mercredi 24 mars 2010

LUNDI SANS VIANDE

Lundi prochain, Lundi sans Viande, je vous avise que je vais me goinfrer de cochonnaille. Il suffit que l’ONU, les Congrégations verdoyantes et les bobos alter-mondialistes locavores proclament que tel jour, telle date, c’est une journée internationalement consacrée à promouvoir tel comportement où à nous faire adopter telle habitude de vie pour que je me fasse un devoir de faire exactement le contraire. La Journée sans Lumière, j’allume toutes le lampes; la Journée sans Auto, j’en profite pour rouler avec mon gros 4x4; la Journée sans Achat, je magazine allégrement.

Je m’en confesse, j’en ai ras le bol des prêcheurs de tous acabits qui nous prennent pour des tarés qu’il faut absolument guider, encadrer, superviser et lessiver avant qu’ils jugent, le moment venu, de nous contraindre et de nous assujettir à leur évangile et à leur code rigoriste.

Avez-vous remarqué que tout ce beau monde a longtemps dénigré l’Église, l’accusant de corseter la société dans un carcan dogmatique et moral. Et voilà maintenant que tous ces nouveaux puritains sont devenus une foutue bande de sermonneurs aussi achalants, sinon plus, que les curés d’autrefois.

Donc, lundi, je mange de la cochonnaille. Par esprit de contradiction? Peut-être! Pour faire un bras d’honneur aux prétentieux et méprisants donneurs de leçons de la troupe écolo-gauchiste? Sans aucun doute!

Ceci étant dit, je vous informe que je ne mange pas de viande tous les jours. Je mange du poisson au moins deux fois par semaine. Mais je n’ai nul besoin de ces détracteurs fanatiques de la viande pour déguster régulièrement une poêlonnée d’éperlans où un filet de morue. D’autant plus que leur détestation de la viande se fonde désormais sur la prétendue nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre résultant de l’élevage des cheptels.

Pire encore, les Gourous de l’apocalypse claironnent leur exécration de la viande parce que sa consommation va nous conduire à la disparition de la Vie sur Terre …dans 50 ans!!! Tel était du moins le sens de l’homélie biscornue de Jacques Languirand, doyen des Gourous québécois. Notez que cette ânerie monumentale est de même nature que l’idée fixe d’un autre Gourou vénéré, Hubert Reeves, qui ne cesse de prédire le déclenchement prochain de la sixième extinction massive de la Vie sur Terre !!! Et je vous épargne les propos absolument délirants de George Laraque.

Que diriez-vous de faire proclamer par l’ONU, formidable réceptacle d’idioties en tous genres, la Journée de la Niaiserie. Ce serait l’occasion de se rappeler de toutes les inepties éructées par les nouveaux curés de la nouvelle religion écolo-bio-grano-gauchiste lors du Lundi sans Viande, de la Journée sans Voiture, de la Journée sans Achat, de la Journée de Danse pour le Climat, du Jour de la remise du prix Nobel de la Paix, de la Journée sans Lumière et, si ça existe, de la Journée de l’Ours Blanc ( et si ça n’existe pas, c’est vraiment un oubli impardonnable).

Jacques Brassard

L’intelligence conséquente, un excellent blog, d’une grande qualité intellectuelle, tenu par Carl Bergeron, est présentement en campagne de financement. Je vous invite à y participer. L’adresse de M. Bergeron est :

C.P. 83608, succ. Garnier, Montréal, H2J 4E9.

37 commentaires:

Le gentil astineux a dit…

Manger moins de viande les lundis ou les vendredis est une très bonne idée, mais pas pour les raisons que vous invoquez.
Regardez les américains sur une plage, la plupart sont ronds comme des balounnes. Vos canayens-français commencent à leurs ressembler, ce qui aura une incidence sur la Santé et qui dit coûts suplémentaires en santé dit augmentation de la dette.

En Amérique du Sud, les pâturages servent en majorité à nourrir les vaches pour Mc Do et Cie au lieu de cultiver les céréales pour nourrir les populations.

Anonyme a dit…

Voici une autre initiative pour votre réfleion. J'imagine que c'est payant politiquement...

http://www.ville.quebec.qc.ca/actualites/fiche_autres_actualites.aspx?id=9744

Reynald Du Berger a dit…

depuis quelques années, j'allume toutes mes lumières à 20h au "jour de la Terre" pour faire un bras d'honneur à ces écocondriaques, et je sors dans la rue pour voir les "soumis", les faibles d'esprit, qui sont tous dans l'obscurité réglementaire et sensibilisatrice... et quand je vais présenter mon powerpoint sur le climatoscepticisme dans les écoles, j'encourage les élèves à acquérir le plus de connaissances scientifiques possible afin de décider par eux mêmes des choses ou des causes auxquels ils seront sensibles. Seuls les faibles d'esprit (qui sont souvent les ecocondriaques, acceptent docilement de se faire "sensibiliser".

Sébas a dit…

La religion « de Gaia, la mère terre universelle »…, est une religion qui s’appuie sur l’État (ONU, écoles Étatiques, médias pro Étatiques, etc),… et utilise l’argent de nos impôts et taxes -non volontaires (tout en nous endettant la peau des fesses), pour nous laver le cerveau…

***

Les chrétiens avaient le vendredi… sans viande.

J’y pense, ça me ferais du bien de suivre ça… de façon volontaire… sans que personne vienne vider mes poches (avec la menace d’aller en prison si je ne paye pas), pour me dire que cela serait une bonne chose…

Si l’État continue de prendre une aussi grande place dans nos vies… Il risque un jour d’imposer des amendes/taxes à ceux qui mangent de la viande le lundi…

***

p.s.
Je crois que c'est bon de vouloir être en santé, de ne pas polluer, de vouloir dépolluer nos terres, nos rivières, notre air, etc...

Il ne faut pas RÉAGIR contre toutes ces folies, il faut montrer qu'il y a une 3e voie plus sage, aucunement liberticide, 10x moins étatique et moins couteuse...

Jean-Luc Proulx a dit…

La Journée sans achat??? Ne saviez-vous pas, monsieur Brassard, qu'il «ne faut pas engraisser le système capitaliste qui exploite le pauvre monde», hein?

Plus sérieusement, un bon gauchiste est un croyant et un croyant ne réfléchie pas! Il croit vraiment que le système capitaliste est le mal incarné et qu’il doit être détruit, et ce, peu importe le coût humain que son idéologie (marxiste léniniste) va apporter aux communautés qui supportent ce genre d'idées. Vous aurez beau lui apporter toutes les preuves irréfutables de progrès très réel que le système capitaliste a apporté à l’Humanité, il ne peut pas et il ne doit pas les accepter. Essayez de faire comprendre à un Témoin de Jéhovah que ce n'est pas vrai qu’il va aller en enfer, si il se fait tranfuser du sang! Or, les gauchistes fonctionnent sur le même principe et ils ont la même incapacité de réflexion et d’analyse.

La Journée sans achat n'est que la triste résultante de leur émotivité anti-intellectuelle!

Le Jour de la remise du Prix Nobel de la paix a perdu toute sa crédibilité quand ce prix a été décerné à Yasser Arafat. Barack Obama, Al Gore et le GIEC ont juste réussi à accentuer encore plus la plongée de ce prix qui fut, jadis, prestigieux dans les abîmes de la stupidité.

La Journée de danse pour le climat??? Vous aviez déjà fait un billet là-dessus où vous aviez tout dit ce que je pensais, je n'y reviendrai, donc, pas.

Le Lundi sans viande??? Ça me fait, étrangement, penser à ce que le «climatologue alarmiste» anglais, Sir Nicholas Stern, a, récemment, affirmé, dans une entrevue au Times!

Il a dit que la situation du climat est si grave que la population mondiale devrait cesser de manger de la viande, parce que ça cause beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre: http://www.timesonline.co.uk/tol/news/environment/article6891362.ece

Mais, l’Homme n’est pas végétarien et il n’a aucune intention de le devenir. En tout cas, c'est mon cas! Et puis, tant mieux, si le fait de manger de la viande contribue à l'augmentation des GES! Les plantes pourront encore se nourrir, vu que la photosynthèse fonctionne à l'aide de CO2 et que le GES le plus important (95%) est la vapeur d'eau!

Moi-aussi, je mangerai de la viande, lundi!

Jean-Luc Proulx a dit…

La Journée sans lumière!!! Quelle belle farce! Al Gore, le dieu des environnementeurs, n'a même pas éteint les lumières de sa très énergivore résidence, lors de la Journée sans lumières de l'année passée*.

* La maison de Al Gore pompe 20 fois plus d'énergie que le foyer américain moyen, quel scandale: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-autre-verite-qui-derange-al-gore_463205.html

Même Amir Khadir, le gourou du Plateau, n'a même pas penser à s'engouffrer dans l'obscurité la plus totale, lors de la Journée sans lumières de l'année passée, ce qui en dit long sur la santé du mouvement écolo-religieux! Ils ne croient même pas à leurs propres sornettes.

La Journée sans voiture est une autre farce. Rien qu'à Québec, l'année passée, les recommandations des écolos n'ont pas été suivies, il y avait des embouiteillages-monstres sur les autoroutes de la ville! Quand je pense qu'il y en a qui nous parle de «l'invasion de la bagnole dans nos vies»!! Ridicule!

Ah, ce sale égoïste, matérialiste, capitaliste et individualiste d’automobiliste anonyme et passif de la classe moyenne qui OSE choisir de prendre son char pour ses déplacements, au lieu de choisir de prendre le sacro-saint transport en commun, il aura notre perte, ça, c’est sûr!!!! Revenons sur Terre, enfin! Le char est la plus belle invention de tous les temps. Pourquoi s'en priverait-on, hein? Avec lui, nous sommes libres! Libres de choisir la musique que l’on veut pendant notre trajet, libres de chosir l’itinéraire que l’on veut et, en plus, on n’est pas assis à côté d’un inconnu ou à l’intérieur d’un espèce de corbillard où il n’y a pratiquement personne, mais où on doit subir, quand même, 20 arrêts, avant de se rendre à destination!!

Le char, c’est la vitesse (je me rends du point A au point B, sans arrêt gossant pour faire débarquer Pierre, Jean, Jacques que je ne connais pas), le contrôle sur notre vie et sur notre journée (on part quand on veut, sans stress de manquer notre bus ou de ne pas avoir de place pour s’asseoir et on n’est pas soumis à un horaire d’autobus élaboré par quelqu’un d’autre et sur lequel on n’a aucun contrôle), la liberté totale pendant le trajet et la sainte paix (c’est ton char, tu es dans tes affaires, point à la ligne)! Je trouve ça épouvantable qu’il y en ait qui veulent (des hippies environnementeurs qui sont subventionnés à l’os avec mes taxes et mes impôts, pour la plupart) que l’on se débarrasse de ce cadeau du ciel et de l’un des rares havres de liberté qui nous reste sur cette Terre qu'est notre char, et ce, au nom du sacro-saint bien commun (collectivisme). Épouvantable! C’tu clair, ça?

Anonyme a dit…

Une satire
Michael Coren with Ann Coulter - 1
http://www.youtube.com/watch?v=I_INuAWSn7U

Robert a dit…

Robert de St-Mathias

Tel que prédit depuis 50 ans, nous avons livrés nos sens aux multiples média et permit à Big Brother de nous envahir. Celui-ci se doit d'ètre menaçant et rassurant. Plus la consigne est claire, plus elle sera suivi. Plus le grand frère est grand, plus sa dictée sera suivi. Comme vous, je le reconnais facilement et préfère encore utiliser mon bon vieux bon sens.














ç

Anonyme a dit…

M. Brassard, ceux qui nagent à contre-courant doivent toujours parler en language codé au Québec... Car le courant est tellement fort.

Merci pour votre blogue.

Over Half of Italian Families Childless: Report

http://www.lifesitenews.com/ldn/2010/mar/10032405.html

Isabelle Robillard a dit…

Toutes ces journées de ceci et de celà avaient à l'origine le but officiel de nous conscientiser sur l'impact de nos activités sur l'environnement.

Mais il semble qu'on ait abusé de notre conscience et qu'il y ait maintenant un acharnement à vouloir nous culpabiliser de nos moindres faits et gestes.

Voyez-vous, l'Homme est ainsi fait: il est vraiment inventif quand vient le temps de se trouver un prétexte pour exercer son emprise chez les autres. C'est plus fort que lui, quand il a une chance de dominer l'Autre, il ne peut résister.

C'est sans doute ce pouvoir qui enivre les gourous de tout acabit. Quand ils se rendent compte qu'ils embarquent les gens avec leurs histoires de bonhomme sept-heures, ils en retirent un grand bien-être. Finalement, la cause devient secondaire. C'est le pouvoir de persuasion qui devient la motivation première.

Le plus triste c'est qu'on a plusieurs exemples dans l'humanité où de telles emprises ont mené très loin: jusqu'à la guerre.

Quand j'ai suivi les nouvelles du sommet de Copenhague et que j'ai vu ces "réfugiés du climat", ces pancartes anti-capitalistes, Hugo Chavez jeter de l'huile sur le feu, je me suis dit que l'Homme s'était concocté un nouveau prétexte pour se faire la guerre: les GES.

Ce qui prouve à mes yeux que ce n'est pas la Terre qui est menacé par l'Homme mais plutôt l'Homme lui-même.

Anonyme a dit…

Votre réaction est infantile,tout comme celle de De Berger. N'oubliez surtout pas de fumez votre paquet de clopes par jour pour faire un doigt d'honneur au cancer pulmonaire et à la journée sans fumée...ce serait dommage de l'oublier.

Anonyme a dit…

@anonyme 25 mars 2010 00:22
Avant de critiquer il faudrait apprendre à lire et à écrire correctement (fumez au lieu de fumer). Monsieur Brassard a dit qu'il mangeait du poisson deux jours par semaine. Il veut simplement avoir le loisir de choisir librement la journée où il en mangera.
Timinou

Marc-André Rajotte a dit…

Je travaille au Collège Montmorency à Laval (j'y fais le ménage le soir) et il y a eu cette semaine une Journée sans eau embouteillée!(23 mars). Dire qu'au même moment on nous montre à la télévision des publicités qui nous suggère de taxer la consommation de l'eau pour remplir les coffres de notre État-thérapeutique omniprésent.

Humaniste lucide a dit…

Nous sommes passés des religions traditionnelles aux religions nouvel-âge. Trop, c'est trop!

http://www.youtube.com/watch?v=tx1sGs7xENM

Gilles Laplante a dit…

En plus de ça, j'ai commencé à manger des Kit-Kat pour faire un pied de nez à Greedpeace. Je n'achète rien de ce qui s'annonce comme écolo, vert, léger, équitable, bio etc.. Dernièrement, j'ai décidé de ne plus recycler sauf mes contenants consignés. J'en ai raz le bol, ça me prend une petite vengeance de temps à autre. Jetez un fond de peinture à la poubelle, vous verrez comme ça fait du bien.

Isabelle Robillard a dit…

@ Gilles Laplante

J'ai trouvé très savoureux votre commentaire car c'est exactement la même chose pour moi!Sachez que vous n'êtes pas le seul à vous accorder de petites vengeances! ;-)

J'adore aller m'acheter des produits dans des épiceries indépendantes ou dans des pharmacies...et de laisser sciemment mes satanés sacs recyclables à la maison. Le bien que ça fait d'arriver à la caisse sans se faire demander si on veut un sac! Aahhhhhhh...Je n'aurais jamais cru que ça me ferait autant plaisir! Si on m'avait dit ça il y a 20 ans, j'aurais pensé avoir affaire à un fou! Et pourtant...

Et le recyclage...parlons-en! À Montréal, la cueillette des matières recyclables implique une mini-catastrophe écologique à chaque fois qu'elle se fait par journée de grand vent. Vous vous demandez pourquoi Montréal est si sale?

La réponse se trouve en partie du côté des bacs verts débordants de déchets qui s'amoncellent en pente instable et qui ne demandent qu'à s'envoler...

Steve a dit…

Et moi qui croyait être le seul à faire l'inverse de ce que ces Journées et les collectivistes veulent nous dicter ! Je suis heureux de constater qu'on pourrait presque former un club.

Conservateur québécois a dit…

Bonne idée. J'en ai plus qu'assez de tous ces prêcheurs nouvel-âge. Attendez-vous prochainement à la sexualité verte ! Les écolos-gauchistes doivent préparer quelque chose là-dessus...

Marie Garnier a dit…

Cette note de blogue ainsi que la plupart des commentaires me semblent surtout trahir un immobilisme teinté d'égocentrisme... Vous jugez bien vite les "écolos-tyrans" qui vous "culpabilisent", mais prenez-vous une seule minute par jour pour réfléchir aux conséquences de vos actions? Est-il immoral d'exposer sa culpabilité aux yeux de celui qui commet un méfait, même sans s'en rendre compte, et de lui demander de changer? Vous parler de mesures liberticides... mais vous savez sans doute que la liberté de chacun s'arrête là où celles des autres commencent. Nous ne sommes qu'une espèce d'animaux parmi d'autres sur terre (la génétique le démontre aisément), même si nous sommes un peu particuliers. Tuer, pour le plaisir de la bouche, un représentant d'une autre espèce dont le droit le plus basique est de continuer à vivre : voilà une action liberticide. Cela s'applique bien sûr à d'autres situations. Mais c'est vrai qu'il est plus facile et plus rassurant de s'accrocher à nos habitudes, aussi nocives et tyranniques soient-elles pour nous ou pour les autres. Et advienne que pourra?

Gilles Laplante a dit…

@ Marie Garnier,
J'espère que vous ne tuez pas des brocolis pour vous nourrir. C'est vivant vous savez un brocolis, ça a le droit de vivre.

Fernand se déchaine a dit…

Ces gens veulent tellement nous rendre végétariens et mangeurs de salade verte et de tofu que certains se sont avancés à sortir une étude du World Watch que la viande produit 51% des GES.

http://www.centpapiers.com/la-viande-51-des-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre/10374/

Ouin, mangeons pas de viande, vendons notre auto et habillons nous dans les friperies et les écolos seront heureux.

Est-ce pour celà qu'on érige le temple vert (27 millions) de Guilbault pour nous faire embrigader dans leur secte verdoyante ???

Jean-Luc Proulx a dit…

@ Marie Garnier.

Désolé, mais vivre, c'est tuer la vie! Vous mangez quoi pour survivre, vous? Des légumes? De pauvres petits légumes sans défense qui sont animés par leur propre désir de survie, souffrant de la torture physique imposée par le fermier, et qui passent leur vie à chercher le rayon de soleil pour éviter la douleur et la mort?

C’est ce même légume que vous, CRIMINELLE, vous mangez? Qu’attendez-vous donc pour boycotter tous les TUEURS de légumes, hein?

Non, désolé pour les soi-disants protecteurs des animaux qui sont, surtout, des pourfendeurs d’humains, mais vivre, c’est tuer la vie! On tue la vie à chaque seconde. On tue des microbes, des bactéries (n’ont-elles pas le droit de vivre, elles-aussi?), des insectes, etc.! On tue des légumes et des fruits. On tue des animaux. C’est ça, la vie! On se nourrit du sacrifice d’une autre forme de vie pour permettre à la nôtre de persister.

Et savez-vous quoi? Entre des phoques tués à coup de pioche, une oie gavée, un poulet engraissé et un radis arraché à son sol nourricier, il n’y a qu’une question de perception, tout comme pour les OGM qui représentent l'espoir pour nourrir des tas d'êtres humains qui souffrent de malnutrition, surtout en Afrique et dans les pays sous-développés! Tout ça permet de perpétuer la race humaine! Il faut être fou pour combattre ce qui nous permet de vivre.

Nous sommes des omnivores, nous mangeons de tout, y compris la vie, que celle-ci soit animale ou végétale! Respect pour les chasseurs de phoques, respect pour les agriculteurs, respect pour l’animal et pour le végétal qui nous permettent de survivre, respect pour les OGM et respect pour tous ceux qui tentent de mieux vivre en ce bas monde!

Yves Lacombe a dit…

@Marie Garnier

Que faites vous exactement vous? Les catholiques ont un dicton: Que celui ou celle qui n'a commis aucun péchés lance la première pierre.

Dans le discours écologiste, ça va au delà de la science de base. Il y à beaucoups de jugements qui ne sont pas fondés dans la science, mais plutôt dans les discours de gauche. Par exemple, la profonde haine viscérale du capitalisme.

Pourtant ... ce sont dans les sociétés capitalistes ou les plus grands gains ont été faits en terme d'efficacité énergétique.

Si on projette la production de GES par PIB par exemple, nous produisons de plus en plus en produisant de moins en moins de GES:

http://www.antagoniste.net/2009/08/31/toujours-plus-propre/

A titre personnel ... j'ai deux voitures. Des minounes pour être exacte. Un Jeep 1997 et une Taurus 1997. Elles polluent 20% de plus qu'une voiture "moderne". Suis-je un gros méchant inconscient? Devrais-je m'en débarasser?

Le hic -- nous faisons moins de 5000km par an sur les deux véhicules confondus. Nous utilisons nos voitures 80% de moins que quelqu'un de "normal" qui utilise son véhicule pour aller travailler. J'utilise le transport en commun pour le travail.

Mettre les deux véhicules à la ferraille pour m'acheter un véhicule de l'année ne m'apporterait rien à part une dette supplémentaire, et des frais supplémentaire.

Ah oui -- nous faisons du compostage ... et nous avons adopté certains concepts de la symplicité volontaire, pour des raisons de gros bon sens.

Malgré cela, je déteste avec grande véhémences ceux qui veulent me dicter mon comportement.

Anonyme a dit…

@ Marie Garnier...¨
Tellement ridicule...De quoi se nourrissaient nos grands-parents et nos parents? ... et les vôtres aussi?...
si on fait ce que vous dites, personne désormais ne pourra boire de lait (même les bébés) puique ce sont les méchantes vaches qui en produisent et qu'elles font du CO2 en quantité...plus question de manger des oeufs car les poules sont du règne animal...aucune recette faite avec un soupçon de miel car, pensez-y...les abeilles sont des bibittes...
Je suis complètement écoeurée des personnes comme vous qui veulent nous dicter un mode de vie en nous traitant d'égocentrique quand nous n'obéissons pas à leur verte religion.
JE SUIS TANNÉE... et je ne suis pas la seule...
Bravo Monsieur Brassard...merci d'être à contre-courant et d'oser le dire

Je suis tanné moi aussi a dit…

Wow! C'est le festival du je me fout de tout. Le pire c'est que vous vous pensez bons, originaux, voir rebelles d’adoptez vos comportements rétrogrades!!!? Votre histoire de vengeance contre les sacs recyclables ne reflète que de la frustration et devant l’incompréhension souvent, on ressent de la frustration. Il doit y avoir une partie du message que vous ne comprenez pas. Et l'autre qui va dans les écoles pour passer sa propagande… misère!

En terminant je ne peux m’empêcher de vous demander qui pisse dans vos céréales à tous les matins pour vous mettre en rogne comme ça?

Allez voir cette image elle vous fera réfléchir :

http://mrbarlow.files.wordpress.com/2009/12/climate-summit.jpg

Sans rancune.

Anonyme a dit…

Je viens d'aller visionner l'image et je me pose aussi la question suivante en la regardant: toute cette saga au sujet du climat serait-elle un immense canular? (comme dit le message)Je le pense...
Et si la population meurt de faim et qu'il ne reste presque personne sur terre...c'est sûr qu'il n'y aura plus de pollution et tous les verdoyants du fond de leur tombe seront contents.
Tout à fait ridicule...laissez-nous vivre librement puisqu'il ne nous reste plus beaucoup de temps avant la destruction de la planète

Anonyme a dit…

Bon blog et belle hypocrisie sociale. En fait, oui, c'est vrai que cela part d'une bonne intention... mais l'enfer de ce genre d'initiatives c'est que cela devient si vite un phénomène de mode, de foule, d'abrutissement. On oublie aussi vite le lendemain... Ah quelle humanité

Gilles Laplante a dit…

Belle propagande cette image là! Aucune affirmation ne tient la route. On sera toujours dépendant d'une forme d'énergie ou d'une autre. Ça a la même valeur que de parler de gratuité. Vous deviez réfléchir avant de propager des inepties. C'est vrai qu'en religion, il faut croire à tout pris, pas réfléchir, pour être certain d'être sauvé.
Ce soir j'allume toutes mes lampes et mes appareils électriques pendant 1 heure.

Reynald Du Berger a dit…

@Marie Garnier
"Tuer, pour le plaisir de la bouche, un représentant d'une autre espèce dont le droit le plus basique est de continuer à vivre.."
L'homme a le devoir de ne pas faire souffrir les animaux, mais il a le droit de les tuer afin de se nourrir. Contrairement à ce que vous affirmez, les animaux n'ont aucun droit pas plus que les végétaux, car pour qu'une entité possède des droits, il faut obligatoirement des devoirs assortis à ces droits. Dites-moi quels sont les devoirs du cochon et je vous promets de ne plus jamais manger de cochonailles comme M. Brassard le fera lundi.

Anonyme a dit…

Je suis vraiment heureuse de pouvoir vous lire. Je me faisais une joie de lire vos articles dans le quotidien. Je m'emmerde royalement maintenant. Je crois que dans une démocratie et pour faire évoluer la pensée d'un peuple, il faut leur donner plusieurs visages et perceptions pour un dit problème. Votre vision des choses permet de nuancer certain propos et la vision des choses de d'autres journalistes ou chroniqueurs permet de nuancer vos propos. Ceci me permet d'évaluer différentes opinion. Malheureusement votre opinion manque à mon quotidien et je suis très heureuse d'avoir appris ce soir que vous aviez un blog. Merci de nous faire profiter de votre pensée.

Et la lumière fut! a dit…

J'ai trouvé! Ce qui vous met en pétard c'est que vous êtes dans les premières phases de l’acceptation. Lorsqu’une nouvelle idée apparaît, cette idée sera déstabilisante soit parce qu’à première vue elle demande de faire des changements ou bien parce qu’elle est en contradiction avec notre système de valeurs : contre la consommation à outrance par exemple ou contre le capitalisme débridé. Au tout début, cette idée sera ridiculisée. C’est ce que M. Brassard tente assez bien de faire avec ce message. Puis, c’est l’incompréhension. L’idée sera détestée. On ragera à l’entendre, on fera de l’urticaire à sa mention, on ira même à s’autoridiculiser en allant dans des écoles pour dire comment on déteste cette idée. Et finalement, c’est l’acceptation! On se demande pourquoi il nous a fallu autant de temps à accepter cette idée et que dans le fond elle a bien du sens. On aura même un peu honte… mais avec le temps ça passe.

Plein de gens on passé à l’acceptation :

http://www.cyberpresse.ca/environnement/climat/201003/27/01-4264948-une-heure-pour-la-terre-125-pays-dans-le-noir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_environnement_263_accueil_POS1

Bonne journée (avec ou sans lumière) à tous!

Isabelle Robillard a dit…

@ je suis tanné moi aussi
@ la lumière fut!

Personnellement, ce qui me tanne, c'est le bête consensus, sans effort de voir le fond des choses. L'acceptation béate de la pensée unique, véhiculée entre autre par notre télé et radio d'état.

Votre caricature est pas mal, Monsieur "Je suis tanné". Mais la question que je me pose est la suivante:

est-ce une certitude que le "better world" proposé par Al Gore en sera un pour tous?

Ne voyez-vous pas une certaine forme d'opportunisme dans ces "preachers" qui proposent de légiférer sur le carbone en le comptabilisant? Ça vous plairait d'être limité dans vos déplacements, vos activités tout en contribuant à enrichir ces mêmes preachers?

Est-ce cela votre définition du "better world"???

Mon cheminement personnel au sujet de cet engouement sur la religion verte est la suivante: j'ai d'ABORD passé par le stade de l'acceptation. Ensuite j'ai fait des efforts pour comprendre le fond des choses, de quoi nos actions retournent exactement.

Voyons un peu dans le cas du recyclage, par exemple: initialement, j'ai fait des efforts pour recycler en me faisant un devoir de TRIER les matières, entre autre. Désolée mais je ne vois pas comment on peut faire une gestion efficace des matières recyclables si on ne trie pas à la source.

Ensuite, j'ai lu sur le sujet et cela a confirmé mes craintes. Par la suite, en voyant qu'aucune politique en ce sens ne semble vouloir se pointer à l'horizon, j'ai compris à quel point cet enjeu de l'environnement est surtout une question de se faire une belle image verte. Les bienfaits concrets, eux, restent loin derrière.

Alors, un peu dégoûté de me faire manipuler ainsi, je me demande à quoi bon continuer d'embarquer dans ce petit jeu que je juge hypocrite plus qu'autre chose.

Le recyclage est un exemple mais il existe d'autres exemples d'abberrations environnementales. On peut démontrer que le transport en commun, si il n'est pas utilisé à pleine capacité, n'a en fait rien de très vert. Mais bon, c'est tellement à contre courant de la pensée unique, c'est dur à ACCEPTER comme idée.

Je vous souhaite de vous éclairer comme il faut sur les différents enjeux de l'environnement. Vous verrez, ce n'est pas aussi simpliste qu'on veut bien vous le faire croire...

Je pense qu'on est passé le stade de la conscientisation. Il faut se creuser la tête pour trouver les REELS problèmes et les BONNES solutions.

Gilles Laplante a dit…

@Et la lumière fut!
Si vous vous éclairez à votre lumière vous ne devez pas voir grand chose.
Ce que vous n'avez pas su voir, il faisait probablement trop sombre, c'est que bien des gens en ont raz le bol de se faire dicter leur conduite par des gourous en mal de causes. La seule façon de s'opposer à ces manipulations est de faire tout le contraire jusqu'à ce que les manipulateurs comprennent.

papajohn a dit…

Oui vous bien raison Mme Robillard au sujet des soi-disant activitées environnementals .Un autobus qui roule vide 20/24 alors que l'on sait qu'un bus pollu autant que 60 voitures et transporte seulement 57 passagés a pleine capacité ,déja au départ nous sommes en déficit des 3 voitures. et en surplus elles sont vide plus des 3/4 du temp. coupent des voie sur la route par l'exclusivité, rallentissent le traffics pour justifier leurs existance et nous charge surplus sur surplus aux automobilistes pour les faire vivre car non-rentable. ou les bouteilles qui se casse dans le bac qui vient scraper tout effort de reciclages par la contamination de la fibre a cause du verre cassé et qui finissent aux vidanges pareilles. le recyclage chez nous n'est que deux choses, Hypocrisie de l'un et histoire de gros sou de l'autre. regardez les inspecteurs et coordonnateurs de ces compagnies de pseudo verdure, ils roulent tous avec les plus gros "pick-up , muni des plus gros moteurs du marché et arborre des slogans du genre "pour un avenir plus vert" au lieu de rouler de petite voiture écono. on nous prend pour des nuls et pas a tord, car une grande partie de la population dort au gaz et est prete a gober n'importe quoi!!!

Christian Rioux a dit…

Le jour de la naiserie! Ca j'y participerais avec joie. Une journée complète à exposer les stupidités écolo-religieuses, créationistes et autres débilités

Anonyme a dit…

Gilles Laplante

" La seule façon de s'opposer à ces manipulations est de faire tout le contraire jusqu'à ce que les manipulateurs comprennent."

Heu, non. La meilleure façon est de les ignorer, pas de systématiquement faire le contraire. Sinon vous leur donnez de l'importance.

Anonyme a dit…

M Brassard, plus je lis votre blog plus vous me faites pensez a un Américain typique de la Biblebelt membre du NRA et du party Republican