Goma’a n’a pas tort: “s’ils veulent jouer ce match, pourquoi ne vont-ils pas à Gaza pour montrer la fraternité égyptienne”. Plusieurs
réponses possibles:

- Il y a un mur qui bloque l’entrée

- Les joueurs ne veulent pas mourir

- Il n’y a pas de fraternité avec les palestiniens

- Tout le monde s’en fout de se match pourri

- Etc…

C’est bien dommage car moi, cela m’arrangerais pas mal que l’Egypte ré-occupe Gaza. Ca éviterait bien des soucis !

Merci à
Blog-Z
et
ElderOfZion

http://jssnews.com/2010/03/16/legypte-annihile-israel-du-footballeur-au-pilote-davion/

Hannaël a dit…

On le dit souvent, une image est bien plus parlante qu’un long article. C’est d’ailleurs une stratégie très utilisée par les antisémites et autres anti-israéliens.
Parmi les images les plus parlante, concentrons nous aujourd’hui sur cette carte. La carte de “l’évolution de la Palestine” de 1946 à nos jours.

http://jssnews.com/2010/03/15/demontez-la-propagande-mensongere-de-cette-carte/

à faire suivre à tous vos contacts .

Hannaël a dit…

Le titre est assez gros ? Tout le monde à compris ? Déjà, on ne parle pas de “colonie” en Israël… Mais encore moins quand il s’agit de Ramat Schlomo. Tout
comme pour bien d’autres endroits, ce quartier n’est, selon les cartes officielles mondiales, en rien une colonie, ni même une “implantation juive” ou
tout autre truc de ce genre !

Chaque fois qu’un quartier quelconque, au sud-ouest comme Gilo ou au nord, comme Ramat Shlomo, fait l’objet d’une décision municipale d’aménagement, c’est
la planète entière qui est en ébullition. Ce quartier n’a rien à voir avec ceux revendiqués par les Palestiniens pour être leur éventuelle “capitale”.
A moins qu’ils ne veuillent tout Jérusalem?

ramatshlomo
Alors que le paisible quartier de « Ramat Shlomo » s’est soudain vu projeté sous les projecteurs par les médias israéliens et internationaux, il convient
de rappeler quelques éléments qui montrent à quel point les réactions des Palestiniens, de la Communauté internationale, de la gauche israélienne mais
aussi de certains ministres sont tout simplement déplacées et inacceptables:
1° Contrairement à ce qui est déclaré partout, « Ramat Shlomo » n’est pas à « Jérusalem-Est » mais au nord de la capitale d’Israël. Et ce quartier est
éloigné des quartiers arabes que les Palestiniens revendiquent comme capitale.
2° La crête sur laquelle a été fondé ce quartier a été en désolation durant des générations, sans que personne n’y habite, ni Arabes ni Juifs.
3° Au 1er siècle de notre ère, cet endroit était habité par des Juifs, au vu des nombreuses découvertes archéologiques faites récemment sur cette crête.
4° Ce périmètre avait été prévu il y a 12 ans pour la construction du Stade « Teddy Kollek », qui fut finalement construit au sud de la ville. A la place,
fut fondé le quartier religieux et orthodoxe de « Ramat Shlomo ». La construction de ce quartier n’avait pas entraîné de réactions de la part des Palestiniens
à l’époque.
5° Le projet de construire de nouveaux quartiers au nord et au sud de « Ramat Shlomo » avait déjà été initié en 2000, sans réactions des Palestiniens,
tout comme les différents stades administratifs qui s’en sont suivis.
6° « Ramat Shlomo » est le seul quartier orthodoxe de Jérusalem dans lequel les familles nombreuses peuvent trouver de grands appartements à des prix raisonnables.

Voici donc quelques éléments sur ce quartier qui représente un atome sur la carte du monde, mais qui est devenu la « vedette d’un jour » d’une communauté
internationale qui n’a heureusement aucun autre problème à régler sur cette planète.

Enfin, le quotidien Makor Rishon précise ce matin que ce quartier fait partie de ce que l’on appel un “no man’s land” c’est à dire un endroit qui n’appartient
à personne. Tout comme des Gazaouis vivent dans le no man’s land (à la frontière avec Israël), des juifs y vivent à Jérusalem-nord !

par Shraga Blum
et
Claire Dana Picard
http://jssnews.com/2010/03/16/ramat-schlomo-nest-pas-une-colonie/

Hannaël a dit…

Suite :
Ce jour je tombais sur un article du site "Jewish review" où est décrit le cas ( presque similaire ?) de la petite Maria Amin blessée en 2006 alors que
la voiture de ses parents suivaient celle d'un terroriste ( Mohammad Dahdouh) visée par un missile israélien. Depuis cette petite fille est soignée en
Israël, les frais inhérents aux opérations, soins, suivi, ainsi que de séjour de son père et de son frère sont totalement pris en charge par l'état d'Israël
( qui plus est : par le Minsitère de la Défense). Le père de Maria, Hamdi, s'oppose formellement à son transfert dans un hôpital de Ramallah disant : "
le plus important est que ma fille obtienne le soin qu'elle mérite. J'espère que nous pourrons rester en Israël. Nous avons rencontré des gens merveilleux
ici. Le Peuple Juif nous a rendu visites ainsi que des officiers de l'armée..."

Mais Maria serait-elle la seule, l'unique palestinienne soignée en Israël, repoussant indubitablement les demandes d'hospitalisations de palestiniens ?

Il s'avère que des dizaines de milliers de permis sont délivrés chaque année afin de permettre aux palestiniens em nécessité de recevoir des traitements
médicaux de le faire dans des hôpitaux israéliens ( 63.000 permis délivrés dans la seule année 2007). Il s'avère que des fondations tel que celle du Centre
Peres financent les traitements d'enfants palestiniens en Israël ( 5000 enfants palestiniens soignés gratuitement en Israël depuis 2003).

Il s'avère également que l'association israélienne "un coeur pour la paix" non seulement prend en charge des opérations coûteuses et compliquées du coeur
pour des enfants palestiniens ( 231 enfants palestiniens âgés en moyenne de sept mois ont été opérés en quatre ans à l'hôpital Hadassah de Jérusalem),
mais une équipe se déplace deux fois par semaine dans les territoires afin d'y faire du dépistage. ( source : Dernières Nouvelles d'Alsace).

Fort de ces diverses données, que dois-je comprendre du cas de la pauvre petite Eva, des 1300 enfants palestiniens qui périraient chaque année par la faute
des israéliens ???

Et pour le final et pour quelque peu rectifier une réalité par trop déformée je citerais ici le Dr Muriel Haim ( de l'association " un coeur pour la paix"
) : " quand deux mamans, l'une israélienne et l'autre palestinienne sont ensemble dans la même chambre, la maman palestinienne repartira d'Hadassah avec
son enfant dans les bras et quelques gouttes de paix dans le coeur"...

Voilà qui pourrait permettre à certains de cogiter et de rétablir la vérité, quoique celle-ci ne soit certainement pas très "vendeuse" alors que les monstres
israéliens...

Anonyme a dit…

J'étais un Pro-palestinien anti-Israël.

Maintenant je suis pro-Israël. Qu'est-ce qui m'a fait changer d'avis?

Youtube. Les vidéos de la racaille islamique en France. Et surtout tous les commentaires anti-Occident de ces jeunes arabes racistes anti-France, anti-Amérique qui accompagnent les vidéos.

Je vous suggère à tous de propager ces vidéos aux gens que vous connaissez, afin que nous ne subissions pas le même sort que nos cousins français.

Anonyme a dit…

Hannael: je vous encourage à contribuer au blogue de Richard Hétu, sur cyberpresse, afin de rétablir un certain équilibre. Richard Hétu laisse bloguer en direct (leurs commentaires apparaissent instantanément) des fabricateurs de fausses citations talmudiques (gilles_mtl, mozart999, laotseujr); des gens qui diffament, mentent ou disent n'importe quoi sur Israel (et en sont fiers); des gens qui insultent ceux qui ne pensent pas comme eux (ils déforment leurs pseudonymes, leurs prêtent des maladies, les traitent de tous les noms); MAIS, paradoxalement, il soumet à une modération préalable des gens comme moi! (modération préalable qui m'empêche la plupart du temps de répliquer à leurs insultes, ou de faire le moindre commentaire qui puisse être jugé légèrement hors-sujet alors que la clique diffamatrice du Talmud et d'Israel, ainsi que leurs nombreux copains peuvent être hors-sujets pendant des centaines de messages de suite sans que M. Hétu fasse quoi que ce soit.)

Vous pourriez ensuite nous dire (ici ou à mon adresse courriel) pour combien de temps M. Hétu vous a laissée bloguer en direct, ou quelles sont vos impressions générales du fair play qui règne sur ce blogue pourtant financé par un important et sérieux quotidien duquel on devrait s'attendre à un peu plus de modération et de fair play.

Dr Michael Laughrea MPhil, PhD
mi.laughrea@mcgill.ca

Anonyme a dit…

PS: voici le site Web du blogue de Richard Hétu:

http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2010/03/17/obama-accuse-dantisemitisme-par-un-parent-de-netanyahu/

Paul Pieter Kruijmer a dit…

En general les quebecois adorent taper sur Israel.

Paul Pieter Kruijmer a dit…

@honorable

Moi aussi Richard Hetu me bloque souvant pour les memes raisons qu'il vous bloque.

americanflag

Anonyme a dit…

americanflag: vos commentaires apparaissent-ils habituellement instantanément sur Hétu (je ne parle pas de très longs commentaires; ils peuvent alors contenir des mots qui mènent à la modération même les gauchistes amis de M. Hétu)? Ou sont-ils habituellement mis en attente, comme sur les autres blogues de cyberpresse ?

Rachel D a dit…

5 août 2010

Merci M. Brassard pour votre article dont je n'ai eu connaissance que ces jours-ci.J'ai malheureusement le regret de vous faire savoir qu'il y a encore d'autres Québécois que les Gauchistes ainsi que de nombreux journalistes (champions de la désinformation)pour continuer à soutenir des terroristes islamistes dont l'objectif,non caché,est d'instaurer un califat pour régner sur pratiquement toute la planète.
Au lieu de défendre les valeurs occidentales si chèrement acquises et défendues par Israel,ils sont aveuglés par leur antisémitisme ainsi que leur antiaméricanisme.A moins que leur aveuglement ne soit dû qu'à leur peur du terrorisme capable de tout.

Je salue,au passage,le courage de Monsieur Harper,notre Premier Ministre ainsi que le vôtre,Monsieur Brassard.

Anonyme a dit…

Bonjour Mr Brassard,

Il n'y a pas que les "zartistes" .. qui ne savent rien ou presque rien de ce qui se passe dans cette region du monde .. mais aussi certains chroniqueurs ... comme Stephane Gendron ... qui est aussi maire de Huntington dont voici la lettre ouverte adressee a Mr Harper au journal de montreal du 29 juin 2010:

" C'est en ces termes que Stephen Harper a souligné la venue du premier ministre israélien au Canada dans la foulée de la tuerie d'Israël envers les militants de la flottille de la liberté, naviguant de l'Europe en faveur des citoyens emprisonnés dans le camp de concentration des temps modernes que représente la Bande de Gaza. Dégueulasse et répugnant. J'ai jamais eu honte à ce point d'être Canadien.

Car à la face de la planète, le Canada est devenu le pauvre caniche de l'État sioniste d'Israël. Un gouvernement digne des plus grands criminels contre l'Humanité. Dix-neuf personnes tout juste exécutées, l'odeur de sang encore sur le bras d'Israël qui nous déverse depuis hier sa désinformation à travers les micros du monde entier : «Nous avons dû agir envers ces terroristes infiltrés par l'Iran et le Hamas». Mensonge et démagogie meurtrière.

Stephen Harper -au lieu de convoquer l'ambassadeur d'Israël à son bureau et lui demander des comptes -en rajoute : «Je suis désolé que cet événement porte ombrage à votre visite. Mais je suis ravi que nous ayons pu nous rencontrer dimanche soir et aujourd'hui. Nous avons eu des discussions importantes. Bienvenue au Canada encore une fois.» J'ai mal d'entendre ces paroles aussi stupides de la bouche d'un chef d'État comme le nôtre.

Quand c'est Israël, on nous sert toujours le plat réchauffé de la défense à l'encontre du terrorisme. Personne dans la Communauté internationale n'ose ramener à l'ordre ce petit pays illégitime qui a pourtant pratiqué le nettoyage ethnique de toute une nation pour assouvir sa soif de souveraineté en 1948 lors de sa «guerre d'indépendance». Parce que, pendant que l'Europe était occupée à panser ses plaies du drame horrible de l'Holocauste où l'on a vu disparaître six millions de juifs au nom de la folie humaine, les terroristes sionistes menaient un carnage en règle contre les occupants de la Palestine, vidaient des villages entiers et détruisaient tout sur leur passage.

Ras-le-bol

Comment expliquer à Stephen Harper le triste sort d'un enfant emprisonné parce qu'il n'a d'autre arme que des pierres pour se défendre contre un État meurtrier digne des pires années de l'apartheid en Afrique du Sud? Ce même Israël qui a tué sa famille tout en le reléguant dans une prison à ciel ouvert autour d'un mur de 25 pieds de haut, dans les immondices et le manque de matières de première nécessité ? Et on s'étonne que le germe du terrorisme puisse prendre racine à Gaza ?

Qui sème le vent récolte la tempête. Voilà la devise de l'état illégitime d'Israël. Et je ne suis pas le seul à le penser. Plusieurs juifs en ont ras le bol de cet État guerrier qui utilise la Shoah pour faire taire toutes les critiques et qui nous plante le pseudo-terrorisme qu'il a lui-même attisé pour justifier ses actes de barbarie. Israël possède l'arme nucléaire, mais on s'émeut que l'Iran puisse en faire autant. On a pendu Saddam Hussein pour son crime envers les Kurdes, mais on a passé l'éponge sur le

massacre de populations palestiniennes au nom de la sécurité nationale.

Vous me répugnez tous avec votre complaisance envers un État qui aurait dû être traduit devant les tribunaux pour crimes de guerre contre l'Humanité. Dites-moi, Stephen Harper: quelle est la différence entre le ghetto de Varsovie et le camp de concentration de Gaza? "
Fin de citation.

Anonyme a dit…

troisième partie
La Guerre d'Indépendance
1948 - 1956
Le 14 mai 1948, l'Etat d'Israël proclama son indépendance.
Moins de 24 heures plus tard, les armées régulières d'Egypte, de la Jordanie, de la Syrie, du Liban et de l'Irak envahissaient le pays, contraignant Israël à défendre la souveraineté qu'il venait de recouvrer dans sa patrie ancestrale.
Pendant ce qu'on appela plus tard la guerre d'Indépendance, les Forces de défense d'Israël à peine formées, pauvrement équipées, repoussèrent les envahisseurs au cours de violents combats qui devaient durer quinze mois et qui coûtèrent la vie à plus de 6 000 Israéliens (près d'un pour cent de la population juive du pays à l'époque).
"Les murs" dans le monde...
Et pourquoi ne parle -t-on que d'Israël???
Israël n'est pas le premier pays à construire un mur, une clôture ou une barrière de sécurité. Il en existe un nombre appréciable un peu partout dans le monde. C'est cependant le mur israélien qui retient toutes les attentions et les critiques, minimisant de fait l'enjeu : éviter des attaques terroristes. On n'entend pas ces mêmes critiques à l'égard d'autres pays ayant construit des murs de séparation afin d'éviter par exemple l'immigration clandestine. Comme pour le mur entre le Mexique et les Etats-Unis, une barrière contre des millions de Mexicains illégaux qui veulent pénétrer au pays d'Oncle Sam et trouver une réponse à leur misère. Construire un mur pour se protéger d'immigrants en détresse est-il plus légitime que le faire pour empêcher l'entrée de kamikazes ?
"La grande muraille du Maroc" connue sous le nom de "ceinture de sécurité", est un mur de défense, long de 2.720 kilomètres, érigé par le Maroc dans le Sahara marocain dans le but de protéger ses territoires et sa population contre les invasions hostiles du Front Polisario.



La Corée du Sud se protège de la Corée du Nord par une barrière.
L'Inde aussi, a construit une barrière de 3.300 kilomètres afin de marquer sa séparation du Pakistan voisin, qui la conteste.
Le Botswana construit des barrières électrifiées à sa frontière avec le Zimbabwe, officiellement pour empêcher les animaux de ferme contaminés d'entrer dans le pays; elles servent surtout à empêcher ceux qui fuient les troubles d'arriver au Zimbabwe.
L'Arabie Saoudite, une des voix majeures à critiquer la barrière de sécurité israélienne, en construit une, en béton, avec caméras de surveillance. Un projet d'un peu plus d'un demi-millilard d'euros sur la frontière poreuse avec le Yémen, afin d'empêcher les infiltrations. Ce qui provoque la colère de plusieurs tribus locales qui affirment que la construction lèse le territoire yéménite de près de sept kilomètres.
L'Arabie Saoudite met également en place une barrière une barrière ultra-moderne sur les 900 kilomètres de frontière commune avec l'Irak.



Autre lieu de tensions, où s'érige un mur, Chypre, dont une partie du territoire est contestée par la Turquie. Cette dernière, candidate à l'entrée dans l'Union européenne, a construit une barrière afin de délimiter le territoire qu'elle revendique sur l'île chypriote.

Anonyme a dit…

quatrième partie

Reste le cas fameux de l'Irlande, où, depuis plus de trente ans, des dizaines de murs séparent catholiques et protestants. Des rues ont été coupées afin de mettre un terme aux jets de projectiles, pierres, cocktails Molotov, grenades, etc. Des quartiers entiers de Belfast ont été défigurés, des maisons rasées et des habitants expulsés pour permettre la construction de ces murs.
La Thaïlande a annoncé en 2007 son projet d'édifier une barrière physique le long des 75 kilomètres les plus inaccessibles de sa frontière avec la Malaisie. Le but, selon Bangkok, est d'empêcher les "terroristes" de traverser les provinces agitées, à majorité musulmane du sud de la Thaïlande.
Le Pakistan construit actuellement une barrière de 2.400 km pour être séparé de l'Afghanistan. L'Ouzbékistan a érigé une clôture le long de sa frontière avec le Tadjikistan. Les Emirats arabes unis sont en train de mettre une place une barrière sur leur frontière avec Oman et le Koweït renforce le mur de 215 km le long de sa frontière avec l'Irak.
L'Espagne de Javier Solana a érigé une barrière électrifiée gardée par des soldats, aux enclaves de Ceuta et Melilla à la frontière du Maroc. Elle fait rempart aux travailleurs illégaux, qui, par centaines, tentent d'entrer en Espagne.

Anonyme a dit…

cinquième partie

Accueil > Actualités > Autorité palestinienne, Hamas et pays donateurs

Autorité palestinienne, Hamas et pays donateurs
par Albert Soued ⋅ lundi 1er mars 2010 ⋅ Répondre à cet article




// DANS LA MÊME RUBRIQUE
mardi 1er juin 2010 - Ni paix, ni guerre, ni droits
lundi 31 mai 2010 - Des noms et des titres en langue kabyle
lundi 31 mai 2010 -Remaniement : nominations et conservatisme
samedi 29 mai 2010 -Mondial : l’Algérie laminée 3-0 par l’Irlande
samedi 29 mai 2010 -Remaniement du gouvernement algérien
L’Autorité palestinienne vole des centaines de millions, alors que le Hamas est en train de prendre le pouvoir

Les pays donateurs doivent encore répondre aux révélations faites par Fahmi Shabaneh, l’ex-chef du Renseignement palestinien. Il vient d’annoncer que les dirigeants de l’Autorité palestinienne continuent d’encaisser dans leurs poches des millions $ venant de l’aide financière accordée aux Palestiniens de Judée-Samarie et de Gaza.

Shabaneh a exprimé sa frustration devant la manière avec laquelle les médias internationaux ont traité ses révélations : "Est-ce que les Américains, les Européens, les Arabes s’en fichent de l’argent qui leur est volé ? S’ils continuent à détourner leur regard devant la corruption de l’Autorité palestinienne, le Hamas va certainement prendre le pouvoir en Cisjordanie, de la même façon qu’il l’a fait à Gaza !"

Shabaneh dirigeait l’unité anti-corruption du département du Renseignement général. Un mois après qu’il eut révélé dans une interview exclusive au Jerusalem Post que des proches et fidèles collaborateurs de Mahmoud Abbas avaient détourné à leur profit, dans des comptes personnels, des centaines de millions $, les responsables occidentaux continuent à cacher leur tête dans le sable.

Et les médias étrangers continuent de couvrir cette histoire comme si le bureau de Mahmoud Abbas était le siège d’un simple scandale sexuel – se référant à une vidéo montrant Rafik Husseini, directeur de cabinet de Mahmoud Abbas, nu dans la chambre à coucher d’une femme, vidéo également révélée par Shabaneh.

Voici quelques exemples de la dilapidation de l’aide internationale qui a atterri dans les poches de "voleurs et de voyous" du cercle intime de Mahmoud Abbas.

Des milliers de fonctionnaires dont les noms apparaissent dans les registres de l’Autorité palestinienne (AP) n’existent pas en réalité, ou n’ont jamais mis les pieds à leur travail. On décompte 150.000 fonctionnaires enregistrés sur la feuille de paie de l’AP et payés par des gouvernements occidentaux et arabes. L’enquête menée par Shabaneh montre que des responsables officiels au niveau du président et le ministre des Finances détournent tous les mois des millions $ vers des comptes personnels.

Juste avant les élections parlementaires de Janvier 2006, les Etats-Unis ont donné 3,2 millions $ au Fatah pour l’aider à améliorer son image auprès du peuple, dans le but d’empêcher le Hamas de gagner. Or le Hamas a néanmoins gagné à Gaza. L’enquête de Shabaneh a montré que l’argent avait été donné à une agence de publicité appartenant à la famille Abbas et que les sommes se sont volatilisées.

Un ancien ministre de l’AP a convaincu Mahmoud Abbas et son prédécesseur Yasser Arafat de lui donner 5 millions $ de l’aide internationale, dans le but d’acheter des terrains à vendre à Jérusalem, avant que les juifs ne s’en emparent… L’enquête a montré que ce ministre a déposé cette somme dans un compte bancaire personnel et, depuis, il a construit une grande et luxueuse villa, dans les faubourgs de la capitale.

Anonyme a dit…

sixième partie:


Shabaneh a aussi trouvé que A’zzam al-Ahmed, conseiller de haut niveau de Mahmoud Abbas et officiel du Fatah, a soutiré 1,5 million $ d’Arafat et d’Abbas, sous le même prétexte d’achat de terrains. Avocat de l’OLP en Jordanie, le frère d’A’zzam est également suspecté d’avoir détourné à son profit des millions $ de l’argent de l’AP sous les même prétextes fallacieux de terrains à acheter.

Shabaneh a découvert qu’un ex-ministre des Finances de l’AP a déposé 8 millions $ dans un compte personnel. S’en inquiétant, on lui a signifié de s’occuper de ses affaires.

Ces exemples sont parmi des centaines de cas traités par Shabaneh qui est aujourd’hui un homme "recherché" par la police palestinienne pour "collaboration" avec l’ennemi.

Shabaneh maintient ses accusations, ayant sous la main tous les documents et dossiers les étayant. Il insiste sur le fait qu’à ce jour, les dirigeants et les représentants de l’AP continuent à voler le peuple, en détournant une grande partie de l’aide internationale.

"Ce n’est pas à cause du scandale sexuel seulement", insiste Shabaneh, car ce scandale n’est que le sommet de l’iceberg. Depuis que M. Abbas l’avait nommé il y a 6 ans comme chef anti-corruption, Shabaneh a réuni des dossiers pouvant incriminer des douzaines de hauts dirigeants de l’AP, en plus des 2 fils de M. Abbas, Yasser et Tareq.

"J’avoue ne pas bien comprendre qu’en Occident on traite cette question importante comme s’il s’agissait simplement d’homme qu’on a surpris dans le lit d’une femme"

Pendant ce temps Mahmoud Abbas ne paye plus le salaire de Shahadeh pour le punir d’avoir parlé contre lui et la corruption, alors que le mutisme des médias et de la communauté Internationale prépare le lit du pouvoir au Hamas.

Par Khaled Abou Toameh
Middle East and Terrorism - 27/02/10

Traduit par Albert Soued

Anonyme a dit…

septième et dernière partie:


TOPO DU 14 FÉVRIER
Visionnez un extrait du topo avec
Roméo Bouchard
Visionnez un extrait du topo avec
Stéphane Gendron
Richard Martineau rencontre Stéphane Gendron,
maire d’Huntington.

R.M. « Comme ça, Huntington s'est doté d'un code de vie. Toi, t'as vu le député d'Hérouxville, M. Drouin, et t'as dit: "C'est bon, ça. Je vais faire comme lui." »
S.G. « C'était plus une contre-attaque. C'était une espèce de bouclier antimissile pour les régions que j'ai voulu faire. Il fallait élever le débat à un 2e niveau. Et c'est de valeur que la commission d'enquête soit pas sortie plus tôt par le premier ministre, car ça aurait dû vraiment être un débat au niveau des idées et c'est ce qu'on voulait faire, nous, en disant: "C'est pas les préjugés qu'on veut véhiculer ou des vieilles idées folkloriques quant à l'immigration. On veut vraiment que ce soit Charte des droits et libertés pour tout le monde. Égalité entre les hommes et les femmes." C'est des choses qui existaient déjà. On a pas besoin d'un code de vie pour ça. Et on s'est dit que l'histoire chez nous s'est bâtie sur l'immigration. On est tous des immigrants. Il y a pas personne qu'on pourrait qualifier de souche comme tel. Les Anglais, les Écossais, les Irlandais, les Français, les Polonais, les Allemands, les Grecs… La moitié des restaurants sont grecs chez nous. Et la relance de la ville s'est faite avec des investissements arabes, de l'Algérie par exemple, du Maghreb, qui investissent des millions, qui font travailler du monde. »

Bien a vous.