lundi 6 décembre 2010

COCASSERIES

Cocasserie 1

Avez-vous regardé le vidéoclip des zartistes québécois exigeant un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de shale? Non? Dépêchez-vous d’aller visionner ce petit chef-d’œuvre de suffisance bouffonne!

Ils sont une douzaine de zartistes, dont les imparables écolo-gauchistes Roy Dupuis et Luc Picard, qui nous apostrophent d’entrée de jeu, nous, les citoyens comateux irresponsables, par un «Wow» tonitruant. «Wow! Wow! Wow!» répètent-ils avec une ferveur chargée d’angoisse. Je l’avoue, impossible de continuer de sommeiller quand de jolies actrices vous crient : «Wow!» Et comme si ce wow sonore n’était pas assez riche de sens, de contenu, de densité, ils en rajoutent en vous interpellant vigoureusement : « Un instant! Un instant! Un instant! » Quelle substance! J’ai été tellement bouleversé que j’ai eu peur de la suite. Et la suite fut épeurante.

Et la suite c’est : « A-t-on vraiment besoin de ça? » Ayoye! Ça, ça cogne! En québécois, ça donne : « On a-tu vraiment besoin de ça? » Vous connaissez la réponse, citoyens inconscients? Bien sûr que non! La réponse, je vous le donne en mille, c’est : on n’a pas besoin de ça!

Le «ça», c’est le gaz de shale. Mais c’est aussi les barrages (comme celui de la Romaine), la forêt boréale, les mines et le pétrole du golfe…Vous avez compris que ces zartistes sont des adulateurs de Gaïa, la Mère Nature qu’il ne faut ni salir ni violenter.

Dans leur vidéo, la nature vierge est représentée par un verre d’eau limpide qui est tout à coup contaminée par des gouttes de pétrole qui tombent dedans. C’est très songé, n’est-ce pas? Sauf qu’on ne voit vraiment pas ce que le pétrole vient faire dans tout ça…puisqu’il s’agit de gaz! Pas du liquide! Pas du solide! Du gaz! La métaphore est nulle et débile!

Ce vidéoclip cabotin et prétentieux est vraiment d’une vacuité prodigieuse et abyssale. Il est de plus malhonnêtement catastrophiste. Faut-il le répéter, les technologies d’extraction permettent d’assurer la protection de la nappe phréatique (qui, soit dit en passant est davantage menacée par les activités agricoles) et de recycler les eaux usées.

Il saute aux yeux que le vidéoclip des zartistes, aussi insignifiant et aussi loufoque soit –il, ne fait que symboliser la résistance irrationnelle au développement économique.

Pour faire plaisir aux zartistes, il faudrait freiner et même stopper le développement de l’économie et entrer en communion mystique avec la Nature. Il faut renoncer à la croissance, tellement vulgaire, pour tomber en extase dans le giron de Gaïa!

Ils devraient pourtant savoir que leurs cachets proviennent pour l’essentiel de nos impôts et que cette translation de fonds publics de l’État vers leurs goussets ne peut être que négativement affectée par une économie en panne et en décroissance.

Disons-le sans détour, leur oeuvrette est une nullité. Et le moratoire réclamé n’est qu’une manigance pour geler la création de richesse sous le prétexte que les technologies ne sont ni éprouvées, ni fiables. C’est un faux prétexte. Un gouvernement le moindrement alerte est en mesure, en très peu de temps, d’adopter un encadrement réglementaire adéquat et un régime de redevances tenant compte des propriétaires fonciers concernés.

Il faut cesser d’avoir peur d’avoir peur et que les zartistes renoncent à vouloir nous convertir à leur néo-paganisme naturiste.

Cocasserie 2

Ces temps-ci, une cocasserie n’attend pas l’autre! L’autre, en l’occurrence, c’est le communiqué de presse annonçant la création de l’Alternative Sociale dont l’objectif est d’organiser la résistance au spectre menaçant de la Droite qui étend ses ailes monstrueuses sur le Québec tout entier. Tremblez! Bonnes gens! La Bête immonde de la Droite s’apprête à vous dévorer!

Je vous le dis, le communiqué est proprement hilarant. En voici quelques exemples.

« L’Alliance s’inquiète d’assister, peut-on y lire, depuis plusieurs années au Québec, à l’expression d’une pensée dominante qui a pour fétiche le désengagement de l’État…» C’est d’une drôlerie à se prendre les côtes! Vous avez bien lu : la droite serait au Québec…la « pensée dominante »!!! Nom d’un calumet! Ça fait quarante ans que, chez nous et ailleurs, la Gauche domine outrageusement et que les corporatismes syndicaux font la pluie et le beau temps en étant des forces de nuisance implacables, et voilà que l’apparition, sur la place publique, d’une pensée de droite articulée et crédible les effarouche tellement qu’ils lancent un appel à la mobilisation générale. Se pourrait-il que la gauche appréhende que l’analyse de la situation faite par la droite et les remèdes qui en découlent trouvent de plus en plus preneur chez les citoyens désemparés?

Les caciques syndicaux sentent peut-être un peu trop le tapis leur glisser sous les pieds. Et ils réagissent par la démesure et la fébrilité. On grossit toujours ce qui nous effraie!

Ce n’est pas tout. Le meilleur est à venir.

« La nouvelle alliance s’insurge également contre le portrait pessimiste et déformé voulant que le Québec vive au-dessus de ses moyens, qu’il ne soit pas suffisamment riche et qu’il soit trop endetté pour continuer à se payer les services publics actuels et des programmes sociaux plus étendus.»

En lisant cela, on ne peut que diagnostiquer un cas de schizophrénie avancée. Plus déconnecté que ça de la réalité, c’est le coma profond! Rendez-vous compte! C’est être pessimiste que de dire que nous vivons au-dessus de nos moyens. Ben voyons! Ça fait juste quarante ans que les gouvernements successifs empruntent pour payer les dépenses courantes. Et vous appelez ça comment une telle situation? Vivre au-dessus de nos moyens!

Et est-ce faire un « portrait déformé » que de prétendre que le Québec « n’est pas suffisamment riche »? Si c’est le cas, alors, comment se fait-il qu’on doive compter sur des milliards de péréquation? Si on était riche, il me semble qu’on pourrait se retirer du BS fédéral.

Comment peut-on expliquer un tel aveuglement de la gauche? L’Alliance Sociale nous le dit très clairement : c’est pour « continuer à se payer les servies actuels et des programmes sociaux plus étendus »!!! Et pour faire ça (non seulement maintenir les services, mais les accroître), il est nécessaire d’ignorer et de gommer l’ampleur de la dette publique, notre pauvreté relative, notre train de vie au-dessus de nos moyens et notre dépendance envers la « St-Vincent » fédérale!

Sinon, vous vous trouvez dans l’obligation de considérer comme inéluctable le recours aux solutions de droite : lutte aux déficits, allègement du fardeau fiscal, réduction de la taille de l’État, réduction de l’endettement. Or, un tel programme est, pour la gauche, une horreur sans nom!

D’ailleurs, l’Alliance Sociale persiste et signe. C’est la fuite en avant. Elle « réclame la fin des compressions budgétaires tous azimuts qui mettent en péril les services à la population ainsi que des investissements majeurs en santé, en éducation, de même que dans les services à la petite enfance et aux personnes âgées. » Bref, ce qu’elle revendique, au fond, c’est d’augmenter la dette, de rendre les déficits permanents, d’enrichir les programmes existants, d’en ajouter d’autres et, forcément, d’accroître le fardeau fiscal des contribuables. Ça vous intéresse?

Je me répète sans doute, mais je le dis à nouveau : il faut absolument, comme peuple, se libérer du bataclan idéologique de la gauche archaïque, fort bien incarnée par l’Alternative Sociale, si l’on veut éviter non seulement le déclin mais la ruine.

Et si toutefois la gauche envisageait de devenir…efficace, c’est qu’elle aura sans doute cessé d’être la gauche.

Jacques Brassard

22 commentaires:

pasdedentier a dit…

Très bonne réplique aux zartisses, mais j'aime beaucoup cette parodie:

http://web.cgaspesie.qc.ca/crioux/wordpress/?p=959

Simon Leduc a dit…

Très bon texte M. Brassard. J'adhère totalement à vos opinions sur la gauche et les syndicaleux. Ceux-ci veulent continuer d'endetter le Québec et menacer l'avenir des générations futures. La gauche n'a plus rien à proposer et elle fait des campagnes de peur contre la droite, c'est pathétique.

Sylvain Plourde a dit…

Je vous dis "WOW" pour votre texte. Comme d'habitude et comme à l'habitude de la droite vous utilisez le sarcasme pour passer votre message. Jusque là ça va mais quand vous écrivez ; "d’une pensée de droite articulée et crédible..." là je débarque. Le discours de la droite est tout sauf articulé et crédible.

Vous, en tout premier lieu, votre discours est truffé de terme à 100 dollars, tellement que ça prend un dictionnaire pour vous lire. Ce qui est bien parce qu'on apprend mais en même temps on sait très bien que les gens, comme vous, qui utilisent cette technique c'est aprce qu'ils n'ont rien à dire, tout comme vous.

Je lie souvent vos texte et jamais je n'ai lu des propos "d’une pensée de droite articulée et crédible", jamais. Tout ce que je lis ce sont des ramassis de chiâlage sur la gauche. En passant, c'est ce que la droite fait tout le temps.

Que ce soit vous, Éric Dumaine, Johanne Turcotte, Liberté Québec, Ian Sénécal et j'en passe, vous ne parlez que de la gauche. Je crois que cette phrase ; "En lisant cela, on ne peut que diagnostiquer un cas de schizophrénie avancée. Plus déconnecté que ça de la réalité, c’est le coma profond!" s'adresse à la droite.

Moi j'attends juste ça que la droite est un "une pensée de droite articulée et crédible...". Pour le moment il n'y a RIEN de crédible.

Je crois que la frustration évidente de la drotie vient du fait que tout le monde vous voit venir et pas grand monde se laisse berner par le non message.

Vous dites que la gauche utilise la peur, qu'est-ce que vous croyez que la droite fait ? Ah oui, dans le cas de la droite c'Est justifié parce que si on continue comme ça on s'en va directement à la faillite, dans le mur, c'est du suicide etc.

Je termine en vous disant vous voulez faire parti du débat, arrêtez de parler des autres et parlez de la droite. Là et seulement là peut-être que plus de 500 personnes vont vous écoutez plutôt que vous mépriser comme vous méprisez ceuz qui pense différemment que vous.

Sylvain Plourde

Anonyme a dit…

Michael Moore a dit dans un de ses films que le Républicains mènent en créant la peur chez les citoyens. Les gardant constament dans la peur, ils arrivent à faire ce qu'ils veulent.

L'ironie la dedans c'est que la gauche a toujours été experte en la matière.

Vous croyez que Lenin ou Castro n'ont pas utilisé la peur pour atteindre leurs buts?

A ce que je sache, il n'y a pas de parti de la droite au Provincial, mais ce group croit que la droite controle le Québec? Laissez-moi rire.

S.Simard, Montréal

Anonyme a dit…

Bonne Saint-Nicolas Monsieur Brassard. Merci pour votre analyse...

Saint-Nicolas (fête)

Saint-Patron de la Lorraine, saint Nicolas est particulièrement fêté dans l'Est ainsi que le Nord de la France.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Nicolas_(f%C3%AAte)

G. Levesque a dit…

Je ne reconnais plus l`ancien minstre du PQ. Celà dit, j`avoue le plaisir intélectuel de vous lire et de remettre à leur place les intellos déconnectés de ce monde. Ce sont eux qui nous dirigent vers l`implosion du sytème en ne voulant pas le moderniser

Anonyme a dit…

Monsieur Brassard.
Vous ne trouvez pas cocasse que les médias censurent la culture de la vie?! En 2010. C'est la grande noirceur qui se répète...

pasdedentier a dit…

@Sylvain Plourde

Vous ne trouvez pas d'articulation dans le discours de notre droite, tout ce que vous voyez c'est de la critique de la gauche. J'avoue qu'il y en a, mais je crois que vous passez à côté, volontairement ou pas, de certains très bons arguments venant de la droite.

Je me réfère ici à l'endettement grandissant. À écouter les arguments de la gauche, ce ne semble jamais poser de problèmes se payer des beaux services tout en s'endettant.

À Montréal, les parcomètres sont à 6 $ /heure, pour 1 $ de plus, tu peux faire garder ton enfant toute une journée ! Les frais de scolarité coûtent l'équivalent d'un abonnement au câble pour la télé. Les employés des sociétés d'état (SAQ HQ, pour ne nommer que celles-là) sont grassement payés bien au dessus de la moyenne dans le privé. On augmente les taxes municipales pour financer des déficits de régime de retraite de employés , régimes que la vaste majorité des contribuables ne peuvent pas s'offrir. Le ras de bol s'en vient vite, d'ailleurs il a déjà frappé à Toronto. Et que propose la gauche, augmentons les services taxons les ``riches`` alors que le taux maximal d'impôt est atteint à 74 000 $, ce qui fait des cols bleus de Montréal des riches aussi ! Et vous dites que la droite ne fait pas sérieux, je vous répond tout simplement qu'en continuant de la même façon on va finir comme en Irlande et ce sera un consortium de prêteurs qui dicteront les coupures.

Enfin, les bonzes de la gauche écrivent eux-aussi des blogues que ne sont que des critiques de tout ce qui est légèrement de droite sans jamais proposer des solutions nouvelles, autres que le simplissime ``taxer d'avantage les riches``. Allez lire Gérald Larose, Josée Legault, J-F Lisée et tutti quanti pour vous en rendre compte. On diabolise le secteur privé pour sanctifier le secteur public, comme si il ne pouvait exister un équilibre sain entre les deux.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Une solution:Les subventions aux zartistes(La Kultura) seront assurées uniquement par les revenus de l'industrie gazière.Qu'en pensent-ils

Gilbert Lacasse
Trois-Rivières

Anonyme a dit…

Les acteurs sociaux et médiatiques du Québec feraient bien de lire ce qui suit.

"Notre civilisation a toujours su se doter de structures de pouvoir et de soumission,
aussi bien politiques que culturelles
(notamment grâce aux moyens de communication sociale), qui lui permettent d'imposer à l'humanité entière ses erreurs et ses excès." (Entrez dans l'Espérance, p.205)

"Les médias
ont habitué les différents groupes sociaux à n'entendre que ce qui "caresse les oreilles" (cf. 2Tm 4,3). La situation ne fera qu'empirer si les théologiens, et surtout les moralistes, au lieu de se faire les témoins de "l'enseignement solide", se font les complices des médias lesquels, bien entendu, donnent alors une large diffusion à leurs doctrines nouvelles."(p.256)

"... la condamnation
de Dieu par l’homme
n’est pas fondée sur la vérité, mais sur un abus de pouvoir et un lâche complot. Cette condamnation ne découvre-t-elle pas la vérité de l’histoire de l’homme, la vérité sur notre siècle? De nos jours, semblable condamnation n’a-t-elle pas été répétée par les innombrables tribunaux des régimes d’oppression totalitaires? Et nous, n’avons-nous pas rendu des verdicts analogues au sein de nos parlements démocratiques, par exemple en condamnant l’être humain avant sa naissance, en vertu de lois régulièrement promulguées?" (p.112)


"Il n'y a pas, pour l'homme, de droit plus fondamental que le droit à la vie! Et pourtant, une certaine culture contemporaine a voulu le lui dénier, en allant même jusqu'à en faire un droit qu’il est " gênant " de défendre. Mais aucun autre droit ne touche de plus près l’existence même de la personne!…"(p.297)

http://www.amazon.fr/Entrez-dans-lEsp%C3%A9rance-Jean-Paul-II/dp/2266140914

Yvan Fournier a dit…

Très bon texte encore une fois Mr Brassard.
Les tartistes sont des gauchistes et rien le fera changer leurs discours creux...

De toute facon ce que la gaugauche devrait réaliser est que peut importe qui sera au pouvoir; gauche-droite les coupures devront se faire et ca va etre drole si c'est eux les gogoches qui doivent couper...la on va rire...

Anonyme a dit…

Monsieur Sylvain Plourde:

Je ne sais pas quelle est votre formation académique mais si vous avez un minimum de connaissances en économie, bref, si vous savez lire, additionner et soustraire, et que vous ouvrez votre esprit un tant soit peu, vous constaterez que les affirmations de Monsieur Brassard sur les catastrophes qui nous attendent sont tout sauf inexactes et n'ont rien de la stratégie de la peur.

Vous êtes en mesure, j'imagine, de vous renseigner sur les déboires économiques de certains pays comme la Grèce, l'Irlande, et bientôt l'Espagne et le Portugal où l'État est omniprésent, comme la gauche les aime. Voyez les résultats...

Pire, l'un de vos pays fétiches, Cuba, commence à reconnaître la lourdeur du socialisme. Et c'est sans compter que les pays scandinaves, autres porte-bonheur gauchistes, ont dû prendre des mesures draconniennes pour se sortir du guêpier socialiste.

Luc a dit…

Excellent commentaire M. Brassard

Pour répondre à M. Plourde sur la position de la droite.

Je vais prendre des mots simple,
Moins de gouvernement égale à plus de liberté et moins de corruption.

La crise que nous vivons est en très grande partie associée aux déficits des différents paliers de gouvernements. La solution de la gauche a été d'emprunter encore plus d'argent??? Pour la droit c'est de faire le ménage et couper dans les dépenses et baisser les impôts. Pas d'accord, alors regardez aux USA, M Obama a injecté des milliards voir des trillions et les résultats sont négatif. Regardez la situation de la Grèce... Ils ont eu le financement mais à quelle conditions.....

Donc M. Plourde, je vous invite à lire quelques livres sur les principes économique de base (économie pour les nuls), Cela devrait être de votre niveau.

Pour terminer, le fardeau de la dette du Québec (intérêts à payer sur notre dette) est si je ne me trompe, le troisième poste budgétaire de la province. devant l'environnement et pleins d'autres ministères sympathiques à la gauche....

Il n'y a pas de plus grand aveugle que celui qui ne veut pas voire.

Luc Harvey

Jean Chevalier a dit…

Fait ce que je dis et non ce que je fais. Aller voir la nouvelle Macmaison de Luc Picard sur la rue Victoria, vieux longueuil...

Conservateur québécois a dit…

Oui, il faut nous débarasser des inepties de la gauche. Cette dernière se prétend à la pointe du progrès et de la science. Mais les propos de la gauche ne sont qu'anti-capitalisme, préjugés, haine du développement, déni de la réalité, ignorance de la chose économique, etc.Et nos zartistes subventionnés qui se prennent maintenant pour des scientifiques !!! Trop drôle ! La domination idéologique de la gauche est très mauvaise pour le Québec. Moins nous aurons de développement économique et plus nou seron pauvres et endettés et plus nous serons près d'une situation à l'irlandaise.

Anonyme a dit…

Vous voulez voir le nec plus ultra des clips délirants de nos tartistes, M. Brassard? Allez voir les clips "Unissons nos voix" de nos tartistes, plus particulèrement celui de Bigras, où on vogue en pleine folie furieuse.

Vous vous rappelez les rumeurs d'enveloppes brunes dans les hôpitaux? Sur son blogue Josée Legault nous explique que c'est la faute du diabolique privé si des gens tentent de soudoyer des médecins du public pour obtenir des soins exclusivement offerts au public! Comment voulez-vous être rationnel avec ces gens-là?

honorable a dit…

L'opinion de 15 parmi nos 20 000 artistes est "intéressante". Mais elle ne doit pas occuper plus d'importance, dans les médias, que l'opinion de 15 personnes parmi les membres de l'union des fleuristes, l'union des décorateurs, ou encore l'union des denturologues.

Je vous accorde que j'ai un peu exagéré. En effet, les denturologues, par leur formation plus scientifique plus poussée que celle de nos artistes, sont sans doute plus en mesure de donner une opinion éclairée sur les gaz de shale.

Les artistes ne sont pas plus des visionnaires sociaux, des ingénieurs ou des philosophes politiques que les fleuristes, les décorateurs ou les denturologues. Ils se mettent en vedette plus souvent; c'est tout.

Anonyme a dit…

@ Sylvain Plourde
Totalement en accord avec votre commentaire.
Vous remarquerez d'ailleurs que personne n'a vraiment réussi à démentir vos affirmations.
"...Moins de gouvernement égale à plus de liberté et moins de corruption." WOW ! quel beau programme. On coupe dans les dépenses, on baisse les impôts et Paf! l'affaire est réglée.
Ils peuvent bien parler de la gaugauche la droidroite. Gauche-droite, du beau niaisage tout ça. Bref, ce n'est pas mieux d'un bord comme de l'autre.

Anonyme a dit…

Que dire de plus que "honorable a dit"?Faut tu être p'ti peuple pour donner une certaine importance à ces t...!!!!restons poli.Yvon Mercier.

Anonyme a dit…

Le plus gros problème des gauchistes,c`est qu`ils ont une ignorance crasse de la nature humaine.

Catherine a dit…

C'est quoi le gaz de châle ?

Ah, oui, la « traduction » d'UN traducteur dans les années 70...

Dans Termium Plus, banque de terminologie du Bureau de la traduction ( http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-fra.html?lang=fra&i=&index=ent&__index=ent&srchtxt=shale ), on retrouve plusieurs équivalents ainsi que la note suivante, entre autres notes plus ou moins contradictoires:
«En pétrographie, le terme "argile litée" remplace le terme anglais "shale"». On propose aussi «schiste argileux», mais également «shale», selon la recommandation du traducteur d'un ouvrage d'introduction à la pétrologie publié en 1976, qui se lit comme suit: «[La traduction du] terme [anglais] "shale" [par] "schiste" [...] entraîne une confusion avec les roches métamorphiques. Il est souhaitable de généraliser l'emploi de shale [en français].».

À l'opposé, le Grand dictionnaire mentionne ce qui suit:
«On distingue les schistes métamorphiques, non gazéifères, des schistes sédimentaires, à grains fins, poreux et gazéifères. Comme [le] gaz naturel se trouve essentiellement contenu dans les schistes sédimentaires, le terme français gaz de schiste, généralement attesté dans le domaine, convient parfaitement, dans un souci d'éviter un emprunt terminologique inutile à une autre langue et sans risque de confusion sémantique possible, comme équivalent du terme anglais shale gas.»

Quoi qu'il en soit, si on juge nécessaire de préciser, je suis également d'avis que «schiste argileux» (ou «argile litée», entre autres) serait de loin préférable à «shale», puisqu'il s'agit d'un emprunt inutile. À la limite, il risque d'introduire une certaine confusion sur le plan de la graphie, compte tenu de la prononciation (gaz de «châle»)...

Anonyme a dit…

Pour ma part, je compte saisir le chef du Bloc québécois de cette affaire en le priant de s’assurer que le Canada ne procède pas à l’adoption d’une politique étrangère par la porte d’en arrière, sans que les Canadiens n’aient la moindre idée des choix de leur pays en cette matière et des dérives qu’ils risquent de cautionner malgré eux.

http://www.vigile.net/L-influence-grandissante-de-l-Etat