dimanche 1 août 2010

MATHÉMATIQUES RÉPUGNANTES

Gérald Larose est un personnage public bien connu. Il fut longtemps président de la CSN, la centrale syndicale la plus gauchiste de toutes. Il est depuis quelques années à la tête du Conseil pour la Souveraineté. Je l’ai connu et côtoyé lors des travaux de la Commission Bélanger-Campeau sur l’avenir du Québec, étant tous deux membres de cette instance. C’était une personne plutôt sympathique dans les relations interpersonnelles, mais il portait et il porte toujours la lourde défroque idéologique de la gauche.

On peut d’ailleurs le vérifier en lisant un billet odieusement antisioniste qu’il a écrit sur son blog et qu’un lecteur m’a signalé.

Je le cite : « Netanyahu, le premier ministre, est prêt a libérer 1000 personnes qu’Israël a kidnappées en Palestine pour une (le soldat Gilad Shalit) que le Hamas a kidnappée d’Israël! Comme j’avais été impressionné par les 1250 morts infligées aux Palestiniens dans la dernière intrusion d’Israël à Gaza par rapport aux 125 pertes de vie qu’il a lui-même subies sur le terrain lors de cette opération. Avec Israël, ce n’est jamais du simple au double, c’est du 10 pour un, du 100 pour un et même du 1000 pour un.»

Voilà un exercice mathématique plutôt pestilentiel! D’abord, le Camarade Larose, avec une malhonnêteté intellectuelle vraiment dégoûtante, s’efforce de nous faire croire que les Palestiniens qui sont incarcérés dans les prisons israéliennes ont été «kidnappés» au même titre que le soldat Gilad Shalit qui, lui, a été vraiment kidnappé par un commando terroriste sur le sol israélien. Cette insidieuse interprétation des faits est un grossier mensonge puisé dans le bric-à-brac nauséabond de la propagande palestinienne. Les Palestiniens qui sont emprisonnés en Israël le sont parce qu’ils ont commis des crimes --pour la plupart de nature terroriste --et qu’ils ont été reconnus coupables et donc condamnés. Du personnel de la Croix-Rouge les visite régulièrement. Quant au soldat franco-israélien, Gilad Shalit, lui, c’est un véritable otage, vraiment kidnappé, et dont la famille est sans nouvelle de lui depuis plus de quatre ans. Et personne de la Croix-Rouge n’est parvenu à la voir.

Et si le gouvernement israélien est disposé à libérer 1000 prisonniers palestiniens pour un otage juif, ce n’est pas parce que l’État Hébreu croit, comme l’affirme le gauchiste antisioniste Gérald Larose, «qu’une liberté juive vaut bien 1000 libertés arabes». C’est le contraire qui est vrai. Ce sont les terroristes sanguinaires du Hamas qui évaluent à 1000 prisonniers palestiniens (peut-être plus) le prix d’un otage israélien. Quand on sait que les djihadistes du Hamas utilisent les civils comme bouclier humain; quand on sait qu’ils n’hésitent pas à envoyer des jeunes se faire exploser dans des attentats terroristes; quand on sait que les tueurs du Hamas ont froidement massacré (en les égorgeant très souvent) les partisans du Fatah dans la bande de Gaza; quand on sait tout cela, on se rend bien compte (à moins d’être aveuglé par la haine des Juifs) que, pour tous ces barbus nazislamistes meurtriers du Hamas, la vie d’un être humain est de peu de valeur.

Pensez-vous que Gérald Larose ignore tous ces faits? Je suis sûr que non. Mais, comme toute la gauche occidentale, il les met entre parenthèses, pour ne pas être obligé de remettre en question son exécration pathologique d’Israël et des Juifs et, du même coup, son soutien au fascisme islamiste, totalitaire, terroriste et liberticide.

Je le cite : «La démocratie non plus n’a pas la même valeur. Qu’Israël élise systématiquement des gouvernements à la merci des petits partis sionistes ultraracistes, «c’est la démocratie!» Et parce que démocratique, il faut faire avec. Que la population de Gaza élise «une fois» démocratiquement et fortement majoritairement un gouvernement radical du Hamas, c’est une abomination! Ça beau être démocratique, Israël ne fera pas avec».

On atteint là vraiment le comble de la mauvaise foi et le zénith de la confusion morale! Comment peut-on honnêtement accorder le label démocratique à un régime, celui du Hamas, qui est une tyrannie obscurantiste et sanguinaire, affichant sans vergogne ses intentions génocidaires, massacrant ses opposants, brimant la moindre liberté, bafouant les droits humains les plus élémentaires et inculquant aux enfants la haine des Juifs et de l’Occident? Comment peut-on opérer de façon aussi systématique une pareille inversion du réel et des valeurs? C’est une dictature sanglante qui est considérée comme une démocratie et c’est la seule vraie démocratie de toute cette région qui est rabaissée au rang d’une entité belliqueuse et raciste! Carrément répugnant!

Pour en arriver à une équivalence aussi ignoble, il faut, comme le fait Gérald Larose et toute la gauche occidentale, exécuter de disgracieuses cabrioles idéologiques. Comme, par exemple, restreindre la démocratie à la procédure électorale. Il y a des élections, donc il y a démocratie. À ce compte là, l’Allemagne nazie, la Russie stalinienne, l’Iran des Mollahs et le Liban du Hezbollah sont d’authentiques démocraties. Parce qu’on y votait et qu’on y vote.

Une véritable démocratie, ce n’est pas seulement la tenue d’élections. Ce doit être aussi l’état de droit, le pluralisme politique réel, un système judiciaire indépendant et des libertés vraiment protégées. Rien de tout cela dans la bande de Gaza. Mais vous trouvez tout cela en Israël.

Mais, au fond, quand on analyse bien le propos de Gérald Larose (une figure emblématique de la gauche québécoise), on constate qu’à l’origine de ce soutien de la gauche au totalitarisme islamiste, il y a un refus sans équivoque de reconnaître le droit à l’existence de l’État d’Israël. Ce dernier a beau être une démocratie exemplaire, pour la gauche, il n’a aucune légitimité. Par conséquent, le projet islamiste d’anéantir l’État Hébreu et l’intention affichée des tyrans enturbannés de Téhéran et de toutes les phalanges terroristes du Moyen-Orient de parachever l’Holocauste en liquidant tous les Juifs (les nazis n’ayant pas eu le temps de finir la besogne) ne sont pas perçus comme des abominations, mais comme un programme politique, sans doute quelque peu agressif, mais parfaitement légitime par, à toutes fins pratiques, toute la gauche occidentale. Voilà pourquoi cette gauche demeure systématiquement silencieuse devant les proclamations génocidaires de la caste des Mollahs aussi bien que devant les infamies et les horreurs des régimes islamistes corrompus et barbares. Le silence est de rigueur!

Forcément! Quand on manifeste dans les rues des grandes villes occidentales côte à côte et copain-copain avec les séides du Hamas et du Hezbollah en hurlant des slogans antisémites, il va de soi qu’on doit fermer les yeux sur les pulsions terroristes de ses camarades de combat, n’est-ce pas? C’est ce que font Gérald Larose et tous ses pareils, ce qui inclut la masse des idiots utiles qui prolifèrent dans la colonie artistique et les salles de rédaction.

Dernière citation : «Quand, suivant qu’elles nous interpellent ou interpellent les autres, on accorde une valeur différente à la vie, à la liberté, à la démocratie et aux règles internationales qui régissent la paix dans le monde, on milite sérieusement pour ne plus être considéré comme une partie de la solution mais finalement comme la totalité du problème.»

Ce paragraphe devrait entrer dans une anthologie de la Bêtise et de l’Aveuglement. Car devant un cas de figure où les protagonistes «accordent une valeur différente à la vie, à la liberté, à la démocratie et aux règles internationales», il faut vraiment être déboussolé pour oser affirmer que c’est Israël qui se fourvoie. Bien au contraire! Ce que feint d’ignorer Gérald Larose, c’est que pour le Hamas (il faut lire sa charte), ou le Hezbollah, ou les Frères Musulmans, ou Al Qaida, ou toutes les brigades islamistes à travers le monde et toutes les dictatures islamistes, la vie n’a pas de valeur, la liberté est un vice occidental, la démocratie est un chancre développé par l’Occident dégénéré et les règles internationales sont des fadaises onusiennes.

C’est pour Israël (et pour l’Occident tout entier) que la vie humaine est précieuse, que la liberté est un droit humain fondamental, que la démocratie est une réalité vécue et que le droit international est pris en compte.

On a souvent l’impression désagréable qu’il est vain de combattre le mensonge haineux et la désinformation venimeuse sur Israël et le peuple juif. Parce que tous ces gens comme Gérald Larose (et ils sont légions) sont totalement assujettis au «Paradigme de Gauche» qui stipule et proclame que le Palestinien est l’Opprimé par excellence alors que le Juif israélien, lui, incarne le Bourreau, l’Exploiteur, le Fourbe, le Méchant, le Persécuteur, le Conspirateur planétaire, le Massacreur. Bref, l’archétype du Coupable! Le Bouc émissaire intemporel! Et en plus, tous ces gens-là sont gangrenés par l’antisionisme et l’antisémitisme, «la plus vieille haine du monde».

Et c’est très sécurisant, voyez-vous, d’avoir ce «prêt-à-penser» sous la main. Pour tout évènement qui survient dans le monde, cherchez le Juif! Il est présent, alors, là, vous tenez le coupable! Il ne vous reste plus qu’à hurler votre indignation et à exiger condamnation et mise en quarantaine. Et si le Juif est absent, comme dans les massacres du Darfour, les bains de sang au Sri Lanka, les persécutions et les assassinats de Chrétiens dans le monde musulman, les pendaisons d’opposants en Iran, les violences sanglantes en Birmanie, les hécatombes au Congo et les répressions en tous genres au Tibet, à Cuba, en Corée du Nord, en Chine, au Venezuela et ailleurs, alors, là, c’est tout simple, vous effacez l’évènement. Il est sans intérêt! Il ne mérite ni une pétition, ni une manifestation, ni même une mention sur les blogs de gauche!

Je suis souverainiste depuis 50 ans. Mais je suis aussi, à l’instar du chroniqueur du Figaro, Ivan Rioufol, un ami d’Israël et un «sioniste chrétien». Je me situe, c’est bien connu, plutôt à droite de l’échiquier politique. Alors, forcément, je n’adhère pas à la vulgate socialo-étatiste, écolo-pacifiste, antisioniste de la gauche québécoise, y compris la gauche souverainiste organisée (Bloc, PQ, Conseil de la Souveraineté). Par conséquent, en tant que souverainiste catholique sioniste de droite, il va sans dire que Gérald Larose et le Conseil qu’il préside ne reflètent en rien mes convictions. Et je ne suis pas le seul souverainiste dans cette situation. En s’ancrant résolument à gauche, le mouvement souverainiste québécois n’assume pas la mission de rassembleur qui devrait être la sienne.

Jacques Brassard

66 commentaires:

Le Gentil Astineux a dit…

Moi, je suis catholique et anti-sioniste. Être anti-sioniste, c'est d'être contre l'impérialisme et la loi du plus fort. Être anti-sioniste n'est pas synonyme d'anti-sémitisme même si la propagande tente de nous le faire gober.
Charles DeGaulle, l'homme politique de droite, déjà se méfiait des politiciens d'Israël. Était-il antisémites pour autant ?

L'État d'Israel a détruit hier un village de Bédouins pour faire place à qui vous pensez ?

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9183

En passant, comment les anti-américains, vous savez tous ceux qui critiquent les politiques de gauche d'Obama, vont-ils faire depuis que Chelsea, la fille de sa Secrétaire d'État Hillary Clinton a mariée hier un banquier de confession juive ?
Je sens que ça va patinner fort dans le coin !

Anonyme a dit…

Très bon texte monsieur Brassard. Continuez de bloguer, c'est toujours un plaisir....

Anonyme a dit…

"En s’ancrant résolument à gauche, le mouvement souverainiste québécois n’assume pas la mission de rassembleur qui devrait être la sienne..."

Belle conclusion à votre texte.
La religion du laïcisme est l'idéologie de l'heure... Monsieur Larose l'incarne bien.

N'ayez crainte M. Brassard, cette idéologie ne survivra pas à la fin des temps. D'ici là, elle va continuer à exercer son infuence.

honorable a dit…

Pendant que Gérald Larose démonise Israel, il ne dit rien sur le fait que:

1) les cinémas sont interdits à Gaza depuis 1995 (quand nos bons cinéastes québécois ont-ils protesté contre cet état de chose).

2) Il y est interdit à un homme de coiffer une femme.

3) il est interdit à une femme de rire sur une plage de Gaza.

4) Le Gaza qu'il croit dépourvu de moyens de constructions et d'eau vient d'inaugurer le Gaza Mall (Centre d'achats de luxe doté d'un parking de 600 places) et une piscine olympique.

5) Un camp de réfugiés palestiniens de 30 000 personnes (Nahr El Bared) a été complètement détruit en 2007 par l'armée libanaise, et n'est toujours pas reconstruit. Larose préférera pointer du doit une maison non reconstruite à Gaza alors qu'aucune des maisons de Nahr El Bared n'a été reconstruite.

6) Les Palestiniens qui vivent misérablement ne sont pas à Gaza ou en Judée-Samarie, mais au Liban, en Syrie ou en Jordanie.

stef begin a dit…

wow wow wow wow je n'ai que du respect pour vos textes, moi je suis un anti séparatiste mais je vous respect pour vos idées car vous êtes vraiment terre à terre et surtout réaliste, bravo, votre texte ne reflète que la réalité et je dit toujours à mes amis qui plante Israël, je dit, Israël n'attaque jamais mais ce défend, exemple, pendant la guerre avec le Liban vlà 3 ou 4 ans, après le cessée de feux, j'écoute LCN qui dit, Israël attaque le Liban après le cesser de feux, je me dit non ce n'est pas vrai, je change de poste à CNN et la même nouvelle sort mais pas de la même manière et la nouvelle CNN dit: Israël attaque un convoie en Syrie qui allait réalimenté l'hezbollah en armement, voilà notre belle idéologie Québécoise

Anonyme a dit…

La gauche féministe se range du côté du Hamas et autres mouvement radicaux parce que le Québec risque de devenir un pays musulman et non juif...

Alain Beaulieu a dit…

Cher M Brassard, je ne peux pas comprendre qu'un homme comme vous ne voit rien de répréhensible dans la conduite d'Israël à l'égard des Palestinien. Votre aveuglément me dépasse.

Imaginez une seule seconde que nos bons représentants des premières nations revendiquent notre terre parce qu'ils la possédaient ils y a quelques centaines d'années et qu'ils l'obtiennent avec l'aide des nations unies ! Imaginez cela ! Imaginez, de plus, qu'un million de Québécois soient expulsés du Québec, sans aucune forme de compensation! Imaginez cela une seule seconde...!

Alors est-ce que vous n'auriez pas envie de crier à l'injustice et l'envie de vous défendre.

Il me semble qu'un homme comme vous doit être au courant de l'histoire des palestiniens et d'Israël ! Est-ce que ce n'est pas cela qui s'est passé ? Bien sûr que oui.

Alors pourquoi un homme tel que vous affiche un tel mépris envers les palestiniens et une telle compréhension avec Israël ? Franchement votre comportement me laisse perplexe.

Bien à vous

P.S. En passant, j'ai, moi-même, de sérieux problèmes avec le théologien Larose. Mais ce n'est pas une raison pour laisser passer tout à Israël. Et non je ne suis pas anti-Israélite pour 5 sous pour autant !

honorable a dit…

M. Larose ne fait que respirer l’ai québécois du temps. Par exemple, sur le blogue de Richard Hétu (cyberpresse), un intervenant souhaite pulvériser nucléairement Israël tout entier (sauf l’extrème nord de la Galilée et l’extrème sud du Négueve) sans que cela ne soulève aucune interrogation ou indignation chez le journaliste en question, qui ne se gêne cependant pas pour menotter quiconque ose écrire quelque chose de négatif sur un musulman ou un Amérindien !

rysen24
28 juillet 2010
14h07
Je souhaite que qqun la fasse, la bombe (n’importe qui! Black Water, combien y chargent?), et qu’il vaporise Jérusalem (ainsi qu’un bon 100 -150 kms de rayon…), ce maudit Spot Sacré qui hante l’esprit des 3 Grands Contes de Fées mondiaux et qui cause des guerres depuis x . Ca le désavantage de tuer tout le monde. Ça a l’avantage de rendre le coin radioactif pour qqs générations, auquel cas les possibles extrèmistes religieux qui voudraient revenir quand même auraient la grande joie de rencontrer leur créateur pas mal plus vite qu’ils ne le pensaient. As I said: dommage pour les gens, mais pour le bien du reste de l’humanité..

http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2010/07/27/la-prediction-dahmadinejad/

Anonyme a dit…

Merci Mr Brassard pour votre appui constant à Israël.
Je suis membre du P.Q. et je veux faire un lien entre les québécois de souche et la communauté juive mais quand je vois les commentaires de gens comme Mr Larose, je me demande si je pourrai arriver à réaliser ce pourquoi je me suis impliquée.
Merci encore. J'espère que vos articles vont apprendre aux québécois ce qu'est Israël, seule démocratie de la région.
Une lectrice assidue

Anonyme a dit…

Le nouveau crédo d'un (des) Québécois?!...

Je ne suis pas pro-Vie, je ne milite pas au sein d’une association catholique (de toute façon, vous savez ce que je pense de la religion), je ne condamne pas les femmes qui se font avorter, je ne traite pas les médecins qui pratiquent des avortements tardifs de criminels…

http://martineau.blogue.canoe.ca/2010/08/01/des_avortements_tres_tardifs?p=65083&c=1&tb=1&pb=1

honorable a dit…

Le terroriste du Hamas éliminé il y a 2 jours, par un raid israélien sur Gaza, est un employé de l’ONU! Les gens informés savent que l’ONU emploie des milliers de membres ou sympatisants du Hamas: un fait qui ne sera, bien sûr, jamais dénoncé par les artistes et cinéastes québécois, ou encore Gérald Larose.
 Ni même mentionné dans la presse francophone en général.

Ce terroriste était engagé et payé par l'ONU pour enseigner aux enfants palestiniens. Devinez s'il propageait chez eux l'enseignement de la tolérance et de l'amour, ou l'enseignement de la haine?




http://jssnews.com/2010/08/02/le-commandant-du-hamas-etait-professeur-a-lonu/

Anonyme a dit…

merci M.Brassard, pour la clarté de vos mises au point.C'est si facile de berner la québecois moyen, surtout quand c'est un personnage comme Gerald Larose qui se prononce;Quand à G.Larose je me pose quand à moi beaucoup de questions sur son
honnêteté intellexctuelle, car lui n'est pas naïf.

Simon Leduc a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec ce propos. Israël est un État démocratique qui se défend contre une organisation terroriste sanguinaire le Hamas. Le discours anti-Israël de la gauche est tellement dogmatique.

honorable a dit…

@gentiastineux: être antisioniste est avant tout être antinationaliste, car le sionisme est un nationalisme et non un impérialisme. La présence arabe en Judée, en Samarie et en Galilée, par contre, est le résultat de l'impérialisme et du colonialisme arabo-musulman, puis durant le 19ème et la première moitié du 20ème siècle, du dynamisme économique des sionistes, dynamisme qui a attiré de nombreux arabes vers la Palestine.

De Gaulle, tout comme Churchill, avait beaucoup d’admiration pour le peuple juif . Son expression “peuple d’élite, sûr de lui et dominateur”, se voulait flatteuse (1). "j'aimerais bien pouvoir dire la même chose des Français", ajoutait-il.

Etre antisioniste n'est pas loin d'être antisémite. Si vous disiez que vous aimez les Américains vivant hors d'Amérique, mais que vous êtes contre l'existence des Etats-Unis en Amérique, on vous taxerait d'antiaméricain, et avec raison. Même chose pour ceux quiqui sont contre l'existence d'Israel tout en prétendant aimer les Juifs vivant hors d'Israel.

(1)_Charles De Gaulle; De Gaulle précise qu’il entend “dominateur” au sens de “supérieur”.

Anonyme a dit…

M. Brassard,
Je suis souverainiste et membre du Parti Québécois. Je ne suis pas de la gauche. J'ai un penchant vers la droite, sans être de la droite pure et dure, et un penchant vers Israël, sans être pro sioniste. J'admire ce pays qui se défend contre les islamistes. Par contre, il y a une chose qui me dérange chez Israël: cette volonté à tout prix de coloniser des terres dans les territoires palestiniens. Cela me dérange grandement. Israël est en guerre depuis les temps bibliques. Mais qu'un tout petit peuple accapare l'actualité depuis des temps immémoriaux démontre clairement la faiblesse de l'Occident. Cet Occident incapable de trouver une solution viable pour tout le monde de la région. Ce ne seront sûrement des prix Nobel qui auront la solution. Ce seront des hommes, ou des femmes, de bonne volonté qui y travailleront. Peut-être qu'il n'y aura jamais de solution à cause de la nature intrinsèque du problème: la colonisation des pays de la région par des puissances telles l'Angleterre et la France au début du siècle dernier. Tous ces pays, comme Israël, sont des pays artificiels. Ils étaient tous des régions sans frontières politiques, seulement des frontières très floues délimitant les différentes tribus bédouines et arabes. L'Occident en a fait des frontières très nettes. Là est le problème.
Que le camarade Larose, avec l'appui sans doutes de son ami Laviolette, dénigre les actions d'Israël démontre le penchant bourré d'ignorance volontaire d'une certaine faction de la pensée québécoise. Que Gilles Duceppe et ses congénères aillent chercher de l'appui politique en se promenant dans une manifestation pro Hamas, nous en avons que faire. Qu'une députée du Bloc québécois aille faire un tour au Liban pour venir pleurer la désolation des Libanais, je n'en ai que faire. Mais qu'un personnage aussi médiatisé que Gérald Larose lance son fiel anti sémite pour embraser l'opinion, là je fume. De plus, la gauche coûte très cher socialement. La droite extrême aussi. Pour moi, les deux idéologies devraient être oblitérées de la carte politique mondiale.
Pour comprendre un peu le comportement des Juifs dans le monde et la situation actuelle dans la région, je suggère le livre de Jacques Attali « Les Juifs, le monde et l'argent». On y apprend, entre autre, comment des arabes palestiniens ont fait fortune en vendant leurs terres au sionistes du début du XXe siècle, contre une citoyenneté israélienne éventuelle. Le tout financé en grande partie par les Rothschild anglais. Attali est juif mais pas sioniste. Et l'anti sémitisme actuel au Québec est causé par notre histoire religieuse. Les Juifs ont tué Dieu, nourri fortement par le clergé. Je suis catholique par mes parent, je suis athée par choix.

Anonyme a dit…

Si plus de place était faite à de tels textes . . . continué votre excellent travail M Brassard.

Marc M

Jean-Luc Proulx a dit…

@ astineux.

Tout le monde s'en fiche de la vie personnelle de Chelsea Clinton!!!

@ Jacques Brassard.

Excellent billet, comme toujours!!! Vous venez, ainsi, contre-balancer Le Devoir qui déchire sa chemise du fait que Israël considère maintenant le Canada comme étant son allié le plus fidèle et Radio-Canada qui fait aller le mâche-patate avec cet appui (le lobby juif a infiltré le gouvernement canadien, disent-ils)!!!

Bravo à Stephen Harper de se tenir debout devant toutes ces rapaces médiatiques et merci de faire contre-poids à la pensée unique, monsieur Brassard!!! J'aimerais bien, un jour, pouvoir vous lire à une plusgrande échelle que sur un p'tit blogue!!! Pourquoi ne pas envoyer votre CV au Journal de Québec/Montréal, hein???

Par contre, je ne comprends pas que vous puissiez vous décrire comme étant un sioniste!!! Vous faites le jeu des antisémites, en agissant ainsi!!!

Le terme «sionisme» est un terme péjoratif qui signifie «sale Juif» et qui est utilisé par les antisémites pour nier le droit légitime et démocratique de l'État d'Israël d'exister et de se défendre, lui, sa population civile et tout ce qu'il représente en ce monde, soit le rêve occidental incarné dans la philosophie des Lumières: la liberté, la culture et la modernité!!!!

Ce sont des idiots utiles de ce genre (en parlant des antisémites dont je parlais au paragraphe précédent), qui utilisent le terme «sionisme» à chaque fois qu'ils décrivent Israël (ça et «l'apartheid israélien» ou «Nazisraël», etc.) qui ont permis l'Holocauste!!!!

Alors, SVP, monsieur Brassard, faites attention, quand vous utilisez le terme «sionisme», d'accord??? Personnellement, je ne me décris pas comme étant un sioniste. Je n'offrirai certainement pas ce plaisir aux antisémites.

Je suis un allié inconditionnel d'Israël, car, en tant que membre de la civilisation occidentale, j'ai le devoir moral de défendre le seul État de droit et la seule démocratie de tout le Proche-Orient et de tous le MOyen-Orient!!!

Pour le reste, je suis comme vous, car, moi non plus, je ne suis pas représentatif du mouvement souverainiste québécois!!!

Avant d'être un souverainiste québécois, je suis, d'abord, un membre de la civilisation occidentale qui a le devoir de défendre les valeurs de celle-ci, valeurs qui sont ancrées dans la philosophie des Lumières (liberté, culture, modernité, etc.), avec, Dieu soit loué, l'Amérique (que j'ai le devoir moral de défendre, en tant que membre de la civilisation occidentale) à la tête de ces grandes valeurs humaines et Israël (que j'ai le devoir moral de défendre, en tant que membre de la civilisation occidentale) comme unique représentante de ces valeurs au Proche-Orient et au Moyen-Orient!!!!

Ensuite, je suis anti-islamiste, climato-sceptique, pro-OGM, anti-pacifiste gnan-gnan, anti-GIEC, anti-ONU, anti-Nouvel Ordre mondial, anti-gouvernement mondial, pro-libre-échange, anti-protectionniste, pro-mondialisation, anti-communiste, anti-socialiste, anti-étatiste, anti-interventionniste étatique, anti-contrôle des armes à feu (donc, anti-Registre des armes à feu), capitaliste et libertarien le plus possible, le tout dans cet ordre!!!!

Pour finir, je suis souverainiste, car je crois au droit des peuples à l'auto-détermination et que le peuple québécois a tous les atouts (si il se débarrasse de la culture de la médiocrité qui l'anime) pour devenir un pays libre et souverain!!!!

N'en déplaise à mes détracteurs, je serai toujours du côté de la liberté!!!!!

A a dit…

M. Brassard,
Votre voix est unique au Québec! Quant à vos opinions, dans un monde sans propagande et bien informé, elles feraient l'unanimité.

Continuez votre marche! Les justes seront toujours avec vous! Vous contribuez, bien modestement, à rectifier la désinformation.

ftsx2006 a dit…

Un souverainiste de droite... vous me tentez. Pourquoi les élus du PQ se sentent obligés de pencher à gauche???? Ils ne rejoindront jamais la masse de cette façon. Montez nous quelque chose de concret, de centre droite et on embarque. Le monde des affaires aussi.

honorable a dit…

Quant à la valeur accordée à une vie palestinienne par les Arabes, M. Larose devrait lire ce texte fort éclairant d'Efraim Karsh, aujourd'hui dans le NY Times. Une citation:

“We couldn’t care less if all the palestinian refugees die,” an Egyptian diplomat once remarked. “There are enough Arabs around.”


http://www.nytimes.com/2010/08/02/opinion/02karsh.html?hp

Anonyme a dit…

Gérald Larose et l'abbé Raymond Gravel font le même travail... Ils sont les chouchous des médias au Québec. Ces derniers se servent d'eux pour passer leur message auprès de la population.

Anonyme a dit…

"En s’ancrant résolument à gauche, le mouvement souverainiste québécois n’assume pas la mission de rassembleur qui devrait être la sienne..."

Des chums catalans me demandaient «ce qu'il faut» pour appuyer l'indépendance au Québec.

- Être francophone ou clairement un «pure laine»;

- Être de «gauche» (marxiste, socialiste, social-démocrate, corporatiste, interventionniste, keynésien);

- Être blanc peut aussi aider fortement, bien qu'un Luck Mervil fait dire à certains «Voyez comme NOUS sommes accueillants et ouverts aux ethnies [pourtant tant décriées par Parizeau, un héros des «purs et durs»] !»;

- Avoir avalé par la propagande des vieux cours d'histoire nationaleux-étatiste ou des cours d'ECR que l'État-providence et des politiciens avec tous les pouvoirs sont ce qu'il y a de mieux pour libérer la pauvre victime franco-québécoise toujours opprimée par tous les étrangers (surtout anglophones) et des idées différentes.

Comprenez pourquoi l'idée de l'indépendance diminue aujourd'hui dans la population.

C'est le projet de dangereux étatistes, de divers collectivistes aux tendances autoritaires et intransigeantes envers des individus ou des sous-groupes différents.

Loin d'un projet s'ouvrant sur les autres, s'ouvrant sur les droits individuels ou sur un libéralisme économique, social, politique et civique de la Terre de Feu jusqu'aux confins de l'Arctique.

C'est le projet de beaucoup de gens très repliés sur eux-mêmes et sur leurs préjugés sur le monde, parfois acquis chez des médias qui, eux-mêmes, n'enseignent que des préjugés enroulés dans un voile de pseudo-impartialité.

Louis-Marie Pelletier Cyberlou a dit…

Quel est la différence entre le racisme et l'antisémitisme.

L'antisémitisme c'est haïr une race qui peut te poursuivre.

Anonyme a dit…

Votre sionisme exacerbé laisse croire que votre allégeance première ne va pas au Canada (ou au Québec si vous préférez) mais à un pays étranger.

honorable a dit…

@Jean-Luc Proulx: vous êtes sioniste! Vous devriez le dire haut et fort. Ce sont au contraire les antisémites qui veulent dénaturer le terme "sioniste" en l'associant à "racisme", "apartheid", "sale juif", "sale colon", "sale impérialiste", etc. ce qui est tout aussi déconnecté du réel que d'associer botanique à sexisme ou politique.


Le terme "sionisme" est un terme positif qui désigne le nationalisme juif, nationalisme appuyé par la communauté internationale de la Terre entière (par un vote en 1947) (nul autre nationalisme en Afrique, en Europe ou en Amérique ne jouit d'un tel vote).

Ne laissons pas les antisémites prendre le contrôle du mot "sioniste" dans les cercles populaires. Ne leur accordons pas cette victoire de relations publiques.

honorable a dit…

Comment désigner quelqu’un qui est à la fois de l’Islam et du Québec? "Québécois de souk" disent certains.

Comment désigner quelqu’un qui est à la fois d'Israel et du Québec, ou encore, à la fois juif et Québécois? "Québécois élu"!

@Jean-Pierre Proulx et beaucoup d'autres: après avoir dénaturé le mot "sionisme", les antisémites cherchent systématiquement à dénaturer l'expression "peuple élu", ainsi que l'expression "oeil pour oeil, dent pour dent". Ils ne réussissent en fait, qu'à étaler leur manque de culture.

Anonyme a dit…

Comme à l'habitude, un texte qui vous honore M. Brassard, puisque vous avez le courage d'aller à l'encontre des idées reçues.
Le «City Journal» a publie dans son édition estivale un excellent article «The Nakba Obsession». On y démontre comment les intellectuels de gauche en sont venus à s'enfermer dans ce carcan idéologique de la dénonciation maladive d'Israël malgré la réalité des faits et de l'Histoire.

http://www.city-journal.org/2010/20_3_nakba.html

Martin L.

Anonyme a dit…

> L'antisémitisme c'est haïr une race qui peut te poursuivre.

LOL Une 'race' ? Mais de quoi parlez vous ?

Il n'y a qu'une 'race' humaine. Sinon le terme ne s'applique proprement que pour les animaux d'élevage ...

Et si vous faites référence a la multitude de peuples et d'ethnies différentes qui adhère au Judaïsme, on ne saurait parle ni de race ni de peuple, mais d'un ensemble de peuple qui partage une religion au même titre que les chrétiens ou les bouddhistes ...

Caméléon

Anonyme a dit…

Gérald Larose et l'abbé Raymond Gravel: imposture...

Anonyme a dit…

Ce qui est troublant c`est la parti pris des médias gauchistes.

Par exemple hier Radio-Canada disait que c`était les soldats israéliens qui étiaient entré en territoire libanais. Ils n`en savent rien!

Il semble que les forces des Nations_Unies avaient été avertis et surveillaient l`opération de routine. Donc il y a plus de chance l`incident de frontiere est le résultat de soldats libanais qui ont décidé d`ouvrir le feu pour rien sur les troupes israéliennes.

Évidemment le Hezbollah (état dans l`état) est content et menace d`intervenir. Radio-Canada devrait s`abstenir de juger avant la fin de l`enquete et de toute facon rien ne justifie d`ouvrir le feu sur une personne coupant un arbre....


Une personne ne fait pas une invasion militaire et meme 10 personnes ne font pas une invasion militaire....

William Krief a dit…

D’abord, je voudrais remercier M. Brassard pour son engagement envers Israël, et le monde juif, engagement que je ressens comme dérivé d’une recherche de vérité —et non de je ne sais quel « copinage ».

Cet engagement requiert un certain courage dans un monde qui utilise à la fois l’inertie et la perversion pour faire d’Israël le mal.

L’inertie, c’est l’effet de masse : plus il y a de monde partageant une opinion, peu importe qu’elle soit fondée ou non, plus cette opinion gagne en force d’agir sur les cerveaux qui ne demandent qu’à avoir une opinion et sont sensibles à la force avec laquelle sont martelées les « vérités », plus qu’à leur contenu, leur sens.

La perversion. Elle se nourrit du travestissement des mots auxquels on fait tout dire par association à des champs notionnels chargés d’émotivité, cette association prenant par sa puissance d’évocation valeur de démonstration. Sionisme = colonialisme ou racisme ou nazisme. Feu Annette Paquot avait démonté, à travers plusieurs articles et d’excellente manière, l’art de cette perversion.

Quand les mots sont réduits à être des « étiquettes » n’ayant pas de sens en elles-mêmes, mais seulement capables de prendre sens selon les images sur lesquelles on les appose, on arrive à leur faire dire le contraire absolu de ce qu’ils signifient pourtant. La langue est déstabilisée, le dire peut alors être relayé par l’image, image d’Épinal de préférence, l’opinion peut être façonnée, enfler et clouer le bec à la raison. Tout est alors en danger.

Un sioniste est un patriote, quelqu’un qui veut qu’Israël existe, vive et continue de vivre. Ce patriotisme s’exprime par des gestes. Pour l’Israélien, être patriote, c’est donner de soi, risquer sa vie, vivre sur le qui-vive pour qu’Israël vive et continue de vivre. Pour le juif ne vivant pas en Israël, c’est donner de l’argent, selon ses moyens, mais donner. Le célèbre adage « charité bien ordonnée commence par soi-même » trouverait-il ici son sens originel qui reconnaîtrait qu’il vaut mieux d’abord payer de sa personne que de son argent? Au lieu qu’on l’entend souvent décrire la nécessité qu’il y aurait à être charitable avec les proches, puis avec les moins proches…

Au mot « souverainiste », j’ai tendance à préférer celui de « patriote », parce que le mot « souverainiste » m’apparaît comme une étiquette qu’on peut colorer comme on veut, lui faisant changer de sens en passant du bleu au rouge. Le souverainisme est un projet, et un projet est un objet différent selon la tête qui le conçoit, au futur ou au conditionnel. La réalité, c’est le Québec, et c’est le présent. Je ne doute pas que tous les souverainistes aiment le Québec. Mais, l’aiment-ils comme d’autres aiment le chocolat, pour se délecter de sa substance et en jeter l’emballage après consommation, ou encore veulent-il seulement faire savoir qu’ils aiment le Québec en affichant une opinion qui a de la gueule, ou bien sont-ils prêts à mouiller la chemise pour qu’il vive? Pensent-ils que la souveraineté se trouve au fond des urnes un soir d’élection comme un cadeau dans une pochette-surprise? Je salue au passage la leçon administrée par M. Brassard à M. Larose sur le sens du mot « démocratie ».

Je crois que M. Brassard pense qu’il n’est pas stupide de prendre des cours de patriotisme chez les juifs. Voilà sans doute pourquoi il se déclare sioniste au grand étonnement du plus grand nombre au pays.

Gilles Laplante a dit…

Déjà à la tête de la CSN, l'individu sentait le souffre ( grève au Manoir Richelieu ).

Anonyme a dit…

Un autre bon texte M. Brassard

Dans toutes les affirmations des gauchistes anti-Israel du Québec, qui ne réflètent jamais la vérité qui se passe sur le terrain, je me désole de constater qu'il y a encore des personnes qui prônent des propos discriminatoires contre le peuple juif d'Israel, un pays démocratique ou tous les gens qui y vivent ont la liberté de parole, contrairement aux palestiniens de Gaza qui vivent dans la peur et n'osent pas parler par risque de représaille du Hamas.
Après la deuxième guerre mondiale, tout le monde a condamné le traitement que les nazis ont fait aux juifs, mais il semble encore que les idées nazismes sur le pouvoir juif ont encore un trop grand nombre d'adepte au Québec.

Il y a beaucoup de souverainistes qui ne partagent pas du tout les idées prônés par les kamarades Larose ou Duceppe et la gogauche du parti Québécois.
Nous sommes surement prêt à acceuillir un nouveau parti provincial de droite.

Anonyme a dit…

Hier matin à 6 heures, l'armée israélienne a demandé à la Finul la permission d'entrer entre la zone de sécurité et la frontière pour une opération de maintenance. La Finul a demandé du temps pour s'organiser et a accordé l'opération à 11 heures.
http://www.drzz.info/article-54926608.html

Anonyme a dit…

Ce qui est troublant c`est la parti pris des médias gauchistes.

Par exemple hier Radio-Canada disait que c`était les soldats israéliens qui étiaient entré en territoire libanais. Ils n`en savent rien!

Il semble que les forces des Nations_Unies avaient été avertis et surveillaient l`opération de routine. Donc il y a plus de chance l`incident de frontiere est le résultat de soldats libanais qui ont décidé d`ouvrir le feu pour rien sur les troupes israéliennes.
http://www.drzz.info/article-54926608.html

Anonyme a dit…

Ce qui est troublant c`est la parti pris des médias gauchistes.

Par exemple hier Radio-Canada disait que c`était les soldats israéliens qui étiaient entré en territoire libanais. Ils n`en savent rien!

Parlons-en de Radio-Canada, on devrait plutôt les appeler Radio-Cuba tellement ils sont bourrés de parti pris contre Israël. Moi, je zappe ailleurs quand j'entends leurs inepties au sujet d'Israël et les terroristes du Hezbollah et du Hamas qu'on fait presque passer pour du bon monde. Une horreur. Radio-Canada et LCN prennent leurs nouvelles de la presse française.

Voir: La presse française, porte-voix du Hezbollah - par Guy Millière
http://www.drzz.info/article-la-presse-fran-aise-porte-voix-du-hezbollah-par-guy-milliere-54911151.html

Anonyme a dit…

bravo M. brassard. je vous admire pour votre courage , votre honneteté et surtout votre culture( opposée à ignorance crasse )

JF Audet a dit…

Monsieur Brassard, merci de démolire cette pensée unique qui règne présentement au Québec et surtout continuer votre excellent travail.
JF Audet

Anonyme a dit…

@anonyme 4_août2010_1435
“La Finul a établi que les arbres qui étaient abattus par l’armée israélienne se trouvaient au sud de la ligne bleue, en territoire israélien”, affirme un communiqué citant le porte-parole de la Finul, le lieutenant-colonel Naresh Bhatt.

source : MAJ-19 http://jssnews.com/2010/08/03/guerre-du-liban-iii-les-premices/

Marc M

Anonyme a dit…

@ A qui dit: M. Brassard,
Votre voix est unique au Québec!

Je vous suggère le lien suivant et bienvenue:

http://www.mouvementact.org/

@ 4 août 2010 14.35 qui dit»:Par exemple hier Radio-Canada disait que c`était les soldats israéliens qui étiaient entré en territoire libanais. Ils n`en savent rien!

Les forces de l'ONU présentes sur le terrain, ont affirmé que les Israéliens étaient sur leur territoire et que ce sont les libanais qui ont tiré le premier.

Lu sur le Jerusalem Post hier: http://www.jpost.com/

François
Alma

Anonyme a dit…

Monsieur Larose dit 40 ans d occupation Israelienne mais il a oublié sa propre histoire?
Combien d années d ocupation du Canada ou des Etats
Unis et j en passe pour les autres pays...Les Indiens l ont bien dit nous sommes des visiteurs dans ce monde.
J ai crois que à votre epoque vous apprenez la logique Aristoteliene.
Si no ne vero ben trovato

Anonyme a dit…

M. Brassard,

Je présume que Gérald Larose n'aimera pas le communiqué de l'organisme Comité Québec-Israël sur le biais de la Société Radio-Canada.

La clique naïve des bobos du Plateau non plus.

Une chance que la MAJORITÉ PARLEMENTAIRE au Québec n'habite pas uniquement le plateau....






Le Comité Québec-Israel dénonce le silence de Radio-Canada


MONTRÉAL, le 6 août /CNW Telbec/ - Les médias québécois ont été prompts à rapporter l'affrontement armé qui a fait 4 morts à la frontière libano-israélienne, en pointant du doigt Israël comme étant le principal instigateur de cette confrontation.



Mardi déjà, la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) émettait un communiqué qui corroborait la version israélienne -à savoir que les Israéliens n'avaient aucunement empiété sur le territoire libanais et que l'opération effectuée par les forces israéliennes avait eu lieu dans un espace reconnu internationalement comme étant sous souveraineté israélienne.



Alors qu'immédiatement après ce communiqué, les grands médias étrangers dont Le Monde, l'Agence France Presse, le New York Times, The Guardian et CNN avaient déjà rapporté cette clarification, Radio-Canada, toujours prompte à jeter l'anathème sur Israël ne l'a pas fait.



Le Comité Québec-Israël dénonce cette pratique journalistique qui va à l'encontre du code de déontologie préconisé par tous les médias québécois, à savoir, le devoir de rapporter des informations justes, complètes et équilibrées.

Anonyme a dit…

Gérald Larose ? Tant que le mouvement dit souverainiste va s'afficher avec un tel doctrinaire intolérant de gauche, il va faire du surplace. Le mouvement nationaliste québécois a été noyauté par les marxistes, et ce depuis longtemps. Voir Larose, Claudette Carbonneau ou Amir Khadir parler d'indépendance me désole et me fait peur pour l'avenir. Ces gens sont incapables de rejoindre les gens de droite. Et sans la droite, pas d'indépendance possible. Et je me demande même si le PQ n'est pas en fait un parti strictement socialiste qui se sert du nationalisme pour gagner des votes.

Anonyme a dit…

"Moi, je suis catholique et anti-sioniste. Être anti-sioniste, c'est d'être contre l'impérialisme et la loi du plus fort."

Hummm no. Être amtisioniste c'est être antisémite. L'antisémite traditionnel niait aux juifs le droit de vivre. Le nouveau, dont vous êtes, dénie ce droit à l,État Juif. Même poison répugnant, nouvelles bouteilles.

Anonyme a dit…

Pendant ce temps, les Palestiniens (eux qui menaient des faux morts au cimetière de Jénine dans une mise en scène si typique) ont installé 300 fausses tombes afin de prétendre qu'israel commet des sacrilèges! Bien sûr, l'Agence France Palestine, pardon, l'Agence France Presse, est tout de suite tombée dans le panneau:

http://jssnews.com/2010/08/12/les-lecteurs-de-jssnews-forcent-lafp-a-admettre-son-mensonge/

Anonyme a dit…

La nostalgie de Paul-Émile Roy

http://www.vigile.net/La-nostalgie-de-Paul-Emile-Roy

...La Révolution tranquille, lance-t-il en reprenant un de ses thèmes de prédilection, a avorté et s’est « transformée en une forme vulgaire de capitulation tranquille ». Après elle, les Québécois refusent le passé, méprisent leur héritage catholique, l’école devient un lieu d’inculture, la question nationale est dans un cul-de-sac et le conformisme marchand est devenu le nouveau dogme...

Aschkel a dit…

Encore du trés bon Jacques Brassard.

Ce Monsieur Larose a-t'il mis une seule fois les pieds en Israel.

Je l'invite a Aschkélon ou à Sdérot pendant le doux chant des sirènes.

Je l'imagine courrir aux abris pour sauver sa peau.

Quand les roquettes tombent ca ne distingue pas entre un antisioniste un arabe israelien ou un enfant juif israelien.

Aschkel d'Aschkel.info

Anonyme a dit…

Le cardinal Ouellet «a vécu un décalage avec le Québec»

http://www.cyberpresse.ca/actualites/201008/13/01-4306410-le-cardinal-ouellet-a-vecu-un-decalage-avec-le-quebec.php

honorable a dit…

Roquettes et Gaza: chiffres utiles

N (X-Y) = nombre de roquettes et obus de mortiers lancés sur Israel depuis Gaza pendant les années X-Y.
N (2000-2008) = 8088.



N (2003-2004) = 1577 (15 par semaine pendant qu’Israel occupait Gaza).


N (2006-2007) = 2391 (23 par semaine après qu’Israel ait unilatéralement évacué Gaza).



N (2006) = 1121 (22 par semaine alors qu’Israël avait évacué Gaza depuis plus de 5 mois, et que le Hamas n’était pas au pouvoir à Gaza)


– - – - -


Examinons la TRÊVE du 19 juin 2008-19 décembre 2008:

- N (19 juin 2008- 30 juin 2008) = 9 (4 par semaine pendant les 2 premières semaines de la trêve du 19 juin au 19 décembre).


- N (juillet 2008- octobre 2008) = 29 (2 par semaine pendat les 4 mois centraux de la TREVE du 19 Juin au 19 décembre).


- N (novembre 2008- 19 décembre 2008) = 324 (46 par semaine pendant les 7 dernières semaines de la TRÊVE).


- N (19 juin 2008-19 décembre 2008) = 362 (14 par semaine, i.e. autant que pendant qu’Israel occupait Gaza!)


- - – - – - -



- N (2001-2004) = 2994 (19 par semaine pendant que Gaza était occupé).

- N (2006-2008) = 5649 (36 par semaine après la fin de l’occupation de Gaza par Israel).

Examinons maintenant la TREVE qui « dure » depuis le 18 Janvier 2009 :

N (février –septembre 2009) = 211 ( 6 par semaine)
N (janvier-juillet 2010) = 120 (4 par semaine)

http://jssnews.com/2010/08/15/les-tirs-de-roquettes-sur-israel-depuis-gaza-se-poursuivent-en-2010/

En somme, pendant les trêves, les tirs de roquettes baissent de 60 à 85 %. Pas plus.

Anonyme a dit…

Mgr Veillette en poste jusqu'en 2013

Il se fait rassurant: le clergé québécois est jugé progressiste et c'est parmi ses membres que sera choisi son successeur.

Quant aux différents observateurs rejoints par Le Nouvelliste mais qui préfèrent garder l'anonymat pour l'instant, ils rappellent que de plus en plus chez les pratiquants, on entend les mots conscience personnelle.

«On sort de plus en plus du dogme de la doctrine pour entrer dans l'Évangile. Et il y a des évêques qui pensent comme cela aussi, qui sont conscients qu'il se passe des choses dans leur paroisse, des choses vis-à-vis desquelles ils sont très tolérants.»

Et beaucoup souhaitent qu'il en reste ainsi.

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201008/09/01-4304928-mgr-veillette-en-poste-jusquen-2013.php

Anonyme a dit…

Je voudrais réagir un peut tardivement certes, à un des blogueur qui donne un lien, pointant vers le site info palestine. Quand on connaît le site, on ne peut donner aucune crédibilité à ce site, croyez-moi. Pour répondre, à l'info que : soit disant Israel expulsait des bédouins de leur maisons et terres ; il faut savoir que ce sont des constructions illégales ! Tout pays faisant respecter la loi chez lui, a le droit de démolir des constructions qui ne respectent pas les lois du pays. Israel le fait aussi chez les citoyens juifs qui ne respectent pas le droit. Nulle part info palestine en fait mention ; et, si vous lisez l'article d'info palestine, vous y découvrirez qu'il parle de soit disant terre occupées ! Niet ! Ces expulsions sont dans le sud d'Israel, le Néguev, qui fait parti d'Israel même, depuis 48 ! C'est peut dire comment ce média info palestine est mensongé !

Mais bien sûr, le citoyen lamda ignorant la géographie de la région et ses complexitées, va vite tomber dans le paneau et colporter cette propagande... Preuve encore, si il en était, que les pro palestiniens, considèrent tout Israel ilégitime. Les frontières qui est en fait une ligne d'armistice de 49 n'a rien à y voir. Ne vous y trompez pas ! Quand ils parlent de la palestine, c'est tout Israel qu'ils veulent !
Hanaël.

Anonyme a dit…

Au blogueur qui s'insurge contre le pseudo "occupation" d'Israel des territoires palestinien: Israel n'a pas de frontière de 49. Ce n'est qu'une ligne d'armistice et non des frontières définitives. Ces frontières ne sont pas occupées mais disputées. Lorsque la Jordanie a pris ces territoires en 49 jusqu'en 67, pourquoi, personne n'a parlé d'occupation ? Pourquoi, aucune condamnation venant des nations ? Pourquoi l'ONU ne fit aucune résolution ? Pourquoi les palestiniens ne déclar`rent pas ces terres leur appartenant ? Pourquoi ne parlèrent jamais d'État avant 67 ? Si ce sont les colonies le problème, selon vous, pourquoi la paix n'existait-elle pas, avant 67 ? Puisque les pays arabes attaquèrent les juifs en 1920, en 1929 à Hébron, en 36 puis Israel en 48, 56 67 sans oublier les nombreux autres massacres d'avant 48 ? etc. etc. etc...

Tout cela pour dire qu'il n'y pas de justification légale à un retrait israélien aux lignes d'armistice de 1949. En s'emparant de la "Cisjordanie" =Judée-Samarie, en juin 1967, Israël n'a pas envahi un pays souverain avec une frontière internationalement reconnue. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle la résolution 242 du Conseil de Sécurité des Nations Unies n'exige pas d'Israël un retrait aux lignes d'armistice de 1949.

La Résolution 242 a été adoptée en novembre 1967, alors que la guerre était finie depuis le mois de juin, c'est-à-dire cinq mois plus tôt. Pourquoi? Parce que les négociations furent ardues entre les membres du Conseil de Sécurité qui voulaient un retrait israélien total et inconditionnel (comme l'Union soviétique et la France), et ceux qui voulaient que le retrait israélien soit conditionné par un accord de paix et que son étendue soit sujette à négociation (comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne).

La Grande-Bretagne, qui présidait le Conseil de Sécurité à l'époque, finit par faire accepter sa version de la résolution qui lit le retrait israélien à un accord de paix avec les belligérants, et qui n'exige pas un retrait israélien total mais un retrait de territoires ("withdrawal from territories"). La formule demandée par la Russie et la France était "from all the territories" puis "from the territories" mais c'est finalement la formule "from territories" qui a été retenue. Ces négociations figurent dans les travaux préparatoires du Conseil de Sécurité. Tant Lord Caradon, qui était à l'époque le représentant de la Grande-Bretagne aux Nations Unies, que Georges Brown, qui était le Ministre britannique des affaires étrangères, ont témoigné de ces négociations et ont confirmé que c'est la version anglaise qui fait autorité. Le fait que la France ait traduit "from territories" par "des territoires" au lieu de traduire par "de territoires" parce qu'elle n'avait pas eu gain de cause n'a aucune implication juridique.

Donc le droit international n'exige pas d'Israël de se retirer aux lignes d'armistice de 1949 dans le cadre des négociations avec les Palestiniens, et certainement pas de les "compenser" avec des territoires israéliens souverains en contrepartie des territoires qui seraient annexés par Israël au-delà des lignes de 1949. Cela inclut la question épineuse de Jérusalem.

Je tenais à rectifier cela car je pense c'est la loi la plus mal comprise dans ce bourbier. Quand un pro-palestinien vous rabâchera les oreilles avec cette loi, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas.
Hanaël.

Alain Beaulieu a dit…

Et bien je suis très surpris de tout ce que je lis sur ce blogue. Personne ne semble voir l'énormité des gestes des Israéliens. Si je vous tire des roches et est-ce que vous vous sentirez en droit de me répondre avec une mitraillette?

Même si je pense que les Israéliens ont volé la terre des Palestiniens, je crois qu'il est maintenant temps de forcer les deux belligérants à faire la paix et à se reconnaitre mutuellement comme état. A mon avis, les Palestiniens sont un peuple martyr au même titre que les juifs. Bizarre que ce soit peuple ayant autant souffert qui extermine à petit feu un autre peuple. Et bizarre que les gens qui je lis ici aient autant d'idées proche du nazisme !

Anonyme a dit…

à Mr Beaulieu, il y a tellement d'erreurs dans votre compréhention de ce conflit que je ne peux tout expliquer ici tellement vos erreurs son grandes.

Sachez monsieur, que les juifs ont toujours été présent sur cette terre et que les arabes ont commencé à immigrés justement lorsque les juifs revenèrent car les salaires, les conditions de vie, l'espérance de celle-ci et l'igiène étaient meilleure que dans les pays des alentours. Et, qu'Israel n'a absoluement rien volé aux "palestiniens". Dès le début de 1900 les juifs rachetèrent les terres aux bédouins à l'époque beaucoup plus cher qu'elle le vallait tant ils désiraient se réinstaller. Si moi j'achête un truc, monsieur Beaulieu, je les donc pas volé !... Sans oublier l'accord Balfour de 1917, qui promettait beaucoup plus aux juifs. Mais les britanniques amputèrent le territoire, pour donner 78% à la Jordanie actuelle !Dès 1937 les arabes refusèrent la comission Peel pour bien faire comprendre aux britanniques se refus, il attaquèrent les juifs de la Judée-Samarie, et de plusieurs autres villes. Tellement que les britanniques prirent la décision du (livre blanc), qui entrava l'arrivé des juifs qui fuyaient l'Europe nazi dont hélas 6 milions sont morts exterminés, faute de ne pouvoir immigré sur leur terre ancestrale.

Dès 47, le vote à l'ONU est majoritaire et on y décida de séparer le reste de ce territoire en 2. Un État juif Israel et un État palestinien. Les juifs acceptèrent avec gratitude. Les arabes le refusèrent et promettent de détruire le petit État juif et de jeter les juifs à la mer !

À peine 24 hrs après l'indépendance d'Israel plusieurs armées arabes attaquèrent les juifs et, ils demandèrent aux arabes de la région, de fuire et qu'ils pourraient revenir 2 semaines plus tard, lorsque tous les juifs en sera chassés. Mais cela ne s'est pas produit ainsi. 600 000 arabes quitèrent, pensant revenir. Les autres qui sont restés comme les juifs leur demandèrent, sont maintenant les 20% d'arabes en Israel.

Ensuite ils attaquèrent Israel en 56 et 67 73 Etc. etc. etc...

En 67 Israel offrit aux pays arabes une reconnaissance pleine et entière, ainsi que la paix contre les territoires conquis lors des guerres précédentes. Les arabes le 1 septembre se réunissent à Khartoum et disent ceci : "non à Israel, non à la paix avec Israel, non à la reconnaissance d'Israel" !

Chaque fois qu'Israel a fait preuve de volonté en cédant des territoires, cela fut une catastrophe totale. Gaza a été un laboratoire expérimental. Ce test a lamentablement échoué. Donc il est inutile de répéter l'action sur une plus grande échelle qui fractionnerait la paix sociale complètement. Aucun gouvernement ne peu et, ne délogera 300000 de la Judée-Samarie et 200 000 de Jérusalem-Est afin que l'état de "palestine" soit épuré de toute présence juive ! Car tout gouvernement sensé sait que se serait la guerre civile ! Sans oublier,tous les territoires donnés pour une paix encore inexistante a amené que plus de terrorisme et encore plus de demandes de la part des "palestiniens" iréalisable pour Israel, sans mettre sa sécurité en jeu et son existance en périle. Savez-vous monsieur la grandeur d'Israel ? Si vous étiez un petit peu logique vous sauriez qu'Israel ne peut revenir à la ligne d'armistice de 49, sans mettre le pays au grand complet en danger mortel. Le pays est si petit qu'il est indéfendable en cas de guerre de tous les côtés. Israel se retrouverait pris comme le fromage entre les 2 tranches de pains, sans pouvoir y faire quoi que se soit. Pas besoin d'être un grand strathège militaire, pour savoir ça.

Hanaël.

Anonyme a dit…

Vous dites que : "les palestiniens attaquent les israéliens avec des roches et eux avec des mitraillettes "? Vous êtes vraiment de mauvaise foi monsieur ou mal informé au pas possible !

Savez-vous monsieur que ces" roches" comme vous dites, peuvent mesurées un pied par un pied ? Savez-vous monsieur que ces "roches" comme vous dites, blessent, tuent et détruisent ?

Vous parlez également qu'Israel extermine les "palestiniens" ? Moi, je n'ai jamais vu une population subir une extermination et augmenter de façon exponentielle !
Hanaël.

honorable a dit…

@ M. Beaulieu: je vous recommande fortement la lecture de "La nouvelle propagande anti-juive" d’André Taguieff (2010 ; Presses Universitaires de France). Car vous me semblez victime de désinformation radicale, comme Hanael l’indiquait avec clarté, compétence et conviction. En effet :

« l’’antisionisme et l’anti-israélisme forment un consensus planétaire. Les télévisions, les radios, les journaux s’en font l’écho permanent. Ils semblent aussi naturels que l’air que l’on respire. La diabolisation sans nuances d’Israël est le pain quotidien des médias. Qu’Israël soit le Mal semble aller de soi. Pourtant, ces opinions qui se muent aussi en passions, sont des constructions idéologiques répandues par un habile travail de propagande que Taguieff démonte exhaustivement.

La propagande antijuive a réussi à construire une victime aussi idéale que chimérique, une abstraction à usage des opinions occidentales : le Palestinien. Ce dernier, dans l’imaginaire des pays développés, a pris la place de la figure précédente de l’exploité, le Prolétaire. Dans ce fantasme, le Palestinien concentre toute la douleur du Monde tout en passant pour l’humain dont la révolte victorieuse signifierait la fin de toute oppression. Au Palestinien tout est permis, à Israël est refusé le droit même de se défendre : ainsi, le mur de protection est-il condamné par ces opinions, de même que toutes les opérations militaires destinées à assurer la sécurité de l’État hébreu. Implicitement, il est exigé des Israéliens qu’ils se laissent dévorer sans broncher par leurs ennemis, qu’ils acceptent que leur patrie soit réduite à néant comme le stipule la charte du mouvement islamo-terroriste qu’est le Hamas. »

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-18772-142-7-nouvelle-vulgate-anti-juive-pierre-andre-taguieff-r-redeker.html

honorable a dit…

George F. Will, du Washington Post, a tout compris, et se montre bien plus fort en mathématiques que Larose.


http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/08/18/AR2010081804691.html

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2010/08/20/AR2010082004682.html

M. Beaulieu: veuillez bien lire et méditer ces 2 articles fort intéressants et fort récents (les 2 liens ci-haut).

Anonyme a dit…

In 706, after Muslims took Damascus from the Byzantine Empire, Caliph Al-Walid turned the prominent Orthodox Church of St. John the Baptist into the Umayyad Mosque.

http://www.wnd.com/index.php?pageId=194997

Anonyme a dit…

L’islam majoritaire à Bruxelle dans 20 ans ?

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/bruxelles-majoritairement-musulmane-dans-20-ans/924/0/228384

http://www.islamisation.fr/archive/2010/04/21/belgique-bientot-balayee-de-l-histoire.html

http://www.pointdebasculecanada.ca/breve/366-bruxelles-majoritairement-musulmane-dans-20-ans-.php

http://www.pointdebasculecanada.ca/article/291-l8217europe-va-mal-8211-elle-se-suicide-lentement.php

Anonyme a dit…

...Et je suis conscient que beaucoup de gens, y compris au sein de l’Église, s’étonnent que nous, catholiques américains, continuions à placer le caractère sacré de la vie prénatale tellement au centre de notre témoignage public. Permettez-moi de vous dire pourquoi je crois que l’avortement est le problème fondamental de notre temps...

http://www.chretiente.info/201008254308/l%E2%80%99avortement-est-le-probleme-fondamental-de-notre-temps/

Anonyme a dit…

...Par rapport au passé, le virage représenté par cette nouvelle tendance de l’Église des États-Unis consiste, du point de vue politique, à abandonner la "doctrine Kennedy", c’est-à-dire la doctrine d’une séparation rigoureuse entre l’Église et l’État, séparation qui a pour conséquence – selon ceux qui la critiquent – de renfermer la croyance religieuse dans l’intimité des consciences et de la faire disparaître de la sphère publique...

http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1344457?fr=y

Anonyme a dit…

Un texte sur la commission Bastarache serait apprécié...

Anonyme a dit…

Mgr Chaput, les racines chrétiennes de l’Occident et l’avortement...

http://www.chretiente.info/201008260600/mgr-chaput-les-racines-chretiennes-de-loccident-et-lavortement/

Anonyme a dit…

si vous êtes si nombreux, M. Brassard, pouquoi n'y a-t-il pas encore de parti souverainsite de droite qui se présente ?

ariella r a dit…

Le Gentil Astineux, de grâce, pour plus de crédibilité et tenter de convaincre sur la justesse de vos positions, commencez par modifier vos sources car Info-Palestine est bien loin de représenter un site fiable. Ainsi, on pourra peut-être alors vous considérer simplement "antisioniste" et pas "antisémite" comme vos lectures et sources vous trahissent. Ne vous en déplaise !

Charles de Gaule, qui quelques années après l'holocauste (dans les années 50) a eu, concernant les Juifs, cette petite et consternante phrase, "Peuple fier et dominateur", n'était, on vous l'accorde, peut-être pas un antisémite mais un brillant politicien. Il prévoyait, deja, un redressement de la politique française en direction du monde arabe qu'il jugeait deja bien plus attrayant que le petit Etat d'Israël, cela après une brève idylle avec cet Etat.

Anonyme a dit…

Étant donné que vous n'êtes pas socialiste, je présume que vous êtes pour plus de privés dans la santé et l'éducation, de même que pour la privatisation d'Hydro-Québec, de la SAQ...