vendredi 27 avril 2012

ARRÊTEZ LES FRAIS!

(Chronique parue le 27 avril dans le Journal de Québec)
                                               

Les positions de la classe politique québécoise sur le registre des armes à feu ne sont, en fait, inspirées que par le besoin irrésistible d’exhiber compassion et empathie à l’égard des proches des victimes et des citoyens horrifiés par des tueries perpétrées par des déments saisis d’une rage meurtrière.

C’est une façon de proclamer : « Voyez comment, nous, les politiciens, sommes pleins de douleur et de tristesse devant ces massacres abominables! Et voyez comme nous sommes déterminés à empêcher de pareilles horreurs! » Le registre des armes à feu a constitué la concrétisation étatique de cette posture compassionnelle. Ce n’était cependant pas une réaction rationnelle.

Il y a aussi un autre mobile à la base de cette attitude de la classe politique québécoise et c’est qu’elle entend bien, tous partis confondus, profiter de la diabolisation de Stephen Harper au Québec. Exploiter cette image d’un Harper «froid et inhumain» peut procurer à peu de frais un bénéfice politique.

Combinez ces deux pulsions et vous avez un discours tout imprégné de démagogie, de mauvaise foi et d’hypocrisie. Détruire les données du registre des armes de chasse, déclarent les politiciens, la mine triste et indignée, c’est favoriser les crimes les plus violents et c’est abolir un instrument qui permettrait d’arrêter les criminels avant qu’ils passent à l’acte.

Ce discours est non seulement grossièrement démagogique, il est faux.

D’abord, personne n’est en mesure d’identifier un crime qui a pu être évité grâce au registre. D’autant plus que, dans pratiquement tous les cas, les armes utilisées n’étaient pas enregistrées. Ou c’était des armes illégales. Comment peut-on penser sérieusement qu’un assassin fou, un braqueur ou un tueur à gage va prendre bien soin de s’assurer que son arme est dûment enregistrée? À moins d’être un prodigieux crétin!

Par ailleurs affirmer, comme certaine députés et certains groupes, qu’une fois le registre aboli, n’importe qui pourra se procurer, sans le moindre contrôle, une arme d’épaule et s’en servir pour commettre un crime, c’est, soit étaler une ignorance bien crasse, soit manifester une affligeante mauvaise foi.

Car, voyez-vous, le chasseur (et j’en suis un), perçu comme un criminel en puissance, doit, pour posséder et utiliser des armes d’épaule (fusil et carabine), détenir deux permis. Le premier, accordé par l’État québécois, atteste que son détenteur connait bien le maniement sécuritaire des armes à feu. Le second, octroyé par le Fédéral, appelé «Permis de Possession et d’Acquisition», est indispensable pour posséder et acheter une arme d’épaule et pour se procurer des munitions.

Et avant d’obtenir ce dernier, il faut fournir plein de renseignements personnels qui sont vérifiées afin de s’assurer qu’il n’y a pas de menace pour la société.

Il existe donc deux registres de permis qui permettent aux policiers de savoir qu’une personne, d’une part, connait le maniement des armes et, d’autre part, possède des armes à feu.

Par conséquent, un registre des armes d’épaules est parfaitement inutile. Ce n’est qu’une autre grosse patente bureaucratique. Et les fanfaronnades et gesticulations judiciaires en vue de récupérer les données ne visent qu’à se faire du capital politique sur le dos de Harper, le «Malfaisant-et-satanique» PM fédéral.

Les chasseurs québécois sont d’honnêtes citoyens qui se servent de leurs armes de façon très sécuritaire. S’en servir comme boucs émissaires à des fins de basse politique est loin d’être honorable. Arrêtez les frais!

Jacques Brassard




12 commentaires:

Christian Rioux a dit…

N'oublions pas que Kimver Gill, qui a fait feu a Dawson avec des armes automatiques, avait enregistré ses armes, et ça ne l'a pas empêché de tuer.

dumaclem a dit…

Bonjour Monsieur Brassard,
Je suis entièrement d'accord avec votre position encore une fois. De plus quand on connait les ratés informatiques dans différents ministères à des coûts astronomiques pour tous les payeurs de taxes québécois, quelle garantie avons nous que nous ne serions pas devant un autre "éléphant blanc" assez rapidement. Continuer votre bon travail et bonne fin de journée.

Anonyme a dit…

Vous avez parfaitement raison. Et pendant ce temps là, les pédophiles, les agresseurs sexuels et autres détraqués ne sont pas enregistrés et répètent leurs crimes qui va jusqu`au meurtres. Rapelez-vous, si le père de Julie Surprenant avait su qu`un agresseur sexuel vivait dans le bâtiment ou il voulait louer un apartement, il n`aurait jamais loué dans ce bâtiment. On connait la suite.

Anonyme a dit…

On sait tous que le registre a ete initie par la suite de la tuerie de 1989 a Montreal: c'etait une facon impuissante et exorbitante financierement de dire au public que quelque chose etait fait, que le beau gouvernemaman etait la pour proteger ses citoyens (lire voteurs liberaux).
Plusieurs milliards plus tard on constate son echec tres couteux. Je suis persuade que le gouvernement federal du temps le savait d'avance MAIS si seulement un registre etait suffisant pour creer une atmosphere de controle et de securite, bin mission accomplie!
Drole que le petit quebecois moyen n'ait pas tire ces conclusion lui-meme. Traiter des proprietaires responsable d'armes a feu comme criminels quand ils forment moins de 2% de la population? Trop facile, non?

Simon Leduc a dit…

Vous avez bien raison M. Brassard. Le registre n'est qu'une patente à gosse bureaucratique qui permet aux gauchistes de diaboliser M. Harper. Ce registre coûtait trop cher aux contribuables et le gouvernement conservateur l'a aboli, bravo. Harper lui tient ses paroles.

Robert Clarke a dit…

Pour ce qui est du registre des armes à feu, vous avez raison.

Mais dire que Harper n’est pas froid, machiavélique c’est poussé fort, vous avez tord. Harper est un calculateur, aristotélicien, avec une tête a deux faces : une anglo et une franco. La franco c’est pour essayer de s’attirer des votes, peine perdue, chez les francophones. L’anglo est pour assoir son autorité chez les red necks de l’Ouest du Reform Party, genre de Tea Party ouest-canadien. Harper est le digne successeur de Preston Manning, son mentor. C’est pas pour rien que le mot «progressiste» est disparu de la dénomination du parti.

Harper dirige ses députés d’une main de fer. Ses clowns québécois ne font que répéter ce que leur dit leur maître. Ses députés «canadians» gaffeurs et escrocs, comme cette dame Oda et d’autres, sont protégés par le maître. Ça ressemble a du Mulroney du premier cru. Mais c’est l’inverse : Mulroney a gagné avec le Québec; Harper a gagné sans le Québec. Dans le fond, j’aimais bien Mulroney, un Progressiste Conservateur détesté à mort par l’Ouest réformiste. Je votais Progressiste Conservateur, avec Mulroney. Avec Harper je vote Bloc Québécois.

Le Parti Libéral du Québec de Charest, celui qui veut faire croire aux Québécois qu’il est un libéral, pour essayer d’aller chercher de la sympathie chez le bon peuple de suiveux, tente par tous les moyens de faire annuler la destruction du registre. Il va réussir le chenapan, via son très «grand ministre» Fournier de la Justice. J’espère que je me trompe. N’oublions pas que ce registre est une création de Chrétien et des lobbyistes anti armes à feu.

Anonyme a dit…

Robert Clarke a ecrit:
"L’anglo est pour assoir son autorité chez les red necks de l’Ouest"

C'est quoi ta definition d'un "red neck"?

Stephane G a dit…

Christian Rioux,

ce n'étais pas une arme automatique mais un beretta CX4 Storm calibre 9mm semi automatique

c'est une arme a autorisation restreinte.

Monsieur Brassard nous avons besoin de gens comme vous pour informer le public de l'idiotie de Quebec de poursuivre dans un registre d'arme d'épaules.

Merci pour votre texte

Stephane G a dit…

Monsieur Brassard,

Nous avons besoin de gens comme vous, avec votre expérience et votre notoriété pour démontrer l'idiotie de Québec de poursuivre vers un registre Québecois.

merci

Conservateur québécois a dit…

Le registre des armes est un acte de foi dans cette société qui ne croit plus en rien et facilement manipulable par les gauchistes sans scrupules. Ce registre est grotesque, futile, dispendieux, inutile,etc. La gauche est passée maître dans la manipulation des foules.

Robert Clarke a dit…

@ anonyme

Pour moi, et aussi pour un franco albertain que je connais, un red neck est un être obtu avec l'esprit fermé, pauvre d'esprit, tourné vers lui-même.

C'est ironique, je sais; aussi ça peut être une insulte. Et souvent, c'est une vérité. Ça c'est pour l'Ouest

On a aussi des red necks au Québec. Anglo, franco, y en a des deux côtés. Les gauchistes activistes en sont, tout comme les droitiste extrémistes.

Anonyme a dit…

Merci Robert de demontrer que tu n'a jamais ete dans l'ouest.
Le terme "red neck" n'a pas la meme signification au Quebec que dans l'ouest.
No wonder que la gauche ne comprend pas la droite...
Mon point?
Comme tu l'a bien ecrit, M. Clarke:
"Pour moi, et aussi pour un franco albertain que je connais, un red neck est un être obtu avec l'esprit fermé, pauvre d'esprit, tourné vers lui-même.
C'est ironique, je sais; aussi ça peut être une insulte. Et souvent, c'est une vérité. Ça c'est pour l'Ouest"

C'est drole car j'ai habite en Alberta pendant 9ans et les gens "rednecks" sont - selon ceux qui s'aidentifient comme tels - de grands travailleurs souvent pres de 60 jeures par semaine. Ces gens sont tres ambitieux, sympathiques et on un sens des affaires, pas comme au Quebec. Ils ne croient pas aux unions et lorsqu'une tragedie survient decident de se retrousser les manches au lieu de chialler pour un cheque du gouvernement... Ils sont menuisier ou plombier dans la construction souvent mais aussi comme travailleurs du petrole, vivant souvent dans des camps isoles pour 15 jours avant 3 jours de conge ou sont typiquement agriculteurs frequemment sur des terres de 10 000 acres et sont tres intelligents, sont proprietaires d'equipements agricoles tres couteux et tres a la pointe technologique. Ces "red necks" que tu crois des etres obtus sont tres absorbes, tenaces et dedies a leur travail.
Les gens qui tu identifie comme "souvent ferme d'esprit" on les appellent des caves. Au Quebec ou ailleurs. La signification de ton terme "red neck" a ete mis a jour.
Bienvenu.