vendredi 24 décembre 2010

SUR ET AUTOUR DE L'AFFAIRE KHADIR

Je ne peux résister à l’envie, à la suite de bien d’autres, de commenter l’affaire Khadir.

Vous avez tous vu le député socialiste lanceur de godasses, Amir Khadir, en train d’écoeurer, sur le trottoir en face de son commerce, un marchand québécois de souche. Et il nous a dévoilé le motif qui inspirait son action : il faut boycotter les produits d’Israël. Et pourquoi donc faut-il cesser d’acheter les produits d’Israël? Retenez bien la réponse, elle est étonnante : c’est parce qu’Israël a mis en place un régime d’apartheid, similaire à celui de l’Afrique du Sud d’avant Mandela!

Le pire, c’est que beaucoup de scribes et d’intellectuels n’ont même pas entre’aperçu le côté démentiel et outrancier du motif invoqué. Il paraîtrait même que le radio-canadien Michel Labrecque aurait déclaré à Amir Khadir : « D’accord sur le principe, mais pas sur la méthode! » Autrement dit, il est vrai qu’il y a apartheid en Israël, mais pourquoi s’en prendre à un modeste commerçant? Même Mario Dumont, d’habitude plus combatif, n’a pas jugé bon de questionner le député socialiste sur la raison d’être du boycott.

Pourtant, il y a là un immense et un immonde mensonge venant tout droit du bataclan mythologique de la propagande islamo-palestinienne. Je rappelle, même si vous le savez déjà, que l’apartheid est un système raciste de ségrégation et de séparation d’un groupe social. Et il est évident pour quiconque n’est pas aveuglé par la haine des Juifs, qu’il n’y a pas en Israël la moindre présence d’un pareil système.

Il est quand même surprenant que l’on soit obligé de rappeler à bien des scribes et à toute la mouvance de gauche (inutilement, j’en conviens) qu’Israël est une démocratie exemplaire, la seule d’ailleurs dans tout le Proche et le Moyen Orient. Il n’y a pas si longtemps, on pouvait sans doute y ajouter le Liban, mais c’est chose du passé. Aujourd’hui, le Liban est inféodé au Hezbollah qui, comme chacun sait, est une milice de fanatiques islamistes chiites aux ordres de Téhéran.

Donc, Israël est la seule démocratie de toute cette immense région. Et les citoyens arabo-musulmans d’Israël (ils sont plus d’un million) jouissent des mêmes droits et des mêmes libertés que les citoyens juifs. Ils peuvent s’exprimer librement (la plupart du temps en critiquant Israël) et se faire élire à la Knesset. Ils peuvent gagner leur vie comme ils l’entendent et être propriétaires. Ils peuvent pratiquer leur religion sans entraves. Et ils peuvent avoir recours à un système judiciaire indépendant du pouvoir politique. Une vraie démocratie, quoi!

Il suffit donc d’un regard le moindrement objectif sur l’État d’Israël pour constater qu’il n’y a pas dans ce pays la plus petite trace d’un quelconque régime de ségrégation ou d’apartheid.

Affirmer le contraire comme le fait Amir Khadir, l’incarnation de la gauche «platoïde», c’est mentir effrontément, c’est faire preuve d’une répugnante malhonnêteté intellectuelle et c’est également être mû par une judéophobie malsaine (toute proche de l’antisémitisme, ce cancer millénaire de l’humanité).

C’est quand même renversant, personne ne lui a posé la question toute simple : pourquoi accusez-vous Israël d’apartheid? Quelles sont vos preuves? Il n’en a évidemment aucune!

Il s’en tire par une pirouette en invoquant Jimmy Carter, Desmond Tutu ou Noam Chomsky, tous des palestinophiles frénétiques et de judéophobes délirants.

Où alors, il change de sujet et s’apitoie sur le terrible sort des Palestiniens de Gaza et de Judée-Samarie, accusant Israël d’être responsable de leur misère et de leur enfermement. Il oublie un minuscule détail : les Israéliens ont quitté Gaza et la tyrannie obscurantiste que les habitants de Gaza subissent n’est pas celle de l’État hébreu, mais des barbus islamo-fascistes du Hamas. Et ce n’est guère mieux en Judée-Samarie ou le Fatah de Mamoud Abbas impose un régime corrompu jusqu’à la moelle, pétri de haine et de duplicité et qui, soit dit en passant, serait balayé par le Hamas s’il advenait que l’armée israélienne quitte les lieux.

Le comportement d’Amir Khadir, ami, complice et partenaire des communistes et des islamistes de tout poil, met en relief un paradoxe, partagé par toute le gauche occidentale.

Cette incohérence est la suivante :

Le seul État que l’engeance islamo-gauchiste accuse de violations des droits humains, de ségrégation, de violences disproportionnées et de fanatisme, c’est Israël! Et par le plus curieux des hasards, il appert qu’Israël est le seul État démocratique de toute la région, le seul État ou les droits et libertés fondamentaux sont consacrés et respectés, le seul état ou le pluralisme politique est en vigueur, le seul État ou les valeurs éthiques de l’Occident sont tenues en estime et enseignées. Trouvez l’erreur!

Et par le plus curieux des hasards, il appert également que cette engeance islamo-gauchiste est frappée par une cécité totale face aux multiples dictatures et régimes totalitaires du monde musulman qui piétinent les droits humains les plus fondamentaux, maintiennent leurs peuples dans l’asservissement à un islam archaïque et barbare qui macère dans la haine du Juif et de l’Occident (surtout les États-Unis, bien sûr!), cautionnent l’infériorisation et la domestication de la femme et ne bougent pas devant la persécution des communautés chrétiennes minoritaires.

D’ailleurs, avez-vous déjà entendu le député du Plateau condamner sévèrement les violations systématiques des droits humains, la répression brutale de la moindre opposition, les éruptions de haine à l’égard des judéo-croisés qui sont monnaie courante dans les États musulmans? Jamais! A-t-il déjà condamné la volonté, maintes fois exprimée, du despote de Téhéran d’anéantir l’État Hébreu? Jamais! Au contraire, il est le compagnon de route des organisations terroristes, telles le Hamas et le Hezbollah, avec qui il manifeste régulièrement.

En fait, si vous voulez observer une forme d’apartheid dans le monde actuel, vous n’avez qu’à jeter un coup d’œil sur le sort et le statut des «réfugiés» palestiniens qui ont quitté le territoire israélien en 1948, obéissant ainsi aux injonctions des dirigeants des pays musulmans environnants, le temps de permettre à leurs armées de liquider l’État naissant d’Israël et de «jeter à la mer» les «sales Juifs».

Mais comme les armées de ces pays (Égypte, Syrie, Jordanie, Irak) ont subi une cuisante défaite (d’autres suivront en 1967 et en 1973), les réfugiés palestiniens ont alors été parqués dans des camps qui sont devenus permanents. Et surtout, contrairement à ce qui se passait partout dans le monde, le statut de réfugié palestinien est devenu, par la grâce de l’ONU, transmissible de génération en génération. Ils étaient 900,000 au départ, ils sont maintenant plusieurs millions qui n’ont jamais été intégrés à la société d’accueil et qui sont privés de tous les droits de citoyens.

Si Amir Khadir et ses amis communistes de même que tous les boycotteurs syndicaux, veulent vraiment combattre un apartheid réel, ils devraient aller manifester devant les ambassades des États musulmans (tels le Liban et la Jordanie) qui pratiquent, à des fins politico-idéologiques (il faut bien entretenir le mythe de la «nation palestinienne» et soutenir l’absurde «droit au retour» de tous les «réfugiés»), une ségrégation systématique à l’égard des «réfugiés» palestiniens sur leurs territoires.

La petite mascarade d’Amir Khadir suscite par ailleurs deux questions.

La première pourrait se formuler ainsi :

Pourquoi s’attaquer à un modeste commerçant québécois de souche qui ose vendre des godillots israéliens? Parce que, sinon, il lui faudrait s’attaquer aux grandes surfaces (Wall Mart, Future Shop, par exemple), surtout celles où l’on vend des produits de haute technologie, particulièrement dans les domaines de l’informatique et de la téléphonie. L’économie d’Israël étant une économie très performante dans les secteurs de pointe, on voit mal cependant le député socialiste de Québec Solidaire renoncer à son ordinateur, à la clé USB ou à sa boîte vocale, pour régresser à l’époque de la machine à écrire. Alors, courageusement, on choisit d’emmerder un humble contribuable de son quartier. Quel déconnage exemplaire!

L’autre question est la suivante :

Comment se fait-il que, parmi les centaines de pays à travers le monde, dont un fort contingent est constitué de dictatures, de tyrannies, de régimes totalitaires, de fausses démocraties, qui oppriment leurs peuples, persécutent et massacrent les chrétiens, foulent aux pieds les droits humains les plus fondamentaux, lapident les femmes adultères, pendent les homosexuels, tuent les musulmans qui se convertissent à une autre religion, soutiennent le terrorisme, comment se fait-il que le seul pays qui doive subir anathèmes et malédictions, mise en quarantaine et boycott, détestation et ressentiment, soit le seul État juif de la Planète? La voilà, la vraie question!

Et elle contient la réponse : c’est parce que, justement, c’est un État juif! Ce boycott n’est, au fond, que la manifestation, parmi tant d’autres, de l’antisionisme et de la judéophobie qui gangrènent toute la gauche occidentale, tout le gratin intellectuel et une grande partie des scribes de nos médias. Même Jean-François Lisée, figure de proue de la gauche efficace, considère somme toute que ceux qui accusent Israël d’apartheid sont des «personnes raisonnables»! !!

En réalité, l’antisémitisme et l’antisionisme prennent très souvent une forme plus subtile chez les élites occidentales. Plutôt que l’expression brutale et fortement antisémite, qui domine dans le monde musulman, de la négation pure et simple du droit à l’existence de l’État d’Israël (se référer à l’intention proclamée de la mollahcratie, du Hezbollah, du Hamas, du Fatah, d’Al Quaida, d’anéantir l’État hébreu), en Occident, on ne va pas jusqu’à nier la légitimité de l’État d’Israël, mais toutes les actions ayant pour fins d’assurer l’existence même d’Israël et de défendre la vie et les droits de ses citoyens, sont toujours systématiquement désapprouvées.

Elles sont toujours disproportionnées. Elles violent toujours le droit international. À croire que le droit international a été conçu et élaboré spécifiquement pour discréditer toutes les actions d’Israël. Quoiqu’il fasse, il a toujours tort. Il est coupable par nature.

Il construit une clôture de sécurité pour se protéger des attentats meurtriers contre les civils. Coupable!

Il riposte à la pluie de roquettes qui lui tombe dessus. Coupable!

Il ose considérer Jérusalem comme la Ville Sainte millénaire des Juifs. Coupable!

Il établit un blocus maritime pour empêcher l’entrée d’armes dans la bande de Gazas. Coupable!

Il est réticent à accorder des concessions exigées par Obama parce que l’Autorité Palestinienne refuse toujours de reconnaître l’État d’Israël comme préalable à des négociations. Coupable! Coupable!

«Toutes ces accusations, écrit Pierre-André Taguieff, un expert en matière d’antisémitisme et de judéophobie, convergent vers une conclusion qu’on peut ainsi formuler : le peuple juif est un intrus dans le genre humain. Dans le vieil antisémitisme, les Juifs faisaient figure d’intrus dans les nations européennes, de peuple en trop venu d’Orient, sans territoire, au sein de l’Occident chrétien. Amalgamés avec les Occidentaux, ils sont désormais traités comme des intrus au Moyen-Orient et, plus largement, dans la société mondiale. Doublement diabolisés en tant que «sionistes» et Occidentaux, ils sont rejetés comme le peuple en trop par excellence – ce que traduit la rumeur qu’Israël serait un État en trop. Un État-monstre, le seul à être supposé tel. Telle est la nouvelle matière symbolique exploitée depuis près d’un demi-siècle par les ennemis, déclarés ou non, des Juifs.»

L’affaire Khadir est une bien petite affaire, mais elle demeure représentative, malgré sa petitesse, de l’idéologie dominante au sein de la gauche et des élites intellectuelle et médiatique en Occident. Idéologie caractérisée par la haine de soi, c’est-à-dire le rejet de la civilisation occidentale perçue comme impérialiste, colonialiste, raciste et dont il faut combattre cet avatar ignoble qu’est l’alliance américano-sioniste visant à dominer le monde. Il est donc impérieux, selon cette vision idéologique, de faire repentance d’être un occidental oppresseur en se portant à la défense des opprimés du monde entier, la figure mythique de l’opprimé par excellence étant le Palestinien.

Khadir lance des godasses sur un poster de Bush et il prêche le boycott des godasses israéliennes. C’est la conjugaison de la haine de l’Amérique et de la haine du Juif. Khadir est un milicien dans la guerre contre l’axe américano-sioniste.

Demain, c’est Noël. C’est la fête de la Nativité. C’est la célébration de la naissance d’un Juif de la lignée de David.

J’en profite donc pour exprimer mon ferme soutien à l’État d’Israël et ma profonde amitié au peuple Juif.

Israël est un bastion avancé de l’Occident en terre ennemie.

Son combat est le nôtre. Il devrait l’être en tout cas. Car pour nous, judéo-chrétiens d’Occident, les Juifs sont, pour reprendre l’expression admirable de Jean-Paul II, nos «frères ainés bien-aimés».

Jacques Brassard

60 commentaires:

Anonyme a dit…

L'archevêque chaldéen de Kirkouk, Mgr Louis Sako, décrit le traumatisme des chrétiens irakiens.

http://www.lefigaro.fr/international/2010/12/23/01003-20101223ARTFIG00657-en-irak-nous-ne-celebrerons-pas-la-messe-de-minuit.php

Anonyme a dit…

111 Questions on Islam
Samir Khalil Samir S.J. on Islam and the West

http://www.ignatius.com/Products/OHQI-P/111-questions-on-islam.aspx

Anonyme a dit…

C'est un droit de parole chèrement acquis dont se sert cette grande gueule pour finalement en arriver un jour à nous faire fermer la nôtre à la sauce "islamiste".

Chez lui, en Iran, les personnes sans testicules portent un voile; ici, ce sont aussi des personnes sans testicules (politiques) qui se voilent par peur et par intimidation ou par égoïsme pour leur réélection.

Finalement, peu importe le voile, le principe islamique est appliqué !!!

Joyeux Noël et surtout, paix aux hommes de "bonne volonté" !

François Harvey

Anonyme a dit…

Très bon et pertinent texte M. Brassard.
Joyeux NOEL à tous.

Anonyme a dit…

Bravo M.Brassard pour votre texte.Moi aussi je suis un supporteur d`Israël.Voici un texte que j`ai lu sur Poste de Veille qui compare Israël à un autre pays:

"A titre de comparaison,le Pakistan a été créé en 1947 ou 1948,à peu près en même temps qu`Israël.Ce pays a été le résultat d`une partition de l`Inde qui a donné lieu a un énorme transfert de populations,autour de 1.5 millions de personnes,dans un bain de sang.Le Pakistan a été établi pour les Musulmans qui ne voulaient pas cohabiter avec les Hindoux,et l`Islam y est la religion officielle.Pakistan signifie d`ailleurs, "Pays des Purs", les purs étant les Musulmans.Les Hindoux constituaient 20% de la population du Pakistan après sa création, ils sont moins de 2% aujourd`hui et ils n`ont pas les mêmes droits que les Musulmans.Pourtant, personne n`a jamais demandé le démentèlement de ce pays, nie prétendue que islamisme=racisme ou que le Pakistan est un état d`apartheid.

Poste de Veille

honorable a dit…

La population chrétienne d'Israel triple en 50 ans; celle des territoires palestiniens stagne.

http://jssnews.com/2010/11/21/les-chiffres-de-la-population-chretienne-au-proche-orient/

Anonyme a dit…

Cher Honorable,
La population chrétienne d'Israël est la SEULE de tout le Moyen-Orient qui ait augmenté! La SEULE. Partout ailleurs elle est en déclin, en raison des assassinats,de l'oppression, de l'exil, des attentats contre les églises, des intimidations, des humiliations, du statut de dhimmi des non-musulmans.

En 1994, 14% des Palestiniens étaient des chrétiens. Il n'en reste que 3%!!! Même Bethléem se vide de ses chrétiens depusi qu'elle vit sous l'Autorité Palestinienne.

C'est la nuance que je voulais ajouter à votre texte.

Julie de la Rivière a dit…

Joyeux Noel Mr. Brassard!

Anonyme a dit…

Bonjour M Brassard,

Je suis très surpris de vos prises de position dans ce texte. À mon avis, elles sont à plusieurs égards délirantes et ... comment dites-vous d'ailleurs ... "d'une malhonnêteté intellectuelle écœurante" Personnellement je trouve la formule un peu grossière et bornée, mais enfin c'est la vôtre !
Bien qu'Israël soit effectivement un îlot de démocratie dans une mer de dictatures en tout genre et que la plupart des Pays voisins ont une organisation sociale et religieuse déplorables, il n'en reste pas moins qu’elle commet un véritable génocide envers les palestiniens. Il est temps d’imposer la reconnaissance d’Israël et de la Palestine. En passant, la reconnaissance du pays devrait vous plaire, non ?

Jacques Brassard a dit…

Un génocide, dites-vous? Alors, comme ça, les Israéliens seraient en train de génocider les Palestiniens? Quelle nouvelle! Ils sont vraiment malins et perfides, ces Juifs, ils commettent un génocide sans qu'on s'en aperçoive...
Si mon propos est, selon vous, délirant, alors, le vôtre, il est comment? Raisonnable et perspicace?
Jacques Brassard

Khaled a dit…

Vous avez gâché ma journée Jacques. Sachez-le. Je m'explique sur mon blogue.

Marc B a dit…

Bravo Mr Brassard
et moi aussi j accorde mon soutien au peuple juif et a l etat d Israel
et que les quebecois s ouvrent enfin les yeux a propos de cette hypocrite qu est khadir

honorable a dit…

@Anonyme08:18: si les Allemands s'étaient inspirés du "véritable" génocide" israélien il y aurait maintenant 63 millions de Juifs en Europe. Ill y avait 9 millions de Juifs en Europe en 1939, et la population palestinienne s'est multipliée par 7 au cours du "génocide" israélien. 9 X 7 = 63.

Depuis 1949, la population palestienne a augmenté 22, 265 fois de suite: 365 jours sur 365, pendant 61 ans de suite.

Relisez bien, anonyme: même pendant les journées les plus "violentes" des "attaques les plus disproportonnées" (nous dirait sans doute anonyme) d'Israel, la population palestinienne AUGMENTE.

Pourrais-je vous rappeler que lors d'un "véritable génocide", la population visée est suposée diminuer!

Toma a dit…

Monsieur Brassard,

Vous auriez mieux fait de consulter le blog de Jean-Francois Lisée avant d'écrire votre article qui a eu l'honnêteté d'apposer un rectificatif après avoir tenu des propose très proche des vôtres:

http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/amir-khadir-hamas-et-hezbollah-des-obscurantistes/6975/

Avez-vous lu? Qu'en pensez-vous?

Et de dire que Desmond Tutu, Noam Chomsky et Jimmy Carter sont des judéophobes?!! Pourriez-vous me dire sur quoi vous vous basez pour les qualifier ainsi?

Merci beaucoup pour votre temps

Toma

Simon C.C. a dit…

Joyeux Noël monsieur Brassard,

En espérant que la situation au Proche-Orient s'améliore dans la prochaine année.

Anne-Marie a dit…

Votre texte est excessivement idéologique, vous voulez absolument faire entre la gauche dans la catégorie islamo-marxiste et ça vous fait omettre plusieurs faits que la recherche élémentaire permettrait de trouver. Je veux dire, pour un ancien journaliste... Entre autre:

"Rappelons qu'en mai 2010, Amir Khadir avait fait adopter une motion à l'Assemblée nationale pour condamner la détention du réalisateur et la recrudescence de la répression politique en Iran. Le Québec joignait ainsi sa voix au mouvement international se portant à la défense de M. Panahi."

http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Decembre2010/21/c7149.html

Pour le reste vous trouverez bien tout seul, je passe déjà quelques minutes de mon 26 décembre à vous répondre mais faut pas trop m'en demander non plus.

Mais eye, peut-être qu'il critique les régimes théocratiques islamiques pour mieux nous fourrer et avoir l'air de l'arabe (il est perse, soi dit en passant) sympathique mais qui cache une bombe dans son manteau??!?

Bref, votre texte est résolument idéologique, sans compter les sous-entendus racistes du genre "il s'est attaqué à un québécois de souche".

J'ai également relevé quelques incongruences vraiment trop visible au plan argumentatif, genre mettre dans la catégorie judéophobe et palestinophile tout ceux qui affirment que l'État d'Israel a mis lentement en place un apartheid. Je veux dire, la mentalité du "avec ou contre nous" n'est pas très complexe et nuancée, donc proche de la réalité.

D'ailleurs, encore une fois, une simple recherche permet de trouver de multiples exemples bien documentés et sérieux qu'Israel ne fait pas que répliquer de façon proportionnelle aux attaques du Hamas. Mais peut-être allez vous niez les faits que vous trouverez, comme ces fous qui nient farouchement toutes formes d'existence de camps de concentration juif, mettant ça sur le dos de la "propagande sioniste mondiale"?

Steve Vermette a dit…

Il y a beaucoup de virulence dans votre billet, M. Brassard. À lire votre texte, on se croirait dans une crise monumentale et qu'il faut vite réagir. Fascinant.

Je suis certain qu'un homme féru de vérité tel que vous saura apprécier cette vidéo d'Amir Khadir qui s'explique à Mario Dumont. http://www.youtube.com/watch?v=dRIwdCu8HIY

On est loin des inepties d'Éric Duhaime et autres mensonges de Richrad Martineau sur le même thème.

Anonyme a dit…

Tout ce que je peux dire c'est bravo!

Toma a dit…

Avec votre permission, je retranscris ici les propos d'Amir Khadir:

"Sur le Hamas ou le Hezbollah, Québec Solidaire n’a pas pris position de manière spécifique parce que nous n’avons pas été interpellés.

Pour moi la question est très claire: il s’agit là de deux groupes fondamentalistes religieux, inspirés — dans leur vision du monde et de leur conception de la société — des théocrates au pouvoir en Iran que j’ai combattu toute ma vie politique.

Le Hezbollah est sans doute moins fanatique que le Hamas ou que le gouvernement Ahmadinejad en Iran. Comme l’ex-président iranien M. Khatami était d’un tout autre acabit que son successeur [Ahmadinejad] qui est allié avec le clergé ultra-orthodoxe.

Ces courants politiques ont au départ des relents égalitaires et populistes sur le plan économique, mais finissent par tomber dans l’absolutisme religieux qui ne peut s’imposer que par dictature, comme le peuple iranien en a fait la douloureuse expérience depuis 30 ans.

Cependant c’est aux peuples palestiniens, libanais et iraniens de se débarrasser de l’obscurantisme religieux et des courants politiques réactionnaires dans leur pays. Ces peuples ont besoin de notre solidarité et de notre appui aux forces démocratiques qui mènent ces luttes.

Ils n’ont certainement pas besoin de la punition collective, du blocus économique, de l’humiliation et des bombardements ou des menaces de frappe nucléaire lancés par Israël. La politique agressive et intransigeante d’Israël alimente le discours de ces courants fanatisés et fait le jeu des orthodoxes religieux de part et d’autre.

Mais dire du Hezbollah et du Hamas qu’ils sont ce qu’ils sont, ne disqualifie en rien leur droit de résister à l’oppression. C’est là une nuance difficile à établir et surtout à vivre.

Et c’est pour mener leur combat légitime contre l’injustice faite à leur peuple, tout en gardant leur distance critique vis à vis des fondamentalistes islamistes, que les courants démocratiques authentiques au Liban, en Palestine et en Iran ont besoin de notre appui.

Fraternellement,

Amir Khadir"

honorable a dit…

@Khaled: souffrez que je gache un peu plus votre journée en citant un texte de David Ouellette qui réfute nombre des assertions de JF Lisée.

Lecture recommandée pour Toma aussi:

http://davidouellette.wordpress.com/2010/12/23/boycott-disrael-replique-a-jean-francois-lisee/#more-687

honorable a dit…

Impossible d’acheter une croix ou un T-shirt portant une croix à Bethléem. Vive la Palestine (plus sérieusement: comme c’est triste qu’Israel n’annexe pas Bethléem et le laisse entre les mains d’obscurantistes).

http://jssnews.com/2010/12/26/chretiens-si-vous-passez-par-bethleem-noubliez-pas-votre-croix/

Anonyme a dit…

D'abord, bravo M. Brassard pour votre excellente replique à ce M. Khadir, qui en s'en prenant à un honnête commerçant de la rue Saint-Denis dévoile sa vraie nature, c'est à dire celle du deux-poids-deux-mesures et de la lâcheté.

Bravo ensuite pour votre courageuse défense de l'état d'Israël, la seule vraie démocratie de toute la région et un pays modèle à bien des égards.

Un joyeux Noël et une trés bonne année à vous même et à tous ceux qui vous sont chers.

Merci,

Michel

Anonyme a dit…

Ainsi donc, je serais «excessivement idéologique»! Venant d'une amie de Khadir, c'est plutôt cocasse!
Khadir (qui n'est pas un arabe, je le sais) a bien beau, dans une motion à l'Assemblée Nationale, condammner la répression politique en Iran», il n'en demeure pas moins foutrement idéologique.
Il suffit d'examiner son parcours pour constater qu'il appartient depuis toujours à la gauche haineusement anti-américaine et viscéralement antisioniste. C'est un socialiste qui,comme tous les avatars du socialisme,veut abattre le «capitalisme mondialisé» incarné par les États-Unis, puissance impérialiste qui oppriment les peuples de la Terre. Son anti-américanisme virulent est d'ailleurs tellement démentiel qu'il faIt partie de la loufoque aristocratie des conspirationnistes qui voient dans l'Horreur du 11 septembre le fruit d'un complot de la CIA et du Gouvernement américain.
Or, cette gauche, libre à vous de ne pas le voir, a fait objectivement alliance avec le jhiadisme qui est mû par une haine tenace des valeurs occidentales (liberté, démocratie, égalité homme-femme) et dont l'objectif est la destruction de la civilisation occidentale. Cette alliance s'est faite en vertu du principe: l'ennemi de mon ennemi est mon ami. L'ennemi, c'est bien sûr, l'impérialisme américano-sioniste.
Il faut être aveugle pour ne pas voir cette alliance se manifester sous nos yeux à l'occasion de grands défilés dans les grandes villes d'Occident. On y voit parader, bras-dessus bras-dessous, les partis de gauche, les syndicalistes, les alter-mondialistes et les fidèles du Hamas ou du Hezbollah, organisations ouvertement terroristes, antisémites et antiaméricaines. ¨Ca s'est vu et ça se verra de nouveau à Paris, à Londres, à Berlin, et à Montréal.
Cette alliance gauche jhiad islamiste n'est sans doute pas formelle ( il n'y a sans doute pas d'accord écrit) mais elle n'en demeure pas moins bien réelle. Et dans l'arsenal symbolique de ce front commun, il est clair que le Palestinien est devenu l'Opprimé par excellence (en remplacement du Prolétaire) et le Juif sioniste de même que l'Américain impérialiste sont eux des figures de la malfaisance et la vilenie occidentales.
Bon, j'ai déjà consacré assez de temps de mon 26 décembre à vous répondre. Comme vous dites faut pas trop m'en demander non plus. Car, comme vous persistez à voir Israel comme une terre d'apartheid..c'est vraiment du temps perdu!
jACQUES bRASSARD

Anonyme a dit…

Faut arrêtez de ce conter des histoires.Les Islamos-facistes veulent la destruction d`Israël,l`élimination des Juifs,des Chrétiens et autres mécréants.D`ailleurs,les Chrétiens subissent des attaquent un peu partout en Irak et en Afrique et les islamos-facistes sans cachent même pas,ils veulent des états musulmans "PURS".

Et quand bien même qu`Israël se rétrécissait par lui-même sur un territoire de 30 km carré pour faire plaisir aux islamos-facistes,les pluies de roquettes continueraient à pleuvoir sur Israël et les islamos-facistes seraient encouragés et fonceraient encore plus pour la destruction complète d`Israël.

Ce qui serait dommage,c`est de laisser encore plus de terre aux islamos-facistes,on connait tellement bien leur degré d`évolution.......

honorable a dit…

Les gens de Gaza ne boycottent AUCUN produit israélien. Au contraire, ils en rafolent: meilleure qualité et plus bas prix comparé aux produits éguyptiens.

http://www.upjf.org/fr/3498-quand_gaza_organise_une_campagne_de_buycott_de_produits_israeliens.html

Khadir cherche à boycotter les produits que les Palestiniens de Gaza achètent en quantité. Paradoxal, non?

zarmagh a dit…

La guerre contre Israël n’est pas une guerre contre Israël. C’est une guerre contre l’Occident. C’est le djihad. Israël reçoit tout simplement les coups qui nous sont destinés à nous tous. S’il n’y avait pas eu d’Israël, l’impérialisme islamique aurait trouvé d’autres lieux où déployer son énergie et sa volonté de conquête. Grâce aux parents d’Israël qui envoient leurs enfants à l’armée et restent éveillés la nuit, les parents en Europe et en Amérique peuvent dormir en paix et rêver, inconscients de la menace qui se profile.
(Geert Wilders)

Anonyme a dit…

Superbe votre analyse Monsieur Brassard. Merci de votre amitié, elle nous est précieuse et très appréciée.

Anonyme a dit…

La haine musulmane contre les chrétiens en ces jours de Noël

http://www.chretiente.info/201012270448/la-haine-musulmane-contre-les-chretiens-en-ces-jours-de-noel/

Fernand se déchaine a dit…

Khadir se comporte comme tout bon iranien et ne trahit pas sa souche d'origine. Comme son président iranien, il combat les israéliens à sa manière dans un pays démocratique qu'est le nôtre. Je me demande s'il renie l'holocauste lui aussi? Et il y en a qui l'applaudissent.

Joyeux Noël en retard mais avec conviction

Toma a dit…

Monsieur Brassard,

Je n'avais pas remarqué que vous et votre groupe idéologique avez déjà catégorisé Jean-François Lisée avec les Amir Khadir et Oussama Ben Laden de ce monde.

Vous n'expliquez toujours pas en quoi Desmond Tutu, Jimmy Carter et Noam Chomsky sont des judéophobes notoires. Est-ce qu'on devient judéophobe dès qu'on dénonce les crimes de l'État hébreu?

Je suis moi-même d'origine juive et j'ai de l'admiration pour ces personnages historiques...

Ne confondez pas humanisme et antisémitisme!!!!

Au moins admettez avoir fait erreur en écrivant:

"D’ailleurs, avez-vous déjà entendu le député du Plateau condamner sévèrement les violations systématiques des droits humains, la répression brutale de la moindre opposition, les éruptions de haine à l’égard des judéo-croisés qui sont monnaie courante dans les États musulmans? Jamais! A-t-il déjà condamné la volonté, maintes fois exprimée, du despote de Téhéran d’anéantir l’État Hébreu? Jamais! Au contraire, il est le compagnon de route des organisations terroristes, telles le Hamas et le Hezbollah, avec qui il manifeste régulièrement. "

Il s'agit de faussetés qui frisent clairement la diffamation. Mais bon, les mises en demeure sont plutôt le style de monsieur Charest...

Merci de prendre le temps de me répondre

Toma

Paul Pieter Kruijmer a dit…

Vraiment très bien votre article et tellement vrai. Par exemple, l'an passé j'étais à Jérusalem et j'entendais clairement les prières musulmanes sortant des minarets sans que ça offence aucun juif. Grâce à ce voyage, j'ai vraiment pu réaliser que les gens disent tellement de mentris à propos des juifs afin de les discriditer.

Anonyme a dit…

Gigi a dit:

Brabo monsieur Brassard pour votre analyse! Et nous savons pertinemment que si le peuple hébreu accepte de partager Israël avec les palestiniens, ils en voudront toujours davantage, jusqu'à ce qu'il ne reste plus de juifs sur sa terre! Au nom de la démocratie, il faut continuer à se battre pour Istaël!

Louis Douglas a dit…

Il semble avoir une fixation pour les souliers ce Khadir, à voir du fétichisme ou une sexualité refoulée, sans doute pour ça qu'il s'est uni avec l'idéologue féministe de David, à voir...

Plus sérieusement, ce type est une honte, surtout son silence radio lors des manifestations des Iraniens contre leur régime théocratique totalitaire. Il ne s'est même pas présenté lors d'une manifestation à Montréal avec des Iraniens d'origine, sa raison était d'éviter qu'on s'en serve ensuite?!?! Il avait même comparé Mossadegh à René Lévesque; pourtant le gars avait perpétré un coup d'État en Iran et abolit le Sénat, la Cour suprême, l'Assemblée et les élections législatives, tout en utilisant des potences sur la place publique...

Pi faut en revenir de l’Apartheid, même si le régime était haïssable, les noirs ne se faisaient pas massacrer comme ailleurs en Afrique sous "l'Apartheid noir" de tribus.
Le fait d'y faire allusion pour Israël démontre qu'il considère Israël comme territoire appartenant aux Arabes, d'où cette histoire du droit de retour qui reviendrait à faire disparaître Israël, pourtant il était décidé de créer deux États.

Et si notre Khadir est vraiment pour la cause Palestinienne, pourquoi en vouloir aux Bush qui ont combattu Saddam Hussein? Vous savez, le type qui attaqua entre autre le Koweït où 300 000 Palestiniens durent fuirent pour la Jordanie et moururent de faim en bonne partie.

Ma conclusion est que Khadir est un anti-démocrate; et que ceux qui osent se dirent de "gauche" et qui l'adorent ne sont que de vulgaires socialistes ou des sots.

Jacques Brassard a dit…

Réponse à TOMA
D'abord, concernant Jean Framçois Lisée, je n'ai fait que me désoler de le voir, lui, un intellectuel de gauche, faire des pirouettes conceptuelles pour identifier une forme d'apartheid dans l'État d'Israël. Et je me suis affligé de le voir considérer comme «des personnes raisonnables» ceux qui accusent Israël de pratiquer l'apartheid.
Deuxièmement, si vous doutez que Desmond Tutu, Jimmy Carter (le pire Président de tout le XXe siècle)et Noam Ckomsky (un juif antisioniste) sont des judéophobes notoires, vous n'avez pas pris connaissance des multiples déclarations de ce trio accusant Israël d'apartheid et de colonialisme. Carter a même écrit un livre sur le sujet. Et quand on sait ce que fut le régime d'apartheid en Afrique du Sud, il est évident que pour proférer un aussi monstrueux mensonge, il faut être tout entier possédé par la détestation des Juifs, c'est-à-dire la judéophobie...et peut-être même de l'antisémitisme.
Enfin, ce n'est pas de la diffamation que de direque Khadir est le «compagnon de route des organisations terroristes telles le Hamas et le Hezbollah». À chaque fois qu'il y a eu manifestation contre une action d'Israël (toujours disproportionnée, il va de soi), nous avons pu voir, Québec Solidaire (ddont Amir Khadir), les centrales symdicales, les groupusculesgauchiste, parfois le Bloc, défiler avec à leurs côtés les brigades du Hamas et du Hezbollah vociférant des slogans haineux sur les Juifs et Israël et brandissant des pancartes et des banderoles avec des inscriptions super gentilles du genre: «À bas Israël! Mort aux Juifs! » Si ce n'est pa là de la complilcité, je me demande bien comment ça s'appelle? La gauche souffrirai-elle de cécité sélective?
Jacques Brassard

Anonyme a dit…

Amir Khadir et ses acolytes véhiculent des mensonges qui s'apparentent à une culture de la mort anti-américano-sioniste. Merci, Monsieur Brassard, d'oser dénoncer une attitude extrémiste envers un commerçant qui a droit de gagner sa vie honorablement. L'histoire démontre que l'influence judéo-chrétienne dans le monde tend plutôt vers la vie; et ce Jésus que nous fêtons à Noël est venu pour nous la donner.

Conservateur québécois a dit…

Et que fait Khadir de l'apartheid (pour reprendre son expression) pratiqué dans les pays musulmans contre les femmes musulmanes ?Le sort des femmes dans les pays arabes et en Iran est lamentable. Je n'ai jamais vu non plus Khadir prendre position pour les homosexuels persécutés dans les pays musulmans. Laissons Khadir se couler lui-même. Plus il va parler, plus les Québécois naifs, vont voir son vrai visage, soit celui d'un extrémiste de gauche avec ses lubies des années 1960. Khadir c'est un fossile des années 1960. Kahadir c'est le retour en arrière. C'est le retour de l'URSS.Et regardez bien cette clique d'hulurberlu de gauche se prosterner devant cet idiot utile qu'est Khadir.

honorable a dit…

@toma: que vient faire "d'origine juive" ici? Vous êtes juif ou vous ne l'êtes pas. Vous avez le droit de renier vos origines, mais alors n'en parlez pas, puisque cela ne devrait plus avoir aucune pertinence.

Les paléontologues me disent que je suis d'origine africaine. Je suis pourtant 100 % canadien depuis 5 générations. Alors je n'introduis pas le concept d'"origine africaine" dans la discussion, puisque cela n'aurait aucune pertinence

Anonyme a dit…

Ceux qui pratique l`apartheid contre Gaza,c`est pas Israël,c`est le Hamas avec l`application du mode de vie barbare islamique.Si les Palestiniens avaient de la jugeotte,ils sacreraient dehors le Hamas et leurs barbus et feraient de Gaza une Province d`Israël.Ils seraient 100 fois mieux car Israël est 100 fois plus évolué que les barbus du Hamas au pouvoir à Gaza.

Toma a dit…

@ honorable: Je viens d'une famille juive de Roumanie. Mes parents ne sont pas pratiquants et sont arrivés ici alors que j'avais l'age de 6 ans. J'ai été élevé dans la liberté de me faire mes propres idées sur la vie. Je n'oserai pas parler au nom du peuple juif, puisque je n'ai de juif que mon sang et mon nom. Je souligne cependant mes origines juives car vous semblez confondre le sang et les idées. Vous semblez penser que ceux qui condamnent les gestes d'Israël sont des racistes et s'ils sont juifs comme moi ou Chomsky, c'est qu'ils renient leur origines. Votre vision manque de nuances...

Toma a dit…

Monsieur Brassard,

Ce que je m'efforce d'expliquer ici, c'est qu'il est possible de condamner l'action criminelle de l'État hébreu démocratiquement élu sans pour autant sombrer dans la judéophobie. Ne croyez-vous pas? (1)

De ce que j'en ai lu, les trois hommes dont on parle (Carter, Tutu et Chomsky) n'ont jamais attaqué la croyance juive en soi, mais plutôt l'attitude du gouvernement israélien et sa manière de gérer la question palestinienne. Ils n'ont jamais démontré de hargne envers les individus juifs.

J'ai toujours eu du mal avec les métaphores et les comparaisons lorsqu'il est question de morts. 1,100, 1000, 3 millions, la question morale reste la même. Que Tutu ait comparé les situation de l'Afrique du Sud à celle de la Palestine est un argument plutôt boiteux pour démonter sa haine du peuple juif...

Qu'on le qualifie d'apartheid, de génocide ou autre n'y change strictement rien: l'action de l'État hébreu, notamment la colonisation continue doublée de frappes armées, ainsi que son mépris pour la CPI, doit être condamnée par la communauté internationale, au même titre que les gestes du Hezbollah, de l'Iran, ou de la Corée du Nord. Ce n'est pas parce qu'un gouvernement est démocratiquement élu qu'il peut se permettre davantage d'exactions aux droits humains, au contraire!!!

Je condamne sans complexe chacun des innocents tués par qui que ce soit, autant du côté palestinien que du côté israélien et vous devriez en faire autant. Les chiffres, quoi qu'abstraits, démontrent une nette avance du coté israélien dans cette macabre surenchère de morts innocentes.

Je vous accorde qu'Amir Khadir souligne davantage les manquements du côté israélien. Mais vous faites exactement la même chose dans la camp opposé, je vous fais remarquer.

Amir Khadir, devant les questions des médias, a pris position et a condamné les gestes inacceptables posés par le Hamas et le Hezbollah. Jean-Francois Lisée n'a fait que publier ce droit de réplique légitime (comme on dit en anglais: dont shoot the messenger). On dirait que sa réponse vous déçoit...

Avez-vous déjà eu l'honnêteté de condamner les action disproportionnés de l'État hébreu ou vous croyez que l'armée israélienne ne fait que répondre de manière proportionnée et que les nouvelles colonies sont une nécessité? (2)

Personnellement, j'ai souvent été à des manifestations contre l'occupation de la Palestine devant le consulat israélien. Je n'ai jamais entendu personne scander « mort aux juifs ». Ce qui m'a étonné c'est plutôt la présence de juifs hassidiques parmi les manifestants. Je ne crois pas que ca fait de moi un judéophobe notoire, «compagnon de route des organisations terroristes telles le Hamas et le Hezbollah». La vie est pleine de nuances, ne croyez-vous pas?(3)

Je trouve vos accusations très faciles et simplistes,

Merci du temps que vous prenez pour me lire, me publier et de répondre à mes trois questions identifiés par les 3 numéros.

Cordialement,

Toma

honorable a dit…

Pour construire l'implantation palestinienne de Rawabi, en Judée-Samarie, les Palestiniens utilisent des compagnies israéliennes. Pendant ce temps, Amir Khadir voudrait que les Canadiens boycottent des produits israéliens que les Palestiniens eux-mêmes ne boycottent PAS!

http://jssnews.com/2010/12/28/un-scandale-immobilier-palestinien-qui-va-eclabousser-tout-le-monde/

Anonyme a dit…

Enfin j'ai trouvé un Brassard qui partage mes idées. M. Brassard je vous dit: "Bravo pour votre courage d'exprimer votre point de vue "honteux et contre l'idéologie de la Sainte Pensée Unique de notre Élite quebeco-socialiste (et antisémite)".

Bravo.

de M Brassard.

honorable a dit…

@toma: alors vous n'êtes pas juif et vous reniez vos origines. Ayez au moins la décence de l'admettre directement plutôt qu'indirectement ("je n'ai de juif que mon sang et le nom"). Il n'y a rien de déshonorant à renier ses origines pour adopter quelque chose que vous percevez comme meilleur.

Je vous rappelle le racisme inhérent à ce que j'ai cité de vous: il n'y a ni sang juif, ni sang chrétien, ni gènes juifs, ni gènes chrétiens. Vos "amis", du type Finkelstein, seraient les premiers à vous accuser d'être de "sang Khazar", par exemple...

Comme vous n'êtes pas juif et que vous reniez vos origines: les mentionner est dépourvu de toute pertinence.

Parmi les pires traitres du judaisme (certains persécuteurs lors de l'inquisition; certains accusateurs de "crime rituel"), on trouve des gens "d'origine juive": ils se servaient de ces origines pour mieux mentir sur les Juifs et le judaisme, et profiter de la popularité immédiate que cela leur donnait auprès de la population.

honorable a dit…

Toma propose qu'Israel devrait répondre de manière proportionnée au terrorisme palestinien. Sait-il seulement ce que cela implique?

Pour être proportionné, il faudrait qu'Israel:

1) vise femmes, enfants, combattants et non combattants sans aucune distinction, comme fait le côté palestinien;

2) lance ses bombes sans tenir aucun compte d'une distinction entre objectif civil et militaire;

3) vise l'hôpital de Gaza où se terre le gouvernement du Hamas;

4) lance son matériel le plus meurtrier sur Gaza, et l'utilise de manière maximale, puisque c'est ainsi que le Hamas utilise son matériel militaire.

5) se serve de boucliers humains (ce qui serait bien inutile devant l'adversaire palestinien);

6) essaie d'éliminer sa population arabe, comme le faisaient les Palestiniens de Gaza envers le peu de Juifs qui vivaient parmi eux;

Si Israel répondait de manière proportionnée, il y aurait carnage (et paix assurée) à Gaza.

Heureusement l'approche militaire israélienne est complètement disproportionnée, en terme de souci humanitaire, par rapport à l'approche palestinienne.

Dieu merci, Israel réplique de manière radicalement disproportionnée. C'est ce que souhaite toute personne morale et perspicace.

honorable a dit…

@toma: Israel ne commet aucune "action criminelle" et n'a aucune "colonie". Votre vocabulaire est dénué de toute nuance. Prenez-en conscience avant d'accuser M. Brassard de manque de nuances.

Vous inventez de fausses accusations pour vous donner bonne conscience.

Nommer "colonie" une agglomération de maisons en banlieue de Tel-Aviv ou de Jérusalem est vraiment de la vile propagande dépourvue de toute nuance.

Accuser Israel d'"action criminelle" n'a aucun sens. Préfériez-vous qu'Israel opère comme les Américains en Irak et en Afghanistan, ou encore les Français en Algérie? Le soin qu'Israel prend pour éviter la mort de non combattants est tout simplement inoui. Le même soin n'était pas évident lors des opérations américaines en Afghanistan ou en Irak.

Toma a dit…

@honorable: Permettez moi de vous rappeler la définition du terme « origine »:

Classe sociale, milieu, groupe, pays, dont quelqu'un est issu (Larousse 2010)

L'origine sociale n'est pas un choix, il s'agit d'un réalité empirique lors de sa naissance. L'origine sociale a certainement une influence sur la manière de penser, mais elle n'a pas d'influence définitive.

Je connais mon origine et pour la renier, il faudrait tout d'abord la nier, chose que je ne fais pas.

Il semble clair pour vous que l'État hébreu n'use jamais de force disproportionnée. Il ne commet aucune "action criminelle" et n'a aucune "colonie". L'État hébreu est l'exemple même de l'éthique et de la moralité et moi je suis un traitre du judaïsme qui utilise mes origines reniées pour mentir sur les juifs et profiter de la popularité immédiate que cela va me procurer auprès de la population...

Je prends note de votre opinion avec un petit grain de sel et j'attends patiemment la réponse de Monsieur Brassard, à qui j'ai adressé mes questions. Je suis curieux de voir s'il aura la même réponse que vous.

Cordialement,

Toma

Toma a dit…

@ honorable: Être juif n'est pas noir ou blanc, je vous envoie un clin d'œil d'un autre que vous qualifierez surement de traitre du judaïsme, Daniel Cohn-Bendit, ce soixante-huitard d'origine juive qui nous a rappelé jadis que « Nous sommes tous juifs! »

Cordialement,

Toma

Anonyme a dit…

À tous les alters-juifs de la planète :

rappelez moi quel est la raison d'être d'une armée si ce n'est défendre et vaincre ? Jouer aux osselets à la récréation
? C'est quoi cette stupidité de proportionnalité ? Vous avez un ennemi qui veut vous tuer, vous mettez en jeu tous les moyens à votre disposition pour
l'en empêcher. On vous fait la guerre, vous mettez tous les moyens en jeu pour anéantir l'ennemi et pour gagner. Si vous ne comprenez pas ça, on embauche
à Auchan au rayon bijouterie.

Pour les pays arabes, le monde en général et l'ONU, la disproportion n’existe que lorsqu’elle est le fait d’Israël. Il n’y a aucune disproportion, selon eux, quand un régime dictatorial tire à la mitrailleuse lourde sur des prisonniers.

Pas de disproportion non plus lorsque l’armée libanaise bombarde un camp palestinien gorgé de civils à Narh El Bared.

Aucune disproportion, cela s’entend, lorsque les armées soudanaises attaquent des camps de réfugiés totalement démunis au Darfour.

Il y avait disproportion entre les forces russes et géorgiennes en 2008,et personne n’a relevé cette simple évidence.

Les moyens militaires utilisés par l'OTAN contre les terroristes en Afghanistan pourraient aussi être qualifiés de disproportionnés (par les suppôts de ben Laden et des talibans) !

«Chaque conflit est par nature «disproportionné», poursuit Glucksmann. Si les adversaires s'entendaient sur l'usage des moyens et sur les buts revendiqués,
ils ne seraient plus adversaires. Qui dit conflit dit mésentente, donc effort de chaque camp pour jouer de ses avantages et exploiter les faiblesses de
l'autre...»

Quand vous êtes en guerre, vous ne mesurez pas votre réponse à l'ennemi par rapport à ce qu'il vous a fait par le passé, mais en fonction de ce qui doit
être fait pour l'empêcher de vous attaquer.

Depuis Sun Tzu et son ouvrage « l’art de la guerre », les stratèges militaires s’assurent en général d’avoir la supériorité avant d’entamer une bataille.
La disproportion fait partie intégrante du conflit.

« Également instruit de ce que vous pourrez et de ce que vous ne pourrez pas, vous ne formerez aucune entreprise qui ne puisse être menée à bonne fin » (Sun Tzu, L’art de la guerre, ouvrage écrit selon certains historiens en l'an 340 avant Jésus-Christ).

De plus, quel est le pays qui s’engagerait dans une guerre sans s’assurer qu’il est certain de la gagner ?

Je suis royalement tanée d'entendre le mot disproportionner lorsqu'il s'agit d'Israel ! Cela est vachement hyppocrite ! Les autres armées du monde font pire que lui, à bien des égards et jamais on les acuse de disproportion !

Hanaël.

Anonyme a dit…

Cinq millions de morts au Congo en dix ans, cinq cent mille morts au Darfour en cinq ans, des centaines de milliers de personnes déplacées, ça n’intéresse personne. Une guerre sans nom au nord de Ceylan entre cinghalais et tamouls, mais qui s’en soucie ?

Un peuple sous la botte chinoise, mais les tibétains ne sont pas le grand marché du monde. Ces faits n’intéressent donc pas nos commentateurs avisés ? Un algérien égorgé par un jihadiste du GIA a-t-il moins d’intérêt qu’un palestinien tué par un soldat israélien ? Les massacres arabo-arabes seraient ils plus acceptables que la guerre faite par Israël ?

D'autres drames au Darfour, au Kivu, en Gambie, en Côte d'Ivoire, en Kabylie, au Somali- Land, au Sri Lanka, au Kurdistan, en Afghanistan et en pays touareg (Niger, Mali, Lybie, Algérie)… sont largement minorés et ne suscitent pas de mouvements de foule.

Quelle est cette danse de Saint Gui qui agite la gauche dès que c’est Israël qui est en cause et qui croit progressiste d’aller défiler sous les drapeaux du Hamas et du Hezbollah ?
Il y a autre chose que la critique ou la condamnation d’une politique quand il s’agit d’Israël. Non la fièvre qui s’empare des commentateurs nous dit autre chose, bien plus grave, bien plus profonde. Israël dérange.

Friedman avait raison quant il a dit : « Israel est le pays des juifs, mais j’ai peur qu’il devienne le juif des nations. » Comment il a raison !…

Critiquer Israel, le diaboliser à outrance, ça passe bien. Mais dire la même chose des juifs aujourd’hui, ça ne passerait pas. Quoi que… on y arrive …

Il y a eu tellement de méchanceté et d'aberration qui ont été dite et écrite sur ce pays, qu’il ne reste pratiquement plus rien à rajouter.

Hanaël.

Anonyme a dit…

L'appel au boycott du commerce juif est une vielle lubie politique de l'Europe. Une fois de plus, alors qu'une avalanche de haine s'abat contre Israël,
à droite comme à gauche, des idéologues islamistes aux élites culturelles, on souhaite punir les juifs.

Mais quels sont les arguments au fond ?

Premièrement, parce qu'Israël a le tort de défier selon eux, (le droit international), en tant que "force d'occupation de la Cisjordanie." Mais, personne ne croit bon de souligner, que ce sont là, des territoires disputés et non occupés, comme la propagande aime bien nous le rappeler.

Mais que dire de la Turquie ? Celle-ci compte 35 000 soldats occupant le territoire d'une république souveraine – Chypre.

Ankara a envoyé des centaines de milliers de colons dans le nord de Chypre. La Turquie a été appelée maintes fois par les Nations unies à retirer ses troupes.
Au lieu de cela, elle se voit encore accusée de la destruction d'anciennes églises chrétiennes de Chypre du Nord.

A-t-on appelé à un boycott de la Turquie

ou incité les entreprises à se désinvestir du pays ? Non, seuls les juifs d'Israël sont visés.

Et que penser de l'Inde ? 500 000 soldats indiens occupent aujourd'hui le Cachemire. Selon Amnesty International, 70 000 musulmans ont été tués au cours
des vingt dernières années par les forces de sécurité et les soldats indiens.

Ce nombre dépasse de loin les musulmans palestiniens tués par les forces israéliennes pendant la même période. Cependant, les idéologues de l'islamisme
se concentrent sur les juifs, pas les Indiens.

Se permet-on de parler du Sahara occidental et de la fermeture de la frontière du Maroc par l'Algérie qui rend la vie sur place bien plus difficile que
celle des Palestiniens à Ramallah ou à Hébron ? Non, on ne s'y risque pas.

Deuxièmement, le désir de paix au Proche-Orient est une priorité mondiale.

Mais la paix exige la reconnaissance de l'existence de l'Etat juif d'Israël. Quarante Etats membres de l'Organisation des Nations unies ont le mot "musulman"
ou "islamique" dans leur titre.

Nul ne leur conteste leur droit à exister ou à se défendre. Mais, qu'il y est, un seul État juif ça cause problème à plusieurs...

Hanaël.

Anonyme a dit…

Israël s'est retiré unilatéralement de Gaza, mais sa récompense fut de voir le territoire transformé
en champ de tir de missiles destinés à tuer des juifs.

Il y a eu plus de missiles tirés depuis Gaza contre Israël que de missiles V1 ou V2 tombés sur Londres en 1944.

Personne n'a reproché à Churchill d'avoir riposté avec autant de force que possible, lorsque des villes comme Hambourg ou Dresde subissaient la colère
de la Royal Air Force. En revanche, si les Israéliens engagent la moindre action contre les tueurs de juifs du Hamas, alors toute la haine du monde s'abat
sur eux.

Troisièmement, il est difficile de voir comment on peut faire la paix avec un Israël que beaucoup cherchent à discréditer en tant qu'"Etat d'apartheid".

Mais rien n'est plus faux. Les Musulmans et les Juifs nagent au large des mêmes plages de Tel Aviv.

Ils peuvent séjourner dans les mêmes hôtels, être élus au même Parlement et faire appel à un système judiciaire indépendant.

Par définition, un Etat d'apartheid n'a pas le droit d'exister et ne peut pas être membre de l'Organisation des Nations unies. La campagne de stigmatisation
d'Israël en tant qu'Etat d'apartheid vise à en faire un "non-Etat", n'ayant ainsi pas le droit d'exister.

Comment la paix peut-elle être conclue avec un Etat dont les opposants nient son existence-même ?

Les attaques contre la liberté des médias, contre les femmes, les homosexuels, ou les avocats sont mille fois pires en Iran ou en Arabie saoudite. En Syrie
ou en Lybie, il n'y a pas de démocratie.

En Jordanie, la démocratie reste limitée.

Enfin, dans tout le monde arabe, les mouvements des frères musulmans affichent ouvertement leur antisémitisme. Appelle-t-on au boycott de ces Etats, de
leurs journalistes ou de leurs professeurs ? Non.

Beaucoup même réclament des négociations avec le Hamas, qui
emploie dans sa Charte un langage des plus antisémites, à l'image d'un Alfred Rosenberg ou des autres idéologues nazis.
Hanaël.

honorable a dit…

Douche froide pour les boycotteurs: en 2010,

1) Les exportations israéliennes ont augmenté de 12,6 %.

2) L’économie israélienne a cru de 4,5 %

3) Le chômage israélien est de 6 %



http://jssnews.com/2010/12/29/economie-2010-les-chiffres-israeliens-vont-en-faire-trembler-plus-dun/

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour ce texte Monsieur Brassard, je l'ai envoyé à M.Pratte lui faisant remarquer que c'était bien dommage que la Presse ne le publie pas!

Il serait grand temps de remettre les pendules à l'heure mais comment arrêter ce flot de haine et de mensonges.

Merci encore pour ce bveau texte

Il reste l'espoir. Aujourd'hui les jeunes de Gaza se révoltent et crient leur désespoir.

Anonyme a dit…

Il est clair que ce visqueux personnage de Khadir ne fait que porter le même flambeau que Tariq ramadan en France. Les deux se donnent le genre "articulé" "Intello" Pour toucher justement la masse qui ne comprend pas grand-chose aux antipodes des valeurs qu'Israel protège par rapport aux pays qui l'entourent.
On a qu'à voir se qui se passe en Europe et avec le moindrement de vision on comprendra que ce n'est qu'une question de temps pour que l'on soit nous même contaminé au Quebec par le même agenda extrêmiste islamiste. Faut vraiment être aveugle ou d'une grande naïveté pour ne pas l'admettre.
Une grande partie de l'opinion publique est tristement formée par le contexte des opinions tordues grace à la désinformation que certains journalistes véhiculent à travers le ton d'une subjectivité antisémite au lieu de faire un travail honnête de reporteur. Les platformes médiatiques auquelles Normand Lester et Stephane Gendron ont accés sont justement la grande partie des véhicules de l'ignorance même.
On ne peut que souhaiter un peu plus d'éducation dans ce contexte ou un voyage à toutes ces victimes de la désinformation afin qu'ils puissent mieux comprendre les dangers du journalisme tordu et satisfaire leur curiosité pour ce que l'état d'Israel signifie en réalité dans ce coin du monde inconnu pour une grande partie de vos lecteurs.
En passant, si ce triste Khadir veut organiser des boycotte de produits Israeliens, je pourrai lui envoyer une liste de produits dans la technologie et dans la médecine. Il réalisera très vite à quel point il sera démuni dans ce monde et ce ne sera qu'un début pour le faire reculer de quelques décennies!
Salutations et Bonne année,

Anonyme a dit…

Bonjour M. Brassard,
Je vous félicite, votre franchise est réconfortante. Votre texte est très pertinent, je l'ai lu jusqu'à la fin. Merci de rappeler que Jésus est Juif de la lignée du Roi David. Mille bravos et bonne année.

Anonyme a dit…

Félicitations pour votre clarité, votre honneté et votre courage.

Anonyme a dit…

Une chance que nous avons encore au Quebec des journalistes honnetes et courageux qui refusent de plier devant la barbarie et l'intimidation.

Paul

Anonyme a dit…

ALORS MR KADIR ... OU ETES VOUS ???? N'ALLEZ-VOUS PAS MANIFESTER SUR CE QUI SE PASSE EN EGYPTE A PROPOS DE L'ASSASSINATS DE DIZAINES DE CHRETIENS ??? ... A NON J'AI OUBLIE !!! CE NE SONT PAS DES ISRAELIENS QUI ONT PARTICIPES A CE MASSACRE ... OU QUI SAIT PUISQUE, APPAREMENT, VOUS AVEZ ATTIBUE L'ATTENTAT DU 11 SEPTEMBRE AUX ISRAELIENS !!!!!!!


Égypte: 500 jeunes chrétiens manifestent à Assiout

Par The Associated Press | La Presse Canadienne – il y a 2 heures 10 minutes


Mail
Imprimer
ASSIOUT, Égypte - Quelque 500 jeunes chrétiens sont descendus dans les rues d'une ville du centre de l'Égypte, mardi, pour dénoncer l'attaque contre une église d'Alexandrie qui a fait 23 morts le jour du Nouvel An.
Défiant l'appel de leurs leaders à s'abstenir de manifester, les protestataires se sont réunis mardi soir devant les bureaux du parti au pouvoir à Assiout, une ville qui compte un grand nombre de chrétiens.
Les manifestants ont scandé des slogans et ont juré de protéger la croix avec leur «sang» et leur «âme».
Plusieurs chrétiens blâment le gouvernement égyptien pour n'avoir pas su protéger leur communauté.
Les protestataires ont lancé des pierres aux policiers qui érigeaient un cordon de sécurité, mais aucun blessé n'a été rapporté.
La manifestation survient après plusieurs autres mobilisations du genre au cours des trois derniers jours au Caire et à Alexandrie, les principales villes d'Égypte.

Anonyme a dit…

Peut on savoir si cet islamiste khadir s'offusque du traitement des chrétiens dans les pays arabes ?? Peut on savoir s'il boycotte et diffuse sa HAINE contre les pays arabes qui lapident les homosexuels ?

Anonyme a dit…

Roman méconnu de George Orwell, Un peu d’air frais

Long monologue d’un employé quadragénaire qui déclare

: « Nous sommes tous de respectables propriétaires – des conservateurs, des béni-oui-oui, des lécheurs de bottes. Qui oserait tuer la poule aux œufs d’or ? Et le fait de ne pas être vraiment propriétaires, d’être toujours coincés par les versements et de vivre dans l’effroi que quelque chose se produise qui nous empêche de faire face au dernier – ces choses rendent la situation encore pire. Nous sommes tous achetés et qui pis est avec notre propre argent. Chacun de ces pauvres gogos sous la botte qui se saignent aux quatre veines pour payer au double de sa valeur une maison de poupée dite Belle Vue parce qu’elle n’a pas de vue et que la sonnette ne marche pas – chacun de ces crétins se ferait tuer sur le champ de bataille pour préserver son pays du bolchevisme (2). »

Papy Brassard ne serait-il pas tout simplement en train de vendre sa propagande bêbêtement bolchophobe, se croyant encore au temps de la Guerre froide?