samedi 6 mars 2010

PLAIDOYER POUR NOTRE CULTURE PUBLIQUE COMMUNE

Le texte qui suit, intitulé Plaidoyer Pour Notre Culture Publique Commune, m’a été soumis par l’intellectuel catholique Jean Renaud. J’ai accepté de le signer, étant pleinement d’accord avec son contenu. Ce Plaidoyer a été transmis à divers journaux, dont le Devoir et la Presse. Vous ne serez pas étonnés d’apprendre qu’aucun n’a jugé pertinent de le publier.




À la suite du Plaidoyer, j’y ajoute le point de vue complémentaire du vieux «séparatiste» que je suis demeuré. Évidemment, j’en suis l’unique signataire.



 PLAIDOYER

Ce plaidoyer se fonde sur une position fondamentale : la société québécoise telle que nous la connaissons mérite de durer en tant que bien commun. Nous parlons donc d’un acquis qui existe dans l’espace et le temps. Il ne s’agit nullement d’une utopie que nous souhaiterions inventer ou construire, mais d’une civilisation qui existe, la nôtre. Nous jouissons de bonnes institutions et d’une culture publique commune trop souvent méprisées par nos élites, mais grâce auxquelles nous avons survécu et progressé jusqu’à aujourd’hui.

Quelle est cette culture qui nous a soutenus et nourris ? La réponse, pour nous évidente, est qu’il s’agit de la tradition culturelle gréco-latine et judéo-chrétienne telle qu’héritée de l’Europe et modulée par quatre cents ans d’expérience en Amérique du Nord, et en particulier au Québec. Cette tradition, nous devons continuer à la vivre, à la nourrir, à la protéger et finalement à la transmettre aux nouveaux venus dans nos communautés : nos enfants et ceux qui choisissent librement de se joindre à nous, c’est-à-dire les immigrants.

« Au Québec, affirment les auteurs du Manifeste pour un Québec pluraliste, l'État élabore les normes collectives indépendamment des groupes religieux ou de conviction. Il exerce sa neutralité en s'abstenant de favoriser ou de gêner, directement ou indirectement, une religion ou une conception séculière de l'existence, dans les limites du bien commun. » En réalité, notre tradition occidentale, qui est à la fois religieuse et séculière, n’a pas été inventée par l’État : c’est au contraire cette tradition qui est le ressort principal de la notion de bien commun telle que nous la connaissons, c’est elle qui a informé l’État de la nature du bien commun, c’est elle qui a engendré les principes et les institutions à la source de nos droits et libertés, c’est elle qui inspire notre sens de la dignité et de la justice sociale, c’est aussi elle qui nous a apporté les valeurs de discipline et de travail à l’origine de notre prospérité. Tous ces biens, si précieux, nous pouvons les comparer aux fruits d’un arbre plein de vigueur. Que nous cessions un jour de préserver et de nourrir ses racines et il ne donnera plus de fruits. N’oublions pas que cet arbre est le produit d’au moins cinq mille ans d’efforts, de créativité, de souffrance, de sagesse accumulée et de courage. Au fond, nos intellectuels et nos professeurs proposent de remplacer un arbre vivant par des conceptions abstraites nées de cerveaux aussi intempérants qu’imprudents.

Lorsque nous nous interrogeons sur nos valeurs, il faut répondre fermement que ce sont celles de la tradition gréco-latine et judéo-chrétienne telles que vécues chez nous depuis quatre cents ans et, ailleurs en Occident, depuis deux mille ans. Les auteurs de ce manifeste ont d’ailleurs tort de nier qu’il existe au Québec « une majorité silencieuse qui n'aurait jamais renié ses valeurs traditionnelles, représentant notre véritable identité ». Pour au moins une génération encore, ce sera le cas. Il n’est pas nécessaire, comme écrivent en se moquant nos auteurs, de pratiquer une sorte de « symbiose mystique » pour parvenir « à déceler le contenu véritable des valeurs de cette majorité ». Ces valeurs font partie de la culture publique commune qui alimente, parfois inconsciemment, les paroles et les gestes de la majorité de nos concitoyens. Autrement, nous n’aurions pu agir collectivement pour édifier et maintenir cette société distincte, certes, mais occidentale, puisqu’il n’y a point de société sans culture publique commune.

Ces valeurs, issues de la civilisation occidentale, ont contribué à l’érection d’une société suffisamment prospère, libre et accueillante pour recevoir les immigrants et partager avec eux les bienfaits de cette culture. À ces gens venus d’ailleurs, il incombe de connaître et d’accueillir cette riche tradition, non seulement pour eux, mais pour les immigrants qui viendront dans l’avenir, afin que ceux-ci bénéficient à leur tour des mêmes bienfaits.

Respecter nos lois et nos chartes ne suffit pas pour être pleinement intégré à notre communauté nationale. Il faut en outre avoir été initié à la tradition gréco-latine et judéo-chrétienne, que ce soit au sein de sa famille, à l’église ou à l’école. Ainsi peut-on devenir un membre actif et responsable de notre société. Ainsi est-on capable de tracer des limites lorsqu’il le faut, en refusant par exemple l’euthanasie, le voile intégral ou la polygamie. Ce vaste corpus occidental, une fois intériorisé, nous permet d’exercer une pensée critique, et l’on peut dire que la possibilité même de critiquer la tradition qui nous a formés est l’un de ses bienfaits les plus inestimables.

Il est vrai, comme l’écrivent les auteurs du manifeste, que nos « droits et libertés » sont davantage qu’un « ensemble désincarné de normes », que celles-ci soient énoncées dans une charte ou dans un autre catalogue mis en circulation par l’État. Mais où s’incarnent-ils, ces droits et ces libertés, sinon dans une tradition toujours vivante, tradition qui est, pour nous en Occident, plus transcendante que les agissements d’autorités temporelles faiseuses et défaiseuses de chartes ? En effet, on le sait, nos gouvernements ne se gênent pas pour modifier les chartes selon leur bon plaisir !

Nous tenons de cette tradition notre liberté de conscience et de religion, les droits inviolables des parents quant à l’éducation de leurs enfants, l’ensemble de nos libertés municipales et scolaires, ainsi que les franchises, droits et privilèges des villages, des villes, des régions, sans parler de l’institution même de la société civile : c’est au nom de cette tradition que nous condamnons sans appel le cours obligatoire d’éthique et de culture religieuse, un cours qui viole nos droits et libertés. Non seulement ne faut-il plus enseigner ce cours à l’école primaire et le rendre facultatif au secondaire, il faut plus généralement remettre l’école à la société civile et insister pour que le niveau secondaire offre des cours d’histoire et de littérature dans lesquels le canon occidental et l’expérience québécoise qui en est un surgeon seront mis en évidence. Toutes les écoles, laïques ou confessionnelles, doivent par conséquent prodiguer un enseignement tenant compte de la tradition occidentale, toutes doivent respecter un programme éducatif minimal incluant l’histoire et les littératures américaines et européennes.

Les Québécois sont « ouverts à la diversité » et ont su appliquer un « authentique vivre-ensemble » depuis longtemps. Il est scandaleux que des fonctionnaires et des universitaires au service de l’État veuillent leur faire la leçon, eux qui n’ont pas la décence de s’identifier haut et fort à une tradition dont ils auraient dû être les plus fermes défenseurs. Les véritables gardiens des valeurs québécoises ne se trouvent ni dans les universités, ni dans les ministères du gouvernement du Québec, mais dans la société civile, où des citoyens ordinaires, des pères et mères de familles, transmettent à leurs enfants, envers et contre tous, des coutumes, des valeurs, des principes qu’aucune charte ne saurait résumer sans trahir : cette tradition vivante, inscrite dans le cœur et dans la chair autant que dans l’esprit de milliers de gens simples et bons, restera, nous le craignons, toujours inaccessible à nos spécialistes de l’ingratitude laïque et obligatoire.

Jacques Brassard, Alma

Gary Caldwell, Sainte-Edwidge

Richard Décarie, Montréal

Patrick Dionne, Montréal

Jean Renaud, Québec

25 commentaires:

J-P Chabot a dit…

Beau texte, cependant je veux dire que les choses de l'âme n'appartiennet pas qu'aux religieux chrétiens Catholiques du Québec, influencé par le judéo-christianisme d'il y a
2 000 ans.
L'histoire a démontré que ces religieux Catholiques du passé ont commis des abominations contre des humains innocents en les faisant, entre autre, brûler vifs sur des bûchers. Il ne faut pas pardonner à ces intégristes religieux car nous pourrons dans un futur proche perdre nos droits individuels si nous laissons aller ces religieux qui se cache sous une apparence de bon Pasteur.

Je crois que les valeurs humaines n'ont pas besoin d'un "bon dieu" pour s'exprimer. Tous les "bon dieux" que j'ai connu, sont prêts à faire le "MAL" pour s'imposer au peuple qu'ils veulent contrôler. C'est la raison pour laquelle "J'accuse tout les créateurs de ces Dieux assassins" ! Je vous invite à visionner 4 capsules sur you tube en faisant jeanpierrechabot Vous comprendrez mes motivations.

Anonyme a dit…

Espagne : Les parents d’élèves protestent contre « l’endoctrinement »

http://www.zenit.org/article-17334?l=french

Suzanne a dit…

Je suis pleinement d'accord avec ce texte. Malheureusement, les fondements intellectuels de nos élites sont en pleine contradiction avec lui. Le post-modernisme, le relativisme philosophique, la rectitude politique va à l'encontre ce qui est écrit ici.

Anonyme a dit…

La maladie est dans les instituts de savoir universitaire. Ce sont les leaders produit par ces institutions qui sont en faillite intellectuelle. Ce sont les profs qui produisent ces mauvais chefs...

C`est a l`arbre que l`on reconnaît les fruits a dit le Christ. Un arbre vicié ne peut pas produire de bon fruits.

L`arbre chrétien a produit pendant 2,000 ans d`excellents fruits rejetés depuis le fameux - Il est interdit d`interdire - de mai 68.

Ces élites mettent aux poubelles 2,000 ans de Judéo-Christianisme et de tradition gréco-latines pour nous faire plonger dans une doctrine qu`ils bricolent et ou tous seront cobayes.

La situation internationale actuelle avec l`avancée rapide de l`Islam en Europe et la désintégration intérieure spirituelle et morale des pays occidentaux et de leurs élites me fait penser a ce texte de Deutéronome ou Dieu averti le peuple juif par des bénédictions et des malédictions avant d`entrer en terre promise.

``Il (le peuple ) est devenu gras, épais et replet! Il a abandonné Dieu, son Créateur. Il a méprisé le rocher de son salut.

Tu as abandonné le rocher qui t`a fait naître. Et tu as oublié le Dieu qui t`as engendré. L`Éternel l`a vu et il a été irrité. Indigné contre ses fils et ses filles

Ils ont sacrifié a des idoles qui ne sont pas Dieu, a des dieux qu`ils ne connaissent point. Je leur cacherai ma face et je verrai quelle sera leur fin. Car ce sont des enfants infidèles. Ils ont excité ma jalousie par ce qui n`est point Dieu, Ils m`ont irrité par leur veines idoles. Je les irriterai par une nation insensée.

C`est une nation qui a perdu le bon sens. Et il n`y a pas en eux d`intelligence.

Sachez donc que c`est moi qui suis Dieu. Je vais vivre et je fais mourir. Je blesse et je guéris. Et personne ne délivre de ma main. Si j`aiguise l`éclair de mon épée. Et si ma main saisit la justice, Je me vengerai de mes adversaires Et je punirai ceux qui me haïssent;

Car Je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou.

L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Extraits du Deutéronome 28 a 34

Quand je regarde cet avertissement au peuple juif si il brisait l`Alliance conclue avec Dieu et que je regarde la situation actuelle au Québec mais aussi partout en Occident - France-Grande-Bretagne-Hollande-Belgique- Espagne, Suède, Danemark, Canada, USA....je ne peux qu`être frappé par l`avancée de l`Islam, la décomposition morale et religieuse intérieure a ces pays qui permet son avance rapide et la confusion intellectuelle, politique, sociale qui aveugle les élites occidentales presque toutes athées et des produits de Mai 68.

Il faudra un retour sensé a notre religion chrétienne dans nos écoles pour retrouver notre boussole et il faudra de nouveau partis politiques. Sinon la chute va continuer et elle risque d`être longue et douloureuse. Pas un jour sans un mauvaise nouvelle - les insensées sont partout du plus haut niveau de l`État en passant par les institutions de savoir, les tribunaux, les journaux et les organisations militantes et anti-cléricales qui pullules.

La dernière stupidité en date - enlever les Bibles des palais de justice - sur quelles vérités devrait être basée un serment a partir d`aujourd`hui...sur le Coran peut-être.. - je jure d`imposer l`islam par tout les moyens et de pratiquer la takya car je ne dois pas la vérité aux incrédules chrétiens....

Il faudrait interdire les dix commandements de devant les palais de justices - pourtant la base de toute vérité et moralité en Occident depuis 2,000 ans. Enlever les crucifix, changer l`hymne national pour ne pas porter la croix, effacer l`Histoire nationale - Vraiment nous sommes mené par des cinglés!


L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Cela semble être le cas!

monapignon a dit…

Bravo pour ce texte sensé, lucide et éclairant pour ceux qui ont à coeur la Vérité. Le mystère d'aveuglement qui a pris dans ses filets l'intelligensia québéçoise depuis plus de quarante ans se traduit par un relativisme général, insupportable pour les gens attachés à leurs racines, dont je suis.

Voici une citation de Jean Prieur, philisophe français, encore vivant, né en 1915 que j'aime particulièrement:
``Penser et agir à contre-courant des pensées et des modes du jour, c'est le commencement de la sagesse.``

Anne Vaillancourt

J-P Chabot a dit…

Anonyme 20:52. Monsieur Anonyme, votre texte à la défense de la religion est remplit d'AMOUR ! Vive les dieux de la vengeances ! Il y a longtemps que j'ai "fluscher" ce genre de discours haineux de ma philosophie de vie. Je laisse cette vision de vie sociale religieuse arriéré à tous les religieux monothéistes de ce monde. Je préfère développer ce que j'appelle "Le merveilleux Principe de l'incertitude". Le Dogmatisme, c'est bon pour les religions intégristes. Je refuse l'idée de certitude. Ainsi, je développe le respect pour les humains différents de moi. Les croyants devront développer davantage le respect des autres, sinon l'humanité se prépare à faire pleuvoir des bombes atomiques.

monapignon a dit…

Monsieur Chabot, je ne peux m'empêcher de réagir à la suite de votre deuxième commentaire:
Si vous avez de L'intelligence, relisez vos réactions chargées de haine contre les religions, le monothéisme, les dieux...et quoi encore!
Bel exemple type, cependant, de l'Athée qui mélange tout, qui a jeté le bébé avec l'eau du bain et qui va même jusqu'à traiter les croyants d'arriérés.
Au risque de vous froissez, monsieur Chabot, la bonne vieille expression judéo-chrétienne, ''se démenez comme un diable dans l'eau bénite,'' vous convient parfaitement.

Bonne journée à tous,

Anne

Anonyme a dit…

J.P Chabot

Le nazisme était une idéologie raciale prenant aussi ses bases dans une mythologie nordique et qui sans sa nature meme était completement l`inverse des commandements de la Bible. 60 millions de morts...

Le communisme était une idéologie humaine basée sur de faux principes d`égalités et sur les theses de Marx et de Lénine et aussi sur le nihilisme. Ils ont tous eu leur philosophes, leurs professeurs et leurs avocats et idiots-utiles. Chacune de ses idéologies ont commencé par faire taire ou détruire les églises et le clergé dont la doctrine était un danger pour leurs idéologies.
Le communisme a aussi fait des millions de morts.

Refuser l`idée de certitude, c`est justement etre sans balise c`est le probleme de l`Occident actuel. Les élites actuelles en Occident sont des crypto-marxistes ils pensent tous que la Bible n`est pas la Révélation et que la vie n`est qu`un accident....Ils sont en train de tout détruire en disant que l`Occident n`est pas chrétien et de semer les guerres de demain en créant d`immenses Libans ou Bosnie-Herzégovines a l`échelle de l`Europe...

Depuis 2,000 ans les certitudes bibliques ont faconné l`Europe, l`Amérique et ont donné d`excellents résultats sur le long terme.

La meilleure analyse sur les evenements actuels je l`ai trouvé non pas chez les journalistes qui sont devenus des idéologues et des activistes aveugles et meme pas chez les spécialistes en géopolitique et affaire internationales ou militaires mais sur un site d`analyse eschatologique francais que je recommande a tous:

http://eschatologie.free.fr/

Allez a la bibliotheque pour lire - la grande guerre de l`Islam par Arnaud Dumouch

Une analyse de la situation actuelle a partir des prophéties bibliques, de l`Histoire d`Israel et les meilleures réponses sur la nature de l`islam.

J`ai lu des dizaines de livres sur l`islam et sa doctrine, son histoire, ect et pourtant je n`ai trouvé nulle part une analyse aussi intéressante et pointue que celle de Dumouch meme si ce n`est qu`une possibilité.

La plus grande erreurs des politiciens, des militaires actuellement en Occident est de refuser d`envisager ces évenements comme ayant une nature religieuse et divine. Cette dimension ils la refusent dans leur aveuglement...

L`aveuglement et l`orgueil des élites occidentales est si grand....que ils sont assez stupides pour envoyé des jeunes mourir en Afghanistan en combattant les Talibans sur leur terrains tout en installant la meme doctrine a vitesse accélérée dans nos propres pays en faisant venir 40,000 musulmans par année et plus chez nous avec leurs mosquées qui enseignent la meme doctrine de Peshawar a Montréal, avec les imams qui pensent a peu tous la meme choses. Cette doctrine a toujours le meme effet, le voile , la charia, le hallal et le haram et le but final étant l`occupation et la transformation en société islamique selon la doctrine coranique. 55 pays ont été gagnés de cette facon et cette fois il s`agit de l`Europe et de l`Amérique.

Comment expliquer une telle stupidité - ces gens qui dans leur richesses et luxe envoient des hommes de 20 ans a leur mort et prétendent etre offusqué par le sort de la femme afghane avec sa burka installent chez nous des casernes de l`islam ou l`on enseigne aux femmes a porter le niqab et le voile et a devenir des militantes islamistes et ces memes élites se couchent aussitot par terre devant ces militants.

Si ces gens, ces élites croiraient en la doctrine chrétienne, ils verraient immédiatement le danger que la doctrine islamique fait peser sur nos pays...

Envoyer combattre le cancer en Afghanistan tout en répandant partout en Europe et en Amérique les memes métastases cancéreuses est le résultat pratique de l`aveuglement incroyables des élites occidentales. On se croirait en l`an 800...

L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Anonyme a dit…

Voila le genre d`hurluberlu que l`on trouve partout au plus haut niveau des États - Avec ce genre d`individu...inutile d`allez en Afghanistan il met tous ses efforts pour créer l`Afghanistan en Europe....

L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Interdire la burqa risquerait d’aggraver l’exclusion - selon Thomas Hammarberg du Conseil de l’Europe

L’interdiction de la burqa et du niqab ne libérerait pas les femmes opprimées, mais pourrait, au contraire, aggraver leur exclusion. C’est ce qu’estime le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Dans un “point de vue” rendu public dimanche, Thomas Hammarberg affirme que “la burqa ne doit pas être interdite” et que “la diversité en Europe doit être protégée contre les réflexes islamophobes”.

L’interdiction générale du voile intégral serait “une mesure bien mal inspirée”, sans doute incompatible avec la Convention européenne des droits de l’homme, selon le commissaire suédois. Selon lui, les partisans de l’interdiction générale de la burqa et du niqab “n’ont pas réussi à démontrer que ces vêtements portaient atteinte d’une manière ou d’une autre à la démocratie et à la sécurité, à l’ordre ou à la morale”. Il estime leurs thèses “d’autant moins convaincantes que le nombre de femmes qui portent ces tenues est très faible”.

Selon lui, il est impossible de prouver que, globalement, ces femmes sont davantage que d’autres victimes d’une répression tenant à leur condition de femme même si certaines sont peut-être soumises à des pressions. “À juste raison, nuance-t-il, nous réagissons fortement contre les régimes qui imposent aux femmes le port du voile intégral. C’est une mesure foncièrement répressive et inacceptable, mais on ne la combattra pas en interdisant cette tenue dans d’autres pays.”

De manière générale, par principe, l’État devrait éviter de légiférer sur la façon dont les gens s’habillent, ajoute le commissaire. Selon Thomas Hammarberg, “l’interdiction de la burqa et du niqab serait une aussi mauvaise chose que l’aurait été la condamnation des caricaturistes danois”. Le 30 septembre 2005, le quotidien Jyllands-Posten avait publié sous le titre “Les visages de Mahomet” des caricatures, dont l’une montrait la tête du Prophète surmontée d’un turban en forme de bombe à la mèche allumée.

Ce point de vue est diffusé alors que la France envisage justement de légiférer sur ce sujet. Fin janvier, le Premier ministre François Fillon a demandé au Conseil d’État d’étudier des “solutions juridiques” permettant l’interdiction “la plus large et la plus effective possible” du port du voile intégral islamique en France.

Commentaire personnel: La pauvre type n`a meme pas compris que la doctrine coranique ordonne l`exclusion pour ne pas se mélanger au kaffirs non-musulmans et a la société inférieure des mécréants donc par sa naiveté et son incompétence il avance la cause de l`Islam en Europe. Avec des amis comme lui...meme pas besoin d`ennemis.....nos propres leader sont des dangereux....

Incompatible avec les droits de l`homme...ont croit revé... cet idiot-utile ne sait-il pas que l`Islam rejette l`idéologie des droits de l`homme et ne croit que en la charia.....Donc au nom des droits de l`homme je vous impose la charia....

L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Anonyme a dit…

Notons l`emploi de la meme terminologie partout a cause de ces élites malfoutues.

Les mots clés sont toujours les memes!

Discrimination
Exclusion
Islamophobie
Racisme
Xénophobie
Fascisme
Diversité

Et ces termes ne s`applique qu`a l`Occidental blanc

Par contre le Coran qui enseigne:

La discrimination contre le chrétien et le juif, contre le non-musulman et contre la femme est un livre parfait qui ne dérange pas nos élites gauchistes, ni les imams qui l`enseigne aux enfants, ni les demandes religieuses pour appliquer ce dogme dans la vie publique. Ni les Commissions des droits de la personne!

L`exclusion pronée par la doctrine coranique ne dérange nos élites gauchistes piégées a leur propre jeu!

Il est normal que le musulman pieux applique la charia qui finira par écraser le non-musulman, le chrétien et le juif et le réduire a un statut inférieur conforme a la charia. Mais s`élever contre cette doctrine haineuse est devenue de l`islamophobie. Toute critique de l`islam dominateur est de l`islamophobie comme si on n`avait pu etre naziophobe ou encore faire de la soviétophobie.

Les élites gauchistes occidentales sont piégées a leur propre jeu, a leur propre vide spirituel et intérieur. Refusant la doctrine chrétienne qui considere chaque individu comme aimé par Dieu chaque personne étant digne devant Lui il laissent entré une doctrine coranique qui proclame la supériorité du musulman sur le non-musulman et de l`homme sur la femme et une doctrine qui n`a jamais récusée l`esclavage.

Une doctrine dont le livre saint dit que la terre entiere est livrée aux musulmans qui n`ont qu`a la prendre et a soumettre par la loi islamique ou le Jihad les peuples qui refuse la conversion. Le loup attendait a la porte et les idiots-utiles ouvre la porte, nourrissent la bete et subventionnent les louveteaux.

Mais ou est donc la diversité en terre islamique....

Ferdinand d`Aragon et Isabelle de Castille avaient compris tout le mal que cette doctrine mauvaise faisait a leur pays et que la seule facon d`avoir un avenir en Espagne était de forcer les conversions pour changer les mentalités. Aznar est tellement imbécile qu`il fait le chemin contraire et sabote l`Espagne au non de la repentance a sens unique.

L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Yvan Dlareligion a dit…

Une chose est sûr, l'éternel ne vous a pas manqué... Vous nous proposez de combattre l'islamisme avec le christianisme... Wow!

J-P Chabot a dit…

Anne et Anonyme, curieusement je suis d'accord avec vous jusqu'à un certain point. Mais avoué avec moi que les grands croyants sont comparables. Voyez comme vous êtes radical dans vos croyances, tout comme les grands croyants musulmans intégristes et destructeurs. Je vous invite à visionner 4 de mes capsules sur you tube. Vous comprendrez alors mes motivations. Faites : jeanpierrechabot Pour comprendre l'avenir il faut au départ connaître notre passé ! Mon argumentaire a un lien avec votre discours.

Anonyme a dit…

J-P Chabot devrait s'ouvrir les yeux sur l'islam et cesser de renvoyer dos à dos chrétiens et islamistes.

Nos élites n'éprouvent aucune difficulté à combattre l'Église et les "fondamentalistes" chrétiens. On peut même dire que par leur faute ou grâce à eux, selon le point de vue où on se place, la place de la religion chrétienne dans le domaine public se rétrécit comme peau de chagrin. Mais alors de quoi ont-ils peur? Pour quelle raison continuer leurs diatribes contre tout ce qui est chrétien?

Cher monsieur Chabot le danger ne vient pas du christianisme qui, soit dit en passant, est la source principale de notre civilisation occidentale. Le danger vient de l'islam qui est une idéologie religieuse totalitaire et intrinsèquement conflictuelle.

Posez-vous cette question: comment les musulmans qui ne représentent que deux ou trois pour cent de la population au Québec réussissent-ils à mettre tous les québécois sur la défensive et à obtenir de notre part concessions sur concessions sans rien renoncer à leur idéologie?

Et ils y réussissent sans que les bien-pensants comme vous ne protestent, au contraire les pluralistes dont vous faites peut-être partie veulent leur donner encore plus!

Hier, au Nigéria, 500 villageois chrétiens désarmés, en majorité des femmes et des enfants, ont été massacrés par des musulmans fanatisés, les policiers, eux aussi musulmans se sont tenus à l'écart. En Égypte il y a moins de trois mois à la sortie de la messe de minuit, la messe de Noël, des musulmans fanatiques ont ouvert le feu tuant sept personnes et blessant grièvement une trentaine.

Mettez-vous bien ça dans le coco, bon nombre d'algériens de marocains et d'égyptiens immigrants ici au Québec sont des djihadistes qui ont du sang sur les mains, exactement comme ceux qui ont massacré les villageois chrétiens au Nigéria.

Pour l'instant les islamistes sont morts de rire, pour eux tout va pour le mieux et tout leur est accordé, la violence ne leur servirait à rien. La violence il la garde en réserve, le jour où ils voudront créer des enclaves à eux comme en France.

Parions que ce jour-là les pluralistes trouveront le moyen de blâmer les québécois identitaires et les fondamentalistes chrétiens responsables de la non-intégration des musulmans.

Ouvrez-vous les yeux et enlevez-vous la tête du sable, bon sang!

Hélios d'Alexandrie

Anonyme a dit…

@Anonyme : L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Bien d'accord avec cette affirmation, cependant nous devons faire la part des choses puisque l'idée que la Bible appartienne à une religion X en induit plusieurs en erreur.

La Bible n'est pas "religion" et est associée à tort comme appartenant en grande partie à la religion catholique qui en rejette pourtant son message principal et il y a de même plusieurs contradictions entre elles. Un exemple parmi tant d'autres : la Bible mentionne qu'il n'y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes alors que la religion catholique nous dit qu'il y a et Jésus et Marie (1 Timothée chapitre 2, verset 5) et que Marie serait même co-rédemptrice, pourtant la Bible dit "Et il n'y a point de salut en aucun autre: car aussi il n'y a point sous le ciel d'autre Nom qui soit donné aux hommes par lequel il nous faille être sauvés. (Actes chapitre 4 verset12). Le problème c'est qu'il est arrivé comme Jésus lui-même reprochait à sa nation : "…vous errez, ne connaissant point les Écritures … (Matthieu chapitre 22 verset 29).

Comme les gens se sont donnés autant de religion qu'ils le désiraient, ils ont par le fait même mis de côté la Bible puisque celle-ci en contredisait les fondements. Il était donc plus facile de mettre à l'index ce Livre, comme le Vatican fit en 1563, plutôt que de lui obéir. N'eut été de la persévérance des "protestants" de l'époque (dont les Huguenots), du fait que plusieurs d'entre eux migrèrent ici avec la Bible, nous donna la possibilité d'y avoir toujours accès de nos jours. Faites-une recherche sur le web vous serai tous très surpris de connaître les noms de ceux qui sont arrivé ici pour fuir la persécution catholique par l'entremise des rois de l'époque. Malheureusement celles et ceux qui rejettent la Bible le font avec la bénédiction du Vatican tel que celui-ci l'a toujours désiré et enseigné. Le Vatican a tout de même permis, à tout le moins au Québec au milieu des années 1970, d'en posséder une copie avec l'interdiction absolue de toute interprétation, voulant toujours et encore garder la vérité captive. Dieu seul sera leur juge. Le terme chrétien désigne un disciple de Christ, non à tort disciple d'une religion !

@Hélios d'Alexandrie

En plein dans le mille!


Marc M.

J-P Chabot a dit…

Mon cher Anonyme, je crois reconnaître votre discours. Pour moi, toutes les religions sont dangereuses. Nous n'avons qu'a laisser faire les curés de ce monde et "plock", ils prennent le contrôle des "masses".

C'est arrivé au Québec, je le sais j'ai été victime. Huereusement, des gens comme moi avons lutter pour nos droits individuels et nous avons gagné. Je vous invite à lire le document "L'affaire Chabot" accessible dans ma Maison d'Éditions. www.leseditionsjpchabot.com

En occident, les citoyens doivent faire comme moi et laïciser le plus possible notre environnement sociale et publique.

Ici, les Juifs ne sont pas dangereux. Il ne sont que naïfs de croire à une très vielle religion dépassé.
Par contre, les croyants Islamistes qui ne peuvent pas comprendre ce qu'est la notion de "démocratie" et les libertés individuelles, veulent dans un certain pourcentage, transporter leurs traditions politicoreligieuses avec eux.

La plupart de ces imigrants quitte leurs pays d'origine pour trouver leur liberté individuelle. Mais le problème, c'est qu'il y a des Imams "jaloux", contrôlants, despotiques, qui viennent ici dans nos terres de libertés, et ils contrôles jusqu'a la limite de la décence, leurs brebis soit disant égarés.

Il faut que les émigrants Musulmans fassent comme moi et mes semblables et qu'ils jettent à coup de pieds dans le cul, leurs curés dictateurs ! Voilà.

Conservateur québécois a dit…

Je suis toujours frappé par ceux qui jugent nos ancêtres catholiques et français. Comme si nous étions parfaits et sans taches. Je suis fier de mes racines judéo-franco-chrétiennes. À croire certains ignorants des médias et du milieu de l'éducation , l'histoire du Québec commence en 1960 ! Nous devrions nous inspirer de la Russie moderne. V. Poutine a déclaré récemment que la religion orthodoxe était nécessaire en Russie et qu'il fallait réhabiliter l'Église orthodoxe russe. À quand un dirigeant québécois qui affirmera haut et fort que nous sommes de culture judéo-chrétienne et que l'Église catholique a beaucoup fait pour nous ?

Sébas a dit…

Sans État-Providence Omniprésent, tous ces égarements de quelqu'uns, ne seraient pas si graves, car ils seraient limités à leurs vies.

Le problème, c'est l'État-Idéologue-Socioconstructiviste omniprésent, car sans lui, la plupart des dérives que nous subissons tous et ce, dans tous les domaines de nos vies, n'existeraient pas.

Le problème, c'est l'État-Providence "mère-poule", qui s'occupe trop de chacun de "ses" enfants, ce qui les rend de plus en plus irresponsables, et dépravés.

Le problème c'est L'État-Légaliste, qui invente de nouveaux règlements et de nouvelles lois à la vitesse grand V et ce, au détriment de nous tous.

Le problème c'est L'État-Corporatiste, qui oblige les travailleurs et les professionnels, à se syndiquer, à joindre des corporations professionnelles.

Etc.

Anonyme a dit…

Le texte présenté m'amène à réagir et à partager ma réflexion.

D'abord avant que le gouvernement arrive à la décision d'abolir l'enseignement de la religion dans les écoles il y a eu plusieurs années de consultation avec les intervenants religieux et laïques. Nous je parle les églises évangéliques nous le savions 1 an avant la date de la fin de notre droit à enseigner les enfants à l'école. J'ai été surpris que lorsque la décision a été mise en application il y a eu des oppositions. L'opposition aurais dû avoir lieu avant au comité consultatif.

Il ne faut pas se surprendre qu'une telle orientation ait été prise par notre gouvernement qui n'a pas senti de la part de la population le désir, la volonté de garder ce droit. De plus en plus la société québécoise abandonne les valeurs judéo-chrétiennes. Nous voyons de plus en plus l'église Catholique diminuer dans la pratique, vendre des églises, fermer des églises. Son poids politique a grandement diminué. Les québécois vont de moins en moins à l'église. Les valeurs judéo-chrétiennes sont abandonnées pour des valeurs humanitaires même des valeurs venant de d'autres religions.

La dénatalité et l'immigration sont aussi un facteur important. Les québécois qui formait un bloc uni à l'église catholique avait du poids auprès des gouvernements. Il a fondu comme glace au soleil. Les immigrés ont maintenant un poids politique qui progresse et on leur a donné un outil pour le faire en leur donnant la charte des droits.

Le peuple québécois est en crise il se cherche une identité car plusieurs ont abandonné l'ancienne. Plusieurs ont abandonné et rejeté l'église Catholique. Mes enfants et combien d'autres n'ont pas retenu les enseignements Catholiques à l'école. Ils ont retenu les enseignements qu'ils ont appris à la télévision et ce ne sont pas des enseignements judéo-Chrétiens.

Il faut se rendre à l'évidence. La mission que Jésus a donné à ses disciples est d'aller parmi les nations et de faire des disciples. C'est une mission qui est toujours d'actualité.

Je veux laisser une note à celui qui a dit: Tous les "bon dieux" que j'ai connu, sont prêts à faire le "MAL" pour s'imposer au peuple qu'ils veulent contrôler. Je vois que ce monsieur, n'a pas connu Jésus-Christ car Jésus a enseigné à pardonner, à aimer son prochain comme lui-même, à aimer même ses ennemis. Si ceux qui se nomment chrétiens ne l'ont pas fait ce n'est pas la faute de Jésus mais bien à cause que l'homme est pécheur et désobéissant.
De la part de Mauril Doucet

J-P Chabot a dit…

Si vous voulez vous auto gratifier, voir que le le beau chez vous, si beau il y a, vous ne réussirez jamais à communiquer avec le monde au contraire, vous ferez du prosélytisme. C'est la base des haines entre les peuples. Si nous n'osons pas dénoncer nos propres faiblesses, ne dénonçons pas les faiblesses des autres ! Il nous faut être conséquent. Les lâches n'améliorent rien.

Anonyme a dit…

Anonyme : L`Éternel te frappera de délire, d`aveuglement, d`égarement d`esprit

Bien d'accord avec cette affirmation, cependant nous devons faire la part des choses puisque l'idée que la Bible appartienne à une religion X en induit plusieurs en erreur.

La Bible n'est pas "religion" et est associée à tort comme appartenant en grande partie à la religion catholique qui en rejette pourtant son message principal et il y a de même plusieurs contradictions entre elles. Un exemple parmi tant d'autres : la Bible mentionne qu'il n'y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes alors que la religion catholique nous dit qu'il y a et Jésus et Marie (1 Timothée chapitre 2, verset 5) et que Marie serait même co-rédemptrice, pourtant la Bible dit "Et il n'y a point de salut en aucun autre: car aussi il n'y a point sous le ciel d'autre Nom qui soit donné aux hommes par lequel il nous faille être sauvés. (Actes chapitre 4 verset12). Le problème c'est qu'il est arrivé comme Jésus lui-même reprochait à sa nation : "…vous errez, ne connaissant point les Écritures … (Matthieu chapitre 22 verset 29).

Comme les gens se sont donnés autant de religion qu'ils le désiraient, ils ont par le fait même mis de côté la Bible puisque celle-ci en contredisait les fondements. Il était donc plus facile de mettre à l'index ce Livre, comme le Vatican fit en 1563, plutôt que de lui obéir. N'eut été de la persévérance des "protestants" de l'époque (dont les Huguenots), du fait que plusieurs d'entre eux migrèrent ici avec la Bible, nous donna la possibilité d'y avoir toujours accès de nos jours. Faites-une recherche sur le web vous serai tous très surpris de connaître les noms de ceux qui sont arrivé ici pour fuir la persécution catholique par l'entremise des rois de l'époque. Malheureusement celles et ceux qui rejettent la Bible le font avec la bénédiction du Vatican tel que celui-ci l'a toujours désiré et enseigné. Le Vatican a tout de même permis, à tout le moins au Québec au milieu des années 1970, d'en posséder une copie avec l'interdiction absolue de toute interprétation, voulant toujours et encore garder la vérité captive. Dieu seul sera leur juge. Le terme chrétien désigne un disciple de Christ, non à tort disciple d'une religion !

Hélios d'Alexandrie

En plein dans le mille!

Anonyme a dit…

(Suite)

Voila pourquoi il faut revenir au bon sens et donner une instruction chrétienne et catholique de qualité comprenant l`étude de l`Ancien Testament, du Nouveau Testament, une histoire de l`église, et le retour de la notion de péché pour que l`enfant qui deviendra adulte puisse savoir que tout être humain est imparfait et a des vices sur lequel il doit prendre le temps de réfléchir, de corriger, de demander pardon. Celui qui a des dons doit les mettre au services des autres pas pour écraser l`autre avec ses talents. Je ne pense pas que ces choses soit encore enseignées aux enfants depuis 40 ans!


Je sais que certain riront mais avec une analyse religieuse de la situation actuelle nous pouvons nous demander si l`avance rapide de l`islam en Occident ne sera pas punition divine. D`après la Bible le défaut chez l`homme qui déplait le plus a Dieu est l`orgueil humain devant sa face - Salomon a été sévèrement puni pour son orgueil alors que la prospérité régnait en Judée et le Prophète Jérémie annonça que Dieu allait détruire le temple et punir le peuple juif pour son manque de respect a l`Alliance.

Il faut bien dire que depuis mai 68 l`Orgueil est puissant en occident et la négation de Dieu celle de la majorité surtout parmi les élites.... L`islam ne trouve que du vide et de la confusion devant elle.....

Réfléchissons!

« A l’Ange de l’Église de Laodicée, écris: Ainsi parle l’Amen, le Témoin fidèle et vrai, le Principe de la création de Dieu. Je connais ta conduite: tu n’es ni froid ni chaud - que n’es-tu l’un ou l’autre! -- Ainsi, puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche. Tu t’imagines: me voilà riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien; mais tu ne le vois donc pas: c’est toi qui es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu! Aussi, suis donc mon conseil: achète chez moi de l’or purifié au feu pour t’enrichir.

Anonyme a dit…

Je dirais ceci - sans nié l`importance et la valeur du protestantisme qui a sa raison d`etre et qui produit d`excellentes études de la Bible meme si je ne partage pas les opinions protestantes sur la Vierge Marie et ses critiques constantes de Rome et de la Papauté.

Il est indéniable par la parole de l`Évangile que Jésus a eu la volonté de léguer a Pierre son disciple la charge de l`église - et d`instruire cette église avec un clergé en autorité.

Cette parole est la suivante:

Apparition au bord du Lac de Tibériade

Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit a Simon-Pierre: Simon, fils de Jean, m`aimes-tu plus que ceux-ci. Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t`aime. Jésus lui dit: PAIS MES AGNEAUX. Il lui dit a nouveau, une deuxieme fois: Simon, fils de Jean, m`aimes-tu - Oui Seigneur, tu sais que je t`aime: PAIS MES BREBIS, ect

Evangile selon St-Jean 21-15


Donc Jésus demande a Pierre d`instruire le peuple (les agneaux)et de prendre en charge le clergé (les brebis). De plus Jésus a promis l`aide directe de l`Esprit-Saint pour son vicaire sur terre jusqu`a la fin des temps.

Donc Rome et le Pape sont les dépositaires autorisés par le Christ de la doctrine depuis 2,000 ans a travers toutes les tempetes des siecles. Ils en ont vu d`autres meme si cette époque est difficile et la performance de l`église n`est pas a son mieux.

Les élites laiques qui ont pris charge de l`État en 1960 ont étaient aussi anti-cléricales et ont travaillé fort pour saboter l`enseignement catholique dans les écoles. Le cours d`ECR étant le dernier exemple en date. Pietre qualité de l`enseignement catholique (le clergé a aussi sa part de responsabilité)avec comme résultat au bout de 40 ans un peuple en Apostasie et a peu pres completement ignorant de sa foi et incapable d`en comprendre l`importance.

Le Québec me semble un cas particulier parceque du coté protestant au Canada-Anglais et surtout au USA on ne trouve pas touhjours que la foi est ridicule et beaucoup connaissent l`Ancien Testament, l`Histoire de la religion juive et les Évangiles et ils sont capable d`en discuter sans que 70% du groupe ridiculise les autres....

Si la nature humaine est changeante et instable et si les Parlement et assemblées législatives élues par le peuples changent les lois pour s`adapter au volonté du peuple il faut aussi savoir que Dieu est stable et constant et que ses lois ne change pas.

A quelque part la moralité humaine doit s`appuyer sur une loi intangible et c`est bien pour cela que en Occident les Constitutions s`appuient sur le Dieu Chrétien de la Bible - le Dieu -Trois en Un. Pas sur Allah, le dieu du Coran.

Le grave probleme créé par les élites occidentale actuelles est la négation du Dieu de la Bible - le seul sur lequel nos lois s`appui - les Évangiles. Quand dans un meme pays trois ou quatre peuple s`appui sur des dieux différents qui ont des livres différents les (Coran versus Évangiles) rien ne va plus. Les lois coraniques vont contre les lois des Évangiles et heurtent nos sensibilités tandis nos lois civiles et criminelles heurtent les sensibilités musulmanes.

D`autres sont encore pire parceque ils veulent s`appuyer sur une moralité humaine changeante qui nous menera a la catastrophe par la négation de Dieu et des valeurs des Évangiles. Certains pays l`on essayé avec comme résultat un désastre - l`URSS par exemple!

Je suis la pierre d`Angle a dit le Christ - les gauchistes multicultu ont enlevé la pierre d`Angle et les murs commencent a fissurer...

Anonyme a dit…

Hélios d'Alexandrie

Pour la question de la Vierge Marie - il faudrait expliquer les incroyable évenements de Zeitoun en Égypte ou la vierge Marie a été vue par des centaines de milliers d`Égyptiens musulmans et chrétiens et aussi par des étrangers et par le président Nasser lui-meme flottant au-dessus d`une église copte pendant des mois!

La vierge semble apparaitre de nouveau en Egypte en 2,000 et en 2,009 au-dessus et autour d`églises coptes encore une fois et vue par des milliers de musulmans et chrétiens. Lourdes, Fatima et ses trois secrets, l`étrange tablier au Mexique sur lequel apparait un image de la vierge de Gadalupe et dans l`oeil de la vierge on voit la réflexion dans la pupille des 4 personnes qu`elle regardait au 16 eme siecle (l`éveque, le traducteur, l`indien et l`esclave africaine).

Les apparitions de la vierge a Kibeho au Rwanda en 1982 et ses visions annoncant le génocide... Les nombreux messages pour le monde qu`elle laissent qui sont toujours cohérent...sses demandes pour le rosaire - encore une nouvelle demande a Kibeho.

Pourtant les apparitions mariales sont souvent accompagnée de miracles, odeurs et parfums de fleurs, pluie, soleil qui danse (Fatima et Kibeho)ect.

La vierge ne semble plus venir en Occident ...

La vierge étant la mere du Christ intercede pour l`homme aupres de son fils.

Anonyme a dit…

À Anonyme,

Les "apparitions" de la Vierge au Caire font courir les foules en effet et les journaux en parlent. Cependant il n'y a pas de "message" comme à Lourdes ou Fatima. On ne s'explique pas ces apparitions d'une manière rationnelle et il n'y a pas d'évidence de canular ou de supercherie.

Ces "apparitions" ont pour effet d'augmenter la ferveur religieuse des chrétiens et, curieusement, celle des musulmans, ceux qui ne sont pas fanatisés bien entendu. Il est vrai que le coran fait une place honorable à la Vierge Marie, Il reconnaît la conception virginale et affirme que Jésus est de l'esprit de Dieu (Allah). Le peuple n'en demande pas plus et il trouve d'ailleurs la Vierge, qui personnifie la mère, bien plus accessible qu'Allah.

Il y a (et il y aura toujours) une forme de piété populaire qui échappe à l'Église mais qui contribue à mettre de la chair autour de la foi; un peu comme le travail au noir échappe au contrôle du gouvernement tout en contribuant à faire marcher l'économie. Le Québec avec l'oratoire Saint-Joseph et la basilique de Sainte-Anne de Beaupré n'est d'ailleurs pas en reste, le prestige de ces deux sanctuaires et leur rayonnement est immense, nombreux sont les touristes qui visitent le Québec et qui à leur descente d'avion demandent à les visiter en priorité.

Et on serait étonné de tous ces gens qui ne vont jamais à la messe, qui se fichent du bon Dieu comme de leur première chemise, mais qui n'hésitent pas un momemt à s'adresser au couvent du coin pour que l'on prie pour eux quand ils traversent des épreuves.

Le trip anticlérical du Québec est appelé à durer encore un peu de temps, il est curieusement alimenté par l'Église laquelle se révèle incapable ou non désireuse de faire son travail. C'est que l'Église cherche à se donner une image auprès des bien-pensants et des élites, négligeant par le fait même de se mettre en phase avec les gens pour répondre à leurs besoins spirituels.

Hélios d'Alexandrie

Cavour a dit…

Les valeurs catholiques traditionnelles québécoises d'avant 1960, notre supposé âge d'or chrétien avec femme et homme sans instruction suffisante sur chaise bercante, étaient souvent obsolètes. Le haut clergé l'a reconnu en approuvant le rapport Parent -lequel proposait,entre autre, la gratuité scolaire jusqu'à l'université -.