vendredi 29 janvier 2010

REMARQUES SUR LES COMMENTAIRES

D’abord, d’entrée de jeu, je vous informe que je n’ai pas l’intention de commenter …vos commentaires, aussi pertinents soient-ils. Encore moins de répliquer aux injures qui, parfois, me sont lancées. À cet égard, j’ai, comme on dit, la couenne dure. Quand j’étais chroniqueur au Quotidien, je recevais à l’occasion des courriels dégoulinant de haine. Je les « flushait » tout simplement. Mon quart de siècle en politique m’a appris qu’il est trop débilitant pour l’esprit de riposter aux insultes.



Je n’ai pas non plus l’intention de censurer les commentaires de certains visiteurs. Même si, de façon particulière, les vomissures antisémites et négationnistes me répugnent au plus haut point. Lorsque quelqu’un a cru bon de reproduire une longue diatribe antijuive de Céline, je vous avoue que ça m’a dégouté. Et pourtant, je suis ce qu’on pourrait appeler un « célinien ». D’autres sont « proustiens », moi, je suis « célinien ». Je considère Louis-Ferdinand Céline comme le plus grand écrivain français du XXe siècle. Je ne cesse, depuis l’âge de 20 ans, de le lire et de le relire. Pour moi, la « trilogie allemande » ( D’un Château l’Autre, Nord et Rigodon ) est un pur chef-d’œuvre. Céline est donc un immense écrivain. Mais, dans les années 30, il a basculé dans un ignoble antisémitisme. Du délire! J’ai eu l’occasion de lire Bagatelle pour un Massacre. Une horreur! Les Protocoles des Sages de Sion y sont traités comme un authentique document, alors qu’il est avéré que c’est un faux fabriqué par la police tsariste. La haine du Juif y apparait comme un chancre répugnant. Alors, quand je lis sur mon blog des éructations antisémites, ça me donne la nausée.



Enfin, pour ceux qui s’étonnent de mon cheminement politico-intellectuel, je vous renvoie à l’entrevue que j’ai accordée à Carl Bergeron, sur son site l’Intelligence Conséquente. Vous y constaterez que j’ai effectivement été dans ma vingtaine un homme de gauche. J’ai été, je l’avoue, séduit par la fabuleuse « mécanique » marxiste. Mais, très tôt, je suis devenu social-démocrate, derrière René Lévesque à qui je vouais une admiration sans borne. Et c’est avec Lucien Bouchard que j’ai pris conscience que la social-démocratie pratiquée depuis 40 ans avait engendré un État-Mammouth surprotecteur, un État interventionniste tous azimuts, surendetté et nous faisant porter le plus lourd fardeau fiscal en Amérique. C’est à ce moment-là que j’ai compris que le terme de « progressisme », ce vocable considéré dans toute la gauche comme étant plein de noblesse, de grandeur et de compassion, signifiait surtout « étatisme ». J’ai donc changé sur le plan des idées. Rien de plus normal. Ce qui serait anormal, ce serait d’être devenu un robot équipé d’un unique logiciel.



J’ajouterais en terminant que je n’aime guère l’anonymat. Sous son couvert, on se permet trop souvent des insanités et des grossièretés. Ça donne même parfois lieu à des altercations de fond de ruelle. Vraiment très gênant! Pourquoi ne pas vous identifier? Certains le font. Et, comme par hasard, ils expriment davantage des idées et des opinions que des salissures.



Jacques Brassard

86 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous dites tout haut ce que bien des gens pensent tout bas, et je vous encourage à persévérer dans l'expression de vos opinions.

Merci, M.Brassard et ne lâchez pas, vous avez beaucoup d'admirateurs!


polq

Suzanne a dit…

C'est votre blogue, M. Brassard. Ne laissez personne vous dire comment le gérer. C'est tout à fait normal de ne pas vouloir commenter-- notre temps est limité. J'apprécie votre présence dans le blogosphère.

Achat local 100% Québec a dit…

Il semble qu'internet fait malheureusement resortir le pire de plusieurs d'entre nous. Probablement en raison de son anonymat réel ou perçu... Vous apportez un point de vue différent et intéressant dans le discours politique monolithique actuel, et ce, qu'on soit en accord avec vous ou pas...

Anonyme a dit…

Merci beaucoup M. Brassard. Il faut continuer.

Myths of the Quiet Revolution

http://www.nationalpost.com/todays-paper/story.html?id=2501875

Conrad Black, National Post Published: Saturday, January 30, 2010

Gébé Tremblay a dit…

Nous partageons beaucoup de principes, M. Brassard.

Moi aussi je suis contre la censure, même si la soumission au judaïsme me répugne et me donne la nausé.

Même constat pour la social-démocratie (PQ) qui est multiculturaliste. Tout ce qu'il y a de plus libéral. L'État garderie. La gaugauche s'en satisfait très bien !

Moi aussi je refuse le logiciel unique. Si vous étiez autrefois gauchiste, moi je croyais encore fort fort il n'y a pas longtemps à l'holocauste.

On peut se sentir insulté lorsqu'une personne nous met bien en face une vérité, mais ce qui n'est pas acceptable c'est l'insulte gratuite.

Parcontre, les éloges à votre courage n'ont rien de gratuites. J'abonde !

Jean de Québec a dit…

Bonjour M. Brassard, les insultes c est quand le débat touche la vérité et que l adversaire n a plus de munitions, c est le dernier bastion des perdants et c est malheureux et grotesque que de s attaquer a la personnalité d un opposant pour détourner l attention, plutot qu a l essence du débat proposé.Votre blog est important pour nous, meme si ont est pas toujours d accord, au moins ca nous fait chauffer les neurones et ca change de toutes les stupidités médiatique dont on nous assommes a coeur de journée, (tva, radio-canada, canal v, la bande fm, nos journalistes, qui ne sont que des perroquets, des moutons qui menent d autres moutons).A bientot!

Anonyme a dit…

Bravo M.Brassard, espérons que les pollueurs de votre blog auront compris et cesseront leurs inepties.
Vous avez toujours été un homme politique honnête et franc et je vous trouve bien conciliant avec ces idiots.
Personne ne force ceux qui n'aiment pas vos propos, à vous lire.
Continuez votre beau travail qui nous donne l'espoir et nous fait rêver qu'un jour, peut-être, vous reviendrez en politique.
Pierre de Québec

Anonyme a dit…

Je m'appele Réjean Rioux, même si ça ne veut rien dire (mon nom pouraît être Joe Blau que ça ne changerait rien).

M. Brassard, je trouve dommage que vous ne vouliez pas participer à la discussion que vous déclenchez par vos textes.

J'aimerais proposer une définition des tendances d'opinion.

La droite : habituellement adopter par ceux qui possèdent, les biens nantis, à tendance égoïstes, voulant protéger leurs biens et généralement portés vers l'individualisme, le laisser-faire économique, l'autonomisme(débrouillez-vous tout seul, moi je m'en fous en autant qu'on ne touche pas à ma sacoche). Cette idéologie implique naturellement le moins d'État possible puisque son rôle est de représenter la collectivité et de redistribuer la richesse au profit des moins nantis.

La gauche : habituellement adopter par ceux qui ne peuvent se protéger de la cupidité des riches égoïstes qui possèdent la plus grande partie des richesses d'une société (spoliation du surplus social engendré par le travail). En général, ce sont des travailleurs ou des intellectuels compatissants devant la misère humaine et en révolte contre l'injustice.

D'après cette définition sommaire, le fait d'être progressiste (vouloir le progrès) n'est pas l'apanage des gogauches, comme vous les nommez si odieusement vous les droitistes, les soit-disant sans idéologie... quelle absurdité ! La droite sera pour le progrès si ça lui remplit les poches, la gauche si ça amème une plus grande justice et une meilleure redistribution de la richesse.

Voilà. J'espere ne pas recevoir d'insultes de la part des droitistes.

Réjean Rioux

Gébé Tremblay a dit…

Réjean Rioux, vous dites que le rôle de l'État est de représenter la collectivité et de redistribuer la richesse au profit des moins nantis.

C'est en effet une des opinions de la gauche et elle ne fait aucun sens.

L'État ne peut pas représenter la collectivité, car cette collectivité n'est pas homogène ni en idéologie ni en politique. L'État représente une constitution à laquelle la collectivité s'engage à respecter les règles.

L'État ne peut non-plus redistribuer de la richesse, car ce que l'État et sa collectivité possèdent ce sont des ressources. Ce sont ces ressources qui doivent êtres distribuées équitablement mais aux individus d'en extraire la richesse par leur invention et labeur.

Redistribuer la richesse et le labeur de ceux qui produisent à ceux qui ne produisent rien de leurs ressources est au coeur de cette idéologie gauchiste.

En plus que vous allez jusqu'à utiliser le terme profit pour cette redistribution de la richesse !

Un profit est ce qui est gagné au-delà du coût de production (travail). Comment ceux qui ne travaillent pas et n'exploitent pas leurs ressources peuvent-ils faire profit ?!

L'injustice est dans l'accès et distribution des ressources. Le progrès est dans le génie, le développement de production et de services aux autres.

Le rôle de l'État est de protéger et distribuer les ressources et non pas de se faire un distributeur de produits finis (payés avec les taxes et impôts) pour le profit de la grande entreprise (capitalistes).

Pas étonnant que les syndicats (gauche) aujourd'hui sont des investisseurs et spéculateurs dans la grande entreprise capitaliste.

Monapignon a dit…

Merci pour cette mise au point, monsieur Brassard; au fond, c'est normal que les sujets que vous abordiez déclenchent les passions et les prises de bec,-surtout la politique- alors qu'il s'agit de passer outre les commentaires que l'on ne veut pas lire.
J'avais lu votre entrevue avec Carl Bergeron et je recommande à tous vos lecteurs d'y aller car ça permet de mieux connaître votre parcours et vos réflexions.

Continuez à nous exprimer si clairement vos opinions!

Gébé Tremblay a dit…

"Céline est donc un immense écrivain. Mais, dans les années 30, il a basculé dans un ignoble antisémitisme. Du délire!"(Jacques Brassard)

Êtes-vous aussi sélectif avec l'oeuvre de Soljenitsyne dont vous admettez qu'il a transformé votre vision du communisme (L'Archipel du Goulag) ? Aurait-il lui aussi basculé dans le délire antisémite avec ses deux tomes "Deux Siècles Ensemble" ?

Des génies lorsqu'on aime ce qu'ils écrivent, des fous lorsqu'on aime pas ?

Fernand se déchaine a dit…

Seuls les fous ne changent pas d'idée. Moi ausi j'ai participé aux colloques qui ont donné naissance au premier programme du PQ. J'ai toujours admiré René Lévesque et je m'en inspire encore. Lui-même a envisagé le beau risque avec Mulroney et ça a failli passer... J'ai voté OUI aux deux référendum et le prochain je voterai NON car la conjoncture est passée, la force de la nation arrive à la retraite...

Monsieur Brassard le bon sens a toujours sa place. L'homme à la longue mûri pour être meilleur...

Anonyme a dit…

@ Réjean Rioux

Lisez ceci. Ce n'est pas une insulte et je suis de centre droit. Je m'appelle Luc Pelletier. Et ça veut dire quelque chose.


Expliquer la fiscalité avec 10 bières...

Chers lecteurs, je vous laisse apprécier par vous-mêmes, en gardant à
l'esprit que le dixième homme, le plus riche, dans cette histoire,
représente les Québécois qui gagnent 50 000$ ou plus.

////////////////

Voici donc l'explication
Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière
et que l'addition se monte à 50$ (normalement, 5$ chacun). S'ils payaient
la note de la façon que l'on paie les impôts, selon les revenus de chacun,
on aurait l'exemple suivant:


Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent.
Le cinquième paierait 50 cents.
Le sixième paierait 1,50$.
Le septième paierait 3,50$.
Le huitième paierait 6$.
Le neuvième paierait 9$.
Le dernier, le plus riche, devrait payer 29,50$ à lui tout seul.
On arrive donc bien à 50$.
Ils décidèrent de procéder comme décrit. Les dix hommes se retrouvèrent
chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur
arrangement. Jusqu'au jour où le tenancier du bar les plaça devant un
dilemme: «Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous
faire une remise de 10$. Vous ne paierez donc vos dix bières que 40$.»


Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon.
Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six
autres, les clients payants, allaient-ils diviser les 10$ de remise de
façon équitable? Ils réalisèrent que 10$ divisés par 6 faisaient 1,66$.


Mais s'ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le cinquième et
le sixième homme allaient être payés pour boire leur bière (1,16$ et 16
cents). Le tenancier suggéra qu'il serait plus judicieux de réduire
l'addition de chacun selon le même barème et fit donc les calculs.


Alors?
Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre
de plus.
Le sixième paya 1$ au lieu de 1,50$ (33% de réduction).
Le septième paya 2,50$ au lieu de 3,50$ (28% de réduction).
Le huitième paya 4,50$ au lieu de 6$ (25% de réduction).
Le neuvième paya 7,50$ au lieu de 9$ (17% de réduction).
Le dixième paya 24,50$ au lieu de 29,50$ (16% de réduction).
On arrive bien à un total de 40$.
Chacun des six clients payants paya moins qu'avant, et les quatre premiers
continuèrent à boire gratuitement.
Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie.
«J'ai seulement eu 50 cents sur les 10$ de remise», dit le sixième et il
ajouta, montrant du doigt le dixième: «Lui, il a eu 5$!!!»


«C'est vrai», s'exclama le septième. «Pourquoi il aurait eu 5$ de rabais
alors que moi je n'ai eu que 1$? Le plus riche a eu la plus grosse
réduction!»


«Attendez une minute, cria le premier homme. Nous quatre n'avons rien eu du
tout. Le système exploite les pauvres».
Les neuf hommes cernèrent le dixième et l'insultèrent.
Le jour suivant, le dixième homme ne vint pas. Les neuf autres s'assirent
et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer, ils
découvrirent quelque chose d'important: ils n'avaient pas assez d'argent
pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition.


Et cela est le reflet de notre système d'imposition. Les gens qui paient le
plus d'impôts tirent le plus de bénéfice d'une réduction de taxe et, c'est
vrai, ils resteront plus riches. Mais si vous les taxez encore plus fort et
les condamnez à cause de leur richesse, ils risquent de ne plus se montrer.


Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.
Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.


Fin de la citation.

À qui vous identifiez vous M. Rioux ?

J-P Chabot a dit…

@ Anonyme, identifiez-vous, vous êtes intéressent.

Anonyme a dit…

@anonyme de 23h30, sublime comme example. reste plus qu'a Charest et Duceppe a s'appercevoir que c'est d'eux qu'on parle les pauvre qui jouent au riche quoi que surement qu'eux on compris mais les incultes qui les mettent au pouvoir eux a coup sur n'y comprennet rien. mais si ça avait fait parti des sketchs de BROUE depuis la vingtaine d'années que ça roule , surement que la vulgarisation de ce principe auraient fait son chemin en humour!!
pour l'identification je me suis fais prendre a quelques reprises avec de bon textes qui se perdent a la fin quand vient le temp de l'édité et oups disparu alors que anonyme passe tout seul. Papajohn

Reynald Du Berger a dit…

@Gébé Tremblay,
"moi je croyais encore fort fort il n'y a pas longtemps à l'holocauste." dites vous. J'espère qu'il s'agit d'une erreur , sinon ça requiert une explication!

Gébé Tremblay a dit…

@Anonyme

Votre histoire des copains qui boivent de la bière ensemble est exact mathématiquement, mais innexact socialement.

Dans le vrai monde, le très riche (dixième) ne boit pas avec les autres. Il ne dépense pas son capital mais le fait fructifier par la spéculation et les intérêts. On l'a vu récemment, ces impôts sont retournés dans les poches des très riches pour les renflouer.

Gébé Tremblay a dit…

@Reynald Du Berger

Alors expliquez vous.

Iñaki a dit…

M. Brassard

Je suis un homme de votre génération, originaire d'Espagne. Tout comme vous moi aussi j'ai aussi crû dans ma jeunesse au paradis socialiste pour me rendre compte que finalement il n'y avait pas de différence avec le régime fasciste de ma jeunesse.

Anonyme a dit…

@Gébé Tremblay,
"moi je croyais encore fort fort il n'y a pas longtemps à l'holocauste."

Tiens, quelqu'un de mûr pour rejoindre Ahmadinejad et Chavez qui dit que ce sont les Américains qui ont provoqué le tremblement de terre à Haïti. Que ça vole donc haut!!!!

Gébé Tremblay a dit…

@Anonyme

Vous avez besoin de lunettes, Anonyme. J'ai dit que je n'y croyait pas. Je ne crois pas plus à cette histoire du tremblement de terre provoqué, ni aux visites extraterrestres.

Je croyais for fort au Père Noël lorsque j'étais enfant, mais n'y crois plus maintenant.

Si vous y croyez encore, c'est votre affaire.

Anonyme a dit…

À Gébé Tremblay,

Attention, la seule ressource exploitable que le travailleur possède c'est sa force de travail. Celle-ci, pour rapporter un salaire à son propriétaire, doit être mise en valeur, et cela n'est possible que si celui qui la possède (le salarié) est engagé au sein d'une entreprise qui l'exploite à son profit. Alors, comment voulez-vous redistribuer cette ressource ? On ne peut prendre l'habilité ou les qualités d'un individu pour les donner à un autre. Et que faites vous des chômeurs, de ceux qui ne peuvent se trouver d'emploi ? Habituellement, les droitistes les traitent de lâches, de fourreurs de système, et autres insultes du genre. Ils ont le mépris facile, les gens de la droite.

Évidemmemt, le terme profit utilisé dans mon texte n'est pas approprié. Je voulais dire : redistribuer le surplus engendré par la production (donc, par les travailleurs) vers ceux qui n'ont pas un revenu suffisant pour avoir un niveau de vie acceptable (logement, nourriture, éducation, etc.). C'est là que la morale intervient (compassion, solidarité, partage). Un système n'a pas de valeur. Et la droite ne semble pas en avoir non plus. Pour eux tout est une question d'arithmétique (l'exemple des buveurs de bière rapporté ci-dessus).

Le rôle de l'État est d'empêcher la spoliation du surplus social (évasion fiscale, prime de départ, salaire des dirigeants d'entreprise) par ceux qui détiennent les moyens de produire la richesse, et de le redistribuer équitablement pour le bien de toute la collectivité.

Les financiers, les banquiers, les dirigeants d'entreprises multinationales ne produisent rien et pourtant ce sont eux qui détiennent la plus grande partie de la richesse collective. Et il s'en servent, pour accumuler encore plus, dans des projets qui ne diminuent en rien la pauvreté à travers le monde. Il y a une énorme quantité de richesses, suffisantes pour éliminer la misère et la pauvreté, mais elle est spoliée par les riches et ils ne veulent pas du tout la partager, même si elle est produite socialement, collectivement. C'est ça LA DROITE, selon moi.

Réjean Rioux

Gébé Tremblay a dit…

@Anonyme

Mon attitude face à ces propositions de tremblement de terre provoqué est exactement la même que toutes autres : prouvez-le.

Je n'exclue aucune proposition à cette règle.

Gébé Tremblay a dit…

"Attention, la seule ressource exploitable que le travailleur possède c'est sa force de travail."(Réjean Rioux)

Bein voyons. Il doit travailler une ressource. Sauter sur place ou faire des push-ups est plus une dépense d'énergie qu'autre chose.

"Celle-ci, pour rapporter un salaire à son propriétaire, doit être mise en valeur, et cela n'est possible que si celui qui la possède (le salarié) est engagé au sein d'une entreprise qui l'exploite à son profit."(Réjean Rioux)

Une personne peut très bien marchander une information qu'il possède et faire fortune avec, si elle est une valeur pour une autre. Il n'y a pas de travail. Un individu qui reçoit une terre familliale pour s'y construire et y faire l'agriculture peut très bien négocier avec son cousin fonctionnaire de partager avec lui le profit de la vente de son terrain s'il accepte de changer le zonage. Une affaire de quelques minutes.

Je pourrais vous donner des exemples toute la journée. On ne s'enrichi pas en travaillant, voyons. C'est juste bon pour les communistes, ça.

"Et que faites vous des chômeurs, de ceux qui ne peuvent se trouver d'emploi ?"(Réjean Rioux)

La seule raison de ne pouvoir se trouver un emploi c'est qu'on est sans ressource. Aussitôt qu'on a quelque chose entre les mains, on peut produire. C'est la particularité de l'homme.

Aux Indes, j'ai vu des gens aller chercher dans les dépotoirs de voitures les vielles suspentions à lamelles d'acier qu'ils rapportaient au camp et en faisaient de superbes épées pour la vente aux tourristes.

Si le gouvernement interdisait à ces citoyens l'accès à cette ressources, ces gens mourraient de faim, biensûr.

Ici, l'État contrôle chaque pouce carré du territoire et toutes les ressources. Les citoyens naissent dépourvus. Peuvent même pas couper un arbre pour se bâtir une maison, as même une branche pour sculpter une canne.

Jean-Luc Proulx a dit…

@ Gébé Tremblay.

«moi je croyais encore fort fort il n'y a pas longtemps à l'holocauste.»

Sieg heil, herr Gebelo, mein Führer!!! Sieg heil! Sieg heil! Je suis en train de vous faire le salut nazi, au moment où j'écris ces lignes. :D

Non mais, pourquoi tant de haine, hein?

@ Réjean Rioux.

Je crois que vous faites une mauvaise lecture de l'échelle gauche-droite. La droite n'est pas contre la solidarité, c'est juste qu'elle considère qu'il est immoral que cette solidarité se fasse par l'État avec notre argent durement gagné, qui ne lui appartient même pas et qu'il nous a volé avec les taxes et les impôts. Il y a une calice de grande différence entre le fait d'être généreux avec son propre argent et le fait d'être généreux avec l'argent des autres.

En fait, le socialiste, côté solidarité, c'est Ebenezer Scrooge personnifié: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2009/12/la-generosite-et-lhumanisme-ne-se.html

D'ailleurs, je serais très curieux de connaître votre échelle gauche-droite. Voici la mienne!

QS, communistes et al = extrême-gauche.

NPD et Bloc = gauche classique et se baladent quelques fois à l’extrême-gauche.

PLC, PLQ et PQ = centre-gauche et se baladent quelques fois dans la gauche modérée.

ADQ = girouette populiste.

PCC = centre.

Parti vert (Québec et Canada) = gau-gauche environnementeuse.

PI = national-socialisme.

Régis Labeaume = centre-gauche.

Et toi, quelle est votre échelle gauche-droite, hein?

Jean-Luc Proulx a dit…

@ Jacques Brassard.

Premièrement, je vous félicite, encore une fois, pour ce blogue qui nous permet de continuer de vous lire. On a trop peu d'opinions comme les vôtres dans nos médias et je trouve ça extrêmement dommage. En fait, je ne sais pas pour vous, mais, si René Lévesque était toujours vivant, je crois bien qu'il s'insurgerait avec véhémence contre l'esprit de la pensée unique gau-gauchiste qui rêgne en roi et maître dans nos médias.

Avant d'être souverainiste et social-démocrate, monsieur Lévesque était, d'abord et avant tout, un grand démocrate. Je n'ai rien connu de cette grande époque qui vous a propulsé, vous, monsieur Lévesque et le reste de la grande équipe péquiste de 1976, au pouvoir, mais quelque chose me dit qu'il demanderait que les médias donnent une plus grande place aux idées de droite.

Qui sait, peut-être que son amour inébranlable pour le Québec l'aurait conduit à devenir un lucide, lui-aussi, avec le temps! Je demande bien ce qu'il penserait du Québec, si il voyait dans quel merdier nous sommes englués, depuis son départ.

Pour le sujet de votre billet, bienvenu dans la blogosphère politique, parce que vous n'avez pas fini de voir des insultes, quand les gens n'auront plus d'arguments à présenter! Quoique, pour clamer les esprits, je vous conseille de participer davantage aux discussions que vous lancez sur votre blogue. Tous les blogueurs que je visite le font, même votre ex-collègue, Joseph Facal, le fait, à l'occasion.

En ne participant pas aux discussions, vous donnez l'impression de vous en laver les mains et de donner complètement carte blanche aux vomissures qui sont lancées dans votre section «Commentaires». Sinon, je suis d'accord avec vous concernant l'anonymat, mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit là d'un droit. Si les gens veulent écrire dans l'anonymat, parfait, mais ils doivent bien se tenir.

Moi, c'est mon vrai nom, car, quand j'ai créé mon compte Google, c'était écrit de marquer mon nom, chose que j'ai fait! De plus, pour avoir une certaine expérience de la blogosphère, je peux vous dire que j'ai déjà vu certaines personnes bien identifiées insulter d'autres personnes. D'ailleurs, certaines personnes peuvent utiliser des faux noms pour écrire sur les blogues.

L'exemple le plus frappant qui me vient en tête est le cas d'une femme qui se faisait appeller Monique Desautels sur le blogue de Patrick Lagacé et sur le blogue de feu Michel Vastel. Puis, elle a migré sur le blogue de Marco Fortier et sur le blogue de Richard Martineau, là où elle se faisait appeller Michaëlle Martel. Puis, de mars 2008 à août 2008, elle commentait sur Antagoniste.net sous le pseudo de Galadriel.

Je peux vous dire que l'insulte et le maternalisme des gens qui ne pensait pas comme elle, elle les avait vraiment dans le sang, et ce, sous ses trois pseudos!

Jean-Luc Proulx a dit…

(suite)

J'avais déjà lu votre entrevue que vous avez accordée à Carl Bergeron et j'ai également écouté votre entrevue que vous avez accordée à Patrick Lagacé des Francs-Tireurs, entrevue qui se trouve sur Dailymotion. Donc, j'avais déjà une p'tite idée de votre cheminement politico-intellectuel et de pourquoi vous avez «viré à droite», comme on dit souvent!

Au fait, j'aurais deux bonnes questions à vous poser, monsieur Brassard. Vous êtes un vieux routier de la politique (c'est un compliment que je vous fais, en disant ça), alors j'aimerais bien que vous nous dites ce que vous pensez du mouvement qui se dessine pour créer un nouveau parti de centre-droit avant les prochaines élections québécoises, là où on pourrait retrouver Éric Caire et votre ex-collègue, François Legault. Croyez-vous à ce mouvement ou bien ce n'est pas sérieux?

L'autre question est celle-ci: croyez-vous vraiment que Pauline Marois vire à droite avec l'âge ou bien elle n'essaye que de s'attirer les votes des anciens électeurs de l'ADQ avec ses propos sur les demandes des syndicats? Je sais que vous ne portez pas le Papier-Cul-Libre dans votre coeur (moi non plus, d'ailleurs), mais j'aimerais bien savoir si on assistera encore une victoire de la gang de Marc Laviolette (qui serait bien mieux chez Culbec suicidaire) ou à une véritable révolution idéologique au sein du PQ, ce qui résulterait au retour de l'aile droite de ce parti (vous, Joseph Facal, Lucien Bouchard, François Legault, etc.) qui a été reniée par Bernard Landry et le Papier-Cul-Libre.

Jean-Luc Proulx a dit…

Oups: «Je me demande bien ce qu'il penserait du Québec, si il voyait dans quel merdier nous sommes englués, depuis son départ.»

Jean-Luc Proulx a dit…

Décidemment, les fautes ne me lâchent pas, aujourd'hui.

«Quoique, pour calmer les esprits...»

Gébé Tremblay a dit…

"Sieg heil, herr Gebelo, mein Führer!!! Sieg heil! Sieg heil! Je suis en train de vous faire le salut nazi, au moment où j'écris ces lignes. :D"(Jean Luc Proulx)

Et parce que je ne crois non plus au Père Noël vous faites quelle simagrée ?

Mettez la vidéo sur youtube qu'on se bidonne.

Yvon Mercier a dit…

Pauvre mr:Réjean Rioux,Voila pouquoi l'expression de "droite" fait tellement peur au Québec.Expliqué comme vous le faite,cela n'a aucun sens.Lorsque la richesse est distribué en fonction des votes commes ici depuis toujours,et qu'il ya 40% de la population qui ne paie aucun impôt,et bien on sans sortiras jamais.Lorsque tu n'est pas gauchiste à 20 ans tu n'a pas de coeur,mais si tu est gauchiste à 40 ans tu n'a pas de tête.

Michel a dit…

Il y aura toujours de ces petits hommes qui une fois que la génération concernée est trop vieille pour ce défendre ou encore au tombeau vont tenter de nier l`histoire ou de la changée selon leur croyance, lubie ou encore intérêts.

Ceux qui nient la Shoah font partie de ces petits hommes. J`ai personnellement eu la chance de visiter le Camp de Concentration du Struthof en Alsace et il n`y a vraiment rien de drôle dans ce cimetière. Au lieu d`aller en République Dominicaine payez-vous donc un voyage a Dachau ou au Struthof

Les juifs ont souffert le martyr et l`extermination raciale dans les camps mais beaucoup d`autres gens aussi incluant des résistants francais et aussi des agents du SOE britannique venus organiser la résistance en France et ailleurs.

Pendant que certains de la génération actuelle de la facilité boivent leur café dans leur chaise a radoter leur élucubrations pensons donc a ces hommes et femmes courageux qui ont donner leur vies pour que mêmes les idiots gardent leur liberté de dire des inepties!

In Mémoriam - agents féminins du SOE décédées en mission pour que memes les idiots conservent le droits de répandre leur venins...

Yvonne Rudellat - parachuté en France en 1942 -Morte a Bergen-Belsen avril 1945

Andrée Borel - parachutée en septembre 1942 - exécutée au camp de Struthof - juillet 1944

Vera Leigh - Insertion par Lysander en 1943 - Exécutée au Struthof -juillet 1944

Inayat Khan Noor - Lysander -1943 - Exécutée a Dachau en septembre 1944.

Cecily Lefort - Insertion en Lysander juin 1943 - exécutée a Ravensbruck - début 1945

Diana Rowden - Lysander 1943- Exécutée au Struthof juillet 1944

Eliane Plewman - parachutée en 1943 - exécutée en 1944 a Dachau

Yolande Beekman - Lysander - exécutée a Dachau septembre 1944.

Madeleine Damerment - parachutée en 1944 - exécutée a Dachau sept 1944

Denis Bloch - Lysander - exécutée a Ravensbruck - 1945

Lilian Rolfe - Lysander - exécutée a Ravensbruck - 1945


Si on ajoutait les hommes, femmes et enfants juifs il y aurait une liste de 20 milles de long!

Gébé Tremblay a dit…

"Non mais, pourquoi tant de haine, hein?"(Jean Luc Proulx)

Ceux qui ne croient pas au Père Noël ont de la haine envers les enfants, c'est ça ?

Faudrait aussi croire à Allah pour pas faire de la peine aux islamistes, c'est çà ?

Désolé, mais non merci.

Yvon Mercier a dit…

Au sujet des 10 buveurs,je place mr Rioux dans les 4 premiers bien sur.Je suis prêt à parier qu'il est sur le BS ou qu'il ne pait pas un sous d'impôt.Le droit de voter devrait être accordé seulement à celui qui paie des impôts.

Gébé Tremblay a dit…

@ Michel

Des histoires comme les vôtres, supportées par rien du tout, on peut en lire des volumes écrits par les supposés témoins d'objets volants non identifiés (OVNI).

Vous pouvez m'inviter à aller visiter Notre Dame de Lourdes aussi, je n'y croirai pas plus.

Il me faut des preuves. Il me semble que ce n'est pas quelque chose si difficile à comprendre.

Reynald Du Berger a dit…

@Gébé Tremblay: vous avez dit "moi je croyais encore fort fort il n'y a pas longtemps à l'holocauste." Moi je vous demande des explications et vous me demandez de m'expliquer. C,est quoi l'affaire? Si je ne suis pas complètement idiot, vous dites que vous avez déjà cru à l'Holocauste ... vous n'y croyez donc plus! EXPLIQUEZ VOUS SVP!!!! devant moi et devant tous les lecteurs de ce blog. !!! c'est une mise en demeure.

Gébé Tremblay a dit…

"In Mémoriam - agents féminins du SOE décédées en mission pour que memes les idiots conservent le droits de répandre leur venins..."(Michel)

La haine, que vous cherchez à faire porter par les autres, on la sent dans votre langage. Toutes ces insultes dans chaque phrase sont révélatrices de votre problème d'absence de preuves et même d'argument. Ne pouvant contrôler vos émotions qui sont les seuls agents qui entretiennent votre croyance, vous n'avez que des insultes comme arguments dans le but de transférer ces émotions afin de noyer tout débat raisonnable. La raison est votre pire ennemi.

C'est du cinéma, du roman, votre affaire. Des héros, des insultes, des envolées émotives.

J'ai l'habitude. Celà fait près de 5 ans maintenant que je demande ne serait-ce que des arguments convainquants sur la faisabilité des affirmations des témoins officiels du procès de Nuremberg.

Je serais amplement satisfait avec ça.

Que les réponses, depuis tout ce temps, ne se résument qu'à des insultes, accusations et menaces, en tout point identiques aux vôtres, ne font que me confirmer la valeur nulle de ces témoignages et donc aussi du procès.

Que les arguments raisonnés contre les témoignages soient refusés d'être entendu et même interdits et condamnés est en soi une admission de la fausseté de ces témoignages et du procès.

6 millions d'insultes ou même 1 milliard, ne sont que du vent.

Gébé Tremblay a dit…

"vous dites que vous avez déjà cru à l'Holocauste ... vous n'y croyez donc plus! EXPLIQUEZ VOUS SVP!!!!"(Reynald Du Berger)

Ma phrase est pourtant simple. Qu'est ce que vous ne comprenez pas ? Comment puis-je le dire autrement ?

Michel a dit…

Gébé les noms des femmes viennent de l`Histoire officielle du Special Operation Executive (SOE) britannique et a été publié par le gouvernement de sa majesté en hommage au membres du SOE.

Le service secret britannique d`action (SOE)en France 1940-44 - Michael Foot - 1966 - Her Majesty`s Stationery Office.

Mais évidemment pour Gébé il s`agit d`un méchant complot juif qui ont inventé un livre et inventé des noms d`agents et des camps de concentration...et en plus le Gouvernement de la Grande-Bretagne est dans le complot bien sur.....

Pathétique.........

Reynald Du Berger a dit…

M. Brassard,
vous avez décidé de ne pas répondre aux commentaires de votre bog. Un Gébé Tremblay écrit sur votre blog que l'Holocauste n'a pas existé. Vous restez toujours neutre?, impassible? ou vous réagissez? ou je fais un appel à tous!

Michel a dit…

Pauvre Gébé! Au lieu de payer un abonnement a internet et un ordinateur pour nous sortir tes inepties paye toi un voyage en Allemagne ou encore le livre de William Shirer - The rise and fall of the third reich - le classique sur l`Allemagne nazie - mais je sais Shirer qui était journaliste a Berlin et a Paris en dans les années 30 a 45 était surement un menteur faisant parti du "complot juif" et vous savez mieux que lui.....

Jean-Luc Proulx a dit…

@ Gébé Tremblay, alias Zach Gebello.

Heureusement que monsieur Brassard est assez démocrate pour te laisser t'exprimer sur son blogue et heureusement, aussi, tu ne vomisses pas tes inepties en Allemagne, sinon ce sont les Services secrets qui s'occuperaient de ton cas!

Nazisme, fascisme, négationnisme, antisémitisme, communisme, islamisme, scientologie, toutes (je dis bien, TOUTES) les idéologies réactionnaires, violentes, anti-démocratiques, haineuses et anti-humaines sont scrutées au peigne fin sur le Web et passent sous la loupe de la Verfassungsschutz!

Relis-toi, bon sang, et tu découvriras que ce n'est pas pour rien que tu te fais bannir de tous les blogues auxquels tu participes! Banni du blogue de Patrick Lagacé! Banni du blogue de Richard Hétu (ce qui veut tout dire)! Banni du blogue de Richard Martineau! Banni du blogue de Chantal Hébert! Banni de quelques blogues privés, également!

Paies-toi donc une visite au Musée de l'Holocauste! Mais, fais attention, c'est plein de méchants Juifs qui vont vouloir te voler tes organes pour les bouffer et faire des expériences avec eux!!!! :-)

Ensuite, tu te paieras une visite en Europe pour y visiter les camps de concentration et d'extermination, juste pour voir si c'est vraiment une légende, comme tu sembles le croire! Je me retiens vraiment de t'affubler du nom que j'ai en tête. Tu me dégoûtes beaucoup trop. Tu n'es qu'un sale connard, raciste, antisémite et paranoïaque.

Gébé Tremblay a dit…

"Gébé les noms des femmes viennent de l`Histoire officielle du Special Operation Executive (SOE) britannique et a été publié par le gouvernement de sa majesté en hommage au membres du SOE."(Michel)

Quel rapport avec la véracité ou non de l'Holocauste ?

Gébé Tremblay a dit…

"Un Gébé Tremblay écrit sur votre blog que l'Holocauste n'a pas existé."(Reynald Du Berger)

Accusation non-fondée.

Je n'ai pas affirmé que l'Holocauste n'a pas existé.

J'ai dit que je n'y crois pas.

Personne ne peut prouver que quelque chose n'existe pas.

C'est à vous de prouver que quelque chose a existé ou existe.

Reynald Du Berger a dit…

M. Brassard,

considérez-vous que "je n'ai pas affirmé que l'Holocauste n'a pas existé, j'ai dit que je n'y crois pas" est une opinion qui peut être exprimée sur votre blog sans que vous réagissiez et sans que vous ne bannissiez son auteur?

Gébé Tremblay a dit…

@Michel

William Shirer a quitté l'Allemagne en 1940 et n'a jamais parlé d'holocauste ou de chambres à gas dans son journal de bord à cette époque.

Seulement après la guerre, en 1960, bien après Nuremberg et d'après les témoignages a-t-il parlé d'holocauste pour son livre. Il n'est témoin de rien et ne fait pas parti des documents et témoignages utilisés pour le procès qui a établi une véracité à l'haulocauste.

Seuls les documents présentés à Nuremberg sont utilisés pour établir la véracité et les lois mémorielles. Ce sont donc sur ces documents et témoignage que l'on doit faire son jugement et non les romans d'après guerre.

Il n'est pas question de croire ou pas à William Shirer, ici.

Gébé Tremblay a dit…

"Heureusement que monsieur Brassard est assez démocrate pour te laisser t'exprimer sur son blogue et heureusement, aussi, tu ne vomisses pas tes inepties en Allemagne, sinon ce sont les Services secrets qui s'occuperaient de ton cas!"(Jean Luc Proulx)

Et les islamistes te tuent si tu ne crois pas à leurs dogmes, les catholiques te brûlaient au bûcher si tu croyait pas aux mirâcles de Jésus, etc.. etc... Des intégristes, il en manque pas ces temps-ci !

J'en profite donc avant que des gens comme toi preniez le pouvoir. LOL!

Gébé Tremblay a dit…

"Nazisme, fascisme, négationnisme, antisémitisme, communisme, islamisme, scientologie, toutes (je dis bien, TOUTES) les idéologies réactionnaires, violentes, anti-démocratiques, haineuses et anti-humaines sont scrutées au peigne fin sur le Web et passent sous la loupe de la Verfassungsschutz!"(Jean Luc Proulx)

Pas toutes, voyons. La tienne y fait pas partie. LOL!

Quand tu pourra me donner les arguments que je demande au sujet du prétendu holocauste, je pourrai alors en discutter avec toi. Sans ces arguments tu ne fait que confirmer ce que j'avance.

Je ne répondrai plus à tes insultes, procès d'intention, diffamations, et interminables déviations du sujet.

Michel a dit…

Pauvre Gébé es-tu assez niais pour mettre en doute les témoignages des officiers et soldats des armées soviétiques, américaines et britanniques qui sont entrés dans les camps et qui tellement écoeurés de ce qu`ils ont vu ils sont allés forcer les populations allemandes des villes alentours a défiler dans les camps pour regarder le crime abominable. Il y a tant de films des journalistes des armées, de témoignages, de photos, de rapport de prisonniers de guerres alliés et comme je l`ai écris de survivants des camps résistants francais ou d`autres pays, et agents du SOE qui ont survécus aux camps de la mort. Tes élucubrations sont une insulte a tout ces gens.

Ton anti-sémitisme primaire ne t`honore pas.

Pour ton éducation il y a aussi le livre d`un ancien de la résistance - un classique - Histoire de la Gestapo - 1963 par Jacques Delarue - toute les opérations d`extermination des juifs en Pologne, Ukraine, en Russie, en Europe de l`est sont détaillées ainsi que les modes opératoires des SS et de la Gestapo.

Ceci montre bien ce qui arrive quand un pays perd completement ses reperes moraux qui sont les Évangiles et plongent dans l`abime d`une idéologie raciale et de mythologie nordique et se laisse diriger par des maniaques.

Michel a dit…

Et la destruction du Ghetto de Varsovie par les SS c`est aussi un "complot juif" et l`exécutions a la mitrailleuses de milliers d`hommes, de femmes et d`enfants dans des fosses communes a Babi Yar en URSS par des groupes de destruction SS, c`est aussi, un complot juif - allons donc - Les déportations de juifs francais avec la complicité du gouvernement de Vichy c`est aussi notre imagination alors que il y avait tant de témoins oculaires et que meme le gouvernement francais reconnait les crimes de Laval et de Pétain.

Anonyme a dit…

Et bien je crois que s'il y a autant de monde qui signe ANONYME, c'est parce qu'on ne comprend pas le foutu système pour s'inscrire sous son vrai nom ou un pseudonyme. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que ces: Compte Google, Url, LiveJournal etc. etc. veulent dire et où on doit aller pour mettre un nom potable? Pourtant je ne suis pas illettrée, mais peut-être pas assez habituée à tout ce jargon.
Et Gébé, exprimez-vous clairement parce que selon ce qu'on lit: vous semblez vraiment penser que l'holocauste n'a pas existé. Un autre lecteur a pensé la même chose que moi. Bonne semaine.

Anonyme a dit…

Non mais, c'est tout de même tout à fait incroyable, qu'il subsiste des tels négationiste de nos jours !
Il faut croire qu'ils vivent sur une autre planète. Uranus, peut-être ...

Caméléon

Gébé Tremblay a dit…

Alors, aucun argument encore ? Je parie que vous n'avez jamais même lu les témoignages officiels de Nuremburg. Et vous n'allez pas les chercher j'en suis sûr.

Tiens, pour vous distraire, je vous propose le tout nouveau documentaire de Yoav Shamir (juif) sur l'ANTISÉMITISME. Un sujet qui vous passionne. Vous pourrez mieux les reconnaître.

Au complet ici (avec sous-titre) :

http://www.mecanopolis.org/?s=defamation

Vous pouvez aussi lire l'excellent article de Gilad Atzmon (juif) qui l'accompagne.

Vous m'en donnerez des nouvelles !

Anonyme a dit…

@Mr Brassard

Bonsoir !

A propos de la question de l'anonymat ...

Demander à ce que les contributeurs à un blogue s'identifie est ... pour le moins un exercice fultile. Je peut très bien déclarer me nommer Samuel de Champlain ou Jean Tremblay ...

Et tous devraient savoir que l'on peut retracer l'origine d'un message (avec la coopération du fournisseur de service) d'après l'adresse IP (Même dynamique) et que l'apparente immunité n'est qu'une illusion ... et que la liberté d'expression à ses limites. (je croisd que l'article de loi porte le no: 319).

Vous avez peut-être remarqué qu'il sévit sur les blogues toute sortes de bêtes, à écaille, a poil et à plume qui se croient 'immunisés' bien cachés derrière leur clavier.

Deux mots pour dire que certains propos tenus ici pourrait peut-être vous causer de problêmes légaux ... mais eh je ne suis pas un juriste ...

Aussi j'ai peu de doute et j'admire votre volonté de n'exercer aucune modération ... mais ...

Caméléon

Gébé Tremblay a dit…

"Et Gébé, exprimez-vous clairement parce que selon ce qu'on lit: vous semblez vraiment penser que l'holocauste n'a pas existé."(Anonyme)

C'est exact. Je "pense", je "crois", qu'il n'y a pas eu cet holocauste juif tel que les institutions juives le prétendent. Mais je n'affirme pas qu'il n'a pas existé, car il peut très bien exister des preuves qui n'ont pas été présentées encore. C'est pourquoi je demande de voir ces preuves ou au moins des arguments pour expliquer les innombrables impossibilités et contradictions flagrantes dans les témoignages officiels originaux. Mais jusqu'à ce qu'on me présente ces éléments, c'est mon droit le plus fondamental de ne pas croire à ces témoignages et surtout de refuser d'accuser toute une nation d'avoir commis cet acte.

Est-ce que des centaines de milliers de juifs ont péris pendant ce conflit apocalyptique ? Il n'y a aucun doute là dessus. Les preuves sont claires et tangibles là dessus. Mais les preuves démontrent aussi clairement que d'autres nations ont péries en bien plus grand nombre pendant ce même conflit. De plus, les responsables de la communauté juive mondiale ont autant de responsabilité dans l'éclosion de ce conflit que toutes les autres élites. Il n'y a aucun doute là dessus.

Si personne de vous ne possède ces preuves ou arguments, innutile de poursuivre sur le sujet. Les insultes et menaces ne changeront pas ma position.

Gébé Tremblay a dit…

Au sujet des Anonymes;

Simplement cliquer la flèche "Sélectionner profil" et choisir Nom/Url (seul le nom suffit).

Gébé Tremblay a dit…

"Deux mots pour dire que certains propos tenus ici pourrait peut-être vous causer de problêmes légaux ... mais eh je ne suis pas un juriste ..."(Caméléon)

Ça se voit très bien. Pourquoi pas prendre le temps de vous informer avant de lancer des menaces innutiles et franchement puériles?

Car ce sont vos insultes et diffamations qui sont les seules matières à poursuites ici si quelqu'un en faisait une plainte.

Mes opinions ici sont légitimes et dans le cadre de mon droit à ma libre expression, car ce que j'affirme je l'affirme avec scincérité et non pas dans le but de nuire ou chercher du mal ou de la haine. C'est mon droit à ma liberté de conscience.

Vos attaques et menaces sont loin de celà mon cher.

Vous devriez vous appliquer à vous-mêmes vos "conseils" aux autres.

Anonyme a dit…

C'est vous qui le dites Gebello ...
Je vous connaisJ'avoue que je ne vous connais pas ... mais une simple recherche Google suffit à révéler que vous sévissez dans cette veine depuis longtemps.

Ce que vous appellez liberté d'expression ne permet ni les appels à la haine envers un groupe ciblé par son ethnie ou sa religion.

Mais il est clair dans votre cas, que vous semblez obsédé par 'les juifs' ... i.e. par ceux qui pratiquent ou adhèrent au Judaïsme.

De plus vos diatribes ne sont qu'une suite de clichés éculés qui masquent une profonde xénophobie qui est elle même signe d'une grande insécurité, d'un manque de collonne, d'un pissou inculte et ignare qui se complait à répandre sa haine ... p.c.q. ... hlas, il ne semble que n'avoir cela à offrir.

Non finalement je crois que le mieux qu'on puisse faire pour vous, c'est d'avoir pitié ... p.c.q. vous faites ... vraiment ... pitié ♥

Caméléon


P.S. Et souvenez vous que votre anonimat, n'est qu'une illusion ...

Reynald Du Berger a dit…

Suffit!!!!! M. Brassard, quand un gébé tremblay pollue et incruste ainsi votre blog avec des propos insupportables, ... vous savez ce que que vous devez faire. SVP faites le!

Anonyme a dit…

@Mr. Brassard
J'ai cherché cette entrevue que vous mentionnez, sur le site 'l'Intelligence Conséquente' mais n'ai rien trouvé ...
Un lien ?

Caméléon

Anonyme a dit…

L'URL contient des caractères non autorisés.
Votre demande n'a pas pu être traitée. Veuillez réessayer.

C'est ce qui s'écrit tout le temps. Même problème avec: CompteGoogle, LiveJournal etc.
La belle affaire!!!!

Gébé Tremblay a dit…

"J'ai cherché cette entrevue que vous mentionnez, sur le site 'l'Intelligence Conséquente' mais n'ai rien trouvé ...
Un lien ?"(Caméléon)

Même pas cappable de faire une recherche internet AVEC LE TITRE DU SITE !!

Pas étonnant que vous êtes si ignorant !

Désolé, Caméléon, mais vous êtes simplement bête. Ce n'est pas une insulte mais un diagnostique.

Gébé Tremblay a dit…

"Suffit!!!!! M. Brassard, quand un gébé tremblay pollue et incruste ainsi votre blog avec des propos insupportables, ... vous savez ce que que vous devez faire. SVP faites le!"(Reynald Du Berger)

De celui qui a insisté pour des explications sur mon commentaire à M. Brassard, au beau milieu d'une discussion sur le rôle de l'État par Réjean Rioux.

Pas content des explications, en appelle à la censure. Pourtant il insistait pour des explications !

Voilà dans quel fascisme l'occident sombre.

Vous souhaitez aussi la censure au juif qui a fait ce film ? (que vous n'avez sans doute même pas regardé). Ou pour le juif Gilad Atzmon ? Et tant d'autres juifs ?

La censure parce-que vous êtes incappables de défendre des dogmes qui ne tiennent pas la route de la raison. Incappables de les défendre car ils ne sont même pas de vous mais vous ont été implantés par des lobbies intéressés tout comme l'islamisme implante les siens aussi.

L'islam et le judaïsme, même combat. Devinez qui sont les dindons de la farce entre les deux ?

Anonyme a dit…

Vous faites bien de préciser cette question de la censure et de la liberté d'expression.



Votre comtribution est importante pour les intellectuels conservateurs du Québec qui s'assument.

La haine anti-juive, anti-immigration (etc..) n'a pas sa place mais vivement les débats de fonds sur le multiculturalisme et les questions identitaires fait avec intelligence.

Jean-Philippe Martini

crioux a dit…

Vos bilelts sont forts intéressants et votre ligne de pensée partagée par une grande partie de la population. C'est juste dommage que nos médias sont rongés par la gauche et véhiculent un faux message à la population.

Je partage la plupart de vos opinions et valeurs sauf une: Je suis contre l'idée d'indépendance.

Anonyme a dit…

Ouais! ça fait dure dans les commentaires. La discussion sur l'holocauste et les juifs est une perte de temps. Ceux qui doute du génocide systématique et froidement exécuté par l'Allemagne nazie n'ont qu'à se souvenir des autres génocides perpétués après la deuxième guerre mondiale pour se rendre compte que la race humaine est capable de toutes les horreurs. À quoi bon nier ou même douter.

Réjean Rioux

Anonyme a dit…

À Yvon Mercier,

"si tu est gauchiste à 40 ans tu n'a pas de tête."

Je le savais bien que les insultes fuseraient. On sait bien que seul les droitistes détiennent la vérité et sont intelligents.

Je n'offre ici qu'une piste de réflexion et j'ai autant de tête que vous pouvez en avoir. De plus j'ai, moi, l'humilité de reconnaître qu'on n'est jamais certain de ce que l'on avance. Ce que je dis a autant de sens que ce que vous pouvez exprimer sur ce blogue.

Réjean Rioux

Anonyme a dit…

À Yvon Mercier,

"Le droit de voter devrait être accordé seulement à celui qui paie des impôts"

Quelle horreur ! Au XVIII siècle, début XIX seul les nobles et les riches bourgeois avaient le droit de vote. Là je vois où veulent en venir les droitistes : un retour à l'empire et la résurrection de Napoléon, la censure de l'opinion, la peine de mort et pourquoi pas la guillotine tant qu'à y être.

Réjean Rioux

Gilles Laplante a dit…

Monsieur Brassard,

J'adore lire vos chroniques mais je ne lis plus les commentaires ça commence trop à ressembler au blog de Hétu.

Anonyme a dit…

Un peu hors sujet mais voici un article intéressant :
Fonte des glaciers de l'Himalaya: le GIEC admet une "regrettable erreur"

Le texte complet ici

MarcM

papajohn a dit…

le droit de vote est pareil au DROIT DE CONDUIRE ou au DROIT de circuler sur la voie public nous payons tres cher les plaques de nos véhicules tout comme nos permis de conduires. sinon si c'est un droit tout asymut alors pourquoi payez des plaques ou un permis. avez vous déja vu quelqu'un qui vote en faveur d'une réduction de ses avantatges, surtout quand celles ci tombe du ciel gratuitement?

Anonyme a dit…

À papajohn,

Ce qu'on ne peut pas entendre! Mon pauvre ami, le permis de conduire est un privilège et non un droit. Si le droit de vote devenait un privilège qui ne serait accordé qu'à ceux qui ont un emploi suffisamment rémunéré pour avoir à payer des impôts, ce serait la fin de la démocratie. Est-ce cela que vous voulez ?

Quant à moi, je n'aurais aucune confiance en un gouvernement élu par des riches égoïstes. Une question : un salaire de 100 millions de dollars octroyé par les grandes multinationales à leurs dirigeants, n'est-ce pas là un avantage tombé du ciel gratuitement ?
Vous ne me ferez pas croire que ces salaires réflètent leur mérite et leur talent, sans cela ou pourrait avancer que ces gens sont des génies plus grands que tous ceux qui ont jamais existés sur terre et de tous les temps.

Réjean Rioux

Martin Hamel a dit…

Je comprends votre point de vue face à la section commentaire. Que ce soit sur votre blog ou ailleurs sur le web, je finis toujours par avoir l'impression emmerdante que les trois quarts des commentaires sont pondus par les mêmes personnes qui inondent cette section des mêmes propos souvent idéologiques et la plupart du temps extrémistes. Je remarque également que ces empoisonneurs des sections "commentaires" se sentent toujours très braves sous le couvert de l'anonymat. Le web permets une liberté de pensée extraordinaire mais malheureusement aussi à des jaunes de laisser aller leur fiel sans avoir le courage de s'identifier proprement et de porter le contenu de leurs paroles. Une autre chose que je remarque également et que je trouve désolant est que la discussion au fil des commentaires dévit fréquemment du sujet de départ pour se terminer en une discussion en deux-trois individus dans un cadre complètement hors-contexte. Par contre, on peut y lire des perles parfois bien cachées au milieu du charabia habituel. Bonne journée à vous. Martin

papajohn a dit…

Ce que vous dites M. Rioux est la preuve du modèle quebecois dépassé, le PRIVILÈGE avoir le droit de conduire sur nos routes est le même que d'avoir le PRIVILÈGE du droit de vote! et combien s'en serve? votre interprétation rend service a ce bon gouvernement qui se croit en DROIT de venir intervenir dans toute les facettes de notre vie(CPE gras trans,mal-bouffe,BS,ECR , droit de vote(qui s'il était appliquer de facon obligatoire ne ferait pas élire un gouv par 30% mais tasser par 60% qui n'en veulent pas et devrait etre en ronde succesive jusqu obtension d'aux moins 51% des voies). la distance que l'on doit parcourir tout les jours pour gagner notre vie et tout le reste de notre quotidien . nous ne sommes pas en europe ou en Chine où suite a une ville de 1 million d'habitants, 20 kilomètres plus loin il y a une autre ville d'un million, là avoir une voiture devient un PRIVILÈGE , pas ici, ici le permis n'est pas une permission mais une obligation si on est pas un BS qui attend son chèque. j'ai été élevé dans une famille assez pauvre et je me suis dis que je ne resterais pas un pauvre toute ma vie et je suis botter le cul pour gravir les échelons et sortir de cette pauvreté(probablement ma moitié Américaine) mais ce n'est pas ce qui est véhiculé au québec, ici on ne chiale pas, si tu veux chialer tu te syndique. tu ne sort pas la tête du trou au risque de te la faire bottée. de toute facon ca ne donne rien y paye quelqu'un pour venir te porter ton chèque dans ton trou, a quoi bon faire plus de cash par ce que depuis toujours qu'est que l'on entend? TAXER les plus riche! a-t-on envie de devenir riche si ce n'est que pour etre surtaxer? et a votre question , c'est oui, si les gens sur le C.a trouve que le rendement de leurs action a bondit de 15-18-22-30 dollars/action c'est leurs droit, c'est LEURS PROPRIÉTÉ et en font ce qu'ils veulent de leurs fric et non ce n'est pas tombé du ciel. ils ont passé bien souvent des fins de semaines et plusieurs fêtes au bureau ce que vous ne faites pas vous même alors cesser d'etre jaloux du travail des autres au nom du nivellement par le bas. moi aussi j'en ai une question , comment se fait il que G.Laraque avait des millions pour poussé une rondelle sur la glace(et casser des gueules)et lui qui paie un comptable pour ne pas payer d'impot ou le mimimum, ok lui c't'un sportif. et non les riches ne sont pas égoïste, mais juste écoeurer de payé des lâches sue le BS alors que l'on importe des travailleurs par milliers pour faire une job aussi banale que de se pencher pour cueillir des fruits. je ne suis pas riche, mais au dessus de mes affaires , et ce que j'ai fais pour sortir de la merde est a la porté de tous sans aucune exception. mais a quoi bon vu que le gouv va me le donner pareil a condition que je vote pour lui(QS'PQ'PLQ tous pareil sauf ADQ qui a été tasser car voulaient couper)et continué d'endetté les générations futures et oui je suis frappé par l'écoeurite aigue de ce sale modèle québecois et pour terminer M.Rioux Privilège de permis et de plaque? pourquoi un gars avec sa 19iemes balounes et pourquoi les radars de plaques? ici c'est haiti qui vit sur carte de crédit, corrompue a l'os et en plus chloroformé au point de trouvé normal de se faire enculer avec le sourir par des élu a 30% de la population

Anonyme a dit…

À PapaJohnCreech

On peut dire que votre texte contient tout un paquet de préjugés et de lieu commun propagé par l'intelligentsia de droite.

"ici le permis n'est pas une permission mais une obligation si on est pas un BS qui attend son chèque"

Même si c'est utile pour se rendre au travail, le permis de conduire reste un privilège qu'on peut vous enlever en tout temps si on a des raisons de le faire. Le droit de vote ne peut vous être enlevé même si vous êtes sans emploi, ce qui serait le comble de l'intolérence. Pourquoi en vouloir aux gens sans emploi et supposer qu'ils sont lâches. Facile à dire. Connerie propagé par les droitistes en tout genre. Utile pour justifier la réduction des prestations et le retour des boubous macoutes.

" je me suis dis que je ne resterais pas un pauvre toute ma vie et je suis botter le cul pour gravir les échelons et sortir de cette pauvreté"

Tant mieux si vous avez réussi. D'autre n'y arriveront pas et vous n'avez pas le droit de les mépriser pour autant. L'idée qu'avec de la persévérance on peut devenir riche comme les Américains (le rêve américains) n'est pas du tout démontré scientifiquement. On peut échouer.

"c'est LEURS PROPRIÉTÉ et en font ce qu'ils veulent de leurs fric"

Comment expliquez vous l'immense écart entre le salaire du dirigeant et celui de ses employés. Eux aussi mériteraient d'être riche parce qu'ils travaillent probablement beaucoup plus que le grand boss. Le salarié, même s'il travaille 80 heures par semaines ne pourrait jamais obtenir le salaire d'un dirigeant. Et le profit de l'entreprise est le résultat du travail de ses employés donc ce n'est pas sa propriété.

L'ADQ a obtenu des votes justement en exploitant le ressentiment de la classe moyenne contre les pauvres. C'est ce qu'on appelle du populisme ou de la démagogie. En tout cas ce n'est pas honnête. Et il ont été débarqué à cause de leur imcompétence et de leur suffisance.

Salut bien

Réjean Rioux

Anonyme a dit…

J'aimerais revenir une dernière fois sur les accusations de négativisme ou d'antisémitisme dont on a accusé l'un des commentateurs de ce blog. On est même aller jusqu'à dire que M. Brassard pourrait être au prise à des poursuites. On y va fort. J'aimerais juste partager un fait avec vous. J'y pense depuis hier quand j'ai été mis au courant de cela.

Voici la définition de la notion de Crime contre l'humanité forgée juridiquement par la Charte du tribunal de Nuremberg à propos de la Shoah : l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre les populations civiles...

Et bien, saviez-vous qu'il a fallu près d'un demi-siècle à la France, après Nuremberg et cette définition du crime contre l'humanité, pour reconnaître, par la loi Taubira de 1999, que l'esclavagisation des Noirs à laquelle elle avait largement participé pendant près de deux siècles équivalait elle aussi à un crime contre l'humanité.

Ça c'est pas mal plus grave que de mettre en doute un fait historique. Et pourtant, les dirigeants français n'ont pas été traité de négationniste, ce pourtant ils étaient.

Saviez-vous qu'en 1789, la proportion du nombre d'esclaves par rapport à la population totale en Haîti était de 86% ?

Réfléchissez à cela.

Réjean Rioux

papajohn a dit…

M.Rioux comme je suis sur que vous avez reçu la même éducation que moi ,je sais tres bien que comme moi vous avez entendu aide toi et le ciel t'aidera et ce minimum ne se fait même plus. des agriculteurs se cherche des travailleurs, le domaine de la construction cherche des gens dans une panoplie de métiers et pas des salaire de creton la des 55-60 000 par année et pour avoir été dans le domaine plus de 20 ans je puis vous dire que plusieurs INGÉNIEURS ne touche pas ces salaire alors qu'ils ont étudié beaucoup plus longtemp que le simple sec.III demander dans bien des corps de métiers de la construction et plusieurs autres domaines. la réponse automatique est hostie si j'va la pis ca marchepas m'a parde mon bien-etre que j'ai entendu des centaines de fois. a votre tant mieux si vous avez réussi, j'ai réussi par ce que j'ai travaillé fort, que je n'ai pas laisser tomber au premier revers et que j'ai déja passé trois semaine dans le grand nord a mangé du gruau par ce que j'avais mal calculer mes affaires, mais ca a l'air que des fois il faut se tromper pour apprendre. je ne méprise pas comme vous dites. je constates, les dernieres années ou j'étais sur la construction, même a 40 ans avec le dos magané je brulais entre 3 et 5 jeunes de 18 a 25 ans par semaines c'était écoeurant de travaillé de même ça frisait l'esclavage selon eux, alors que moi je trouvais que ça avait de beaucoup évolué d'avec mes débuts a moi ou tu fermais tageueule et tu travaillais, car il y en avait 8 000 pour prendre ta place. pour ce qui est de l'aide de dernier recours(le BS) il devrait etre augmenté pour les personnes qui comme la dame avec trois enfants que le mari quitte du jour au lendemain et laisse sans resource ou la personne qui fini flusher par la CSST pour x-raison et n'est plus capable de travailler et est vraiment trop agé pour songé a une réorientation de carriere mais de payé un jeune de 18-20 ans a ne rien faire no way. et pour finir j'ai été personnelement témoins de trois départ d'entreprise ou des gars investissaient tout leurs avoir (ce n'est pas le gouvernement qui risquait NOTRE ARGENT, c'était leurs maisons, le travail, leurs économie de 15-20 ans) et ces gars lèa travaillaient entre 12et 20 heures 7 jours semaine pour arrivé a partir leurs entreprises avec bien des soucis comme des gars qui le moment venu décide de ne pas rentrer ( a soir y fait frette, y feel pas) le boss surpayé d'apres vous lachait la job au bureau ou il venait de faire 15heures ,puis il mettait une cover-all et allait faire 12heures pour remplacé le jeune a qui ça ne tentait plus et cela je l'ai vu plus d'une fois alors ne venez pas me dire que les boss font pas d'heures par rapport aux simple employés. l'expression dans la vie, on a ce qu'on mérite , ça vous dit quelque chose? bien selon moi le jeune capable de travailler, il ne fait , bien il mérite ce pourquoi il a travaillé, c'est a dire rien . ne perdez jamais de vue que le dollars qui atterrit dans la poche du gars qui ne fait pour le gagné, il vient d'une poche autre que la sienne.

papajohn a dit…

Ceci devrait être affiché dans chaque école









Extrais d'un discours de Bill Gates servi a des étudiant du hi school et combien vrai!

Aimez le ou pas, il a surement frappé sur le bon clou avec ceci !

Bill Gates a récemment donné un discours dans une école secondaire

a propos de 11 choses

qu'ils ne font pas et ne veulent pas apprendre à l'école.



Il parle de bons sentiments et d'enseignements politiquement corrects,

qui ont crée une génération de jeunes avec aucun concept de la réalité, et comment ce concept les prédispose à l'échec dans un monde réel.

Règlement 1: La vie est injuste-habituez vous!

Règlement 2: Le monde se fout de votre amour-propre.



Le monde s'attendra a ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règlement 3:Vous ne gagnerez pas $60,000 l'an en sortant de l'école.

Vous ne serez pas vice-président avec cellulaire fourni avant d'avoir gagné ces deux privilèges.

Règlement 4: Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d'avoir un patron.

Règlement 5: Travailler dans une friterie n'est pas s'abaisser, vos grands-parents avaient un mot différent pour ça: ils appelaient ça une opportunité.

Règlement 6: Si vous gaffez,

CE N'EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de chialer et apprenez de vos erreurs.

Règlement 7: Avant que vous naissiez, vos parents n'étaient pas aussi ennuyants qu'ils le sont maintenant, ils sont devenus comme ça en payant vos factures,

en nettoyant vos vêtements

et à vous entendre raconter comment bons et cool,

vous vous croyez.

Ainsi, AVANT de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents,

commencez donc par faire le ménage dans le garde-robe de votre propre chambre.

Règlement 8: Votre école s'est peut-être débarrassé du système gagnant-perdant,mais PAS LA VIE.

Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez d'obtenir la bonne réponse.

Ceci ne ressemble d'aucune façon a la vraie vie.

Règlement 9: La vie n'est pas divisée en semestres. L'été n'est pas une période de congé et très peu d'employeurs sont disposés

à vous aider à VOUS TROUVER, faite ça sur votre propre temps.

Règlement 10: La télévision n'est pas la vraie vie.

Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.

Règlement 11:Soyez gentils avec les 'nerds', il y a de bonnes chances que vous en ayez un pour patron.

lam vie est un défis, il ne reste qu'a le relevé dignement poursoi mêm d'abord et pour la collectivité ensuite!

Anonyme a dit…

L`esclavage est codifié dans l`Ancien Testament - Les lois que Dieu donne a Moise pour les Hébreux - Faudrait-il actionner Dieu!

L`esclavage existait a Athene et a Sparte, il existait dans l`empire Romain.

L`Islam et le Coran - livre supposément parfait - autorise l`esclavage et Mahomet a vendu des esclaves. Les Arabes ont été parmi les plus grands esclavagistes d`Africains.

Ce sont bien les Occidentaux qui ont été les premiers a abolir l`esclavage au 19 eme siecle et a en forcer l`abandon dans les colonies qu`ils possédaient. L`esclavage se pratique encore en terre islamique et en Afrique.

Il faut arreter avec les "réparations pour le passé" le passé est le passé.

Anonyme a dit…

À PapaJohn,

Je comprends ton point de vue et il est légitime. C'est ce que les sociologues expriment lorsqu'ils parlent d'éthique individualiste, centrée sur la valeur de la liberté et du producteur responsable et autonome, entrant en concurrence et comparant ses travaux privés à titre de travail humain égal.

Cette façon de voir n'est plus possible aujourd'hui avec le développement de l'industrie moderne car, en supprimant les unités individuelles de production (de nos jours le travail est collectif), le progrès technique et la production de masse font voler en éclat les formes individualistes sous lesquelles le progrès s'était opéré à l'époque libérale. Bref, ça n'existe plus, n'en déplaise aux idéologue de l'ADQ, un travailleur indépendant de la société. Nous sommes tous solidaires les uns les autres et on pourrait même aller jusqu'à dire que la personne assistée sociale contribue de par le seul fait de dépenser son maigre revenu.

On est tous dans le même bateau et ce n'est pas en méprisant ceux qui n'ont pas réussi aussi bien que soi que les choses vont aller mieux.

Je suis d'accord avec toi qu'un jeune ne devrait pas être à l'aide sociale et y demeurer sans faire les efforts nécessaires pour remédier à sa situation. Solution : éducation gratuite pour tous à tous les niveaux même universitaire et essayons de montrer aux jeunes qu'un premier de classe c'est beaucoup plus héroïque que d'être le meilleur compteur de la ligue nationale de hockey.

Je suis parfaitement d'accord avec le règlement 11 : Soyez gentil avec les 'nerds', il y a de bonnes chances que vous en ayez un pour patron.

Bonne chance dans vos projets.

Réjean Rioux

papajohn a dit…

Merci M.Rioux pour vos bons voeux, mais plus ça va et plus que je vois nos libertées s'amenuisées a vue d'oeil, plus on paie, plus on avance vers L'ARRIERE (non seulement on ne stagne plus, on recule. chaque jours on voit apparaitre de nouvean réglement ,de nouvelles limitation qui viennent brimer ma pseudo qualité de vie) et plus on contribue de nos deniés et de nos efforts pour se rendre compte que la pension tant convoitée s'éloigne pour nos derniers jours.Et ça s'évapore a la vitesse d'une peau de chagrin. mon seul espoir est de finir de payer mes résidence pour les revendre a profit pour fuir au sud de l'équateur pour couler des jours heureux en jissant de la caliente , de pèche et de coup de main a la population locale pour le bien collectif des gens qui eux savent encore dire Merci et etre reconnaissant pour chaque bonté prodiguées au lieu d'etre des aspirateur a fric des poches avoisinantes . (départ que j'espère dans 7 a 10ans)

papajohn a dit…

M. Rioux suite a la relecture de votre commentaire , il m'apparait que je ne puis etre d'accord avec votre point de l'école gratuite a tout les niveaux, il est démontré que moins une chose est chere et moins la valeur/qualité/prestige de celle ci est reconnu un diplômé de harvard ou Yales aura toujours une reconnaisance supérieur a un finissant de Laval. au même titre qu'un bacchelié de Mc Gill ou Bishop jouiera toujours d'une préséance a l'embauche sur n'importelequel de U.Q

Anonyme a dit…

À Papajohn,

L'éducation ne devrait pas être considérée comme une marchandise. La valeur d'un diplôme se mesure à la qualité des étudiants qui l'ont obtenu. Le prestige d'une université augmente avec la qualité de l'enseignement et de la formation des étudiants qui la fréquentent. Ce n'est pas parce qu'une université n'est accessible qu'à ceux qui ont les moyens de s'y inscrire que nécéssairement elle a plus de prestige. Si l'éducation était la grande priorité au Québec, le prestige des U.Q en serait sûrement augmenté, etc, etc.

Réjean Rioux

Anonyme a dit…

Réaction au commentaire sur l'esclavage.

À la différence de l'esclavage antique, l'esclavage moderne a instauré pour l'esclave une "rupture culturelle", une "déculturation quasi totale". Parce que marchandise, l'esclave n'a pas droit à une identité culturelle : un égale un, non pas, ici, dans l'exercice de la citoyenneté, mais dans l'interchangeabilité de deux marchandises.

La repentance des politiciens n'est qu'une manoeuvre de marketing (Harper et les amérindiens). En France, la loi du 23 février 2005 n'hésita pas, dans son article 4, à faire obligation aux programmes scolaires de "reconnaître le rôle positif de la colonisation. Le 7 décembre 2005, interrogé dans le cadre d'une émission d'information, Nicolas Sarkozy, avait cru pouvoir appeler à en finir "avec la repentance permanente" qui consiste à "revisiter notre histoire". Comme si revisiter le passé, par devoir de mémoire, équivalait à le réviser, c'est-à-dire à le falsifier.

Sarkozy : "Ce rêve [l'expansion de l'empire] qui ne fût pas tant un rêve de conquête qu'un rêve de civilisation. Cessons de noircir le passé.[...] On peut désaprouver la colonisation avec les valeurs qui sont les nôtres aujourd'hui. Mais on doit respecter les hommes et les femmes de bonne volonté qui ont pensé de bonne foi oeuvrer utilement pour un idéal de civilisation auquel ils croyaient."

Faut-il rappeler que cette oeuvre de civilisation s'est faite en exterminant des populations entières (génocide, crime contre l'humanité).

Je cite Clemenceau (1885) : "Regardez l'histoire de la conquête de ces peuples que vous dites barbares, et vous y verrez la violence, tous les crimes déchaînés, l'oppression, le sang coulant à flots, et le faible opprimé, tyrannisé par le vainqueur. Voilà l'histoire de notre civilisation."

C'est constant, on regarde la passé comme si on avait commis des erreurs. Comme si on ne se rendait pas comptes des horreurs que l'on commettait. Ben voyons donc !

Réjean Rioux

papajohn a dit…

M.Rioux les école anglophone/privé accepte n'importe lesquels élèves dont les parents ont les moyens de payé, ya mais ils ne sont pas vissé sur les chaises, si ils dérangent les autres ou ne produisent pas, ils sont sacré dehors au lieu de fucker des années entiere pour les autres qui veulent eux!! et au niveau universitaire votre notion ne tien pes ce sont les examen d'entré qui font foi de tout seul les meilleurs sont retenus et le fric n'a rien a y voir. tu dois avoir d'excellent résultats, apres ca si tu n'as pas de cash sorry for you, next

Anonyme a dit…

À Papajohn,

Il a été démontré plusieurs fois, et c'est un fait qui n'est contesté par personne, que la réussite scolaire est en corrélation directe avec le revenu. Les pauvres réussissent moins bien que les mieux nantis et donc les meilleurs sont plus souvent ceux qui ont du fric que ceux qui n'en ont pas.

Réjean Rioux