jeudi 24 mars 2011

ALLUMEZ VOS LUMIÈRES!

Ross McKitrick est un économiste canadien devenu célèbre dans le domaine du climat lorsqu'il a mis en pièces, avec un collègue, le fameux graphique de Michael Mann, en forme de bâton de hockey (hockey stick). La courbe de Mann avait pour but de démontrer et d'illustrer que, tout au long du dernier millénaire, le réchauffement climatique n'est apparu qu'au XXe siècle et, comme par hasard, coincidait avec le développement de la «civilisation» industrielle. Eureka! L'affaire est réglée! Le coupable du réchauffement est identifié: c'est l'être humain avecc ses émissions de CO2. Or. tout était faux!
Donc, pendant que je file vers le sud du Mexique (Riviera Maya) sur les traces du chaman Guilbeaut à Cancun, je vous invite à lire ce superbe texte de Ross McKitrick qui sape les fondements de ce délire écolo-gauchiste que constitue «l'heure de la Terre».

19 mars



2011

Il faut annuler “Earth Hour” 2011

PapyJako, avec une traduction par ses soins d'un plaidoyer de McKitrick contre Earth Hour.





Le 26 mars prochain, nous sommes une fois de plus appelés à participer à une action collective qui consiste à éteindre nos lumières durant une heure. Cette manifestation mondiale s'appelle "Earth Hour". Elle est sensée manifester notre adhésion aux actions de défense de "La Terre", terre à laquelle la consommation d'énergie par les hommes est sensée faire du mal.



Je me suis élevé, à plusieurs reprises (ici, ici, et là), contre le grotesque et inutile sacrifice expiatoire que représente cette manifestation. Je me préparais donc à prendre ma plume comme je l'ai fait les deux années précédentes, lorsque le Professeur McKitrick a publié la note que j'ai traduite ci-après, et qui dit, bien mieux que je ne saurais le faire, l'essentiel de ce que j'ai sur le coeur.





____________________________________________________________





Earth Hour : Un dissident



Ross McKitrick



En 2009, un journaliste m'a demandé ce que je pensais de " Earth Hour ". Voici ma réponse





Je hais Earth Hour. Une électricité abondante et bon marché a été la plus grande source de libération de l'homme au 20ème siècle. Chacune des avancées sociales matérielles a dépendu de la profusion d'électricité bon marché et fiable.



Donner aux femmes la liberté de travailler à l'extérieur n'aurait pas été possible sans la disponibilité des appareils électriques qui libèrent le temps des tâches domestiques. Sortir les enfants des tâches subalternes pour qu'ils aillent à l'école a dépendu de la même chose, comme la possibilité de leur donner une source saine de lumière domestique pour lire. Le développement et la fourniture de soins modernes sans électricité est absolument impossible. L'expansion de l'offre de nourriture, et la promotion de l'hygiène et de la nutrition, supposent qu'on soit capable d'irriguer les champs, de cuire et de réfrigérer les aliments, et d'avoir un approvisionnement régulier d'eau chaude à la maison.



Beaucoup des plus pauvres du monde souffrent de conditions environnementales brutales à l'intérieur de leur propre maison, à cause de la nécessité de cuire les aliments dans des foyers intérieurs où ils brûlent des brindilles et de la bouse. Cela entraîne une déforestation locale et le développement d'affections respiratoires liées à la fumée et aux parasites [NDT : d'après l'OMS, la première cause de mortalité dans les pays "à faible revenu" est "Infections des voies respiratoires inférieures" (2,94 Millions de morts), et l'inhalation de fumées domestiques en est une cause déterminante]. Quiconque voudrait voir la situation du tiers monde s'améliorer devrait reconnaître l'importance de l'accès à une électricité bon marché, en provenance de centrales à combustibles fossiles. Après tout, c'est comme cela que l'ouest s'est développé.



L'ensemble de la mentalité qui entoure Earth Hour diabolise l'électricité. Je ne peux faire cela, au contraire, je la célèbre, pour elle-même et pout tout ce qu'elle a amené à l'humanité. Earth Hour célèbre l'ignorance, la pauvreté et le retour en arrière. En répudiant le principal outil de libération, elle devient une heure dédiée à l'antihumanisme. Elle encourage le geste bigot d'éteindre d'insignifiants appareils pendant une durée insignifiante, en signe de respect pour une abstraction mal définie nommée "La Terre", tout en conservant hypocritement les bénéfices réels d'une électricité fiable et continue. Ceux qui voient quelque vertu à se débrouiller sans électricité devraient arrêter leur frigidaire, leur chauffage, leur four à micro-ondes, leur ordinateur, leur chauffe-eau, leurs lumières, leur télévision et tous leurs autres appareils pendant un mois, pas une heure. Et devraient aussi faire une descente à l'unité de cardiologie de l'hôpital pour y couper le courant.



Je ne veux pas retourner à la nature. Rendez-vous en un endroit frappé par un tremblement de terre, des inondations et des cyclones pour voir ce que c'est que le retour à la nature. Pour les hommes, vivre dans la "nature" a signifié une courte durée de vie marquée par la violence, la maladie et l'ignorance. Ceux qui travaillent pour la fin de la pauvreté et le soulagement des maladies combattent contre la nature. J'espère qu'ils laisseront leurs lumières allumées.



Ici, en Ontario, grâce à l'utilisation de procédés de contrôle de la pollution et de technologies avancées, la qualité de notre air s'est considérablement améliorée depuis les années 1960, malgré l'expansion de l'industrie et de l'offre de courant électrique. Si, malgré cela, nous devons adopter le point de vue que les pollutions aériennes résiduelles dépassent tous les bénéfices de l'électricité, et que nous devons avoir honte et nous asseoir dans le noir durant une heure, comme des garnements qui ont été attrapés à faire quelque chose de mal, cela veut dire que nous faisons passer la pureté de la nature comme un idéal absolu et transcendant, qui oblitèrerait tout autre obligation éthique et humaine. Non Merci.



J'aime rendre visite à la nature, mais je ne veux pas y vivre, et je refuse d'accepter l'idée que la civilisation, avec toutes ses contradictions, soit une chose dont nous devrions avoir honte.





Ross McKitrick



Professeur d'économie



Université de Guelph



____________________________________________________________

22 commentaires:

Daniel a dit…

Je préfère ma religion catholique à celle de certains mouvements écolos car la Bible nous dit que l'homme doit dominer la création et non l'inverse. L'excellent article du McKitrick nous éclaire sur l'avenir de l'humanité face aux propos apocalyptiques du courant "Earth Hour". L'homme est sur la terre pour poursuivre l'oeuvre créatrice et non pour se complaire dans une nature imprévisible.

Anonyme a dit…

Excellent texte Monsieur Brassard.

Pourriez-vous s'il vous plait afficher le lien ou je pourrais trouver ce texte dans sa version originale anglaise? J'aimerais le partager à d'autres.

Cordialement,

David M.

Yves Bernard a dit…

Pour nous le geste n'a pas grande importance ou l'énergie est abondante mais pour les peuples qui vivent avec peu de ressources énergétiques ça peut avoir une valeur symbolique importante. C'est un geste de solidarité. On ne fait pas comme si on s'en foutait des problèmes du tiers monde bien installé dans notre confort nord-américain !!!

M. Brassard : Est-ce que vous dites dans votre article que la courbe de Mann est contesté par un économiste ? comme caractère scientifique de l'analyse on ne peut pas dire que c'est très solide ??.

Voici en référence un article paru aujourd'hui qui indique un réchauffement des températures de 1,4 C au canada depuis les 60 dernières années. http://www.cyberpresse.ca/environnement/201103/24/01-4382599-la-temperature-moyenne-au-canada-a-grimpe-de-14-c-en-60-ans.php

Récemment j'ai vu une production à la télévision d'un professeur de l'université laval en foresterie qui montrait bien que le niveau de CO2 atmosphérique était en augmentation constante (de 280 ppm dans les années 60 à environ 380 ppm aujourd'hui) et ce malgré l'augmentation de la captation par les forêts et les océans. Il montrait que certaine année de grand feu de forêt cette dernière n'est pas un puit de carbone mais un source d'émission. il parlait des possibilités que si il y a augmentation de la température il peut y avoir plus d'année de sécheresse et donc plus de feu de forêt (problème plus récurrent) et donc la ressource forestière est réduite.

Il y a plusieurs recherches qui montrent que les océans ne peuvent absorber qu'une quantité limite de CO2 atmosphériques et qu'il peut y avoir un problème d'acidification des océans avec tout les problèmes que ça peut entrainer sur les stockes de poissons ou de ressources marines.

C'est vraiment désolant de lire vos commentaires (don quichotte des années 2000) sur des problèmes globaux qui pourraient influencer un nombre très élevé de personnes. Comme ancien enseignant et ministre de l'environnement vos préoccupations ne semble pas corresponde à une personne qui a eu ces titres.

Malgré tout, Salutation

Gilles Laplante a dit…

J'ai mis à mon agenda d'allumer toutes les lumières disponibles dans la maison pour au moins une heure le 26. Merci monsieur Brassard pour ce rappel.

Anonyme a dit…

Comptez sur moi pour garder mes lumières allumées le 26 mars. Je veux dire que je ne ferai rien de plus ni de moins que les autres jours concernant mes appareils électriques.
Je trouve cette idée - d'éteindre les lumières une heure un jour durant l'année - complètement RIDICULE. On ne viendra pas me dire quoi faire chez nous et je suis aussi sinon plus écologique que tous ces donneurs de leçon médiatisés à outrance.

Gilles Laplante a dit…

@Yves Bernard,
"C'est un geste de solidarité."
Vous faites erreur. C'est un geste hypocrite. C'est comme jeûner une journée parce que, dans le monde, il y a des gens qui souffrent de la faim et le lendemain on se goinfre en se disant solidaire. C'est comme les gourous écolos qui nous disent de diminuer notre empreinte carbone à partir de leur jet privé.
J'ai lu le pitoyable article de la petite Daphné. Facile d'arriver à 1,4 c. Il suffit de prendre l'année la plus chaude et l'année la plus froide, mais tout le monde sait que ce genre d'écart ne veut pas dire grand chose. C'est comme prendre la nuit la plus froide et la journée la plus chaude de l'hiver.
De plus à affirmer "Le Canada étant un pays nordique, on a tendance à avoir un réchauffement deux fois plus rapide que le reste de la planète." une telle évidence, on cherche à prouver quoi.
Je ne conteste pas qu'il y ait un certain réchauffement mais l'affirmation qu'il est imputable à l'homme est complètement ridicule. D'ailleurs, les dernières découvertes sur l'activité solaire démontre clairement le peu de connaissance qu'on possède sur cet astre et qu'il est probablement le facteur le plus important des variations du climat terrestre. Le reste n'est que manipulation.

Anonyme a dit…

Québec ferme deux puits de gaz de schiste

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/03/20110325-171023.html

Reynald Du Berger a dit…

@ Yves Bernard: rassurez-vous, McItrick a publié les résultats de ses études rigoureuses dans Geophysical Research Letters conjointement avec le statisticien McIntyre en démontrant que la crosse de hockey de Mann est vraiment une "crosse" http://climat-sceptique.over-blog.com/article-2174757.html

annedeblois a dit…

Moi aussi je garderai mes lumières allumées, et qui plus est je partirai la sécheuse et si j'ai une recette à faire (cipâte, pâté chinois ou autre truc) je me servirai de mon four.

Cette Heure de la Terre est d'un ridicule consommé, quand on sait d'où vient la plus grosse consommation électrique au Québec. Alcan va-t-elle arrêter ses cuves à électrolyse ce soir?

Foutaise! Merci, monsieur Brassard, d'avoir partagé cet entretien avec M. McKitrick!!

Anonyme a dit…

La courbe de Mann a été contestée car elle ne tenait aucun compte du « petit âge glaciaire », survenu à la fin du moyen âge, et de la période nettement plus chaude (les Vikings élevaient des moutons au Groenland et l'on produisait du vin en Angleterre !) qui l'a précédé. Le « petit âge glaciaire » a duré plus de 500 ans, depuis le quatorzième siècle jusqu'au milieu du dix-neuvième. Je me souviens d'avoir vu à Télé-Québec un documentaire très intéressant consacré aux conséquences historiques et culturelles du « petit âge glaciaire » ! La courbe de Mann (le fameux « hockey stick ») a justement été contestée car elle ne tient aucun compte de ces variations bien documentées historiquement.

B. Vallée
Québec

Anonyme a dit…

Révolte au pays du gaz de schiste

http://www.cyberpresse.ca/environnement/dossiers/gaz-de-schiste/201103/26/01-4383496-revolte-au-pays-du-gaz-de-schiste.php

Yves Pelletier a dit…

@Anonyme

Le texte original se trouve ici:
http://rossmckitrick.weebly.com/uploads/4/8/0/8/4808045/earthhour.pdf

Yves Pelletier a dit…

@Yves Bernard
Le Earth Hour est pour montrer qu'on veut soutenir la lutte aux changements climatiques. Cette lutte passe en outre par la production massive de biocarburants, ayant pour effet d'affamer les peuples pauvres, dont le prix de leur nourriture monte en flèche (la production étant détournée pour lutter contre le CO2). De plus, plusieurs des mesures de lutte visent à permettre aux pays pauvres de produire de l'énergie «propre» (ex: solaire) mais peu fiable et performante, c'est-à-dire de les détourner d'un accès à une source abordable qui leur permettrait de se sortir de la misère comme l'ont fait les occidentaux, donc les maintenir dans le noir. Il y a tellement à faire pour aider les pays du tiers monde, mais la dernière chose dont ils ont besoin c'est qu'on détourne l'argent en taxant les occidentaux pour enrichir une poignée de riches et entretenir un monstre qui se nourrit de régulations, d'échange de crédits carbone...

Cela vous dérange qu'un économiste (McKittrick) et son collègue (McIntyre) fussent les premiers à crever l'abcès de la fraude de la crosse de hockey? La réponse ne pouvait évidemment pas venir du cercle restreint de paléoclimatologues, complices et coauteurs des multiples travaux qui sont la honte de la science... Alors qu'il en soit ainsi. Sachez toutefois que la critique s'est depuis étendue à la communauté scientifique en général (incluant le retrait par le GIEC de sa courbe fétiche lors du dernier rapport). Bien entendu, si vous considérez LaPresse comme une source objective et fiable en matière de changements climatiques, on ne peut rien pour vous.

En dernière date, on apprend que non seulement on avait tronqué des données post-1960 qui n'allaient pas dans le sens souhaité, on a aussi tronqué celles entre 1402 et 1550, qui montraient un réchauffement important (plus que celui du dernier siècle), pour ne garder au final que celles qui satisfont un agenda.

Vous en apprendrez plus ici:
http://www.rechauffementmediatique.org/wordpress/2011/03/24/quand-le-baril-na-pas-de-fond/

Anonyme a dit…

On devrait faire un Six minutes pour les Lumières comme le font les libéraux français:
http://le12eliberal.over-blog.org/article-communique-six-minutes-pour-les-lumieres-70053923.html

Anonyme a dit…

Merci A Mr Bernard de jouer le role de "l'idiot utile" ce qui en passant n'a rien a voir avec ses capacites intellectuelles.

Anonyme a dit…

Pour le lien en anglais et en PDF
http://rossmckitrick.weebly.com/uploads/4/8/0/8/4808045/earthhour.pdf

Claude Côté a dit…

Très triste de voir tous ces commentaires, surtout Gilles LaplanteL « J'ai mis à mon agenda d'allumer toutes les lumières disponibles dans la maison pour au moins une heure le 26.» C'est triste de voir cela. Ce n'est pas en dépensant le plus d'énergie possible que vous allez contribuer à monde meilleur, même économiquement. Si les Québécois dépensaient moins d'énergie per capita, nous pourrions l'exporter au États-Unis et en retirer d'importants bénéfices. C'est tout de même intéressant que votre fermeture d'esprit et votre haine envers l'écologie vous amène à dépenser l'énergie et votre argent.

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour ces commentaires. J'aime beaucoup votre humour, vos idées. Elle me font penser aux 2 minutes de la haine qu'avait décrites George Orwell dans son livre 1984.

Merci!

Gilles B a dit…

Il y a vraisemblablement un réchauffement climatique, mais la Terre a déjà été plus chaude. C'est ce qu'une simple visite au centre d'interprétation du parc Miguasha m'a appris il y a deux décennies (climat sub-tropical à Miguasha en Gaspésie). Ou encore parlons de la récente découverte de forêts et faunes plus abondants autrefois dans l'Arctique canadien, etc.).

Le problème avec les observations sur quelques siècles ou même un ou deux millénaire, c'est qu'on suppose que tout devrait être linéaire ou constant, alors que la nature est rarement "linéaire" et "constante" (sinon jamais!). La Terre elle-même produit ses propres gaz avec, par exemple, le dégel du pergélisol.

Cela ne nous exempte pas de faire attention à notre très petite planète. La Terre n'est ni plus ni moins qu'un vivarium dans un état de fragile équilibre. Il nous faut par respect pour ce fragile état des choses, par exemple opter pour de nouvelles énergies dans les transports, investir dans la recherche en matière énergétique, non pour éteindre les lumières, mais pour les allumer avec quelques watts seulement. Aussi, vivement des voitures hybrides à peu de frais avec une nouvelle définition de la notion de performance, non en terme d'accélération en secondes pour le 0-100km, mais en performance de parcours avec la moindre dépense énergétique.

Je suis d'accord avec le principe général de l'article de McKitrick. Heureux printemps!

François Bergeron a dit…

http://www.torontosun.com/news/columnists/joe_warmington/2011/03/24/17744251.html
Voici un lien vers un article du Toronto Sun sur David Menzies, qui habite Richmond Hill, en banlieue nord de Toronto, et qui célèbre l'Heure de la Terre de "brillante" façon: il allume toutes les lumières de sa maison, en plus d'installer devant chez lui des projecteurs de gala dirigés vers le ciel!
- François Bergeron, Toronto

yves Bernard a dit…

Beaucoup de commentaires insensés sur ce blogue. D'accord avec M. Claude Côté.

à gilles plante et à François Bergeron : Bravo d'allumer vos lumières ... qu'est ce que vous voulez démontrer ???

qu'est-ce qui vous permet de dire que le reste de l'année je gaspille l'énergie... dans ce cas ce serait hypocrite. je n'ai pas de jet privée. Je roule en auto économique (5 L/100 km) et je ne m'en porte pas plus mal ::) même économiquement. et vous tous continuer de vous plaindre que l'essence est trop chère dans vos VUS.

Personne ici n'a entendu parler d'un ralentissement de l'activité solaire depuis la fin des années 1990 ce qui fait que le réchauffement est moins rapide (ou même sans si on regarde année par année) et que le cycle de 11 ans de l'activité solaire n'est pas "reparti".

la terre a déjà été plus chaude oui, mais on était pas autant d'humain sur la terre donc ça avait moins d'impact sur nos activités. J'ai même lu des commentaires de personnes qui disait que c'était plus chaud dans le temps des dinosaures (millions d'années)... MAIS on n'était pas là est-ce que les humains seraient adaptés à vivre dans ces conditions ???

à anonyme ... j'ai l'impression que ce sur blogue il y beaucoup de béatitude envers M. Brassard juste parce ce qu'il est contre l'écologie et des mesures plus écoefficace et qu'il prône le statu quo (on bien dans notre confort et on grossit tout le temps).

il n'y a pas de petit effet quand c'est positif. Ma maison est sur la terre, je respire la même air que vous avez probablement respiré. On parle de l'impact du CO2 comme possible effet sur le réchauffement climatique mais en même temps il n'y a jamais qu'un seul composé dans une réaction chimique. si on réduit nos émissions de CO2 on réduit l'émission de composé chimiques nocifs pour la qualité de l'air, il me semble que ça fait du sens.

Pour ceux qui ont des réponses à tout :

Pourquoi se fiez plus à cet économiste McKitrick plus qu'au autre ?
Est-ce qu'il y a d'autres qui dise la même chose ?
Mann a peut-être exagérez l'effet exponentielle du réchauffement climatique mais est-ce à dire que toute son analyse est fausse ?
Je pense que c'est l'effet direct et linéaire de l'augmentation du CO2 atmosphérique et de la température qui peut-être remis en question !

commentaire général : Beaucoup de gens confonde température et chaleur et je ne crois pas qu'il y a beaucoup de gens ici qui ont fait de la psychrométrie (La psychrométrie est le domaine scientifique concernant la détermination des caractéristiques physiques et thermodynamiques d'un mélange gaz-vapeur. L'hygrométrie est le cas particulier du mélange air-vapeur d'eau.) ce qui rend l'analyse très difficile quand on veut savoir si le continent se réchauffe par rapport au océan.

Yves Bernard

Anonyme a dit…

divers lectures pour les septiques de ce blogue.

réchauffement des océans:
http://www.skepticalscience.com/translation.php?a=11&l=12


article de Mann révisé.
http://www.ncdc.noaa.gov/paleo/pubs/mann2008/mann2008.html

commentaires sur la "crosse" du hockey stick.
http://www.skepticalscience.com/broken-hockey-stick.htm