dimanche 8 mai 2011

PS II

Vous trouverez dans le dernier commentaire reçu (d’un anonyme évidemment) un prototype exemplaire du catéchisme diabolisant de la gauche écolo-bobo à l’égard de Stephen Harper et son parti.

Il manque certaines choses cependant. On pourrait y ajouter que M. Harper est un tireur fou : il tire sur tout ce qui bouge avec son .12 à pompe; et un misogyne exécrable : les femmes devraient être enfermées au logis et se la boucler. Toute une série de scènes de «Et Dieu Créa Laflaque» le confirme de façon indiscutable!

Mais les pires clichés anti-Harper sont là. Inaction en environnement (Hourrah! Pas de taxe carbone!); collusion État-Capital (n’importe quoi!); inclusion de la morale dans les choix politiques (ça, c’est le lieu commun le plus nocif : l’action de l’État ne doit pas s’appuyer sur des règles morales! L’État doit mariner dans le cloaque du relativisme le plus délétère!); abolition du registre des armes à feu (pour les armes de chasse seulement! On omet de le dire. Excellente mesure!); des politiques anticulture (c’est quoi, ça? En quoi imposer des contraintes budgétaires à Radio-Canada est-il une agression contre la Kuuulture? ); Manque de transparence (Ben voyons! Quand même, il faut bien qu’il tienne secret le complot diabolique qu’il a ficelé pour abolir les élections!).

Ce qui me les broie menu dans cette litanie radotée ad nauseam, c’est cette suffisance de la gauche écolo-bobo devant la droite, toujours infâme, il va sans dire. Cette prétention omniprésente à détenir la vérité. Cette arrogance inentamable devant ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas vouloir proclamer l’évangile de la gauche étatiste et gaspilleuse. Cette certitude granitique d’être les seuls dispensateurs de la compassion et de la justice.

Quel caquet insupportable! Jugez-en vous-mêmes! Je le publie à cette fin.

J’en publie un autre, L’auteur, anonyme bien sûr, pense que je vais le flusher. Pas du tout! C’est un si bel échantillon des sentiments si élevés qui illuminent la gauche œcuménique. Quand on observe une rage aussi haineuse chez les suppôts de la go-gôche, on comprend pourquoi le goulag est apparu.

Jacques Brassard

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci M. Brassard.

Il y a une culture de la mort à l'oeuvre au Québec. La vie avant la naissance dans le sein maternel n'est plus sacré. Le droit à la vie a disparu.

Les écoles sont devenues des lieux pour endoctriner les jeunes au relativisme et au nihilisme. Quelle société sommes-nous en train de construire?

Et on voudrait appeler cela le progrès. Non merci.

Réal a dit…

En plus de leur prétention omniprésente à détenir la vérité, de leur arrogance inentamable, de cette certitude granitique d’être les seuls dispensateurs de la compassion et de la justice, j’aime aussi cette tendance à qualifier d’idiots et d’ignorants ceux qui ne pensent pas comme eux sans jamais leur opposer d’argument.

Réal Carbonneau
Québec

Isabelle Robillard a dit…

Merci M. Brassard pour réhabiliter ceux qui osent penser différemment.

Nous souffrons au Québec d'un degré de propagande dans les médias qui est devenu très préoccupant. Il y en a qui croit qu'il faudrait mieux encadrer le développement des mines. Pourtant, ce secteur est déjà très règlementé.

Pour ma part, je crois qu'il serait plus urgent d'encadrer la profession de journaliste. Je comprend, j'apprécie et je souhaite vivre dans une société où la libre expression ne doit pas être entravée. Mais je me questionne sur la possibilité d'avoir des balises. Ne devrait-on pas mettre un certain avertissement sur des chroniques journalistiques? Comme sur les paquets de cigarettes?

"Attention: ceci est une OPINION" ou "les FAITS rapportés dans cette chronique sont agrémentés d'un certain penchant. Nous prions en avertir le lecteur"

À propos du gouv. Harper inactif en matière d'environnement. Figurez-vous qu'une cie (Taseko) souhaitait développer une mine de Cuivre en B.C. Le hic: il fallait rayer de la carte un lac. Le projet a reçu l'accord d'un palier de gouvernement et a essuyé le refus du second. Devinez si c'est le gouvernement provincial de la B.C. (une des provinces réputées pour être la plus écolo) ou le méchant gouv. Fédéral dirigé par l'immonde Harper qui a refusé. La réponse se trouve ici:

http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/prosperity-ruling-a-blow-to-taseko-bc-mining-sector/article1783978/

Evidemment, pas de danger que Ragot-Canada en aurait parlé...Ça ne colle pas avec la propagande répétée jour après jour sur le supposée désintérêt des conservateurs en matière d'environnement...

Autre début de propagande très savoureuse :

http://blogues.cyberpresse.ca/marissal/2010/11/01/vendre-ou-pas-potash/

M. Marissal qui affûte ses coûteaux concernant la menace de vente imminente de Potash Corp. à BHP Billiton. Il en profite pour glisser dans sa chronique que le gouvernement Harper est peu porté sur l'intervention de l'État, laissant ainsi présager que la transaction aura sans doute lieu et que nous allons perdre un autre beau fleuron de l'industrie minière aux profits de mains étrangères. Et M. Marissal de terminer son article en disant:

"Pour quider sa réflexion, le gouvernement Harper doit déterminer si cette transaction est dans le meilleur intérêt du pays. Beau débat en perspective, quelle que soit sa décision."

Sauf que...manque de pot pour M. Marissal, contre toutes attentes, le gouvernement est intervenu! Potash Corp demeurait ainsi une compagnie canadienne, grâce au gouvernement Harper!

Devinez quoi: le débat n'a jamais eu lieu puisqu'on ne pouvait plus rien dire de négatif sur le gouvernement Harper dans ce dossier.

Sûrement un oubli bien involontaire de la part de M. Marissal.

Et la liste pour s'allonger comme ça à l'infini...

Anonyme a dit…

C'est la dictature du relativisme.

Une dictature lente, en marche depuis 50 ans, dont les effets les effets dévastateurs se font sentir à long terme.

Anonyme a dit…

Isabelle Robillard a dit…
«Devinez quoi: le débat n'a jamais eu lieu puisqu'on ne pouvait plus rien dire de négatif sur le gouvernement Harper dans ce dossier.
Sûrement un oubli bien involontaire de la part de M. Marissal.»


Un autre savoureux rappel d’Isabelle.
Elle est bien bonne. Marissal l’amnésique.
Eh eh eh !... Merci…
sp

Conservateur québécois a dit…

Vous avez raison: le NPD c'est le refuge des lunatiques, des intellos de gauche déconnectés de la réalité. J'avoue que j'ai honte de cette députation du NPD qui provient du Québec. Je n'ai jamais vu un tel ramassis d'amateurs et de deux de piques. Quoique les chefs de ce parti ne brillent pas non plus par leur intellect. Dire que beaucoup au Québec affirment que les gens de gauche sont plus brillants que ceux de droite !!! Ça parait pas à regarder la députation du NPD-Québec.

Anonyme a dit…

Le fait que mes commentaires soient non signés n'explique pas du tout mes opinions. Mon identité n'a strictement aucune importance. Je suis juste un gars ben ordinaire, fils d'ouvrier. Chez nous on déteste la droite. C'est viscérale.

Vous semblez heureux de l'inaction du gouvernement pour combattre les bouleversements climatiques ?!?

Les politiques des États sont maintenant devenues de plus en plus les politiques du Capital. Lisez autre chose que la propagande de droite.

Vous oubliez que les pires atrocités commises par le genre humain ont, la plupart du temps, été justifiées par la morale. Étudiez l'histoire, pas seulement celle qui fait votre affaire. Ça n'a rien à voir avec le relativisme.

Les armes de chasse ça tue pareil. Les conservateurs veulent modifier le registre pour faire plaisir à leur base électorale, envers et contre toutes les mises en garde. Rien de bien édifiant.

Les coupures à Radio-Canada n'ont pas pour but d'économiser. Vous êtes bien naïf. Encore une politique opportuniste sans aucune justification raisonnable. Je ne doute pas qu'il y ait de la vengeance personnelle là-dedans.

Il y a une différence entre le secret d'État et le manque de transparence. Vous ne lisez pas les journaux ? Ah oui, j'oubliais ce sont tous des gauchistes, les journalistes.

Accuser la gauche de suffisance, de mépris pour ceux qui ne pensent pas comme eux ! Preuve évidente d'aveuglement volontaire. Quelques expressions méprisantes utilisées abondamment par la droite : syndicaleux, environnementaleux, verdoyant, suppôts de la go-gôche, retardées, pelleteux de nuages, Ragot-Canada, etc., etc, etc,... Et là-dessus, vous n'êtes pas en reste, les qualificatifs méprisants abondent dans tous vos textes.

Bizarre que vous n'ayez pas mentionné l'incompétence des conservateurs (le recensement sera inutilisable, le ministre de la science qui croit que les dinosaures vivaient en même temps que les hommes), l'otage au parlement (une baliverne je suppose).

Vous n'êtes pas plus objectif que le premier venu. Être ex-ministre ce n'est pas un passeport pour dire n'importe quelles absurdités.

Michel Pellerin a dit…

M.Brassard

J'ai une suggestion à vous faire: pourquoi n'écririez-vous pas un roman avec une intrigue politique impliquant une droite attaquée par des gauchistes déconnectés et anti gros bon sens? Je vous le dis sans rire, non mais quelle plume bon sang!! Je suis convaincu du succès d'un tel projet. Vous avez le réputation, la plume et toute la matière première nécessaire pour une histoire passionnante. «Ce qui me les broie menu dans cette litanie radotée ad nauseam, c’est cette suffisance de la gauche écolo-bobo devant la droite, toujours infâme, il va sans dire.» Imaginez votre personnage principal balancer une phrase du genre à un interlocuteur de votre cru ? Impayable!! Allez M.Brassard faites-nous plaisir, je suis certain que vous pourriez facilement trouver un éditeur.

Jacques Brassard a dit…

À l'anonyme qui se décrit comme « un gars ben ordinaire, fils d'ouvrier »,
Comme c'est émouvant...mais profondément banal! Vous voulez nous arracher des larmes, ou quoi? Il y en a des millions au Québec, des «fils d'ouvriers»! Qu'est-ce que vous croyez que je suis? Le fils de Rockfeller? Ou de Desmarais?
Je ne reprendrai pas vos arguments d'une indigence à brailler!
Mais je ne vous flushe toujours pas, parce que vous êtes l'incarnation de la gauche qui se pense investie de la mission de Sauveur de l'Humanité (autrefois, c'était uniquement le Prolétariat, mais, maintenant, c'est l'humanité toute entière). Pathétique et souverainement emmerdant! C'est quand même instructif pour mes lecteurs.
En plus, vous me faites la leçon: je serais méprisant! Ah! Bon! Et vous, vous vous trouvez révérencieux, peut-être?
Vous êtes tellement mal à l'aise, vous, les gauchistes, devant ceux qui ont l'audace de ne pas adhérer à vos dogmes et à vos croyances, que vous apaisez vos angoisses en décrétant que ce ne sont que des ignares et des demeurés.
Du genre: «Étudiez l'histoire, pas seulement celle qui fait votre affaire!» Je l'enseignais, l'histoire, pauvre con!
Ou encore:«Vous ne lisez pas les journaux?» Ben non! Je ne suis que «fils d'ouvrier» et ma grand mère était analphabète! Je suis donc illettré, pauvre andouille!
Ou encore: «Être ex-ministre, ce n'est pas un passeport pour dire n'importe quelles absurdités.» Et vous, votre statut privilégié de gars ben ordinaire et de fils d'ouvrier», est-ce un visa pour faire le jars?
Jacques Brassard

Anonyme a dit…

Bien dit Monsieur Brassard...bravo...il est temps que certaines personnes parlent pour nous les ignares droitistes.x

Réal a dit…

Madame Isabelle Robillard,

plutôt que d'encadrer la profession de journaliste, je crois que nous devrions plutôt simplement exiger d'eux qu'ils nous disent pour qui ils votent.

L'information serait beaucoup plus facile à interpréter sachant d'où elle vient. Je ne crois pas à l'objectivité journalistique puisque nous sommes tous impliqués (quand ce n'est pas pris aux tripes)dans les affaires de notre peuple et de notre civilisation. Et eux probablement plus que nous pour avoir choisi cette profession et y être aux premières loges.

Malgré tout le mal qu'on en dit, les commentateurs de Fox News sont facilement identifiables et, non, ce ne sont pas tous des gens de droite. Au contraire, des commentateurs bien identifiés à chacun des parties font valoir les arguments de part et d'autre et le téléspectateur peut se faire une opinion.

Sachant l'inclinaison des journalistes, on pourrait alors s'attendre à un meilleur équilibre de leur représentation, la pseudo objectivité ne pouvant plus être évoquée pour permettre à une faction d'occuper tout l'espace médiatique.

Bien sûr je rêve!

Isabelle Robillard a dit…

@ Réal

Votre proposition (exiger des journalistes de nous dire pour qui ils votent) pourrait faire partie de la solution. Je trouve très intéressant et très correct les types d'émission à la Fox, ou comme Sun News. Au moins, en identifiant dès le départ à quelle enseigne les commentateurs logent, ça a le mérite d'être clair dès le départ.

Mais...il resterait toujours quelques zones d'ombre.

Prenons le cas de M. Vincent Marissal, par exemple. Figurez-vous que ce journaliste a déclaré dernièrement à l'émission de Pénélope McQuade qu'il a repoussé d'une manière fort originale les limites de l'éthique journalistique: il annule son vote!

http://www.radioego.com/ego/listen/7695

Eh oui, M. Marissal croit dur comme fer que parce qu'il fait une croix vis-à-vis tous les choix politiques qu'il lui sont offert, ça le rend automatiquement neutre dans ses écrits.

Nul besoin faire valoir le pour et le contre de certaines politiques, nul besoin de présenter toutes les facettes d'une problématique, nul besoin de se questionner sur la façon de dépeindre telle ou telle situation quand il écrit ses chroniques, M. Marissal se croit plus blanc que blanc par le simple fait d'annuler son vote. Il peut ainsi, en toute neutralité, traiter André Arthur de "gros cave" puisqu'il annule son vote, comprenez-vous?

Il annule peut-être son vote à lui mais il a toute une influence sur le vote de ses lecteurs, par contre.........

Rarement entendu un raisonnement aussi tordu et, peut être même...cave?

Conservateur québécois a dit…

@Mr.Brassard

Le "gars ordinaire" (il porte bien son nom...) y a goûté ! Bravo. Le discours du "gars ben ordinaire" (un mouton devrait-on dire) est hélas tellement répandu. On ne peut en vouloir à ce "gars" car il a subi un lavage de cerveau depuis son enfance. Rares sont ceux qui peuvent échapper à cet endoctrinement. Pour échapper à cet endoctrinement il faut lire, regardez ce qui se passe à l'extérieur du Québec...

Anonyme a dit…

au fils d'ouvrier

« Vous oubliez que les pires atrocités commises par le genre humain ont, la plupart du temps, été justifiées par la morale. »

Les atrocités staliniennes et maoïstes, en particulier...

B. Vallée, Québec