samedi 5 mars 2011

QUELQUES NOUVELLES ESCAMOTÉES

Nous vivons au Québec (et dans bien d’autres pays occidentaux, la France, par exemple) dans un univers médiatique solidement assujetti au «catéchisme de la bien-pensance» et de la rectitude politique. On peut le vérifier facilement en recensant les informations…escamotées.

Il y a dans les salles de rédaction et chez les concepteurs des émissions dites d’intérêt public, un véritable système de tamisage des informations. Et il saute aux yeux que le filtrage des nouvelles est fondée sur l’idéologie dominante dans la plupart des médias, celle de la gauche bon chic bon genre, écolo, pacifiste, antiaméricaine, le tout assaisonné d’alter-mondialisme et d’antisionisme. Illustrons avec quelques exemples de nouvelles escamotées.

LE PRIX KADHAFI

Le saviez-vous? Le dictateur dément et sanguinaire de la Lybie a créé il y a plus de vingt ans un prix portant son nom et décerné, à chaque année --tenez-vous bien -- à une personnalité ou un organisme « ayant nettement contribué à rendre un service exceptionnel à l’être humain (!!), ayant accompli de grandes actions pour la défense des droits de l’homme (!!), défendant la cause de la liberté (!!) et apportant son soutien à la paix partout dans le monde (!!) ».

Pensez-vous que dans les cénacles intello-médiatiques et la grosse bulle onusienne, une extravagance aussi obscène a fait scandale et provoqué réprobations et anathèmes. Pas du tout! La Lybie a même été élue à la tête du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU!

Cette disgrâce ignoble en dit long sur la nature grotesque et défectueuse de cette progéniture de l’ONU. Et aussi sur l’indignation à géométrie variable des «faiseux d’opinion». Les États et leurs diplomates viennent tout juste de s’apercevoir que Kadhafi est un despote détraqué et ont enfin décidé de bannir la Lybie du Conseil des Droits de l’Homme. La diffusion de la nouvelle a été plutôt discrète. Trop gênant sans doute!

Connaissez-vous les récipiendaires du prix Kadhafi? En voici quelques-uns : Nelson Mendela (même les héros se fourvoient), Louis Farakhan (un islamiste raciste américain), Fidel Castro (un vestige du communisme), Hugo Chavez (un bouffon dangereux). Tous des défenseurs des droits humains! Et je suis sûr que vous ignorez qu’en 1991, ce sont les Iroquois, sans doute pour les féliciter de la crise d’Oka, qui ont reçu le prix Kadhafi.

Et le dernier en date, c’est le Premier Ministre turc, Recept Tayyip Erdogan, le maître d’œuvre du rapprochement de la Turquie avec l’Iran et de la légitimation de l’islamisme radical. Pour 2011, il était question de Lula, ex-président du Brésil.

Et la presse, ici comme ailleurs, n’a jamais vraiment été outrée (à l’exception de Lysiane Gagnon qui s’est offusquée du prix attribué aux Peaux-Rouges) de cette loufoquerie abjecte qu’a constitué pendant des décennies le prix Kadhafi. Il fallait sans doute éviter de déconsidérer l’escouade de gens de gauche qui acceptaient « l’insigne honneur de le recevoir » (Castro, Chavez, Morales, Mandela, Lula).

Certains trouveront sûrement dommage que Kadhafi soit trop occupé à massacrer ses compatriotes, car il va forcément suspendre l’attribution de son prix…sine die, comme on dit au Parlement.

Dommage pour certains, parce que, chez nous, le comptable socialiste adulateur de Castro, Léo Paul Lauzon, et l’allié des communistes, boycotteur de godasses israéliennes, Amir Khadir, auraient pu mériter le prestigieux prix Kadhafi.

ÇA CHAUFFE AU CONGRÈS!

Voici des nouvelles du Congrès américain que vous n’avez sûrement pas lues dans les médias de la Pensée Unique.

Voici la première. Un député du Missouri a fait adopter récemment par la Chambre des Représentants un amendement budgétaire visant à mettre un terme au financement du GIEC par les États-Unis. Quel manque de savoir-vivre! Le chaman Guilbeault a dû grincer des dents et ses disciples gémir d’indignation.

Il est vrai que l’amendement peut être rejeté par le Sénat, mais ce vote indique bien que la majorité de la Chambre des Représentants considère que le GIEC est non seulement une organisation politico-idéologique (ce qu’il a d’ailleurs toujours été), mais également un organe de diffusion d’une théorie unique, celle du réchauffement anthropique, et qu’il a entravé dès sa fondation l’exploration de théories et d’explications alternatives, ce qui va à l’encontre d’une véritable démarche scientifique.

La majorité républicaine associée à certains Démocrates a aussi jeté aux oubliettes le projet de loi sur le marché du carbone (si cher à Obama et Al Gore). De la belle besogne bien et vite faite!

Ce n’est pas tout. Le Congrès a reçu de la correspondance sur la question climatique.

D’abord, une lettre des réchauffistes qui commencent à sentir la soupe…chaude! Et qui angoissent de voir leur dogme battu en brèche.

Alors, ils interpellent les élus américains : « Nous voulons vous assurer que la science est solide » (!!). Et ils s’empressent d’énumérer les catastrophes à venir : montée des eaux, tempêtes extrêmes, sécheresse etc. Et ils réaffirment que « la science du climat repose sur des fondations en béton ».

Ils se font condescendants : « Le Congrès, pensons-nous, devrait organiser des auditions pour comprendre la science du climat. » En termes plus clairs, les Représentants Républicains sont des ploucs et nous allons, nous les éminents savants, les extirper du cloaque de l’ignorance en matière de climat. Comme ils sont charitables!

Ils sont 18 signataires dont le plus connu est Michael Mann, le concepteur du célèbre graphique des températures du dernier millénaire, baptisé Hockey Stick, parce qu’il a la forme d’un bâton de hockey. Il est horizontal de l’an 1000 à 1900, et il se courbe vers le haut comme la palette du hockey de 1900 à nos jours. Il était censé démontrer que la hausse de la température commence avec la révolution industrielle, donc est provoquée par l’augmentation du CO2 par les humains.

Je m’empresse d’ajouter que la courbe de Mann est désormais, après avoir été mise en pièces par des scientifiques canadiens, accrochée au musée des faussetés scientifiques. D’ailleurs elle était même disparue du dernier rapport du GIEC. C’est tout dire!

Peu de temps après, le Congrès recevait une missive de 36 scientifiques climato-sceptiques, dont le plus célèbre est sans doute le grand climatologue américain, Richard Lindzen.

Que nous disent-ils en réplique? En premier lieu, ils se disent scandalisés par les prédictions de catastrophes des réchauffistes. Ils se réfèrent à « 678 études scientifiques référencées dans le document de CO2 Science où les milliers d’études citées dans le rapport du NIPCC (Nongovernmental International Panel on Climate Change) ». Et ils concluent ainsi : «Apportent-elles (les études) des preuves observées dans le monde réel, des inondations des zones côtières par les mers dans le monde entier? NON. Une augmentation de la mortalité? NON. Des disparitions de plantes et d’animaux? NON. D’une diminution de la productivité végétale? NON. D’un blanchiment mortel et plus fréquent du corail? NON. D’une vie marine se dissolvant dans des océans en voie d’acidification? NON. »

Et les 36 font confiance à la capacité de comprendre des élus. « Ne nous croyez pas sur parole, écrivent-ils, lisez vous-mêmes les deux rapports indiqués. Et faites-vous votre propre opinion sur le sujet. Ne vous laissez pas intimider par de fausses annonces de «consensus scientifique» ou de «preuves écrasantes». Ce ne sont pas des arguments scientifiques et ils sont tout simplement faux ».

Intéressant n’est-ce pas? Non seulement le débat climatique fait rage chez les élus et les scientifiques aux États-Unis, non seulement le consensus scientifique n’existe pas sur les causes des changements climatiques, mais les citoyens américains sont eux aussi très divisés sur la question. En fait, selon les sondages, il y a désormais une majorité d’américains qui ne croient pas que l’être humain est responsable des changements climatiques.

Une situation semblable est impensable au Québec. Ici, les médias et nos élites intello-politiques jouent toujours la même partition. Sans la moindre fausse note. Journalistes, chroniqueurs, éditorialistes, députés, ministres, scientifiques subventionnés, écolos de toutes obédiences, tout le monde chante la même toune : les humains sont des vilains; ils émettent du CO2, ce gaz diabolique ; la Planète se réchauffe; des catastrophes se préparent; repentons-nous!

Il ne faut surtout pas exposer les Québécois à cette horrible délinquance américaine en matière de climat. Il convient pour les médias et nos élites d’escamoter les nouvelles corrosives en provenance du Sud. Sinon, ça risquerait de perturber la bien-pensance comateuse dans laquelle les Québécois macèrent.

Un jour, peut-être, sortirons-nous du coma? Mais à observer la scène politique et l’univers médiatique, je dirais que ce n’est pas demain la veille…

UNE DERNIÈRE : LA MODÉRATION DES FRÈRES MUSULMANS!

Saviez-vous que le guide spirituel des Frères Musulmans est de retour en Égypte. Il s’appelle sheikh Youssouf Qaradawi et il était exilé au Qatar. Là-bas, il prêchait le jihad sur la chaîne Al Jazeera. Excellente tribune pour endoctriner les foules arabo-musulmanes.

Une fois de retour, les Frères Musulmans s’empressent d’organiser un immense meeting sur la désormais célèbre place Tahrir du Caire. Des millions de personnes sont présentes pour entendre le Guide.

Caroline Glick (l’admirable) note deux choses survenues pendant cette immense manifestation. « D’abord, écrit-elle, ses gardes-chiourmes refusèrent d’autoriser Wael Ghonim, le révolutionnaire d’internet égyptien sur Google à se joindre au clerc sur l’estrade. Pour tous ceux qui ont bien voulu le noter, le message de Qaradawi en éconduisant Ghonim était indiscutable. En ce qui concerne les jihadistes, Ghonim et ses compagnons activistes d’internet sont les équivalents de nos jours des idiots utiles de Lénine. Ils ont accompli leur besogne en convaincant les libéraux occidentaux crédules que le renversement de Moubarak n’était que douceur et lumière. Et désormais, on n’a plus besoin d’eux.»

La deuxième chose signalée par Caroline Glick, c’est bien sûr le prêche de Qaradawi. Il est de même teneur que ses sermons télévisés. C’est un discours génocidaire. Il appelle à la conquête de Jérusalem. Ce qui signifie la destruction d’Israël.

En avez-vous entendu parler? Silence radio dans nos médias. Comme dirait Tartuffe: « Couvrez ce sein que je ne saurais voir! » Et vous savez pourquoi? Par ce que si l’on s’avisait de mettre en lumière le sentiment antisémite profondément enraciné dans tous les pays musulmans de même que le vif désir des masses arabes de liquider Israël, comprenez qu’il faudrait inverser la vision dominante en Occident d’un État Juif agresseur et impérialiste.

Alors, on escamote les informations. Ainsi, la Bonne Conscience du Bon Peuple n’est pas troublée.

Jacques Brassard

23 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci M. Brassard. Belle analyse.

Mais ces choses sont un peu loin des problèmes du Québec...

Dénatalité, avortement, suicide des jeunes. Pourquoi on parle pas de cela au Québec?

Anonyme a dit…

Mille fois Bravo M Brassard. Cet article est superbe.

Pour répondre au commentaire du 5 mars 2011 16:07.

Lorsque vous dites : \\Mais ces choses sont un peu loin des problèmes du Québec.Dénatalité, avortement, suicide des jeunes. Pourquoi on parle pas de cela au Québec?\\

Le tout commence JUSTEMENT pas là, dénoncer la manipulation médiatique et Élite contrôlante qui ont menti à la population. Le réveil commence par là. Une fois que les gens vont comprendre, vont avoir pris conscience que ce qui a été fait envers le peuple est crimnel, là les gens vont agir et les médias, élites n'auront plus le contrôle envers vos vies.

Les problèmes que vous énumérés sont exact mais c'est l'objectif de ces élites médiatique pour pouvoir mieux controler.
Si tu veux enchainer un peuple, commence par l'endormir.
Si tu veux le contrôler, cultive son ignorance, contrôle ses informations, sa musique, son plaisir
Un peuple qui ne vise qu'à se divertir, voilà le rêve des tyrans

Reynald Du Berger a dit…

"Je m’empresse d’ajouter que la courbe de Mann est désormais, après avoir été mise en pièces par des scientifiques canadiens, accrochée au musée des faussetés scientifiques. D’ailleurs elle était même disparue du dernier rapport du GIEC. C’est tout dire!"

Mais elle figure toujours à la page 488 du manuel officiel du MELS qui sert de support à l'enseignement des sciences en secondaire IV. Voilà le genre de "vérité" scientifique enseigné à nos jeunes Québécois et chez lesquels j'essaie de présenter une hypoth`se alternative à celle qui leur est présentée à l'aide de cette "crosse" de hockey et la photo d'un petit ourson polaire larmoyant et esseulé sur son glaçon flottant et fondant à la dérive.

ND a dit…

Normand Lester dans sa chronique sur Yahoo Québec parle justement de cette histoire de l'ONU vs Kadhafi. Mais comme vous dites monsieur Brassard, ont en parle seulement sur internet. Autrement, personne n'en parle ailleurs.

Voici l'article en question:
http://fr-ca.actualites.yahoo.com/blogues/la-chronique-de-normand-lester/le-conseil-des-droits-l-homme-l-onu-20110304-105220-215.html

Sébas a dit…

Qui sont les principaux financiers des frères musulmans ?

Anonyme a dit…

Manque total d'objectivité, manque de source valable et surtout aucune compréhension de ce qui se passe dans le monde en ce moment. Glenn Beck, Fox News et le Journal de Montréal ne sont pas des sources valables... pour quelqu'un qui se dit défenseur de la pensée unique monsieur Brassard vous n'en menez pas large, sortez de votre boîte un peu et arrêter de croire tout ce que les médias vous raconte.

Philippe Y. a dit…

Ah, dénatalité justement. Les chiffres pour la (dé) natalité sont tombés pour 2010...

Québec — taux de natalité baisse, coûts de la politique dite familiale augmentent sans cesse

http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2011/03/quebec-legere-baisse-du-nombre-de.html


Radio-Canada n'en a pas parlé, ils doivent se demander comment dorer la pilule, tourner les choses pour qu'on ne retienne que ce qui est "bon".

Déjà l'année passée, la fécondité avait baissé mais comme il y avait eu un peu plus de bébés en 2009 qu'en 2008 (mais la population avait augmenté entretemps) : le gouvernement s'était concentré sur le nombre de naissances en légère hausse, pas sur la baisse de la fécondité... Les médias suivistes (SRC, Le Devoir, La Presse) avaient fait de même.

Cette année pas de chance: la natalité et le nombre de naissances sont en baisse, ils se taisent donc pour l'instant.

Anonyme a dit…

L'ami du Colonel Kadhafi l'ex camarade syndicaliste de la CEQ Yvon Charbonneau ne se solidarise pas avec lui ?

Celui qui a travaillé à l'édification belliqueuse de l'antisionisme radical avec ces amis palestiniens à l'ONU devra avoir un prix pour sa "bienfaisance"....

Joseph

Anonyme a dit…

Vous oubliez de nous entretenir sur les déboires de votre maître à penser sceptique Allègre. C'est vraiment une couverture du dossier très biaisé que vous nous faites là. Que certains politiciens (vous en êtes un bon exemple) ne comprennent rien à la science n'a rien de surprenant. Qu'ils se laissent par la suite convaincre par les vendeurs de doutes est tout aussi normal que déprimant.

Anonyme a dit…

Indépendamment du mode de fonctionnement du GIEC (vertement critiqué par l’IAC), de la crosse de hockey de Mann, qui est fausse (rapport Wegman entre autres), de la méthodologie de travail du GIEC, dans laquelle le politique joue un rôle central pour l’élaboration du résumé pour les décideurs (ce qui est contraire à l’éthique scientifique), des erreurs dans les rapports suite à l’utilisation de littérature grise, je suis las d’entendre les médias, les institutions internationales, les politiques, les écolos radicaux nous raconter des mensonges, des contre-vérités, ou de présenter l’information de manière manipulatoire, je suis las des documentaires et des films dogmatiques, je suis las des perspectives climatiques cataclysmiques que l’on nous assène régulièrement, je suis las que l’on nous culpabilise sans cesse, je suis las des attaques ad hominem envers tout scientifique qui ose publier des travaux « Giecquement incorrects », je suis las d’entendre que les publications des carbocentristes sont toujours parfaites et exemptes de toute critique alors que celles des sceptiques sont par essence toutes fausses, je suis las d’entendre que le RCA est cause de tous les maux de la terre, de l’engloutissement des terres à la diminution des populations de lézards dans le Midi ou à la mort de coraux, je suis las que personne ne dise que la température moyenne globale est stable depuis 1999 alors que le taux de CO2 continue à augmenter, et que personne ne dise que les températures océaniques sont en légère baisse depuis 2003 (mesures des 3350 sondes ARGO), je suis las que personne ne parle de la théorie extraordinaire de Svensmark et du projet CLOUD, je suis las que l’on dépense des sommes folles pour une chimère, au détriment des nombreux problèmes actuels, bien réels, je suis las de cette mascarade des bourses carbone qui engendrent de nombreuses les dérives inacceptables, je suis las de ce Fonds Vert qui sera in fine financé par le contribuable et dilapidé par les régimes dictatoriaux, je suis las de la morgue des carbocentristes, ancrés dans leurs certitudes, je suis las que l’on traite Judith Curry d’hérétique ou de relapse, je suis las de toute cette carabistouille du réchauffement climatique anthropique….

Jacques Brassard a dit…

À l'anomyme
qui prétend que Claude Allègre est mon maître à penser, je lui dirais que ce n'est pas le cas. Cependant, je considère que Claude Allègre est un éminent scientifique à la feuille de route impressionnante.Ce qui est aussi le cas de Vincent Courtillot, de Richard Lindzen, de Marcel Leroux, de Svensmark et de bien d'autres climato-sceptiques. Ce sont des savants respectables.
Je vais le répéter encore une fois et nul besoin de me le seriner sans cesse: je ne suis pas scientifique, bougre d'anonyme dur de la feuille, je le sais et je le dis. Et la grande majorité des chamans écolos ne le sont pas non plus. Guilbeault, Gore, Hulot ne sont pas plus scientifiques que moi. Alors? Je suis parfaitement capable de comprendre les enjeux et les théories en matière de climat. Quant à ceux que vous appelez les «vendeurs de doute», je vous dirais que le doute fait partie de la démarche scientifique.Le problème du GIEC, c'est justement que le doute ne fait plus partie (en a-t-il déjà fait partie?) de l'explication du Réel qu'il véhicule. Sa théorie s'est muée en dogme. Ça, c'est vraiment déprimant!
Jacques Brassard

Anonyme a dit…

"au milieu des années 2000, le doute est si bien entretenu sur la qualité - voire l'honnêteté - des travaux de Michael Mann que le Congrès américain demande une expertise de la crosse de hockey.
L'Académie des sciences américaine réunit un panel de douze experts. Leur rapport de plus de 150 pages, publié en juin 2006, cautionne globalement la crosse de hockey, même s'il rappelle les incertitudes liées aux séries de données les plus anciennes.
Incertitudes dont M. Mann et ses coauteurs ne faisaient d'ailleurs pas mystère"

Conservateur québécois a dit…

Un article formidable de votre part. Merci de rappeler le prix Gadafi décerné à Mandela. J'ai souligné ce fait dans le blogue à R.Hétu de La Presse et j'ai été censuré ! Merveilleuse démocratie que la gauche !Arafat était aussi un ami de Gadafi, ne l'oublions pas. Arafat, cet idole de la gauche québécois, ce combattant de la liberté, qui lui aussi avait des comptes bancaires à l'étranger.

Daniel a dit…

En général, les médias sont conçus pour le lecteur passif qui accepte de se faire pseudo-instruire autour d'une pensée unique. J'ai bien compris comme Monsieur Brassard qu'il fallait faire un effort de recherche dans des médias plus spécialisés afin d'être informé d'une façon plus objective.

lelibertarien a dit…

Très bon texte M. Brassard! Il faut être sot pour ne pas réaliser que l'information est filtrée et que la majeure partie de nos 'filtres' québécois(journalistes) viennent tous de la même usine et laissent passer les mêmes mensonges. Du coup, comme les sources disant la même chose sont nombreuses, les mensonges deviennent crédibles...

Anonyme a dit…

Il est vrai qu'au Québec ont navigue entre deux courant d'opinions diamétralement opposée, la gogauche écolos et les néocons sioniste.il reste peu de place pour les opinions disont du centre.

Marchard a dit…

Plus près de nous et comme preuve de la censure et du contrôle de l'information. Suivez bien les nouvelles régionales à CKTV-Radio-Canada. Lorsque Denis Lebel et Jean-Pierre Blackburn annoncent une subvention, ils ne font jamais mention des ministres régionaux et se font un devoir au montage d'enlever toutes les images qui montrent les personnes en cause. Ils vont même plus loin en taisant complètement la participation monétaire du gouvernement fédéral. Vous n'avez qu'à revenir en arrière lors de l'annonce de la subvention au Cégep de Jonquière pour la rénovation des laboratoires la semaine dernière et comparer la nouvelle à CKTV et celle du Quotidien. CKTV n'a fait aucune mention de l'aide monétaire du Gouvernement et n'a montré aucune image du Ministre Blackburn alors que le Quotidien publiait une photo où on le voyait en compagnie du directeur du Cégep.

Martin B. Lac-Kénogami

Anonyme a dit…

Oui Monsieur brassard on tait des choses aux québécois.

Quand on maintient un peuple dans une bulle médiatique, on peut la diriger comme un troupeau de moutons dans n'importe quelle direction.

Saint-Jean le Baptiste était un berger, nous les québécois nous sommes les moutons. Pas surprenant que la pensée unique est médiatisée et qu'aucun son contraire n'a tteigne l'attemntion de nos moutons québécois. Bèèèèèèèèèèèèè...

Normand Larouche a dit…

quelques mise au point.

En matière de réchauffement climatique, je constate que les mots « catastrophes » et « apocalypse » sort plus souvent de la bouche des « climato-sceptiques » que de leur opposants. Il est vrai que les titres des journaux incite à l'exagération de leurs détracteurs. Quant à Claude Allègre, s'il est un bon scientifique en général, la publication de son livre « l'imposture climatique » nous a montré qu'il était nul en climatologie. Multipliant des « erreurs » aussi banal que
confondre météo et climat, inventé des noms de chercheurs qui n'existe pas ! enroler des chercheurs à sa cause pour constater ensuite que ces derniers sont dans l'autre camp ! (Thierry Dudok de Wit, Sami Solanki), cité une étude introuvable ! « L'imposture climatique » s'est transformé en : « le cents-fautes de Claude Allègre »

La théorie de Svensmark a été réfutée par la toute dernière étude publié dans ''GEOPHYSICAL RESEARCH LETTERS'' du 3 fév 2010
(titre: « Sudden cosmic ray decreases: No change of global cloud cover »

(La théorie dit en gros que le soleil influence le climat et la couverture nuageuse via les rayons cosmiques)

Vincent Courtillot a été mêlé à la controverse de l'erreur des graphiques (publiée en janvier 2007 par la revue Earth and Planetary Science Letters), l'étude visait à montré une corrélation entre la variation de l'activité solaire et du magnétisme terrestre dans le changement climatique. Courtillot a finalement reconnu l'erreur scientifique dans les graphiques exhibés par lui et ses coauteurs.

Conservateur québécois a dit…

Des heurts opposent maintenant chrétiens et musulmans en Egypte. Le départ de Moubarak n'a pas aidé le sort des coptes d'Égypte ni rendu ce pays plus tolérant ! Remarquons aussi le silence de la gauche québécoise sur la situation en Libye. Le colonel fut un ami des gauchistes occidentaux pendant longtemps...Il était anti-américain jusqu'à tout récemment...Il supportait Arafat, Mandela, les groupes gauchistes terroristes occidentaux...Pas facile d'abandonner un si bon ami !

Anonyme a dit…

à Normand Larouche
Je me demande où vous trouvez le temps de lire tous ces articles scientifiques si vous ne prenez même pas celui d'apprendre où on doit mettre un é ou er!

Anonyme a dit…

Une sentence de la Cour de Cassation italienne

« Le crucifix dans les lieux publics ne lèse pas la laïcité de l’Etat »

http://www.zenit.org/article-27300?l=french

ma tante a dit…

ces une qualite rare que un journaliste se tien debout je ne suit pas pq ny kadir mais j ai beaucoup de respect pour les journaliste qui vont au de l histoire et jai l impression ms brassard que vous parle pas au travers du chapeau mais avec des fait