mercredi 12 janvier 2011

À GAUCHE TOUTE!

J’aime bien Richard Martineau. Je suis rarement en désaccord avec son propos. C’est un flamboyant chasseur de contradictions et d’incohérences (Oh! Pardon! Une métaphore guerrière!).

Mais dès qu’il s’agit de la politique américaine, il réactive le vieux logiciel de gauche et il débite les poncifs et les clichés de la gauche Démocrate.

Et il rejoint ainsi les rangs des Maîtres-Penseurs certifiés de la gauche québécoise qu’on voit et qu’on entend pontifier sur les plateaux et qui ne font que retransmettre mécaniquement l’indécent discours de récupération de la tuerie de Tucson par la gauche américaine.

Cette fusillade meurtrière est une terrible tragédie. Le tireur détraqué de 22 ans a tué six personnes et gravement blessé une représentante Démocrate, Gabrielle Giffords. Et parmi les morts, il y a une petite fille de 9 ans.

Les gauchistes américains ne se sont pas recueillis très longtemps. Ils ont presque immédiatement réagi et ils ont vite identifié les responsables de ce massacre.

D’abord, ils ont ciblé (Oups! Une autre métaphore guerrière!) la cause première : « la violence de la rhétorique de la droite américaine », ce que la presse appelle l’ultra-conservatisme (quelle bête immonde!). Et cette droite infecte et violente a un visage : les tea parties!

Sincèrement, comment les partisans des tea parties peuvent-ils inciter au meurtre alors que, de toute évidence, ils s’inscrivent dans le processus démocratique de la vie politique américaine? Comment peut-on les accuser de violence alors qu’ils veulent changer les choses par la voie législative, donc en toute légalité? Rappelons et signalons qu’ils ont organisé d’immenses manifestations (dont une entre autres a rassemblé plus d’un million de participants), sans la moindre échauffourée et sans aucune atteinte à la propriété.

Ce qui est loin d’être le cas, ai-je besoin d’insister, des manifestations gauchistes, pacifistes et altermondialistes, qui s’achèvent toujours par des affrontements violents avec les forces de l’ordre et par des destructions de biens publics et privés.

Au temps de George W. Bush, il y avait dans ces dernières manifestations de nombreuses pancartes et affiches où l’on pouvait lire ce slogan d’une gentillesse extrême : « Kill Bush! ». En comparaison, les métaphores de chasseuses de grizzly de Sarah Palin sont plutôt fades.

Ah! Sarah Palin! La voilà, la monstrueuse harpie qui s’est glissée dans le cerveau du tueur de Tucson pour le conduire au meurtre. Elle a utilisé des «points de mire» pour désigner les circonscriptions démocrates à conquérir. Ce serait là une incitation subliminale au crime! En 2004, cependant, c’était tout à fait convenable, pour les Démocrates, d’utiliser des «cibles» pour identifier les États où il fallait absolument devancer Bush.

Comment peut-on s’offusquer de l’utilisation d’une rhétorique guerrière et de graphismes empruntés au monde de la chasse uniquement quand il s’agit des Républicains et de la droite, et faire preuve d’une indulgence nauséabonde quand cela concerne les Démocrates? Cette indignation sélective à géométrie variable est un phénomène plutôt sordide qui illustre bien le côté tartufe de la gauche …planétaire.

Ah! J’oubliais! Il faut aussi mettre Fox News au banc des accusés. Le tueur de l’Arizona devait être sûrement branché jour et nuit sur cette chaîne maudite.

Pourtant, il est déjà bien évident que la gauche américaine a, dès le départ, mis en mouvement une stratégie de récupération politique (politicienne, devrais-je plutôt dire) de la fusillade de Tucson dont l’objectif est de culpabiliser la droite conservatrice. La gauche espère ainsi que les Républicains et les tea parties, traumatisés par la culpabilité, vont freiner leur ardeur à combattre les politiques étatistes d’Obama. À la guerre comme à la guerre, n’est-ce pas? Tous les moyens sont bons pour stopper l’adversaire, y compris l’exploitation politique d’une tuerie.

Mais ça ne marchera pas. L’action politique de la droite conservatrice américaine est non seulement parfaitement légitime mais pleinement respectueuse des processus démocratiques et des fondements de la Constitution. Il n’y a donc aucune raison de baisser pavillon et de rendre les armes (Merde! Encore des métaphores guerrières!).

La récupération politique du massacre de Tucson par la gauche américaine a quelque chose de dégoûtant. Et comme d’habitude, dans de telles circonstances, nos intellos et nos scribes se comportent en courroies de transmission des fantasmes vertueux de cette gauche …tellement pharisienne. Ils sont tous arrimés solidement à la gauche américaine et ils ne se nourrissent qu’exclusivement de la presse de gauche. Et c’est parmi eux que les chaînes de télévision recrutent leurs «experts». J’ai eu l’occasion d’en entendre une à TVA : une sorte de poupée parlante qui récitait les ritournelles de la gauche : violence du discours de droite, virulence des tea parties, incitation au crime par Sarah Palin, lessivage des cerveaux par Fox News.

Nos «experts» québécois en matière de politique américaine, en tout cas ceux et celles que l’on voit et entend à la télé, sont tous interchangeables. Il n’y a chez eux qu’une seule grille de lecture et qu’un seul credo et c’est celle et celui de la gauche américaine. L’uniformité idéologique de nos «experts» est digne des régimes totalitaires.

Et ce qui me désole, c’est que même Richard Martineau, quand il s’agit des États-Unis, met en veilleuse sa lucidité légendaire et son sens critique si décapant pour se faire le messager docile de la gauche américaine.



Jacques Brassard

29 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui vous avez raison.Martineau dans la politique Américaine est carrément à gauche,il déteste les Républicains et louange Obama.Il est souvent mêler aussi dans la politique Québecoise,sur certains billets,il appui fortement la réduction des dépenses publiques,et dans d`autres billets il dit exactement le contraire.J`ai remarqué aussi qu`il ne fait plus aucun billet sur l`islamisme.Il a sûrement eu des menaces et décidé de se taire.Il s`est recyclé en faisant des billets sur la politique Américaine et les méchants Républicains et le méchant tea party,plus facile et moins dangeureux.....

Anonyme a dit…

L'occident s'effondre avec de pareils penseurs. Der Spiegel et die Suedeutsche Zeitung sont de la même école: anti-clérical et anti-américain. On n'a qu'à lire leur section anglophone...

Bush a eu ses défauts. Trop de guerres - Irak - et les réductions d'impôts pour ceux qui gagnent 250000 et plus. Ils ne faut quand même pas tout avaler son discours... On a le droit de penser.
Mais au moins il est pro-vie. Même si sa belle femme Laura est pro-choix.

Au Québec, on fait table rase de toute tradition. On a des leaders institué par nos grands médias...

Nos artistes qui ont beaucoup de talents nous amusent. Et la vie est belle...

Anonyme a dit…

Merci de remettre les pendules à l'heure, il faut chercher très fort en ce moment pour lire ou entendre cet autre son de cloche. Nos journaleux sont tellement tous d'accord, que ça dénote un très grand manque de professionnalisme et une lâcheté crasse. Pourquoi ailleurs sur le continent les gens sont plus posés dans les médias?

Daniel Laprès a dit…

Bonjour Monsieur Brassard,

Je partage votre analyse au sujet de Martineau. Voici ce que j'ai mis aujourd'hui sur son profil Facebook, à propos de Bill O'Reilly de Fox News que lui et les ineptes pontifes médiatiques calomnient constamment sans apporter la moindre preuve du prétendu "extrémisme" qu'ils accolent à son nom :

" Selon les pseudo journalistes comme François Cardinal, Patrick Lagacé, Richard Hétu et plusieurs autres papoteux du même genre, Bill O'Reilly de Fox News serait un propagateur de haine contre Obama. Voici un extrait qui révèle l'étendue de sa haine et de son fanatisme, de son délire, de son hystérie, de sa folie meurtrière qui aurait incité le crackpot d'Arizona à commettre la tuerie de samedi dernier.

Hyperlien : http://www.youtube.com/watch?v=imqMBTtKGIM&feature=player_embedded#!

Pour le cas où il y en aurait pour dire que cet extrait ne serait pas significatif du ton et de la vision d'O'Reilly sur Obama, en voici quelques autres :

http://www.youtube.com/watch?v=-aukp2pUuu0&feature=player_embedded

http://www.youtube....com/watch?v=cVIjegL72tM&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=otn_uz5i_8Y&feature=channel

... et il y en a encore plusieurs autres du même O'Reilly sur le même sujet et le ton n'est pas différent du tout.

Voici d'autres vidéos de Bill O'Reilly où on le voit et l'entend éructer sa haine et sa rage censées être tellement hystériques et irrationnelles contre Obama (âmes sensibles s'abstenir, et soyez sûrs que vos enfants soient bien endormis avant de faire jouer ça chez vous) :

http://www.youtube.com/user/billoreilly#p/u/48/1NfSK0EI-ys

http://www.youtube.com/user/billoreilly#p/u/49/SjZ8fRm3hGw

http://www.youtube.com/user/billoreilly#p/u/63/D-2a0EAZjx4

Dave Thompson a dit…

Incroyable. J'ai vu cette affaire dégoutante se passer en direct par Twitter. La gauche étaient comme des chiens enragés, aucun moyen de raisonner, ils étaient convaincus avoir LE évènement qui leur auraient permis de démoniser encore plus le Tea Party, que je suis depuis 2007 en plus du mouvement libertarien et constitutionaliste depuis encore plus longtemps, et comme c'est difficile à expliquer aux gens que le Tea Party, c'est du monde ordinaire.

Si on se mettait à cataloguer tout ce que la gauche a dit de haineux à propos de Sarah Palin, des Tea Parties, de George W. Bush, du talk radio et des conservateurs en général (sans parler de Stephen Harper au Québec),

Demandez vous quelle aurait été la réaction de la gauche américaine si ça avait été Sarah Palin qui avait été ciblée? Je prie Dieu pour la garder en sécurité: la gauche est tombée sur la tête.

Cette semaine Glenn Beck a mentionné que l'école secondaire que Jared Loughner fréquentait était un lieu hautement corrompue par la gauche de Chicago (celle d'ou Obama est apparu)... à suivre...

Jean-Luc Proulx a dit…

Honnêtement, Palin, je ne l'aime pas, ni elle, ni sa rhétorique, ni ses idées moyenâgeuses, sur le plan social!!!

La plus dégueulasse récupération de cette tragédie vient, sans conteste, du lobby anti-armes à feu!!!

Voici ce que nos médias, Radio-Canada en tête, ne nous diront jamais, sur la tragédie de Tucson : la foule, aussi, était armée!!!

Comme vous le savez peut-être, l'État de l’Arizona est l'un de ceux où les citoyens peuvent porter un pistolet sur eux, en public!!!

Lorsque la nouvelle de cet attentat a été rapportée, pour la première fois, par Fox News, le commentateur a expliqué que, après que le tueur se soit mis à tirer, une autre personne, dans la foule, a tiré, à son tour, vers le tueur!!!

Selon les médias, une femme aurait sauté sur le tueur, alors qu’il tentait de recharger son arme, puis deux autres hommes se sont joints à elle et le tueur a été maîtrisé, jusqu’à l’arrivée des policiers!!!

Aucun des médias ne mentionne, maintenant, le fait qu’il y avait une autre personne et que cet individu a tiré sur le tueur, ce qui a, peut-être, empêché d’autres personnes d’être tuées ou d'être blessées!!!

Ceci étant dit, je vous livre la vidéo du premier reportage de Fox News!!!

Dépêchez-vous d’aller l'écouter, avant qu’il ne disparaisse!!!

http://www.youtube.com/watch?v=JXKMJlFGAug

Si, par malheur, le pire devait survenir, dans son cas, je crois que le plus grand hommage que l’on pourrait rendre à Gabrielle Giffords, ce serait de continuer son combat pour le respect du droit inaliénable de porter une arme à feu, elle qui appuyait, haut et fort, ce droit, de même que l’intégralité du deuxième amendement de la Constitution américaine qui stipule, noir sur blanc, que les citoyens américains ont le droit de porter une arme à feu, n’en déplaise au Conseil des Droits de l’Homme (pfff!!!) de l’ONU (pfff!!!) qui ne reconnaît même pas ce droit et, encore moins, le droit à la légitime-défense, en cas d’agression!!!

http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/09/from-my-cold-dead-hands.html

Anonyme a dit…

Ben voyons...Tout le monde sait bien que les USA est le pays violent par excellence. N'y a-t-il pas la chaîne de magasin...Target avec sa grosse cible rouge en guise de logo?

Une autre incitation à la violence, à n'en pas douter! ;-)

Sérieusement, il faut vraiment faire preuve de malhonnêteté intellectuelle pour faire des liens aussi boiteux entre les discours de droite et la motivation d'un tueur fou.

François D. a dit…

Merci de répondre au message de haine que M. Martineau propage sans s'en rendre compte. J'ai adoré les mots "la gauche ...tellement pharisienne". Ils accusent les autres de leurs propres mauvaises actions. Pour connaitre les gauchistes cela est d'une simplicité désarmante. Car ils se définissent avec une exactitude surprenante en accusant les autres comme par exemple la démagogie, le dogmatisme, l'ignorance et j'en passe. Ainsi dans le controverse actuelle, leur accusation d'incitation à la violence est le sport favori des accusateurs. Tellement vrai qu'avec leur discours de haine, les employés de Fox doivent avoir une protection. Tellement à propos : "la gauche ...tellement pharisienne".

mdallaire a dit…

Wow M. Brassard, Vous mettez tellement le doigt sur le bobo (au début je voulais écrire que vous avez atteint la cible...mais je me suis retiré pour des raisons évidentes!) Martineau n'est malheureusement pas le seul. La très grande majorité (totalité) des médias francophones québécois sont la courroie de transmission du message gauchiste, et vu que les Québécois unilingues francophones ne lisent et n'écoutent que ces chers médias... nous ne sommes pas sorti du bois.

N'oublions jamais près de nous le 23 octobre dernier :

450 sympathisants de la droite qui s'assis et écoute paisiblement des discours VS 15 manifestant altermondialiste qui "déposent" du fumier en avant de l’hôtel hébergeant ce congrès.

Simon C.C. a dit…

Même si je ne partage pas les idées du Tea Party, je suis un peu tanné d'entendre des discours accordant à la gauche le monopole de la vertu et de la morale. La gauche occidentale voue carrément un culte à Obama en lui donnant le rôle de messie dans un monde pollué par le mercantilisme. Ce genre d'attitude est le propre de la religion et du dogmatisme. Ce type de cliché politique existe en France où l'on croit au Sauveur (Jeanne d'Arc, Napoléon, Pétain, DeGaulle), mais je ne pensais pas voir cela un jour dans une démocratie anglo-saxonne pragmatique réputé pour croire aux élections à tous les quatre ans. Pas besoin d'être un grand intellectuel pour devenir président des États-Unis, il suffit d'être un homme d'action avec un certain charisme et quelques bonnes idées. Obama est sans aucun doute un homme intelligent et articulé. François Mitterand était lui aussi un grand orateur et un fin stratège politique, mais parmi les présidents de la Ve république, il fut hélas dans tous les domaines le plus mauvais chef d'état que la France ait connue dans son histoire moderne.

Anonyme a dit…

C’est vraiment dégueulasse de lire nos médias inculte québécois déblatérer leur fiel d’anti américanisme ! gendron est pitoyable dans sa chronique dans
le journal de mtl, je me demande pourquoi ce journal garde un tel individu. Quoi que Martino dans sa chronique est guère mieux. Ce type est un coup un
peu à droite, 2 coups à gauche. Il balance sur tout les côtés…  En passant, Martino doit avoir entendu l'un des blogueur d'ici, car il fait un billet sur l'islam... M Brassard, vous êtes une voix importante dans ce Québec complètement à gauche qui a une pensée unique. Je ne comprends pas ce personnage Martino. Dès qu'il sagit des USA ou d'Israel, ce type ressort les vieux disques de la gauche mondial. Pas étonnant de voir des gens au Québec aussi mal informer sur les USA et Israel. À les lire et les entendre, il n’y a que les québécois d’intelligeants et capables de voter avec sa tête… Ça doit être pour cela que les québécois votent en
majorité au Canada pour le bloc, et au Québec enmajorité libéral…

Quelqu’un qui ne fait que lire le journal de Mtl, ou la presse, ou encore  radio-cuba, il ne peut que détester Palin et le réseau Fox et la droite conservatrice.
Il faut les lire pour s’appercevoir qu’ils sont complètement dans le champs. gendron nous expliquait que les conservateurs aux USA sont tous dépourvu d’intelligeances
et qu’ils seraient des grands malades intellectuels !… C’est vraiment aberrant de lire autant de conneries et de profiter de ce crime atroce qui n’est
que d’un fou déséquilibré et que le discours politique n’a rien à y voir, pour cracher encore son fiel anti amméricain et anti-conservateur.

Non, mais faut les écouter et les lire. moi je c’est tout, moi connaît tout, il n’a que nous d’intelligeants et de bons. C’est tout juste s’ils ne demanderaient
pas aux américains de voter à leur place !…

Je vous invite tous, à lire le dernier livre de Guy Millère: la résistible ascension deBarak Obama. Malgré ce que peut en dire Martino, cela n'a rien à voir avec un pseudo complot. Millère n'a rien d'un comspirassionniste. Ce qu'il relate dans ce livre, ce ne sont que des faits, vérifiables et, qu'en plus, sont connus par nos journaleux !...

Continuez votre beau travail de réinformation, M. Brassar, le Québec en n'a dangeureusement besoin !...

Hanaël.

Conservateur québécois a dit…

Vous avez raison. La gauche n'a pas de lecons à donner en matière de violence. Et c'est désolant de voir toute la classe journalistico-politique radoter à longueur de journée tous leurs clichés sur la droite américaine. Exemple:le blogue de R.Hétu de La Presse est rempli de propos anti-Palin, anti-républicains, etc. Je suggère ici aux membres de ce blogue de noyauter le blogue de Hétu de messages de droite ! Je dirais que 90 % des blogueurs sur le blogue de Hétu sont de Québec solidaire.Mais la stratégie d'Obama ne fonctionnera pas. Il n'intimidera pas la droite. Cette dernière va riposter. Contrairement au Québec, où les médias sont en général de gauche, il y a liberté de presse aux Etats-Unis. La gauche américaine a beaucoup de mal à imposer son message. La gauche québécoise n'a pas de concurrence. Ce qui explique la stagnation des idées au Québec.

Sébas a dit…

@ Jacques Brassard :

Bravo pour ce texte !

@ Dave Thompson :

Wow, moi aussi j'observe la politique américaine de près et ce, depuis plus de 10 ans et je constate les mêmes choses que vous.

Vous avez 100% raison !

Le TEA PARTY n'a rien, mais vraiment rien à voir avec l'image projetée par les médias d'ici et d'Europe.

Tout le monde devrait lire/écouter les blogues, sites webs, forums, vidéos, radios, textes philosophiques, etc, des TEA PARY... et tout le monde va réaliser qu'il y a vraiment quelque chose de louche (pour rester poli), dans les reportages de plusieurs journalistes/chroniqueurs d'ici (et d'ailleurs) !

Est-ce que la haine peut être bonne conseillère?

Non, et trop de ces pseudos journalistes carburent à la haine du peuple américain... même s'il est souvent victime des politiques débiles de l'état.

Anonyme a dit…

Barack Obama a été élu à la présidence des Etats-Unis dans un contexte d’euphorie sans véritable précédent. De tout côté, on parlait de rédemption, d’espérance, d’entrée de la planète dans une nouvelle ère.

Deux années ont passé, et l’euphorie est retombée. L’Europe est dans une crise profonde. L’Iran continue d’avancer vers l’arme nucléaire. Le peuple américain lui-même semble touché par le désenchantement. Un mouvement né de la base n’a cessé de prendre de l’ampleur, celui des tea parties. Les élections de mi-mandat, qui auront lieu le 2 novembre, paraissent destinées à constituer une débâcle pour le parti démocrate.

Que s’est-il passé ? Comment la joie a-t-elle laissé la place à la tristesse, à l’amertume, à la colère quelquefois ? La situation économique et géopolitique n’explique pas tout.

Et si certaines questions n’avaient pas été posées ? Si certaines explications n’avaient pas été données ? Qui est vraiment Obama ? Quel personnage découvre-t-on si on sort des sentiers trop balisés de la légende et de l’hagiographie ? Quel est son projet réel ? Quels sont ceux qui l’entourent et qui l’ont conduit à devenir ce qu’il est ?
« J’entends ici », dit Guy Millière, « jeter une fois de plus un peu d’eau froide sur les braises, poser un regard froid sur la réalité, regarder plus loin que les masques, expliquer de toute urgence ce qui doit l’être, donner à comprendre et à voir. J’ai, en me penchant sur le passé et le présent de Barack Obama, découvert des faits qui m’ont, parfois simplement surpris, d’autres fois pétrifié d’effroi. Aujourd’hui, je sais. Lorsqu’on sait, il est deux attitudes qu’on peut adopter, et deux seulement : se taire ou bien parler. Je ‘ai jamais pu me résoudre à me taire ».

(1) Guy Millière, La résistible ascension de Barack Obama, L’Apart de l’esprit, Fabrica Libri, 2010, 298p, 20 Euros, ISBN : 978-2-36033-017-1




http://www.amazon.fr/r%25C3%25A9sistible-ascension-Barak-Obama/dp/2360330179/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1284221643&sr=1-2

Reynald Du Berger a dit…

Dernière heure: Les lancements de navettes spatiales au moyen de fusées pointées agressivement vers le ciel, symboles phalliques aussi évidents que violents, seront désormais remplacés par des soucoupes volantes aux formes beaucoup plus gracieuses, politiquement correctes et acceptables par la gauche américaine.

Simon Leduc a dit…

Vous avez raison totalement raison. Durant les années W. Bush, c'était correcte de traiter celui-ci de fasciste et de criminels de guerre. La gauche peut insulter et utiliser des rhétoriques guerrières mais pas la droite. Le reportage de Joyce Napier (une mauvaise journaliste qui est payée par les contribuables canadiens) était de mauvais goût. Un torchon gauchiste anticonservateur et anti-Sarah Palin. Mme Napier devrait démissionner sur le champ. J'ai écris un papier sur le sujet : http://simonleduc.blogspot.com/2011/01/la-tuerie-de-tucson-la-responsable-du.html

Anonyme a dit…

Ne trouvez-vous pas qu'il est inquiétant de constater à quel point les médias (télé, journaux, radio) sont biaisés par cette dictature gauchiste? Une société saine et normale accepte et encourage les avis partagés des journalistes, analystes politiques, etc. Mais depuis peu, nous subissons un règne totalitaire en matière de pensée qui ne laisse aucune place à la liberté d'expression.

La tragédie de Tucson nous a convaincu comment la presse et les réseaux (autant canadiens qu'américains et certainement français) sont devenus agressivement gauchistes et dépourvus d'analyses lucides et fondées.

Est-ce possible qu'un journaliste aujourd'hui puisse conserver son job s'il émet des propos autres que de la gauche? C'est à se demander si tous les journalistes ne sont pas obligés de se prostituer s'ils veulent travailler?

Bob Ino a dit…

Nous savons maintenant que Jared Loughner ne s’associait pas aux tea parties, qu’il n’écoutait pas la Rush Limbaugh ou Glenn Beck, qu’il ne s’affiliait ni avec les républicains, ni les démocrates et que dans son profil Youtube, deux de ses livres préférés étaient « Le Manifeste Communiste » (qui est très à droite, on le sait) et « Mein Kampf », dont l’auteur, n’en déplaise à certains, se proclamait socialiste. Loughner a été renvoyé de de son école parce qu’il effrayait ses confrères de classe et ses professeurs. Ses voisins le décrivent comme un reclus et un solitaire.

Anonyme a dit…

La laïcité n’est pas une arme efficace contre l’islam

http://www.chretiente.info/201101141300/la-laicite-nest-pas-une-arme-efficace-contre-lislam/

Anonyme a dit…

Ce que martineau dit aussi c'est qu'on peut être à droite sur le plan économique ( moins d'intervention de l'etat possible) et être contre les armes à feux . De fait même ,on peut être musulman et être pour les armes à feux et être pour plus d'intervention de l'état. On peut également être un juif socialiste climato sceptique . Évidemment , c'est toujours plus simple de mettre tout le monde dans le même paquet ça fait probablement des meilleurs papiers et ça permet prendre des raccourcis . Toutefois, pour ma part je trouve que ça fait pas avancer grand chose.

Anonyme a dit…

Une belle histoire de Madame Bombardier.

Le Devoir est un journal qui pourrait faire beaucoup mieux.

Les héros n'ont pas d'âge

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/314741/les-heros-n-ont-pas-d-age

Anonyme a dit…

Le journal Le Devoir est aussi un artisan de la culture féministes-pseudo-scientifique-laiciste-anti-vie qui règne au Québec.

Anonyme a dit…

C'est quoi le nom de l'émission de Martineau à la télé ?

Les Francs Tireurs...

Sans commentaires....

Louis Douglas a dit…

Martineau est justement du genre à parler des 2 côtés de la bouche. Très grande faiblesse d'analyse, il tombe dans la facilité, ses "éditoriaux" ressemblent plus à des questions de sondage, même si parfois on peut être d'accord avec ses conclusions.

Avez-vous lu le texte de Josée Legault, "Radicaux libres"? Vraiment poche, aucun débat de fond et comme preuve du radicalisme du Tea Party, est le fait qu'un zouf s'est amusé avec ses mains à imiter un gun, devant Anthony Miller (un Républicain!), comme s'il était représentatif du mouvement.

De toute façon, selon un sondage, seulement 15% des Américains adhèrent à l'hypothèse que la tuerie serait causée par des discours politiques républicains.

Pasquinel a dit…

Et avec les arguments de ces gauchistes malhonnêtes, on pourrait accuser René Lévesque d'avoir été un instigateur du FLQ. Après tout, de 1956 à 1959, avant que le FLQ ne commence à assassiner, René Lévesque n'a-t-il pas animé une émission nommée "Point de mire"!

De tout temps, le discours public a été rempli de métaphores guerrières, et cela de tous côtés.

Vraiment, il est très inquiétant de constater combien d'idéologues bien-pensants peuvent faire abstraction de la réalité pour pousser leur agenda.

Anonyme a dit…

Démographie française : vous avez dit "dynamisme" ?

http://www.chretiente.info/201101183932/demographie-francaise-vous-avez-dit-dynamisme/

Anonyme a dit…

« Poupée parlante ». J'adore cette expression, qui s'applique si bien à un bon nombre de « commentateurs » sévissant dans les médias québécois...

B. Vallée
Québec

Anonyme a dit…

On a surement pas de leçon à donner aux américains concernant les actes violents, les turies, et autres crimes commis avec des armes. Le Canada avec tous les programmes de contrôle des armes à feux et le fameux registre, n'arrive pas à baisser le taux de crime violent. Au États-Unis il y a 350 millions d'habitants,le nombre de crime est plus élevé qu'ici c'est certain.
La seule chose qui peut semblé normal ici est que seul les policiers et les criminels peuvent portés une arme. Car un criminel ou une personne mal intentionné qui veut obtenir une arme saura ou allé pour s'en procuré une.

Aux États-Unis dans certains États, la liberté de porter une arme, est possible pour tout le monde (majeur), même les bons citoyens honnêtes. Alors le rapport de force est augmenté et dans bien des cas cela peut même sauvé des vies. En tout cas les criminels doivent y pensé deux fois avant d'agir.

Anonyme a dit…

Je ne peux m'empecher de commenter, vous avez donc raison , mais il faut avouer que le controle des medias de gauche n'est pas pres de s'amoindrir.
ils ont passe sous silence le meurtre d'un dean de l'universite de Kansas , le denomme Casey Brezig, un anti-mondialiste ayant ete arrete lors du congres du G-20 a Toronto, un beau phenomene de gauchiste illumine. ayant fume un peu trop de pot il se trompa de cible puisque la personne visee etait le gouverneur republicain du coin. personne des medias n'ont effleure le sujet , pas de retorique violente du cote des leftists, mais tant que les gauchistes des medias auront le crachoir, toutes objectivites ne pourra se lire